Acer Chromebook 11, le retour du petit PC portable ?

Un Acer Chromebook 11 va apparaître sur les rayonnages de la rentrée, une machine positionnée à 249€ qui embarquera un processeur Intel Bay Trail, 2Go de mémoire vive, 16 de eMMC et un écran 11.6 pouces en 1366 x 768.

Rien d’extraordinaire à priori, ce Chromebook ne se démarque pas vraiment des autres si ce n’est un ratio encombrement, poids, performance et prix qui semble tout à fait positif. Avec un Celeron N2805, un processeur double coeur issu de la gamme Bay Trail  d’Intel et un équipement basique, ce nouveau venu pourrait séduire.

Acer Chromebook 11

Avec un fléchissement de la croissance du marché tablette, un marché qui semble s’assagir avec un basculement d’une croissance d’équipement à celui d’un renouvellement, le monde des fabricants cherche de nouvelles solutions. Parmi les pistes explorées, il semblerait que le Chromebook ait le vente en poupe.

Acer Chromebook 11 Acer Chromebook 11

Les machines sous ChromeOS ont pour avantage un prix généralement assez bas et surtout la possibilité d’explorer des formats plus ou moins délaissés par Microsoft. Après un Acer Chromebook 720, poursuivi en version tactile avec le 720P, Acer revient fortement à la charge avec 2 machines déjà annoncées. Un Chromebook sous Core i3 et vraisemblablement un 13.3 pouces sous processeur ARM Nvidia Tegra K1. Ce Acer Chromebook 11 serait donc le  cinquième modèle de la marque sur ce segment.

Acer Chromebook 11

Annoncé à 219€, ce dernier entrant dans la gamme  serait très proche dans l’idée d’un netbook 11.6 pouces : Si l’écran et sa définition ne devraient pas être haut de gamme – je doute même fortement de la présence d’une dalle IPS – cela correspond pourtant à un segment utile du marché. Un petit 11.6 pouces léger et autonome permettant de voyager sans trop s’encombrer tout en gardant le confort d’un engin muni d’un clavier.

Acer Chromebook 11

Le Acer Chromebook 11 embarque un port USB 3.0 et un second port USB 2.0. Un lecteur de cartes SD et une sortie HDMI est présente pour étendre l’affichage ou déporter des contenus multimédia et la machine bénéficierait d’une batterie 3220 mAh ce qui pourrait être largement suffisant au vu de la consommation d’un  Celeron N2830.

Acer Chromebook 11

Je me demande quand les fabricants de PC vont se rendre compte qu’un marché toujours important existe pour des machines de 9 à 11 pouces, peu gourmandes et peu chères.

Source : NewGadgets

8 commentaires sur ce sujet.
  • 8 juillet 2014 - 10 h 18 min

    On ne le dit vraiment pas beaucoup, mais ne mettre que 2Go de RAM dans un Chromebook est vraiment un choix très contestable : avec qques extensions et qques onglets ouverts, les 2Go sont déjà pris (maj+Esc, puis statistiques avancées pour voir le détail). Et là, la vitesse de surf s’en ressent vraiment… Surtout que les processeurs et le “SSD” ne sont pas des plus véloces…

    Et je ne dois vraiment pas avoir de chance, mais l’écran de mon Acer C720p s’est fendu de haut en bas au bout d’une semaine, sans aucune chute ou mauvais traitement ! Et ce n’est pas couvert par la garantie…

    Répondre
  • 8 juillet 2014 - 14 h 47 min

    oui en fait c’est 219 euros et pas 249 euros.

    Répondre
  • 8 juillet 2014 - 15 h 44 min

    la seule évolution par rapport à la gamme 720 c’est le processeur ?

    Répondre
  • 8 juillet 2014 - 16 h 50 min

    Je ne partage votre optimisme récurrent sur la taille du marché de ces machines.
    Encore faudrait-il que les connexions Internet soient rapides, peu chères et fiables et que le stockage Cloud soit aussi peu cher pour qu’un ChromeBook ait de la place
    A qui s’adresserait ce marché ? Pas aux gamers, ni aux geek, ni aux “français moyens” pour qui une tablette va bien, pas aux pros …
    Payer peu cher, on l’a déjà vu avec les portables bas de gammes d’il y a 2 ans, ne satisfait personne, si ce n’est l’illusion de la bonne affaire au moment de l’achat: pas de puissance, pas de RAM, pas de disque, des écrans petit et de qualité douteuse, une fiabilité à prouver.
    Je ne vois pas ce marché que vous voyez _et les constructeurs non plus qui ont arrêté les frais avec les notebook merdiques_

    Répondre
  • 8 juillet 2014 - 17 h 06 min

    @jld73: C’est sur que si on compare un marché bridé par une partie de l’industrie et un marché libre on a du mal a saisir le sujet. Les industriels dans leurs “portables bas de gammes d’il y a 2 ans” n’avaient pas le choix du processeur, de la ram, du stockage, de la diagonal et de la définition de l’écran. Si ils voulaient emporter Windows bien entendu.

    Aujourd’hui la différence entre mon T100 et un ultrabook pour mon usage quotidien, ce n’est pas la performance, c’est la connectique.

    Alors le jour où je pourrais coller un Atom Bay Trail fanless associé à 2/4Go de ram et un SSD de 128 Go dans un format standard 9/10 pouces en 1366 x 768 mini en IPS, je serais satisfait. Et je ne pense pas être le seul, la preuve, le nombre d’Asus T100 vendus. nombre qui correspond en partie à cette attente. Le T100 et mon souhait pourraient être proposés au même tarif, le surcoût du SSD pourrait largement être compensé par l’absence d’éléments onéreux comme l’écran tactile, la batterie extra plate ou la charnière amovible qui ne sont pas forcément utilisés par tous.

    J’appelle de mes vœux le même engin, plus évolutif, plus simple et moins cher. Il arrivera bien un jour et il correspondra a une cible étonnamment plus large que ce que l’on veut croire.

    Répondre
  • 8 juillet 2014 - 21 h 03 min

    Il est dommage que la catégorie des netbooks sous linux ait disparue. Windows 7 starter (je suis désolé mais c’était une grosse m….) s’est chargé de tuer les netbooks. Les ultrabooks était sûrement plus intéressant à vendre puisque deux à trois fois plus cher… Ayant un eeepc701, je préfère avoir un netbook sous linux que sous Android et surtout chromebook (l’aspect de connexion internet presque obligatoire est déplaisante). Les spécifications matérielles des chromebooks actuels sont très intéressantes pour faire tourner un linux…

    Répondre
  • 10 juillet 2014 - 12 h 07 min

    Il faudrait voir si la communauté Linux peut réussir à nous proposer une alternative…
    Mon eeePC commence à montrer des signes de faiblesse, et je suis dans l’interrogation : passer sur un ssd et espérrer gagner un an de vie, ou partir vers une nouvelle machine…

    Mince, pourquoi il n’y a plus de eeePC ? :(

    Répondre
  • 13 juillet 2014 - 0 h 27 min

    Un chromebook est basé sur un noyau linux. Donc on a les sources et le noyau qui va bien pour y coller une distribution linux.

    Et hop, on fouille, on bidouille un peu et voilà Fedora Linux sur l’Acer C720P :
    http://forums.fedora-fr.org/viewtopic.php?id=61252

    Cependant, je suis quand même déçu : après plus de 6 mois après la première mise en vente, il faut encore patcher le noyau soi-même ; ce n’est pas encore remonté “upstream”.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *