ECS LIVA : Le plus petit Mini PC Windows du monde est aussi fanless

L’ECS LIVA veut être le plus petit engin a faire tourner Windows 8.1. Piloté par un Atom Bay Trail M, cet engin aux dimensions réellement lilliputiennes se veut de pouvoir afficher la même chose que les grands . La marque Elite cherche ici à séduire les amoureux de minimachines et les aficionados de solutions silencieuses.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone
Résumé : Le ECS LIVA est un engin qui troque évolutivité contre compacité et qui embarque des éléments intéressants : Réseau Gigabit, ports USB 3.0, sorties VGA et HDMI. A moins de 200$ cet engin sans système pourrait être une base de travail intéressante pour construire des machines d’appoint réellement transportables…. mais sans aucune évolutivité

ECS LIVA

Le CES LIVA est prévu d’ici la fin Avril, cet engin embarque une puce Intel Atom Bay Trail M, normalement prévue pour les machines mobiles et non pas ce type de solution de bureau même si l’on peut la considérer comme véritablement très transportable. Avec un encombrement global de 0.4 litres, l’engin pèse moins de 200 grammes et mesure 118 mm de large pour 70 mm de profondeur et 56 mm d’épaisseur. Le ECS LIVA profite de cette gamme de processeur pour portable pour fonctionner en silence, sans ventilation mais uniquement avec un mini dissipateur.

ECS LIVA

ECS LIVA

Le ECS LIVA sera proposée sous les 200$, un tour de force pour un engin qui, si on ne connait pas encore le gabarit de la puce, embarquera tout de même 2 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage eMMC.  Pour réussir ce tour de force, ECS a du évidemment faire des choix et le premier, le plus handicapant également, est le fait de devoir souder ces composants sur le carte mère de la machine.

ECS LIVA

Ces composants ne pourront donc pas évoluer, le seul espace disque supplémentaire s’obtiendra par l’ajout d’un stockage externe ou via le réseau. LA connectique n’en est pas moins bonne avec un port USB 3.0, un USB 2.0, une sortie HDMI en plus d’un VGA, un port jack audio et même un port Ethernet au format Gigabit (Realtek RTL8111G). En plus d’un Wifi de type  802.11a/b/g/n et de Bluetooth 4.0. De quoi construire une machine intéressante. L’engin est alimenté de la même manière qu’un smartphone ou une tablette avec un port MicroUSB ce qui autorise un emploi mobile avec une batterie externe.

ECS LIVA

Je suppose que la puce embarquée, au vu du prix, sera un Celeron N2805. Un processeur double coeur et monothread cadencé à 1.46 GHz avec un chipset graphique tournant à 667 MHz et une consommation affichant 4.5 watts de TDP.

ECS LIVA

L’engin n’embarque malheureusement pas de lecteur de cartes MicroSDHC et n’aura pas de système embarqué. ECS annonce un support de Windows 7 et Windows 8 et une prise en charge d’Ubuntu à l’avenir.

ECS LIVA

Cette machine relevée par FanlessTech est impressionnante même si sa distribution en Europe reste encore inconnue : Avec une distribution multimédia adaptée, elle pourrait devenir une vraie machine d’appoint intéressantes pour des usages mobiles et embarqués. Je n’ai toujours pas eu le loisir de tester ce type de puce Bay Trail-M mais sur le papier, elles sont capables de choses étonnantes. La présence d’un double port d’affichage avec du HDMI et du VGA lui ouvre également des possibilités d’affichage intéressantes pour les pros.

ECS LIVA

Un questionnement tout de même: quel avenir écologique pour ces engins non upgradables ? Si les tablettes et smartphones risquent déjà d’occasionner de gros dégâts à la planète d’ici quelques années avec un foisonnement délirant dû çà leur obsolescence rapide et l’impossibilité de les réparer. Si ce travers atteint de plus en plus les portables avec les ultrabooks, que va devenir la planète si les machines de bureaux deviennent également impossibles à mettre à jour . Ce genre d’engin dont on ne peut pas modifier les composants et dont le stockage sera forcément un jour obsolète ira rejoindre en entier un recyclage pour le moment encore trop défaillant. La recherche de la miniaturisation est intéressante mais trop pousser le concept peut jouer des tours à l’utilisateur comme à l’environnement. Est-ce qu’une solution de type Brix ou Nuc, aux composants amovibles, n’a pas plus de sens dans le temps ?

19 commentaires sur ce sujet.
  • 26 mars 2014 - 21 h 07 min

    @Pierre : l’utilisateur lambda n’upgrade pas forcément sa machine, il est bien plus simple de changer la machine entière.

    Ici la taille de la carte mère présage d’une quantité moins importante de déchets et surtout l’on est sur une consommation moindre par rapport à toutes ces grosses machines sous exploitées par madame Michu qui s’est fait refourguer un avion de chasse pour surfer sur http://www.monchienadespuces.fr, et cela, c’est tout benef pour notre bonne vieille Terre.

    Répondre
  • 26 mars 2014 - 21 h 10 min

    Puisque tu parle d’écologie.

    Ce micro PC doit avoir un bilan carbone très très largement inférieur a un PC standard, déjà par sa fabrication, puis par son transport, puis par sa dépense énergétique largement inférieur a un PC standard.

    Quand a l’évolutivité, je doute que beaucoup de pc soit boosté ne serait-est-ce qu’une seul foi.

    Je pense qu’on peut dire que c’est un écologique !

    Répondre
  • 26 mars 2014 - 21 h 10 min

    Tout dépend de l’usage mais ce genre de produit peu durer bien plus longtemps qu’un portable ou un pc fixe si il lui est alloué une tache qu’il remplis parfaitement.
    Typiquement pour faire un HTPC si ça fonctionne en décodage 1080p aujourd’hui ben y’a pas de raison pour que ça ne fonctionne plus demain (sauf panne matériel) et donc il pourra être sous la TV pendant toute la vie de la TV et du 1080p.

    Si par contre on tente d’en faire une machine de bureau cela va être compliqué de le voir évoluer dans les nouveaux logiciels dans l’avenir, donc oui le produit pourrait être moins intéressant qu’un produit sur lequel l’on pourrait ajouter de la RAM ou un disque dur!

    Répondre
  • 26 mars 2014 - 21 h 42 min

    je vous rejoins sur le coté pollution, au final qui ces 5 dernieres années fait evoluer ses machines ? les sockets, plus compatbiles avec les nouveaux processurs, les machines apples pas upgradables…
    Les entreprises font la memes choses, on renouvelle tous les 3 ou 4 ans

    le souci ce sont les besoins qui evoluent, en mini htpc, ca va devenir obsolete dans quelques années du fait du passage du 1080p vers le 4k

    et pour un usage bureau, la suite office demande aujourd’hui une machine qui était considéré comme une machine de gamer il y a 8 a 10 ans. C’est tellement pas optimisé que ca pousse les constructeurs a faire du “toujours plus puissants”….

    Répondre
  • Giu
    26 mars 2014 - 22 h 58 min

    Si non ce genre de CPU est il plus puissant que mon vieux AMD 64 ? Je suppose que oui , tout ce qui m’intéresse c’est du surf confortable , de la bureautique , de la lecture de vidéo 1080P sans saccade sur Youtube ou autre plateforme de vidéo ainsi que quelques petites partie de Football Manager ou Sim City , ce genre de machine ferrais t’elle l’affaire Pierre ? Merci de me répondre si c’est le cas j’attend avec impatience sa sortie ! (je n’ai jamais été décu de tes conseil , j’ai toujours ma Transformer TF101 ainsi que la T7S de chez Hyundai ;) )Encore merci !

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 1 h 50 min

    Un raspberry pi x86 (un peux plus chère), j’aurais pref 4 go de ram et manque un port sd/microsd pour etendre le trop faible stockage (qui aurait put etre 64go) j’aurais acheter de suite !

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 9 h 58 min

    [troll] Pourtant plus je mets à jour mes logiciels plus ma machine est rapide !D [/troll]
    Je suis d’accord sur le passage au 4k, ça va faire mal, et sur les 4Go de ram, pas vraiment possible de swapper sur ce type de config. A part ça la tendance du logiciel libre est quand même d’optimiser les nouvelles versions et ce n’est pas un mythe (évidement il y a des contre exemple). C’est d’ailleurs très interressant, en dehors du troll, j’ai aussi travaillé dans des environnements “professionnels” totalement logiciel privateur/sans code source/licence ultra restritive et ultra chère et effectivement dans ce contexte chaque nouvelle version est moins optimisée que le précédente. Et j’ai constaté un réflexe pavlovien à faire monter en puissance des parcs informatiques pour faire simplement de la bureautique. Cela donne des situation où pour utiliser dans de bonnes conditions la dernière suite bureautique d’un éditeur très connue, on finit par équiper les postes avec des core i5, 8Go de ram et un ssd. Et grâce aux règles d’amortissement comptable (en France), on renouvelle tous les 3 ans le matériel. C’est presque la découverte du mouvement perpétuel. Bref, il existe des environnement où proposer d’autres modèle est impossible, culturellement.

    Répondre
  • uko
    27 mars 2014 - 12 h 20 min

    A mon sens il manque un élément important qui sublimerait pourtant cette machine: Un simple écran lCD en facade pour afficher l’heure, ce qui justifierait sa présence bien en vue dans un salon par exemple.

    Sinon je suis d’accord avec les commentaires précédents concernant l’écologie. La majorité des utilisateurs ne se donnent jamais la peine de changer les composants de leurs machines, même s’ils sont accessibles et amovibles. En outre, ici la machine complète aura un impact écologique similaire (voire inférieur) à celui d’une simple carte graphique de PC de bureau.

    On peut regretter le manque d’évolutivité des nouvelles machines, mais la miniaturisation qui les amène à être moins évolutives est aussi celle qui les rend plus écologiques, que ça soit par leur conception plus frugale en matériaux ou leur consommation énergétique plus raisonnable.

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 12 h 37 min

    @Forth:

    Concernant les règles comptables, c’est encore pire que ça ;).

    Fiscalement tu peux tout amortir en un an ou passer en charge directement … ainsi tu peux changer de PC tous les ans sans que cela ne pose le moindre probleme tout en réduisant ton impôts sur les sociétés d’un tiers (en simplifiant) du montant de ton achat …

    Donc quand un particulier achête un PC complet à 700 €, une grosse boite va le payer 600€ TTC (gros volume) soit 500€ HT et va diminuer son impôt de 166€ … soit pour rappel 700€ pour le particulier vs 334 € la société =P.
    => après le calcul est financier, est-il plus simple/rentable de changement le parc plus souvent (une machine ne fait jamais plus de 3 ans en entreprise …) ou de payer un informaticien/prestataire pour optimiser l’ensemble.

    Pour en revenir à la new, le problème est souvent / toujours le même … aujourd’hui on peut faire énormément de chose avec mais serait-ce encore le cas dans 2/3 ans voire plus … et faire des machines de ce concept avec des composants légers risquent de limiter cette durée de vie potentielle. A voir si un model, bien sur plus chere :'(, avec un n2807 plus puissant (au passage dans les docs intel le n2805 et n2806 sont au même prix de 107$ … ils auraient pas prendre un n2086 ;) ), 4Go de ram et 32Go de stockage n’aurait pas été plus pertinent.

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 13 h 04 min

    @uko: Tous ces arguments se valent mais : Pour combien de dollars de centimètres cube de plus on aurait droit de changer la mémoire et le stockage eMMC ?

    Probablement pas grand chose (10-20$) et là on aurait un engin peu gourmand, compact ET évolutif.

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 13 h 57 min

    Avec une petite distribution linux, c’est un bon plan.
    Je le vois bien en firewall ou un petit serveur perso dans une DMZ.

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 15 h 12 min

    2Go de ram, processeur peu puissant, bah ce n’est pas un media center donc, une machine de surf? Non plus, une machine bureautique asthmatique alors? Oui mais bon…

    L’exploit est là, mais l’intérêt me sembles ténu.

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 15 h 30 min

    “une machine ne fait jamais plus de 3 ans en entreprise …” … soit environs 14 ans dans le service public!

    Répondre
  • 27 mars 2014 - 20 h 06 min

    @xaossiia: je ne sais pas ce qu’il vous faut pour faire de la bureautique mais mon seul ordinateur est un netbook Asus avec un atom N450, 240Go de HDD & 2Go de RAM (windows 7 starter)

    Alors je fais quoi avec ?
    Du web dont qq vidéos, du libre office (avec des macros), du photoshop pour les images de mes sites web, des petits sites web donc, de l’encodage de DVD rarement et de DivX…
    Sûrement 10 fois plus que Mme Picchu et 10 fois moins que les Geeks…
    Bref, cette machine suffirait largement a mes besoins vu que j’ai 5 fois moins puissants (et que je m’en sors avec mon N450, un vrai Atom reconnu comme bien pourri par les geeks).

    J’attends surtout un truc comme celui-ci (voir celui d’AMD en 2 parties) qui est transportable avec une connectique VGA + Hdmi, des ports USB et voire qu’il puisse se clipser dans un Atrix-like avec batterie …

    Répondre
  • 28 mars 2014 - 6 h 29 min

    […] L'ECS LIVA veut être le plus petit engin a faire tourner Windows 8.1.  […]

  • 5 juin 2014 - 11 h 05 min

    […] Le ECS Liva m’avait clairement tapé dans l’oeil en Mars dernier, bien que plein de défauts, il apparaissait comme une solution à la fois extrêmement compacte et discrète avec une conception sans ventilation et des dimensions plus que réduites. Mais ce qui faisait sens en Mars devient plus problématique en ce début Juin avec une concurrence qui ne s’est pas laissée faire et des minimachines apparues en tout sens ces derniers temps. […]

  • 9 avril 2015 - 18 h 39 min

    […] de ce billet n’est pas la carte présentée hier par Intel. C’est la ECS Liva originale, présentée à la presse et au monde en Janvier 2014. Et que lit t-on sur les […]

  • 3 juin 2015 - 9 h 11 min

    […] 2015 du concept de la marque mise à jour d’un modèle sorti il y a déjà quelque temps. Mais depuis la sortie du premier Liva et l’arrivée celui-ci il semblerait qu’un siècle informatique se soit […]

  • 25 mai 2016 - 10 h 23 min

    […] un intéressant produit malheureusement pas destiné au marché Français faute de distributeurs. Cette première Liva était un engin qu’il fallait monter soi-même dans un boitier en plastique, architecturé […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *