Astell & Kern AK240 : Un baladeur MP3 Android à 3200$

Le baladeur Astell & Kern AK240 est tout sauf une machine low-cost. Conçu sans concession, il embarque des composants audio et un stockage haut de gamme qui en font un des modèles de hifi portable les plus « haut de gamme » du marché.

Résumé : Un materiel de poche capable de produire un son studio ? Une bonne idée pour les pro qui, au vu du prix, seront quasiment les seuls à pouvoir profiter de cet engin qui fera office de baladeur mais aussi de « carte son » haut de gamme en USB.

 Astell & Kern AK240

Annoncé pour Mars, le baladeur est dans la veine des autres productions de la marque. La différence entre votre smartphone ou votre mp3 actuel et ce Astell & Kern AK240 est dans l’ensemble des composants embarqués, dans une coque haut de gamme et forcément, un peu de snobisme.

Le petit objet est construit dans une coque d’aluminium de qualité aviation, ça sent déjà un peu le snobisme mais il faut justifier les 3200$ demandés, il embarque un stockage électronique de 256 Go natif et surtout un système audio haut de gamme. Le traitement du signal stéréo est assuré par un couple de convertisseurs numériques « haut de gamme » Cirrus Logic CS4398. Chacun s’occupe d’un canal stéréo et supporte un signal 24-bit en 192 KHz. A des années-lumière donc d’un smartphone classique qui n’atteint jamais ces performances.

Astell & Kern AK240

La marque vise un public audiophile et profite d’Android pour offrir un peu d’ouverture au système, l’utilisateur pourra ainsi retrouver de la musique en ligne, des applications diverses de lecture et autres éléments propres à un engin possédant un véritable OS.

Evidemment, seuls quelques formats spécifiques supporteront le traitement proposé par le Astell & Kern AK240 : Ne comptez pas sur lui pour lire agréablement de mauvais MP3 ou des fichiers issus d’un steaming en ligne, il est plus probable que seuls les formats les plus lourds soient supportables à l’oreille. WAV, AIFF, FLAC bien sur même si mes MP3 ou OGG sont évidemment pris en charge. Cette gourmandise en détails sonores explique les 256 Go embarqués dans l’engin. Mieux encore, avec ses composants embarqués, l’engin peut lire des formats  DSD64 et DSD128 nativement… C’est ce qui explique, avec la batterie 3250mAh embarquée, le design particulier de cet engin.

Astell & Kern AK240

Et là on touche la vraie part de snobisme de l’objet, puisque l’essence même du format baladeur est une écoute itinérante et donc souvent accompagnée des bruits environnants. Sortir du DSD 192 KHz dans le métro, même avec une excellent casque, est souvent un gâchis sonore. Evidemment partir d’un son médiocre et lui ajouter le bruit d’une file de voiture lorsque l’on marche dans la rue n’est pas mieux, mais quitte à gâcher le son, autant ne pas dépenser le prix demandé par cette machine.

Le Astell & Kern AK240 vise, vous l’aurez compris, des gens qui ne regardent pas à la dépense dans le numérique mais également des professionnels du son qui pourront profiter ici d’un son de laboratoire dans leur poche. Un engin de ce genre suppose un casque haut de gamme et l’ensemble de la dépense n’est franchement pas utile à tout le monde.

Avec un écran tactile 3.3 pouces en 800 x 480 pixels Amoled, l’objet embarque un wifi de type 802.11b/g/n, du Bluetooth 4.0 et un lecteur de cartes MicroSDXC pour rajouter facilement 64 Go supplémentaires aux 256 Go de base. Il faut dire que les fichiers audio sans perte de qualité sont assez lourds et que cet espace sera probablement vite comblé. Un album audio de CD qui pèse 700Mo par exemple, grimpe presque à 8Go au format DSD d’un SuperAudioCD. A ce propos, tant qu’a faire, un Wifi de type AC aurait été un plus pour transférer rapidement des albums.

A noter tout de même une fonction particulièrement intéressante, celle de profiter des composants du baladeur pour, une fois relié en USB avec un PC, s’en servir comme une carte audio externe 100% numérique. Un outil étonnant donc, avec un vrai potentiel sous Android car il est possible de s’adresser finement au processeur Cirrus Logic. Si le fabricant propose un lecteur Android adapté, permettant de travailler le son directement au moment de sa conversion analogique, l’engin aura un potentiel énorme pour des professionnels.

Source : Liliputing et WhatHifi

15 commentaires sur ce sujet.
  • 17 février 2014 - 10 h 36 min
  • 17 février 2014 - 10 h 40 min
  • 17 février 2014 - 11 h 22 min

    @Pierre Lecourt
    Tu as parfaitement souligné le côté absurde de ce produit… 3200 $, mince…

    @nisya
    +1

    Répondre
  • 17 février 2014 - 13 h 10 min

    Je te rejoins Pierre sur le snobisme et l’inutilité d’écouté du 24/192 (dommage que le DAC ne pousse pas au 32/384…) ; même avec un super casque du même métal, aucun intérêt ! Et puis 256Go en 24/192, c’est bien, mais ça va pas hyper loin non plus si on a une belle collection de fichiers… Bref pour du mobile, un bon flac 16/44 fait largement l’affaire si on veut rester sur un format non compressé (encore qu’entre un mp3 a 320kbps et un flac, faut déjà du matériel correct pour préféré l’un à l’autre…)

    Répondre
  • 17 février 2014 - 13 h 12 min

    j’ajoute qu’un sansaclip à 40€ est très largement suffisant pour driver des casques mobiles déjà corrects et lit tous les formats « raisonnables » ; bref, « il faudrait être fou pour dépenser plus ! »

    Répondre
  • 17 février 2014 - 14 h 18 min

    @archeee:
    Même avec du matériel de monitoring pro (genelec ou autre cabasse mistral) la plupart des gens n’entendent pas de différence, et quand ils l’entendent, c’est pas toujours le « full » qui préfère!! Les gens aime le son compressé bien baveux, genre les EQ des casques beats ou autre.
    « Les haut medium et les aigu?? WTF on veux de la basse nous! »

    Répondre
  • 17 février 2014 - 14 h 40 min

    @nisya
    Absolument!
    J’ai eu l’occasion, il y a quelques années, de passer une après midi dans un showroom chez Cabasse avec des Baltic (SCS). J’ai pleuré trois fois:
    La première en fermant les yeux sur Twist in my Sobriety de Tanita Tikaram; je pouvais placer chaque interprète, chaque instrument dand l’espace, inoui! Mais la source était un master studio.
    La deuxième en écoutant un de mes CD favoris et là j’ai compris ce que signifiait la compression audio, qualité CD tu parles!
    Enfin la troisième quand j’ai compris que je n’avais pas le budget pour le matos et la musique en qualité studio…

    Répondre
  • 17 février 2014 - 17 h 46 min

    @freethinker

    J’aime quand tu pleures. Merci de me donner envie d’avoir du son de qualité.

    Répondre
  • 17 février 2014 - 22 h 52 min

    6 ans ma carte son asus xonar hd 1.3 deluxe et toujours fonctionnelle . J’ai du 24-bit D-A Conversion sources numériques : TI Burr-Brown PCM1796 *4 (123dB SNR, Max. 192kHz/24bit) & du 24-bit D-A Conversion sources analogique : Cirrus-Logic CS5381* 1 (120dB SNR, Max. 192kHz/24bit).
    Je ne l’ai pas payé aussi chère même si je l’admets c’est du portable :
    http://www.hdfever.fr/2009/05/21/carte-son-asus-xonar-hdav-1-3-deluxe-slim-dts-true-hd-master-audio/
    Bref …
    Un rajout :
    http://hpics.li/17e6e9e

    Répondre
  • 18 février 2014 - 13 h 02 min

    Attention ceci est un appareil nomade, le comparé a une carte son de PC ou un DAC de salon ça na pas trop de sens.

    Perso, j’attends les tests pour être certain que les rep en freq et autre sont bien au rendez-vous.

    Si oui, j’achète directe ! (je vous rassure c’est pas pour mettre sur des Beats ou des conneries du genre).

    Répondre
  • Giu
    18 février 2014 - 17 h 35 min

    Et aller .. sa y est , les puristes sortent de leur trou ..

    Répondre
  • 19 février 2014 - 8 h 11 min

    @Giu: ?? ca te dérange pas quand on parle 4 ou 8k, pourquoi lorsque l’on parle de son haute définition tu parle de « puristes »
    Si je veux une belle image, j’achète un écran au top
    Si je veux du bon son, j’achète du matos son au top.

    Aujourd’hui on vend des écrans avec une densité de pixel tellement grande que même l’œil collé a l’écran on vois pas de pixel, mais par contre le son est toujours dégueulasse!!!

    Ca va être vraiment très drôle la 4k avec du son MP3!

    Répondre
  • 19 février 2014 - 8 h 21 min

    D’ailleurs en parlant de ca quand je suis allez voir gravity au ciné, l’une des enceinte été complétement rincé, avec des saturations horrible!! Je m’en suis plaint au cinéma : ils s’en foutent….!
    Donc imagine pareil pour l’image, on te dit 3D, puis en fait tu as de la 3D que sur une partie de l’écran qui fonctionne…
    Le son est extrêmement négligé, comme si on disait que passé de 800*600 pixel a du 1080p été du chipotage de puristes!!
    Certaines personnes ne vois pas de différence entre 720p et 1080p sur des diagonale inférieur a 40 pouces, j’aimerais bien voir le son devenir un vrai critère.
    Si on fait l’analogie avec l’image, je dirai que actuellement, nous somme en 1280*1024, 16bits, soit 4096 couleurs.

    Répondre
  • 15 mars 2014 - 12 h 01 min

    Beat dr dre laisser moi rire cette marque devrai etre rayer du registe du commerce tellement leurs produits sont pourrit un bon ultrasone edition 5 ou des westone w60 haut de gamme de la marque et vous jeterez votre ibidule deja un cowon j3 plus westone 4r ce que je possede cest magnigique alors lak 240 plus ledition 5 je pense que je tombe a la renverse au vu des composents et la qualité de fabrication les 3200$ son largement justifié devant un ipod merdic et cher

    (puriste et fier)

    Répondre
  • 17 mars 2014 - 9 h 03 min

    […] n’est tout de même pas dans les problématiques posées par le monstre d’Astel & Kern et ses 3200$ puisque l’investissement est ici bien plus léger. L’engin n’est pas non plus du […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *