PiZ-UpTime : L'onduleur de votre Raspberry Pi - MiniMachines.net

PiZ-UpTime : L’onduleur de votre Raspberry Pi

A la recherche d’une solution pour alimenter votre Raspberry Pi de manière sécurisée en cas de coupure de courant ? La carte d’extension PiZ-UpTime est un onduleur sur mesure pour toute carte de développement.

Toujours à la recherche d’une solution permettant d’onduler une carte de développement pour différents projets, Antoine m’envoie un lien vers cette solution signée Alchemy Power. La PiZ-UpTime est une carte d’extension qui se branche sur les broches habituelles des cartes de développement et propose toutes les fonctions d’un onduleur classique.

2018-07-23 18_14_47-minimachines.net

Prévue pour fonctionner aussi bien sur Raspberry Pi que Asus tinkerBoard, Odroid ou autre solution de ce type, la PiZ-UpTime est livrée sans batterie mais avec un support standard de type 18650. Un support dans lequel on pourra glisser une batterie de type 14500 Li-ION de 700 à 2000 mAh1 qui servira à alimenter la carte. Ce choix de ne pas livrer de batterie peut se comprendre. Les normes de transport ayant évolué, il devient de plus en plus difficile – comprenez coûteux – d’exporter des batteries. Il sera souvent plus rentable d’acheter une solution locale.

2018-07-23 18_15_24-minimachines.net

Une fois équipée d’une batterie et correctement branchée sur votre carte de développement, la PiZ-UpTime offrira une vaste gamme de services :

La solution saura charger correctement la batterie pour éviter toute chauffe ou court circuit avec un relevé de températures. Lorsque elle ne sera pas sollicitée, l’énergie ne transitera pas à travers elle. Le relais se fera uniquement en cas de coupure de courant et, dès que celui-ci sera revenu, la PiZ-UpTime assurera la mise en charge de la batterie à nouveau sans interruption. La solution prend également en compte les dangers inhérents à la chimie des batteries et coupera le courant avant une décharge totale de celle-ci pour éviter de réduire drastiquement son nombre de cycles.

2018-07-23 18_17_37-minimachines.net

Par exemple, lorsque la batterie arrive à 10% de ses capacités, il sera possible à votre carte de développement de s’éteindre pour ne plus drainer d’énergie. Un bout de code Python permet de s’assurer de la charge du module. Il doit être possible de modifier ce code pour lancer des alertes physiques (LED, buzzer) ou logicielles (mail, SMS, réseau social) lorsque une coupure d’alimentation est constatée. Si la coupure perdure, d’envoyer ou de sauvegarder au propre des informations. La solution permet de retrouver une heure d’autonomie à une carte Raspberry Pi complète avec clavier et souris, moniteur et même Wifi et bluetooth activés. De quoi voir venir et prendre les devants en cas de panne de courant.

2018-07-23 18_15_47-minimachines.net

L’alimentation se fera en 5 volts via les 40 broches de la carte ou, pour utiliser avec une solution Pi Zéro par exemple, via une prise MicroUSB. La PiZ-UpTime propose un bouton reset pour redémarrer votre système aisément. Des LEDs témoins assurent la visibilité de l’état de l’ensemble et notamment de la charge de la batterie.

L’ensemble mesure 6.5 x 3 cm pour 18 mm d’épaisseur et pèse 50 grammes, batterie comprise. De quoi protéger des installations autonomes de manière à éviter des pertes de données. Cellules domotiques, stations de récolte de données ou autres, les utilisations de ce produit sont nombreuses.

Proposée à 32.95$ sur Ebay, un total auquel il faudra ajouter 14$ de frais de port, cela nous donne environ 47$ soit une quarantaine d’euros pour un module PiZ-UpTime.

Notes :

  1. Attention pas de batterie NI-MH, elles ne sont pas supportées.
12 commentaires sur ce sujet.
  • 23 juillet 2018 - 19 h 31 min

    Soit le prix d’une Pi, et sans la batterie, wtf ..
    J’avais fait le tour des solutions UPS pour RPi et les prix sont exorbitants ..

    Répondre
  • 23 juillet 2018 - 23 h 58 min
  • fab
    24 juillet 2018 - 0 h 00 min

    il s’agit d’un classqiue regulateur step-up
    boost,
    j’en ai construit un en quelques minutes sur une plaque d’essai
    32 euros c’est tres tres cher

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 0 h 22 min

    @bazooka07: C’est à) dire tout l’intérêt du produit :)

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 7 h 08 min

    Attention par contre une 14500 qui annonce plus de 1000mAh c’est forcément une blague. Prennez de la qualité. A minima du Keepfire 800mAh.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 8 h 33 min

    Coucou,

    Je trouve que cela fait très cher pour ces fonctions … il est bien moins onéreux de choisir un tel produit : https://www.banggood.com/fr/Geekworm-Power-Pack-Pro

    pour lequel il sera aisé de faire un script Python permettant de récupérer la tension ou la capacité restante de la batterie. Il sera alors tout aussi simple d’envoyer un mail voire un SMS, d’arrêter le système, etc.

    Pour le quart du prix de ce produit, batterie incluse.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 12 h 52 min

    Pour ma part, le PI assurant des fonctions domotiques et étant logé dans le même meuble que la (live)box c’est le 5V USB de cette dernière qui assure l’alim (installé headless/minimal, sans support graphique, le GPU ne consomme quasiment rien et son 1A suffit au PI3).
    La sauvegarde d’alim est alors assurée via le 12V de la box, avec une petite batterie spéciale modem/caméras-IP (souvent en 12V) achetée 20€ sur aliexpress qui s’intercale entre le bloc alim d’origine de la box et cette dernière.

    Comme les kernels récents du PI préviennent désormais dans le syslog quand le 5V descend trop bas (ce qui peut arriver même avec un ampérage suffisant, d’ailleurs, avec un cable d’alim micro-USB trop long)… Il est possible si l’on a un certain nombre d’entrées dans les log sur la dernière minute de déclencher un « shutdown -h now » propre avant que l’alim sauvegardée ne tombe.

    Pas l’équivalent d’une véritable fonction onduleur mais suffisant pour la plupart des usages. Surtout que la fonctionnalité est double (conserver PI mais aussi réseau/téléphonie, pas loin de 5h00 avec ce modèle, sur une panne secteur) pour moins de la moitié prix.

    Surtout qu’une fois l’alimentation revenue, le PI redémarre automatiquement.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 13 h 25 min

    En tout cas, même si le prix est relativement onéreux (en comparaison d’un Raspberry), la solution a le mérite d’exister, ce qui est top.

    Je suis parti sur une nouvelle solution Olimex pour mon NAS Nextcloud et j’avoue que cette solution m’intéresse grandement (surtout le coup du SMS, c’est excellent). Malheureusement, Olimex, Banana, Orange, etc. ne sont pas aussi bien « facilitées » en accessoires et en doc que la Raspberry.

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 16 h 19 min

    @yann,
    Comment se fait le contrôle de la charge de la batterie 12V? Aurais-tu un lien pour la batterie ?

    Répondre
  • 24 juillet 2018 - 17 h 53 min

    @Philippe:
    C’est ce genre de truc:
    https://www.aliexpress.com/store/product/12V2A-22-2W-Multipurpose-UPS-Uninterrupted-Power-Supply-Backup-Power-Mini-Battery-for-Camera-Router-Smart/4269025_32897388438.html

    On trouve plein de références. Par contre, pour un truc branché sur le secteur acheté en Chine, faire gaffe à choisir son fabricant.
    Pour ma part, j’en avais choisi un qui ne faisait que cela et si j’avais un doute sur connectique/polarité, à reception tout était OK et il y avait des adaptateurs au cas ou.

    Après, côté pi, monitorer le /var/log/syslog pour des trucs du genre:

    Under-voltage detected! (0x00050005)

    Moi j’en ai de temps en temps, car le 5V USB livebox est sans doute un poil juste qd même. Mais si j’en ai plus de 5 sur une minute c’est que la fin est proche!

    Répondre
  • 25 juillet 2018 - 21 h 44 min

    Personne n’a remarqué qu’il y a un problème avec cet onduleur ?
    Les prises d’entrée et sortie sont en micro-usb
    Côté entrée pas de souci, c’est ce qu’on retrouve habituellement.
    Par contre côté sortie, il va falloir trouver un câble avec une fiche micro-USB à chaque bout. Pas courant cela !
    Normalement côté sortie, il devrait avoir une prise USB standard comme sur tout power-pack.

    Répondre
  • 26 juillet 2018 - 8 h 45 min

    @bazooka07:

    Non, ce n’est pas un problème. Cet appareil alimente un Raspberry via le GPIO. Par ailleurs, il est également possible d’alimenter un Raspberry par l’une de ses prises USB plein format.

    Par ailleurs, il vaudrait mieux partir sur le produit que j’ai indiqué, moins cher, plus endurant, facile à scripter en Python (Geekworm Power Pack Pro V1.1). Si Pierre nous trouve un bon plan sur ce produit je vous fait un script ;-)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *