GeekBox, une minimachine Android et Ubuntu

La GeekBox est un projet porté par le marchand en ligne Geekbuying qui se veut être à la fois une TVBox sous Android et Ubuntu mais également un peu plus que cela. La petite boite est prévue pour être facilement ouverte pour accueillir à son bord une carte de développement.

Le marchand propose ainsi des extensions sur mesure pour sa GeekBox permettant d’ajouter par exemple un écran 7.9 pouces en 2048 x 1546 pixels ou encore une carte de développement. Un engin multi usages donc, préparé de longue date par la marque qui m’a mis dans la confidence de ce travail de développement original et su écouter les suggestions proposées.

GeekBox

L’idée est de proposer une TV Box classique, avec un équipement que l’on a déjà croisé. La GeekBox propose ainsi un SoC Rockchip RK3368, un octuple coeur ARM Cortex-A53 épaulé par un circuit graphique PowerVR SGX6110 d’Imagination Tehnologies. 2 Go de mémoire vive sont présents ainsi que 16 Go de stockage de base que l’on pourra étendre avec une carte MicroSD. Le stockage a été choisi avec soin puisque la marque a préféré embarquer des puces Samsung d’eMMC 5.0 assurant un bon cycle d’écritures et des débits convenables 90 Mb/s en écriture et 250 Mb/s en lecture.

GeekBox

Le chipset Wifi embarqué est un Ampak AP6354 de type 802.11ac  2×2 qui propose aussi du Bluetooth 4.1. La prise Ethernet disponible est en Gigabit ce qui assurera en filaire ou sans fil de bons débits de transferts.

GeekBox

La connectique est très bonne, à commencer par la présence d’un port HDMI 1.4 respectant la norme CE qui autorisera le pilotage d’appareils à partir de la télécommande infrarouge fournie. Une bonne nouvelle surtout lorsque la box offre en plus le support des HDCP 1.4 et 2.x autorisant l’usage de streaming de contenus payants type Netflix.

GeekBox

La GeekBox propose 2 ports USB 2.0 plein format et un MicroUSB, pas d’USB 3.0 puisque le SoC ne sait pas le prendre en charge.

A l’intérieur de la boite qui s’ouvre via un boitier original disposant d’une charnière, on retrouve d’autres ports : Un connecteur pour alimenter un ventilateur optionnel, un connecteur pour une batterie afin d’alimenter l’horloge de l’engin en cas de coupure de courant et enfin un port de debug.

Trois boutons sont également disponibles sur le côté de l’appareil : Un bouton de démarrage, un bouton de reboot et un bouton nécessaire pour la mise à jour de l’engin.

GeekBox

La GeekBox comme carte de développement

Mais le point clé de cette solution est dans la possibilité de l’utiliser comme une carte de développement. L’ensemble des composants est monté sur une carte disposant d’un connecteur MXM3 qui peut venir se loger dans une carte mère baptisée LandingShip. Elle proposera alors de nouvelles fonctionnalités plus avancées.

GeekBox

Un connecteur S/PDIF audio, un MIPI-DSI pour brancher un écran, un MIPI-SI pour un capteur photo compatible, des ports USB mais également SATA pour brancher un stockage externe, sont présents.

GeekBox

Une pile CR1220 peut également être intégrée et surtout un connecteur GPIO de 60 pins est alors accessible. Élément permettant à la GeekBox d’exécuter des ordres vers d’autres appareils. Une solution qui ouvre bien des voies et usages pour la machine.

GeekBox

GeekBuying la présente autant comme une TV-Box que comme une machine de développement. La GeekBox est Open Source et peut recevoir un Ubuntu probablement signé par Rockchip. Le système Light Biz Os de Rockchip sera également accessible.

GeekBox

Le connecteur SATA est situé sous la carte.

Avec ses deux micros embarqués et son récepteur infrarouge, la LandingShip et la GeekBox proposent des fonctions qui pourront intéresser plein d’usages. La domotique avec contrôle à la voix ou à la télécommande, la création d’un serveur avec son emplacement 2.5 pouces, des machines programmées pour exécuter des tâches avec des relais physiques et même pourquoi pas un HotSpot Wifi…

GeekBox

Sur la papier, la GeekBox est formidable : Elle évite bien des écueils d’autres solutions du genre : Avec un HDMI CEC, du Wifi AC, du Gigabit, un eMMC solide et beaucoup de possibilités d’extensions. Reste à connaitre l’accueil qui va lui être fait, si une communauté va se cristalliser autour de cet engin. A la différence d’une solution comme Raspberry Pi qui a toujours été abordable, le tarif demandé est moins facile à accepter : 106€ pour la TV Box seule et 29€ pour la LandingShip.

12 commentaires sur ce sujet.
  • FLO
    19 novembre 2015 - 16 h 54 min

    Sur le site ils parlent de télécommande IR, mais pas de gyroscope ou accéléromètre. En utilisation TV box, concrètement ça se passe comment avec Android ?
    Merci

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 17 h 13 min

    certainement comme sur la k1, la telecommande n’est pas gyroscopique donc tu utilises les fleches de direction pour te deplacer, sinon il te reste 3 possibilites:
    – application android pour utiliser le smartphone
    – achat telecommande/clavier gyroscopique
    – achat manette type tronsmart ou autre pour les jeux avec application pour rendre compatible des actions de touchscreen

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 18 h 01 min

    J’ai vu dans un commentaire de l’article de cnx software que la port SATA est adapté à partir de l’usb2 (ce qui veut dire faibles performances)

    La comparaison avec un raspberry pi me semble inopportune car ce modele offre beaucoup plus de choses de base :
    – processeur octa coeurs 64 bits
    – 2 Go de RAM
    – emmc integre de 16 Go
    – wifi integre
    – boitier et adaptateur secteur fournis
    – gigabit ethernet
    – heatsink

    Par contre, clairement, ce modele ne m’inspire pas confiance pour le moment :
    – pas de communauté
    – quasiment pas d’info sur la partie software
    – quid de la pérennité ?

    Le fait que geekbuying soit un vendeur et non pas un constructeur ne me rassure pas specialement non plus…

    Pour ceux que veulent tout de meme tenter leur chance, il y a un code promo GEEKBOX2015 qui permet d’economiser environ 19€.

    Répondre
  • FLO
    19 novembre 2015 - 18 h 21 min

    @nobe: je trouve ça un peu gonflé de mettre en avant les performances brutes de la eMMC 5.0 si au final on est sur de l’USB 2.0 à 60 Mo/s. Et le gigabit ethernet, c’est la même chose on est sur de l’USB 2.0 derrière ?
    Il vaut mieux attendre quelques tests utilisateur pour voir si ça tient la route.
    Merci quand même pour le code promo.

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 18 h 34 min

    @Flo si votre télé est compatible C.e.c, utilisez la télécommandé de votre tv pour naviguer, mais il faut au préalable installer un bon launcher compatible tv (TvLauncher 3 , Minix ,etc…)

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 20 h 16 min

    Le produit semble intéressant je vais attendre les retours d’utilisateurs,
    et j’ai un doute sur l’ethernet en gigabit, car sur les photos le connecteur RJ45 le blindage est absent

    Répondre
  • 19 novembre 2015 - 23 h 47 min

    @Pierre Lecourt: Attention à ne pas confondre Mb et Mo ^^
    Sinon machine vraiment très intéressante qui au moins sort du lot.

    Répondre
  • FLO
    20 novembre 2015 - 10 h 31 min

    @digitaldream: Ah d’accord merci pour l’info, je ne savais pas qu’il y avait des launchers spécialement adaptés. Actuellement j’ai une TV box Android avec une télécommande à accéléromètre et je trouve ça pratique, car avec n’importe quelle appli (par exemple youtube) on utilise le curseur comme une souris. Comment ça se passe avec les télécommandes à boutons pour ces cas-là?

    Répondre
  • 20 novembre 2015 - 22 h 06 min

    @FLO ce n’est pas très pratique avec les flèches directionnels, mais ça dépanne, pour youtube faut installer la version TV, personnellement sur mon Minix x8-h plus, je n’utilise que très rarement sa commande d’origine, je m’en sort très bien avec celle de ma tv vu mon utilisation : youtube tv / kodi / smpc

    Répondre
  • 24 novembre 2015 - 19 h 14 min

    Le prix reste élevé ,encore que si l’on prend un équivalent TV BOX ,c’est aussi 150 euros .

    Perso ,la carte d’extension est un peu trop pointu pour moi .

    J’ai juste besoin d’une carte intégrant la possibilité d’un disque dur SATA et d’un changement de processeur .

    il devrai être moins idiot d’oser sortir une carte modulable s’intégrant dans un boitier mini ITX .
    Quand à l’alimentation ,un bloc externe fait l’affaire .
    Bref ,j’attends toujours la carte mini ITX avec processeur ARM ,Un bon GPU et 2 Go de RAM .

    Répondre
  • 14 décembre 2015 - 14 h 08 min

    […] le support de trois systèmes d’exploitation pour son intéressante solution qu’est la GeekBox. Proposée comme une TV-Box classique, cet engin peut devenir une carte de […]

  • 26 avril 2016 - 19 h 36 min

    Retour sur la GEEBOX ,en regardant de plus près cette box pose questions .

    Si je l’achète ce sera pour du LINUX ,UBUNTU très certainement .
    La gestion du GPU est elle enfin intégré dans Linux ?

    Possibilité d’installer UBUNTU sur le stockage interne ou non ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *