Kodi 17 peaufine son interface et améliore ses fondations

Kodi 17, la nouvelle version du célèbre gestionnaire de contenus multimédia, est désormais disponible au téléchargement. Cette version finale marque de gros changements tant esthétiques que techniques avec une nouvelle interface et l’apparition d’un nouveau moteur vidéo.

Kodi 17 a traversé le lent protocole de ses versions de test et pointe aujourd’hui ses octets à portée de clic. Ceux qui se sont battus avec les nombreuses précédentes versions beta et Releases Candidate ne seront pas trop dépaysés mais si vous venez de l’ancien monde du Kodi 15 ou 16, les changements opérés devraient vous surprendre.

Kodi 17

Kodi 17 change d’interface pour s’adapter aux nouveaux usages

Kodi 17 c’est avant tout une refonte esthétique et ergonomique. L’interface est bouleversée de fond en comble et elle sera commune, comme d’habitude, à la totalité des versions du logiciel. Que vous installiez Kodi 17 sur un PC, une carte Raspberry Pi ou autre chose, vous serez logés à la même enseigne. Avec Estuary, dont on a déjà parlé, Kodi 17 change son design habituel pour une version largement modernisée de son interface.

kodi16

L’interface Confluence de Kodi 16 et son menu en carroussel

Le principal point à prendre en compte est un abandon d’une réflexion ergonomique totalement axée sur une manipulation à la manette ou la télécommande. Jusqu’à la version 16 du logiciel, il était impossible de brûler les étapes des menus pour passer d’un lecteur à un autre. Toute manipulation de l’interface passait par  des actions sur des boutons ou autres flèches directionnelles pour aller d’un menu à un autre. Aucun moyen, par exemple, de glisser facilement de la lecture de musique à la gestion des extensions ou à ses galeries d’images. Il fallait encore et toujours faire tourner un carrousel d’options.

Kodi 17

Kodi 17

Avec Kodi 17, l’interface correspond beaucoup plus à une interface contemporaine qui prend en compte non seulement les souris mais également la dimension du tactile avec l’interface Estouchy. Les menus peuvent donc être utilisés de manière bien plus efficace si vous avez un pointeur actif quelconque sous la main. Ce qui n’enlève évidemment pas la possibilité  de manipuler le tout avec un jeu de touches fléchées ou les boutons d’une manette. La nouvelle interface est donc beaucoup plus adaptée aux machines modernes et aux interfaces qu’elles supposent.

Minimachines.net

A noter que les télécommandes virtuelles développées par l’équipe pour piloter Kodi depuis un smartphone ou une tablette sont disponibles également au téléchargement sur la même page.

Bien sur, Kodi 17 garde ses possibilités de customisation et vous pourrez réinstaller les versions d’interface de votre choix dont la célèbre Confluence nstallée par défaut sur les dernières précédentes versions du programme.

Kodi 17

Un des gros points faibles de Kodi est son approche un peu technique de ses paramètres et des réglages – nombreux – de ses options. A cause de cet aspect parfois brouillon, Kodi perd en route pas mal de personnes à  qui on a conseillé le logiciel et qui le trouvent trop difficile à manipuler ou trop touffu à paramétrer. La nouvelle interface tente de remédier à ce problème en changeant en partie l’aspect de son approche de gestion pour qu’elle soit plus lisible.

Cela donne un menu plus classique, ressemblant à une interface de smartphone avec de grosses icônes détaillant ensuite, dans un sous menu, les diverses options disponibles de manière plus lisible. Un des gros soucis pas encore réglés, à mon sens, reste la compréhension du réglage des chemins d’accès aux diverses bibliothèques du système : A chaque fois que l’on pointe vers une de celles-ci, le logiciel nous renvoie sur la page de selection sans montrer de manière claire que ce chemin a été validé. La conséquence est toujours la même dans mon entourage. Les gens attendraient une validation plus franche avec l’apparition des chemins et contenus vers lesquels ils ont pointé sur la page d’accueil, quitte à devoir recommencer ensuite l’opération de selection de bibliothèques de A à Z. Le fait que Kodi ne leur montre pas de résultat probant les perturbe tellement qu’ils ont l’impression de ne pas avoir compris ce qu’il fallait faire et leur donne envie d’abandonner après trois ou quatre essais pourtant fructueux.

Minimachines.net

Autre élément qui fait défaut au logiciel encore aujourd’hui, la possibilité de créer, d’exporter et d’importer un fichier de configuration des réglages de base de manière simple et efficace. Devoir renvoyer un utilisateur vers un tutoriel de 10 pages pour qu’il puisse régler son interface en Français, ses unités en degrés Celsius pour la météo, pointer vers un service d’information météo pertinent, régler les fonds animés, ses flux RSS et autres me parait très compliqué. Devoir copier le fichier userdata de Kodi pour récupérer sa base de données est également assez fastidieux.

Minimachines.net

Un gros changement dans le lecteur vidéo

XBMC, l’ancetre de Kodi, est né sur console XBox et son usage de base était plus lié à la lecture de DVD qu’à la gestion de fichiers vidéo. Aujourd’hui la lecture de DVD doit  être un des usages les moins fréquents de l’application. Pourtant jusqu’à Kodi 16 et donc après l’abandon du nom de XBMC par l’équipe  en charge de son développement, le lecteur interne du logiciel restait avant tout un lecteur de DVD. Evidemment, ce lecteur de base a été modifié, patché dans tous les sens pour accepter d’autres types de fichiers et de protocoles de lecture. Avec Kodi 17, l’équipe fait table rase du passé et part sur un nouveau standard avec un lecteur qui est désormais axé autour de l’usage de fichiers au lieu d’un DVD et de ses menus.

Cela n’a pas été sans mal puisque XBMC, puis Kodi, ont été construits, autour de ce lecteur de DVD qui était pendant longtemps la colonne vertébrale de l’application. Après plus d’un an de travail et à partir du lecteur audio séparé au préalable du lecteur vidéo, l’opération a été faite.  Cette séparation entre interface de gestion et lecture de fichiers est maintenant effectuée et le logiciel va pouvoir se tourner plus facilement vers l’avenir. Ce changement va permettre notamment aux développeurs de travailler de manière plus cloisonnée : Il sera possible de modifier tester le lecteur sans devoir craindre d’éventuelles conséquences sur l’interface globale du logiciel.

Et quelques sacrifices… notamment sur Android

Kodi 17 abandonne les – pas si vieilles – versions d’Android. Si votre lecteur multimédia est basé sur une version 4.x d’Android ou inférieure, il n’aura pas la possibilité de passer à la nouvelle version. Il faudra disposer d’un engin sous Android 5.0 au minimum pour pouvoir l’exploiter. Evidemment les anciennes versions restent disponibles mais vous ne bénéficierez plus des mises à jour et des nouveautés dans le futur. Le nettoyage du code de la version Android est clairement évoqué ainsi que l’utilisation des fonctions avancées apportées par Google depuis la version Lollipop de son système. Le sacrifice des dinosaures semblait donc indispensable même si cela va avoir clairement un impact sur de nombreuses TV-Box et autres solutions Android recyclées en juke-box numériques.

kodi-android

Une interface classique de TV-box avec un Kodi « adapté » par le fabricant

Au niveau du parc de TV-Box android existant, si vous avez la possibilité de le faire, vous pouvez tenter d’installer Kodi 17 en parallèle de la version plus ou moins modifiée livrée par le constructeur. Cela pourra peut être mieux fonctionner ou vous apporter quelques avantages techniques. Rares seront les box à disposer d’une mise à jour et d’un suivi de leur fabricant en cas d’utilisation d’un SoC ARM exotique. Mais si votre TV-Box dispose d’une puce connue  et reconnue comme les fameuses Amlogic s905 par exemple, il est possible que des versions plus « optimisées » voient le jour prochainement.

Et Kodi 18 ?

Kodi 18, au doux nom de code Leia pour rendre hommage à la célèbre actrice Carrie Fischer qui a tenu le rôle de la princesse dans la trilogie originale de Star Wars, est déjà en cours de développement. Les toutes premières pre-releases sont disponibles et probablement pas mal bugguées. A vous de voir si il y a un intérêt à les installer. Si vous n’êtes pas développeur, cela n’est vraisemblablement pas une bonne idée.

 

18 commentaires sur ce sujet.
  • 3 février 2017 - 14 h 12 min

    Sacré mauvaise nouvelle cette limitation liée à Android Lolipop.
    Comme tu le conclus, la plupart des Tv box fonctionnent de manière bancale avec un OS plus mis à jour.
    J’ai un lecteur xtreamer et j’avais réussi sans trop de soucis à passer du XBMC « maison » à Kodi
    Mais là, j’ai bien peur que le 16 soit ma dernière mise à jour au vu de ton annonce?

    Répondre
  • 3 février 2017 - 16 h 21 min

    Merci pour l’article Pierre.

    On va voir ce que cela donne.

    Répondre
  • 3 février 2017 - 17 h 14 min

    @mikael: En pratique de toutes façons, je ne sais pas si cela aura un impact réel : Les anciens SoC n’auront pas la possivilité d’utiliser les fonctions avancées des futurs Kodi je suppose.

    @StarLord: Pour le moment que du bonheur et zéro plantages mais c’était déjà le cas avec la dernière (4eme ?) RC de Kodi 17

    Répondre
  • 3 février 2017 - 17 h 44 min

    J’ai installé , l’interface est bien meilleure qu’avant c’est indéniable , mais faut que je trouve comment installer les add ons maintenant) et la remote aussi (j’avais pas la bonne , merci pierre pour l’indication dans ton article ^^)

    Répondre
  • 3 février 2017 - 21 h 06 min

    Il y a un truc que je n’arrive pas a faire c’est créer deux sections Films (enfants et parents) seul solution créer deux utilisateurs. Pourtant le lien pointe sur deux disque dur différents mais Kodi me les mélange. Il y a certainement une solution mais comme le dit Pierre « la compréhension du réglage des chemins d’accès aux diverses bibliothèques du système ». Alors que c’est tellement simple avec Plex ou Emby.

    Répondre
  • 4 février 2017 - 0 h 17 min

    @jujudk

    Pareil pout les addons ce n’est pas liée a la version mais a se rappeler les 1er chose a faire.

    En faite c’est pas mieux qu’avant par rapport a mon utilisation.

    sans manette xbox, sans souris, sans clavier et sans virtuel trackball kodi.

    Mais par yatse qui lui gère les addons

    Répondre
  • 4 février 2017 - 11 h 41 min

    Utilisations vraiment niquel sur les boxes android . Vraiment mieux penser pour la télécommande et plus simple pour les accès au différents menus. À voir si je peux forcer l’installation sur ma clé Android mk908ii .

    Répondre
  • 4 février 2017 - 17 h 04 min

    Ça plantait grave ce matin sur la console nvidia shield non mise à jour en 5.0.2 mais après cette mise à jour, plus de soucis. Un beau tout nouveau Kodi

    Répondre
  • 4 février 2017 - 17 h 24 min

    Ma nvidia shield est passée en kodi 17 automatiquement , et apres quelques tests tout semble fonctionner correctement, pas de problème de médiathèque, rien a redire sauf que mon ancienne interface Aeon Mq7 ne fonctionne plus ; j ai du installer le Mod développé pour ce nouveau Kodi manuellement.

    Répondre
  • 6 février 2017 - 10 h 49 min

    Tourne nickel sur Beelink MiniMxIII :)

    Répondre
  • 6 février 2017 - 13 h 10 min

    Ca fonction parfaitement sur ma Miami Box ! (MAJ faite automatiquement au démarrage de KODI, mais un peu longue !)

    Répondre
  • 6 février 2017 - 13 h 28 min

    c’est quoi ça encore Kung Fury ? un nouveau Iron Sky ? bon il va falloir que j’aille mater ça rapidement.

    Répondre
  • Cid
    7 février 2017 - 13 h 03 min

    Ce que j’aimerai c’est déporter la base de donnée de la médiathèque sur un nas par exemple. Que tous les kodi de la maison puissent avoir la même base, avec les « deja lu » synchronisés.
    Pas trouvé comment faire.

    Je viens de récupérer un vieux Zalman HD160XT avec l’ecran 7″ tactile. Le boitier est immense ! J’ai installé Kodi sur un W10 mais la gestion du double écran n’est toujours pas prise en charge (interface sur le petit, image sur le grand . But : lecture musique sur le petit et video sur le grand) Je ne pense pas qu’un Librelec fasse mieux… Bref, encore des bidouilles à faire ! (mais le boitier est beau… de face ! :) )

    Répondre
  • 8 février 2017 - 20 h 52 min

    @Cid:
    Il est possible de créer un base de donnees commune.
    Cherche base de données KODI , tu devrais très facilement trouver.

    Répondre
  • 8 février 2017 - 20 h 53 min

    *une

    Répondre
  • 9 février 2017 - 2 h 48 min

    […] Kodi 17 peaufine son interface et améliore ses fondations La nouvelle version du célèbre gestionnaire de contenus multimédia, est désormais disponible au téléchargement. Cette version finale marque de gros changements tant esthétiques que techniques avec une nouvelle interface et l’apparition d’un nouveau moteur vidéo. […]

  • Cid
    10 février 2017 - 10 h 43 min

    @yawyaw:

    Merci ca a du évolué depuis que j’ai cherché :)

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 17 h 56 min

    Salut,

    je trouve pas la page concernant les télécommandes virtuelles.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *