Canonical lance un App Store dédié aux cartes de dev Orange Pi

Orange Pi commercialise depuis le début du succès de solutions Raspberry Pi des cartes de développement reprenant ses codes et standards. Avec plusieurs cartes à son actif, la marque a su rencontrer un certain succès de par sa compatibilité avec plusieurs OS. Dont la célèbre distribution Linux Ubuntu de Canonical.

Canonical vient donc de lancer un magasin d’applications dédiées aux solutions Orange Pi, une section entière accessible aux possesseurs de cette marque de cartes de développement faisant fonctionner Ubuntu.

Canonical lance un App Store dédié aux cartes de dev Orange Pi

La carte Orange Pi est compatible avec plusieurs systèmes d’exploitation allant de Raspbian, le dérivé de Debian créé pour les Raspberry Py, à Android en passant par Debian et Ubuntu. Rares sont les cartes de ce type à proposer un réel support d’Ubuntu et c’est probablement pour encourager Orange Pi, ou plutôt,  Shenzhen Xunlong le constructeur derrière les cartes, que Canonical propose ce type de magasin d’applications.

Il sera en effet plus simple d’utiliser ce magasin d’applications pour un néophyte que d’utiliser une installation en ligne de commande via un apt-get. Le système de cette boutique est basé sur le système de paquets Snaps introduits dans Ubuntu 16.04LTS, un système d’application qui embarque avec lui toutes les dépendances nécessaires à son lancement. L’idée est de ne plus devoir subir la corvée de mises à jour nécessaire au bon fonctionnement d’une application en lui rajoutant, une, deux ou douze dépendances supplémentaires.

Minimachines.net

Pour Canonical, cela permet de proposer une application et les éléments nécessaires pour qu’elle tourne directement avec la version de Linux proposée. Ici avec les Orange Pi, nul besoin d’aller chercher des éléments hébergés ailleurs. Tout sera à portée d’un seul clic. Mais techniquement cela ne signifie donc pas qu’il y aura des développements sur-mesures pour les cartes Orange Pi. Seule la manière de les installer va changer mais on pourrait parvenir au même résultat avec un outil comme Synaptic ou d’autres.

C’est en tout cas un joli coup de projecteur de la part de Canonical pour les cartes Orange Pi, manque de bol, la distribution de ces solutions est toujours aussi complexe. Ce qui ne facilite pas les éventuelles tentatives de la part des utilisateurs d’Ubuntu.

13 commentaires sur ce sujet.
  • 17 mars 2017 - 19 h 17 min

    C’est sur que c’est un plus pour les utilisateurs ,ne serait ce que pour télécharger la distribution adaptée a leur carte .

    Reste que le plus gros problème des cartes de chez Orange c’est d’abord d’être des solutions basée sur des processeurs de chez Allwinners complété par une distribution uniquement faite par ALI-EXPRESS qui ne prends pas PAYPAL .

    C’est sur que si un autre grossiste acceptant Paypal osait vendre ces cartes ORANGE ce serait un plus pour tout acheteur .

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 19 h 41 min

    Encore une fois, sous Ubuntu, tant que les pilotes graphiques ne seront pas libres (de droit), cet OS sera inexploitable sous ARM. Perso, j’attends surtout du changement à ce niveau là, au niveau graphique, le gros point noir de toutes ces mini machines sous ARM !! ;)

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 20 h 49 min

    faut suivre avec ubuntu , ca part dans tous les senses !
    il faudrait qu’ils fassent une UI pour leur ubuntu core

    Répondre
  • 17 mars 2017 - 21 h 01 min

    @ptitpaj:
    C’est déjà les cas Banggood, Gearbest, Cdiscount, Amazon.com,……

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 0 h 15 min

    @Sopilou:

    Ca sert a quoi de libérer le droit du code la route de gauche du centre ou de travers, lancer resident evil 7 en pleine écran ?

    Je comprends vraiment pas les commentaires libre de non sens.

    Heureusement qui linux fonctionne dans le bon sens même sous arm.

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 2 h 53 min

    @Sopilou : “j’attends surtout du changement à ce niveau là, au niveau graphique, le gros point noir de toutes ces mini machines sous ARM !! ;)”

    Les machines ARM ne fonctionnent pas sur la partie graphique, c’est le gros point noir ? Punaise, qu’est ce que je vais faire de mes Banana Orange Raspberry toutes équipées en ARM ! Et puis cette compagnie japonaise, SoftBank, qui a déboursé 28 milliards d’euros, elle le sait que les processeurs ARM y savent pas afficher. C’est dommage, on aurait pu en avoir dans les téléphones et les tablettes, à la place on met du Intel parce que…

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 9 h 00 min

    @Starlord:

    tu déformes..les pilotes graphiques sont le point noir de ces cartes sous linux, les mali ne sont pas vraiment ouverts, ils fournissent des trucs déjà compilés mais pas de quoi travailler depuis les sources, de ce que j’avais compris à l’époque…
    Si ça a changé, libre à toi de répondre mais en argumentant, pas en dénigrant le commentaire d’un autre utilisateur, qui, il me semble, n’a pas dit de la m…. discriminatoire.

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 9 h 04 min

    @Titi:
    tu connais l’émulation? recalbox, retrorangePi???? si on avait les pilotes ouverts au niveau graphique, l’émulation N64 tournerai nickel, on pourrait utiliser autrechose que des cpu arm avec des core graphiques datant des années 20….
    On pourrait aussi faire des box multimédia qui gèrerait des capacité d’accélération hardware graphique au petit ognon au lieu de pomper sur la puissance de calcul pour générer l’affichage…

    Bref quand tu as les sources ( et pas des librairies précompilés et statiques ) et ben tu peux optimiser au petits oignons….

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 9 h 23 min

    @OCMan: Merci bcp ! Tu m’as compris ! ;)

    Je ne critique pas ARM, je suis pour. Mais le gros point, ce sont les pilotes graphiques Mali (et autres) non “ouverts”. Ainsi, ces mini machines utilisent énormément de puissance processeur pour afficher 2 fois rien, c’est ridicule malheureusement.

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 14 h 45 min

    Je ne sais pas. Une carte à 10€ affiche du 4K, est-ce que c’est deux fois rien ?

    Est ce que c’est la vocation de ces cartes d’être des brutasses d’affichage ou bien est-ce que l’on en a un usage headless, ou que le 1080p fluide ça suffit, ou l’émulation de la Playstation 1 ça suffit ?

    Dans quels usages est-ce insupportable ? Pour remplacer des PC de bureaux pour voir youtube fluide sur Chrome ? Il y a des PC aujourd’hui à 80€ qui font le taf.

    Répondre
  • 18 mars 2017 - 18 h 07 min

    @ptitpaj:

    Pour le coup, Aliexpress est bien plus sur que bien des sites acceptant Paypal. Je sais que dans la mentalité française Paypal c’est le Graal, mais en réalité Alipay (ex Escrow) est tout aussi sécurisé.

    Donc acheter sur Aliexpress, je le fais depuis des années, et si soucis il y a soit on s’arrange avec le vendeur soit litige sur Aliexpress directement.

    Si néanmoins c’est un no go,Gearbest ou encore Banggood ont en vente les Orange Pi et acceptent Paypal.

    Par contre sur les procos Allwinner, c’est une plaie pas possible ça c’est clair :D

    Répondre
  • 21 mars 2017 - 14 h 14 min

    @Sopilou:

    Broadcom a libéré le “blob” du GPU des Raspberry Pi (VideoCore IV) et les pilotes OpenGL sont en cours de développement.
    L’autre chantier est l’implémentation du compositeur Wayland dans Raspbian, qui permet de gagner en performance d’affichage.

    Et puis il y a Vulkan…
    J’espère vraiment que le prochain Raspberry Pi proposera un GPU compatible avec Vulkan, mais qui ne cassera pas tout le travail fait sur les GPU précédents…

    Répondre
  • 29 avril 2017 - 10 h 55 min

    j ai acheté mon orange pi pc sur aliexpress et aucun soucis, le vendeur est payé uniquement quand l acheteur confirme la reception de son colis ou lorsque le suivi du colis indique livré…pour ma part je boycott paypal.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *