Rikomagic MK802 III LE : L'arrivée des Clé-PC sous Ubuntu

Rikomagic MK802 III LE : L’arrivée des Clé-PC sous Ubuntu

Rikomagic, fabricant connu et reconnu pour ses clé-PC sous Android, va commercialiser des engins directement sous Ubuntu, les MK802 III LE. S’il est déjà possible d’installer des versions de Linux sur ce type de clés, l’opération n’est pas très aisée, pas assez pour attirer une clientèle potentiellement intéressée par ce type de produit low-cost.

Rikomagic va donc proposer 2 clé-PC directement sous Linux, la MK802 III LE et MK802 IV LE tourneront toutes deux sur une version adaptée d’Ubuntu : Picuntu. Le terme « LE » ne désigne pas ici une version limitée ou « light », mais une Linux Edition. A priori il n’y aura pas de différence notable entre les versions actuellement disponibles pour ce type de clés et celles des versions commercialisées par Rikomagic. Mais il sera évidemment bien plus simple à exploiter pour un utilisateur lambda qui n’aura pas à l’installer lui même sur la clé.

Rikomagic MK802 III LE

Le fonctionnement de la clé reste le même si ce n’est que la destination du téléviseur semble moins évidente. Avec un système comme Linux pré-installé, l’engin viendra prendre sa place plus naturellement au dos d’un écran accompagné d’un couple clavier et souris. Une fois en place, sans révolutionner le système par des performances extraordinaires, il offrira potentiellement une vraie solution linux à moindre frais.

Les avantages de la solution MK802 III LE sont nombreux : D’abord c’est une excellente manière de recycler son matériel. Cela ne coûte pas cher à l’achat mais également à l’usage. Ce type de clé coûte en moyenne entre 60 et 80€ pour être efficace sous Linux. Des versions moins chères existent mais sont généralement plus limitées en terme de capacités et restent surtout axées sur un usage Android. Cette version est vendue en précommande à 65£ soit 75€.

Rikomagic MK802 III LE

Ce premier investissement peut se compléter avec un équipement entièrement d’occasion, écran, clavier et souris, pour faire un mini poste d’appoint, une machine de travail ou multimédia tout à fait convaincante. Celle-ci aura donc un coût minimal, limité souvent à l’achat d’un hub USB pour faire fonctionner le tout. Dans la durée, ce constat est encore plus vrai puisque ce type de clé-PC fonctionne pour une dépense énergétique minimale. Des tâches lourdes ou longues peuvent donc être effectuées dans la durée pour un investissement en watts réellement très faible et laisser une de ces clés tourner toute une nuit pour télécharger de gros fichiers ne pose pas de soucis.

Rikomagic MK802 III LE

D’un autre côté, il est possible que la machine montre vite ses limites sur certaines tâches : Si on peut imaginer que Rikomagic choisisse un matériel embarqué bien reconnu par Linux, suffisamment en tout cas pour profiter d’une accélération graphique. Dans ce cas là des programmes variés comme LibreOffice pour la bureautique, GIMP pour le dessin et la retouche mais aussi VLC et XBMC pour le multimédia et bien d’autres encore allant du surf à bittorent.

Rikomagic MK802 III LE

On connait déjà les caractéristiques techniques réelles de ces futures  Clé-PC MK802 III Picuntu, mais au vu des annonces récentes de certains fabricants on peut imaginer une évolution rapide vers du quadruple ou du Octo cœur Cortex A7 ou A15 assez facilement. La mémoire pourrait se contenter d’un module de 2 Gigaoctets quand au stockage, le système a besoin d’un minimum d’espace auquel il faudra ajouter un lecteur de carte mémoire.

Pour le moment il s’agit d’un modèle très classique en Rockchip RK3066 double cœur Cortex-A9 avec 1Go de mémoire vive et 16 Go de stockage interne, le tout proposant un Wi-Fi de type N.

La page de précommande de Rikomagic UK 

10 commentaires sur ce sujet.
  • 30 juillet 2013 - 14 h 23 min

    Ça arrive enfin ! :)
    J’ai investi dans un lapdock pour ça. Ça va faire un joli netbook fanless pour 3 fois rien.

    Par contre, je vais encore attendre un peu parce que je trouve qu’on paye cher l’intégration de Linux.

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 14 h 51 min

    Un dual boot serait possible sur ce type de clé (Android/Linux) ?

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 15 h 29 min

    @David:

    Quel genre de lapdock avez-vous acheté ?
    Personnellement, j’aimerais bien voir un projet kickstarter sur un lapdock dedié à ce type de clef .. puisque leur format sont assez similaire :)

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 17 h 26 min

    Je ne suis pas sur de moi, mai sil me semble que:

    1- picuntu est intrisèquement dual-boot: c’est un chroot d’android, pas un OS standalone.
    2- les problemes de drivers et de librairies ne sont pas complement résolus. Ce qui ne marche pas bien sous Android (1080p accéléré…) ne marche pas bien sous picuntu non plus.

    Je ne pense pas que la machin soit très grand public. Quel est l’avantage par rapport a Android ? Pour monter un serveur, ca manque de ports. Pour le reste, Android suffit, et est plus facile et fiable, avec plus d’apps.

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 17 h 27 min
  • 30 juillet 2013 - 19 h 34 min

    @Lyscanthrope:
    C’est le lapdock pour Motorola Atrix. Il devient introuvable malheureusement.

    Répondre
  • s@s
    30 juillet 2013 - 20 h 11 min

    « Ce premier investissement peut se compléter avec un équipement entièrement d’occasion, écran, »

    Oui enfin, l’écran d’occasion avec port HDMI, ce n’est pas trop d’occasion. A quand une version avec port VGA ? :-)

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 20 h 12 min

    @s@s: un adaptateur HDMI vers VGA ?

    Répondre
  • 30 juillet 2013 - 23 h 54 min
  • 28 août 2013 - 10 h 36 min

    @s@s:
    Je ne crois pas que la sortie HMDI de ces clefs propose les signaux analogiques…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *