TEST HP Chromebook 14, un portable élégant et ergonomique

Une excellente surprise que cet HP Chromebook 14, ce portable sous chromeOS semble proposer tout ce que l’on peut attendre d’une machine bureautique classique. Si le concept du Chromebook parait encore très hermétique pour beaucoup d’utilisateurs, cet engin se présente vraiment comme ce qu’il doit être : Un compagnon de travail.

Mise à jour : Le HP Chromebook 14 en version 4 Go et Celeron 2840  avec 16 Go de stockage est à 199,99€ aujourd’hui sur Amazon !

Billet original : 2 semaines avec un Chromebook de cette trempe suffit à faire comprendre le bien fondé du projet de Google. Le seul impératif est bien évidemment d’avoir une bonne partie de sa vie numérique embarquée sous le pavillon du moteur de recherche. Dans ce cas, cet HP Chromebook 14 est un excellent outil technique. Une sorte de machine d’accompagnement parfaitement calibrée pour le quotidien.

Robe blanche, mate, sobre et agréable au toucher : Cet HP Chromebook 14 dénote du reste du marché qui s’aventure désormais quasi systématiquement sur les territoires bling-bling d’une finition vernie tape à l’oeil et terriblement salissante.

 

Ce blanc neige très dense et doux au toucher est un véritable plaisir même si je ne cache pas une certaine appréhension sur la durée de vie de ce type de finition. Traces, salissures et autres événements pourront marquer cet HP de manière irrémédiable, ce choix immaculé est donc à réserver aux plus soigneux

Avec 2 cm d’épaisseur en son point le plus haut et 1.85 Kg sur la balance, HP a choisi de fabriquer le plus grand des Chromebooks actuel : 14 pouces de diagonale, un monstre face aux anciens netbooks que la machine est, en quelque sorte, en train de remplacer. Un monstre qui peut laisser croire que cet HP peut remplacer un portable classique sous Windows ou Linux. il n’en est rien, la diagonale et le confort proposés ont beau être importants, la solution Chromebook est encore et toujours un ajout à un parc installé, un raccourci vers le monde du web en général et de Google en particulier mais encore loin du potentiel d’une vraie machine sous un système plus mur à l’écosystème plus complet.

Et pourtant, au vu de son équipement, cette machine pourrait sans doute faire tourner correctement d’autres systèmes. Son Celeron 2955U double coeur cadencé à 1.4 GHz gravé en 22 nanomètres lui offre toute la souplesse et le confort que l’on peut attendre d’un Chromebook : Démarrage ultra réactif, lancement de web-apps lourdingues ou affichage  d’une foule d’onglets sans broncher, il est parfaitement calibré pour cet engin. ChromeOS n’est a priori pas le plus gourmand des systèmes d’un point de vue mémoire vive, HP a tout de même choisi de livrer ce Chromebook 14 avec 4 Go de mémoire vive. Presque trop diront certains, mais si la note ne baisserait guère en retombant à 2 Go, le confort gagné à l’usage de certaines extensions chrome est indéniable.

Un Celeron, 4 Go de RAM, de quoi lancer un Windows sans soucis ? Oui, sur le papier cette machine pourrait embarquer un OS classique mais comme la plupart des Chromebooks il n’est équipé que de 16 Go de stockage électronique. Largement de quoi faire tourner le système de Google, trop juste pour Windows.

Plus décevant par contre, la ventilation de l’ensemble qui se fait sentir dés l’allumage de la machine avec un souffle léger mais persistant tout au long de chaque session. Comme si les outils logiciels connus sous Windows comme HP CoolSense, n’avaient pas été portés sur ChromeOS.

Le reste de l’équipement est plus que correct avec un Wifi de type 802.11a/b/g/n et du Bluetooth 4.0 en interne. La machine n’embarque pas de port Ethernet ce qui aurait rendu une option Wifi AC pertinente pour assurer de bons débits. Le reste de la connectique est standard avec à droite de l’engin un premier port USB ainsi qu’un lecteur de carte SDHC et le port d’alimentation de l’engin.

A gauche on retrouve deux autres ports USB (1 USB 2.0 et 2 USB 3.0 au total) ainsi qu’une sortie audio casque et micro combinée. L’unique port vidéo est un HDMI 1.4 pour étendre le signal vers un téléviseur ou un vidéoprojecteur récent : Pas de VGA sur cette machine ce qui limite évidemment sa compatibilité avec des matériels plus anciens. Enfin un port anti-vol est présent sur la coque pour pouvoir sécuriser la machine.

Sous la coque, HP a choisi d’inclure une belle batterie Li-Ion 4 cellules, un modèle suffisamment performant pour offrir à la machine de 8 à 10 heures d’autonomie. Le Celeron est peu gourmand et sa gravure en 22 nano lui permet de baisser sa consommation qui culmine à 15 watts. HP en tire avantage et offre un engin vraiment nomade malgré un poids qui se fait rapidement sentir : 1.85 Kilo au total, HP n’est pas connu pour des machines spécialement légères, le Chromebook 14 se fait sentir à l’épaule en quelques minutes de marche. Ce n’est pas le pire engin que j’ai eu dans le genre et certains 11.6 pouces de la marque ne pesaient que 300 grammes de moins, mais c’est un facteur à prendre en compte avant l’achat.

Il faut dire que la marque ne lésine pas sur les moyens et la coque de son 14 pouces est impressionnante tant au niveau finition qu’au niveau qualité : Tout est ici parfaitement imbriqué et intégré. On retrouve une qualité d’assemblage très haut de gamme dans des matériaux bien choisis : Des détail qui rassurent et font du Chromebook un vrai portable  confortable et solide.

   

L’ergonomie globale profite des dimensions de l’écran : La diagonale de 14 pouces assurera assez d’espace à la machine pour proposer un clavier véritablement confortable : Des touches blanches bien lisibles et dont la course ne s’arrête pas immédiatement. Un toucher souple, à membrane, qui permet tout de même de distinguer l’enclenchement de la frappe.

Les touches sont bien séparées et suffisamment larges pour que l’on prenne en main le clavier en quelques minutes. La distribution de l’ensemble est simple, sobre et bien trouvée même si, au vu de l’espace perdu dans le châssis, on aurait presque pu espérer retrouver sur un engin de cette taille un pavé numérique ou tout du moins des touches fléchées un peu plus épaisses et plus simples à manipuler.

Le pavé tactile est quand à lui monstrueusement grand, largement de quoi placer 4 doigts et traverser la diagonale de l’engin en un seul voyage sur sa surface. Il est par contre muni de deux boutons dans les coins inférieurs de la machine, qui reste assez bruyants. Bien sur le clic gauche, le plus courant, qui se fait en tapotant légèrement la surface tactile mais le clic droit se fera tout de même rapidement remarquer au milieu d’une bibliothèque ou d’une salle de réunion.

Le confort globale est plus que satisfaisant, l’engin apporte une vraie expérience de travail ou de surf : Il est fiable, sa frappe est agréable et pianoter un document même assez long ne pose aucun problème ergonomique. L’ouverture de l’écran est suffisamment large pour proposer un bon angle de vision même aux plus grands assis face à la machine. La prise en main se révèle donc à la fois rapide est agréable.

Reste que certains détails laissent l’utilisateur sur sa faim, les 14 pouces ne semblent pas avoir été employés au mieux par HP. Si la vocation première d’un Chromebook n’est pas forcément le multimédia, beaucoup de contenus vidéo et audio sont aujourd’hui consommés en ligne : L’espace vide autour du clavier aurait pu accueillir une solution d’enceintes convaincante au lieu de les retrouver sous la machine. Si les enceintes fournies ne sont pas mauvaises, elles ont tendance à écraser énormément le son, à l’étouffer, ce qui ne pose pas vraiment de soucis pour une ambiance sonore mais qui peut poser des problèmes pour écouter un dialogue ou suivre une intrigue. Le recours au casque se fait alors obligatoire.

Si le choix de l’écran es 14 pouces est intéressant, le fait d’avoir intégré une dalle TN acceptable, le retour à une définition 1366 x 768 est plus difficile a justifier. Certes sous ChromeOS la présence de cette dalle ne pose pas  de soucis : Les surf, le multimédia et la vidéo ne pâtissent pas de ce choix. La machine y gagne probablement en réactivité.

Mais la donne a changé depuis l’avènement de smartphones et de tablettes qui proposent de très hautes définitions, le passage à un 14 pouces juste un peu plus dense en pixels aurait permis de profiter d’une meilleure image et de ne plus se retrouver nez à nez avec l’envers du décor, les pixels visibles qui se juxtaposent pour afficher une icône.

La webcam livrée, au dessus de l’écran, et son microphone, sont très similaires aux propositions de la marque sur ses machines “standard” : Elle propose une vidéo conférence confortable, enregistre un son audible et ajuste bien les niveaux de luminosité; des détails importants pour une machine connectée.

A mi-chemin entre la machine de baroudeur et le poste de travail, ce Chromebook 14 d’HP n’est ni l’un ni l’autre et un peu les deux à la fois : Il propose le confort de frappe que l’on peut attendre d’un portable sédentaire et l’autonomie d’un ultraportable. D’un autre côté, il n’a pas un affichage très haut de gamme et pèse pourtant presque 2 kilos au fond d’un sac.

Son plus gros avantage étant finalement ChromeOS, système qui accepte de nombreux utilisateurs et qui permettra facilement à plusieurs personnes de profiter de cette machine. La possibilité de se retrouver dans son univers Google, des raccourcis aux mots de passe en quelques minutes est autant fascinant et pratique qu’alarmant. Ce confort qui permet de pouvoir utiliser réellement une machine 3 minutes après l’avoir déballée est une expérience fascinante pour quelqu’un qui, comme moi, a d’abord connu des ordinateurs livrés nus, sans même un système d’exploitation.

Avec une finition exemplaire, des performances parfaitement calibrées et un confort globalement excellent, le HP Chromebook 14 a toute sa place sur le marché Chromebook. Place qui serait plus dure à tenir si l’engin était livré sous Windows.

Minimachines

Retrouvez le HP Chromebook 14 à 199.99€ chez Amazon sans frais de port.

Soutenez Minimachines, partagez le !


Rivière
79 commentaires sur ce sujet.
  • 4 février 2014 - 14 h 41 min

    Merci pour ce test approfondi. A suivre.
    Personnellement, j’attends encore des définitions d’écran plus grande…

    Répondre
  • 4 février 2014 - 14 h 43 min

    “Largement de quoi faire tourner le système de Google, trop juste pour Windows.” Dommage de ne pas parler de linux, surtout avec crouton dont on a déjà un peu parlé ..

    non, la vraie question est de savoir si on peut l’utiliser sous linux de manière correcte ? d’ailleurs à ce sujet peut on mettre une sdcard de 64G ? Si oui cela ferait 90G de stockage moins 2 de linux moins chrome … il doit en rester pas mal …

    Répondre
  • 4 février 2014 - 14 h 45 min

    @toto: J’ai pas envie de voir des gens s’engager dans l’achat et se retrouver perdus :/. J’attend qu’un constructeur s’engage avec le site pour faire une série de tutos sur ChromeOS depuis un Chromebook.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 14 h 52 min

    @Pierre Lecourt:

    a mon avis un constructeur ne le fera jamais …. toi par contre tu pourrais tester et on aurait confiance dans ton avis, plus que dans des blogs pourris écrits en deux minutes comme on trouve partout …

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 05 min

    @toto: En fait je veux me faire financer une série de vidéo par un sponsor, idéalement un fabricant de Chromebook, pour que je puisse avec sa bécane faire un tour d’horizon (large) des possibilités des bécanes.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 14 min

    @Pierre Lecourt:

    oui mais si un fabricant te sponsorise pour cela, google va lui tomber dessus non ?

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 17 min

    Oups! Ca serait sympa en effet que tu puisses te faire subvensionner pour une serie de tutos poussées. Hate de les découvrir si cela se fait.

    P.S : si un sponsor lit les com’ du site : seul un tuto minimachines me ferait sortir ma bourse ! (sans mauvais jeux de mot) :D

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 39 min

    @toto: Il n’y aurait pas que “Crouton” mais tous les autres aspect du concept, ce que l’on peut faire vraiment, ses avantages et ses inconvénients. Sa destination, quel est le public visé. etc.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 43 min

    Un article de qualité remarquable, vraiment. Merci pierre
    Il mériterai d’être prit en référence par beaucoup de blogueur hightech.

    Tes photos sont excellentes avec les petits hommes, vraiment bien !

    Peut être il manquerai un tableau de caractéristique du produit sur la colonne de droite, mais c’est peut être difficile a mettre en place.
    L’article est déjà long, le tableau en plus ferait une page vraiment longue si il est ajouté dans le fil principal, mais je chipote !

    Répondre
  • uko
    4 février 2014 - 15 h 45 min

    Je dois avouer avoir du mal à voir dans quel contexte utiliser ce chromebook face à d’autres solutions. Confrontons le à une T100 par exemple, je lui vois bien quelques avantages: finitions, taille de l’écran, performances… mais à quel prix ?

    – Son poids et sa taille près de deux fois supérieurs à ceux d’une T100 rendront cette dernière bien plus intéressante en déplacement.

    – L’écran du T100 est plus petit, mais à définition égale sa résolution est supérieure… et en IPS.

    – Les performances du T100 me semblent bien suffisantes pour tous les usages qu’on peut avoir d’un Chromebook (mais je me trompe peut-être)

    – La T100 est largement plus polyvalente, que ce soit par son OS ou par sa modularité. En déplacement ou en voyage, ça me semble plus important qu’un surplus de confort. Et le mode tablette peut occasionnellement proposer un meilleur confort.

    – S’il est une situation où on risque se retrouver sans accès à internet, c’est bien en mobilité. Dans un tel contexte, le chromebook sera encore plus limité, alors qu’une T100 (surtout en version 500GO) conserve une grande partie de ses fonctionnalités: lecture de vidéos, stockage de photos, travail sous office,…

    Je vois bien que le Chromebook est plus confortable pour les usages pour lesquels il est prévu (surf et bureautique ?). En revanche, je saisis mal son positionnement dans un écosystème de machines. La T100 peut remplir de nombreux postes (tablette, machine d’appoint, netbook de voyage ou de mobilité…) alors que le Chromebook me semble cantonné par sa taille, son poids et son OS à un rôle de machine d’appoint à la maison certes confortable, mais aussi très limitée dans ses usages.

    Maintenant, je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer de chromebook et j’avais une position similaire vis à vis des tablettes à leur sortie. J’en possède aujourd’hui 3, conquis par leur fluidité, leur autonomie et leur légèreté.
    Si les tablettes ont su proposer de réelles avancées en termes d’ergonomie, peut-être que les chromebooks bénéficient aussi d’atouts qui m’échappent encore. Mais j’avoue que pour le moment, je reste dubitatif.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 52 min

    Il ne faut pas perdre de vue que le chromebook c’est l’enfer incarné du monde de l’informatique, le cloisonnement ultime, l’utilisateur n’a plus AUCUN contrôle sur son utilisation du produit, il n’est plus que le pure produit de google, rien de plus, avec toutes les dérives que ca implique.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 15 h 54 min

    @uko:

    c’est vrai que celui la est une peu gros .. .par contre avec un 11 pouces, et si crouton marche bien, ça peut faire une machine bien sympa pour pas cher avec un vrai clavier, un vrai os pas limité, un peu de stockage, de la sécurité, …

    Répondre
  • 4 février 2014 - 16 h 24 min

    La résolution doit être du 1366×768 et non du 1024×768 qui est un format 4/3.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 16 h 29 min

    @pilef: Oui la boulette est corrigée depuis fort longtemps mais le cache passe paaaaaaas

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 27 min

    Tous ces petits bonhommes, c’est dû à une période très faste en galettes des rois? :p

    Bref, encore une fois avec ChromeOS je trouve la machine intéressante mais je ne comprends toujours pas trop à qui elle s’adresse.
    Si ça ne doit être qu’un terminal internet, dans une flotte pro par exemple, à quoi bon en faire un portable et puis quel avenir avec un système 100% google dont l’intégration en entreprise reste à faire… Non, pour moi, c’est un ordi presqu’idéal pour ma grand-mère sauf qu’elle aura du mal à se faire dépanner dès qu’elle aura un souci avec sa box internet ou autre; je suis quasiment sûr qu’un technicien SAV d’un opérateur quelconque lui répondrait “oui mais non, on supporte Windows et OsX madame”… Pareil quand elle va vouloir brancher une imprimante ou un apn dessus…

    Bref, c’est une machine que je trouve sympa mais dont je n’arrive toujours pas à percevoir le public (sauf de passer sur un système type Ubuntu effectivement).

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 30 min

    @Bafftech: Ca fait un petit moment que je vous travaille avec un univers tiltShift?

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 32 min

    @Pierre Lecourt: Mince, ça m’avait pas frappé jusqu’à cet article… Honte à moi :/

    Répondre
  • 4 février 2014 - 17 h 47 min

    Karenax: C’est chrome os, “l’enfer” de google, pas la machine elle meme… enfin j’espere… :)

    Tres interessant cette article, je vais surment me prendre le chromebook de toshiba en 13 pouces, comme station de travail (sous linux) portable et “perdable”.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 18 h 51 min

    Incroyable ! Ca a un faux air de MacBook Air !!

    Même le clavier semble identique !

    Répondre
  • 4 février 2014 - 19 h 57 min

    Il faut quelle bande passante par appareil ? Car dans un établissement scolaire de 1800 élèves , en supposant qu’un tiers sont connectés, cela fait 600 connections. Il faut quoi comme débit dans ce cas ?

    Répondre
  • 4 février 2014 - 20 h 49 min

    Même remarque que toto, c’est dommage de ne pas l’avoir testé sous GNu/linux, au moins juste pour voir si le matériel est supporté.

    “J’ai pas envie de voir des gens s’engager dans l’achat et se retrouver perdus”
    Perdu de quoi ….
    Pourquoi clubiciser(simplifier) tes articles/tests ?
    Au pire il suffisait de faire une deuxième page qui le montrait sous GNu/linux …

    Ces machines sont très compétitives vu les caractéristiques, et on devrait pouvoir transformer ces minitels google en véritable pc portable polyvalent sous GNu/linux.
    Il n’y a pas d’équivalent en haswell celeron, aussi léger, avec ces connectiques et à ce prix !

    Répondre
  • 4 février 2014 - 22 h 34 min

    Bonsoir.

    Très bon test du Hp chromebook 14.

    J’en utilise un depuis un peu plus d’un mois et il y a certains points sur lesquels j’aimerais revenir :

    – Personnellement, je n’entends que très rarement le bruit du ventilateur sur le mien.

    – Concernant le trackPad, on peut comme à l’image des Macbook, faire un clic droit avec deux doigts sans forcement utiliser le “clic bruyant”…

    D’ailleurs, sur mon ChromeBook, je ne peux pas faire de clic droit en cliquant sur le trackpad ou alors j’ai loupé quelque chose.

    Par contre, je suis d’accords avec vous, le clic du trackpad est un peu bruyant ( perso ça ne me gène pas) mais surtout il est un peu dur… la navigation dans Google Map est parfois quelque peu compliqué.

    A très vite.

    Filipe

    Répondre
  • 4 février 2014 - 22 h 49 min

    @mum1989: Tu finances comment les heures passées à le faire dans le temps imparti ou on me laisse la machine pour test ? Si tu as une idée pour le financer, fait moi signe. Ça m’intéresse.

    Ensuite montrer au quidam comment ça tourne sous Linux, quel intérêt si il n’y a pas les ressources pour le faire soi même ? Les gens qui sont interessés pour le moment sont capables de le faire eux même. Les autres ont besoin d’être aidés un minimum.

    Si c’est juste pour pouvoir dire “on peut le faire ” et se retrouver avec 1000 questions par mail du type comment on fait… Ca ne vaut pas le coup. Parce qu’ensuite je dois traiter ces 1000 mails et là aussi je ne sais pas financer le temps nécessaire à ce traitement. Et si je réponds pas je me fait insulter dans les commentaires…

    Tu vois,de ton côté de l’écran la vie est belle, tu peux juger tranquille le boulot que tu lis ici gratuitement. De mon côté il y a quelques petites responsabilités a assumer en plus. Par exemple anticiper les questions, monter un dossier et faire les choses biens.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 23 h 32 min

    Bonsoir,

    Un ami s’est acheté la semaine dernière (dans une grande enseigne) l’ancienne version de ce chromebook hp, le pavilion 14. Il n’avait même pas vu que le SSD ne faisait que 16 Go. Quand il m’a annoncé la nouvelle, je l’ai d’abord félicité pour son achat audacieux, puis je lui ai expliqué qu’il s’était fait avoir. Il m’a passé sa machine pour que je lui installe ubuntu. Je suis passé par le forum de minimachines (merci à fpp !) et j’ai installé crouton. Mise à part le fait que je n’arrive pas à mettre ubuntu en français, cela fonctionne plutôt bien. Il faut juste penser au démarrage à taper Control + D et ensuite lancer un terminal puis taper deux lignes de code (shell puis sudo startunity). Je ne suis pas sûr que mon ami se souvienne de tout cela. Je pense qu’il va tout simplement regretter son netbook qui démarrait directement sur ubuntu (et qui avait 160 go de disque dur).
    Quant au chromebook proprement dit, c’est sympathique trente secondes mais
    – on ne peut pas lire correctement un DivX
    – le navigateur n’est pas compatible avec certains sites
    – il n’y a pas libreoffice
    – il n’y a pas skype
    – comment j’installe un client bittorrent ?
    – et skype ?
    – et mon imprimante ?

    Bref, pour moi, ce n’est pas encore le moment de changer ce bon vieil NC10 qui ne meurt jamais.

    Répondre
  • 4 février 2014 - 23 h 32 min

    ah ok pardon, si c’est par manque de temps.

    J’oubliais, j’aurais bien aimé voir les entrailles de la bête pour voir si on peux changer ram et HDD (juste une image du pc dessous si c’est facile à ouvrir)

    Dans ce cas, je te propose, d’adopter un modèle de financement hybride comme Pcinpact, et/ ou simplement d’ajouter un bouton flatr (ou équivalent)
    (en gros le modèle de pc inpact, c’est de rendre payant uniquement certains gros dossiers/test)

    Avec un modèle économique de “sponsors”, tu risques d’y perdre en indépendance.
    Mais je sais que trouver un modèle économique stable, est très très difficile.

    j’ai beaucoup de respect pour ton boulot, je comprends tout à fait qu’il y a des contraintes.

    “Si c’est juste pour pouvoir dire « on peut le faire » et se retrouver avec 1000 questions par mail du type comment on fait… Ca ne vaut pas le coup. Parce qu’ensuite je dois traiter ces 1000 mails et là aussi je ne sais pas financer le temps nécessaire à ce traitement. Et si je réponds pas je me fait insulter dans les commentaires…”
    Tu réponds à tout tes mails ^^ ?
    Tu ne crois pas qu’à terme cela va être impossible ? (si ton audience augmente)

    Répondre
  • 4 février 2014 - 23 h 49 min

    @mum1989: C’est toujours par manque de temps même si comme tous les jours je me suis levé a 7H et que je me coucherais probablement à 3H…

    Pas le droit d’ouvrir la bête. Ce sont des prêts presse, en fait on peut pas en faire ce que l’on veut. Le T100 par exemple, je l’ai financé moi même avec mes sous car j’ai acheté le machin ce qui m’a permis de faire le test que je voulais de la longueur que je voulais. Là c’est différent et puis j’ai eu quelques affaires familiales a gérer entre la réception et la restitution :p

    Le modele eco de PCiNpact est très bien pour PCInpact, ils ont une base solide et des millions de pages vues chaque mois. Mais malgré tout ça a du mal a les faire vivre alors que leur audience est là. J’ai un systeme de dons via la boutique qui fonctionne mais je ne cherche pas a faire payer le contenu au lecteurs, ca n’a pas de sens.

    Le sponsoring ne m’a jamais fait perdre en indépendance a mon sens, j’ai toujours dis ce que j’avais a dire et si j’arrête de le faire je risque surtout de perdre mon lectorat. Zotac est sponsor de minimachines en ce moment, et pourtant je parle d’une machine HP. Qui y gagne ? HP a un test d’une becane mais il existe parce que Zotac a financé en aprtie le site…

    Je suis pas gourmand, si j’ai le budget pour réaliser une série de vidéos sur les chromebooks, je me lance en plus du reste du taff. Ca va couter quoi, 2 à 3000 euros en tout ? C’est rien pour une marque de devenir sponsor et ca peut servir de référence a des milliers d’acheteurs de chromebooks potentiels. Problème, aujourd’hui les marques préfèrent acheter du LOL ou du Buzz. Faut faire avec :)

    Je ne réponds pas a tous les emails, simplement parce que c’est humainement impossible. Beaucoup sont traités avec des réponses préfabriquées : “comment ça se fait que mon T100 il perde 15% d’autonomie en 1 heure ?” a sa réponse tapée une fois puis reprise par copié collé automatisé.

    Mais il suffit de voir ce que ca donne en ligne un mec qui te pose une question et a qui tu ne répond pas peut se transformer en plaie vivante contre toi. J’en ai un ou deux qui estiment que je suis hautain et loin de mes lecteurs parce que je ne leur ai pas répondu. Généralement ce sont des mails avec 40 questions concernant le débugage de leur PC de jeux sous Direct X. :)

    Répondre
  • 5 février 2014 - 0 h 06 min

    outch 3h ^^.

    Ok pour l’ouverture de la bête.

    Comment tu vas faire si tu reçois un très mauvais produit un jour ? (par exemple un produit Zotac)
    Soit tu le publies et tu risques de te faire blacklister, soit tu le publies pas, soit tu fais un texte/article modéré :/

    De plus je connais pas les proportions de tes revenus, mais si tu as par exemple une grande marque qui représente admettons 30 voir 50% de tes revenus, ça va être difficile d’y cracher dessus, et si t’y crache dessus tout le modèle économique s’éfondre, un modèle hybride de financement permet d’être un peu plus libre en tout cas sur le papier.

    il semblerait que timidement PC inpact passe au vert, puis j’ajouterais que PC inpact emploie tout de même plusieurs salariés.

    Encore le sponsoring de boutique en ligne comme topachat est moins problématique, car ce ne sont pas leurs produits ou services que tu testes.

    —-

    Je pense qu’il faudrait que tu rediriges au max les questions techniques (du genre comment installer Firefox ) sur le forum ou ailleurs, tu peux ne pas tout faire.
    à un moment donné tu auras des personnes qui t’estimeront mal, tu peux très bien les ignorer.

    Répondre
  • 5 février 2014 - 1 h 49 min

    @mum1989: En fait je fait un truc vachement plus simple, je teste pas les trucs qui m’intéressent pas. Ça peut être pas terrible mais intéressant. Mais dans tous les cas je n’ai pas assez de temps pour tester des trucs vraiment pourris.

    Aujourd’hui mes revenus sont assurés en grande partie par les internautes via l’affiliation. Le sponsoring me permet de payer les factures inhérentes au site, quand il y a un sponsor… :D

    Répondre
  • 5 février 2014 - 2 h 17 min

    A priori on peut facilement changer le ssd du HP… Après j’ai pas regardé si l’ufi de la machine est “bloqué” ou pas.

    @Pierre : Google ne peut pas financer justement un test made by MiniMachine ?

    @pmwiki : bah sous crouton, tu dois bien pouvoir installer skype, open office et deluge (pour les torrents) ?

    Répondre
  • 5 février 2014 - 2 h 25 min

    @baldarhion: Ben écoute Google, comment dire, j’ai testé la Nexus 10 sans soucis, tablette recue,, test aux petits oignons, pleins de gens l’ont acheté. Bien.
    Depuis j’essaye d’avoir la Nexus 7, on me balade, me fait mariner depuis des mois. Alors tester un Chromebook et surtout trouver des fonds de sponsor, c’est pas gagné :)

    Répondre
  • 5 février 2014 - 11 h 04 min

    Perso c’est exactement le netbook que je cherche mais il faudrait que je puisse installer un Win 7.

    C’est faisable ?

    Répondre
  • 5 février 2014 - 11 h 48 min

    Belle machine qui quoiqu’on en pense correspond bien aux usages réels de beaucoup de monde, du moins c’est mon avis quand je vois ce que font mes collègues de leur core i5 acheté à la Fanc ou en supermarché… Ca fait riche pour lire des mails et regarder Youtube/Facebook.

    Le seul hic, pour une machine qui se veut connectée est le manque d’un modem 3G. Moi qui ne suis pas trop tablette ou plutot pas trop tactile (ma femme va être contente), un écran-clavier de ce type m’irait bien.

    De plus je crois avoir lu sur d’autres blogs (FredZone sur un test longue durée du Samsung) que la machine est parfaitement utilisable hors connexion. Me trompe-je?

    En tout cas, il y a un point qui me chagrine quand je fais joujou avec les chromebook à la Fnac et qui bloque mon achat, c’est la gestion du pavé tactile: pas encore trouvé s’il peut faire défiler l’écran verticalement. Apparemment ce n’est pas possible et ça me gêne pour lire de longue page web (obligé d’utiliser les flèches).

    A+
    Féloches et bon courage avec mini-toi…

    Répondre
  • 5 février 2014 - 12 h 09 min

    @Daniel DRZ: Il y a une version opérateur aux US avec un modem 3G dedans et un abonnement data, gros carton. En France personne ne s’est mouillé ches nos vendeurs de lignes :)

    Répondre
  • 5 février 2014 - 14 h 33 min

    @[email protected]:

    oui c’est possible .. faut juste prendre un pc équivalent avec tous les logiciels qui vont bien à pas cher .. .tu dois juste ajouter 2 à 300E …

    de fil en aiguille j’aimerais savoir pourquoi un chrome book est si peu cher .. cela ne vient pas du logiciel, puisque windows ne vaut presque rien et que office est cadeau ?

    Répondre
  • 5 février 2014 - 15 h 36 min

    @toto: L licence pas chère et le Office offert ce n’est que pour les tablettes tactiles de 10″ et inférieur.

    Répondre
  • 5 février 2014 - 15 h 50 min

    300€ je ne trouve pas cela peu cher !

    Répondre
  • 5 février 2014 - 16 h 27 min

    @samarc: C’est sur que par rapport aux nombreux 14″ du marché.

    Répondre
  • 5 février 2014 - 17 h 43 min

    Vu au Boulanger du coin à 368€.
    Effectivement belle machine, vraiment qualitative visuellement, bel écran, les enceintes sonnent assez fort malgré tout (c’était à fond quand je suis allé sur Youtube voir l’essai).
    En tout cas c’est vraiment très réactif, aussi bien à l’allumage qu’en usage.
    Reste pour moi le point noir du pavé tactile qui ne gère pas le défilement vertical. Pour un usage web c’est assez étrange et pour moi c’est bloquant et frustrant quand je vois cette machine qui me fait par ailleurs de l’oeil.

    A+

    Répondre
  • 5 février 2014 - 21 h 07 min

    Machine intéressante mais loin d’être aboutie : Un compagnon de travail sous système Google spécialisé dans le vol d’information n’entrera jamais dans une entreprise ; 16 go de ssd c’est juste comique et ne compter que sur le wifi (pas de 3g) pour un système incapable de fonctionner correctement sans connection data… Il est urgent d’attendre je pense.

    Répondre
  • 6 février 2014 - 9 h 12 min

    ” Un compagnon de travail sous système Google spécialisé dans le vol d’information n’entrera jamais dans une entreprise”

    un système super lourd, plein de plantages et de virus y est bien entré ….

    tu vois c’est facile de troller …

    Répondre
  • 6 février 2014 - 9 h 28 min

    “spécialisé dans le vol d’information” ??? ca vole haut ce matin ..

    Répondre
  • 6 février 2014 - 11 h 55 min

    “Un compagnon de travail sous système Google spécialisé dans le vol d’information n’entrera jamais dans une entreprise ”

    Des centaines de postes sous XP sans antivirus, voilà mon quotidien en entreprise. Quant aux données, elles sont stockées sur le réseau: j’ai 8Go d’espace HDD occupés dont une bonne partie par des photos perso mais une bonne 50Go sur le réseau.

    J’aurais au contraire tendance à dire que cette machine sans port USB mais avec un port ethernet serait idéale dans certaines entreprises.

    Bref hein comme il est dit, facile de troller.

    Répondre
  • uko
    6 février 2014 - 14 h 02 min

    @toto:
    Ça ne vole pas si bas que ça non plus. Je ne sais pas comment ça se passe pour Chrome, mais j’imagine que son fonctionnement est sensiblement similaire à celui d’Android en ce qui concerne la collecte de données.

    Qualifié le procédé de vol est peut-être excessif dans le sens où les utilisateurs donnent leur consentement en acceptant les conditions d’utilisation de Google. Mais combien ont réellement conscience du fait que tout ce qu’il tapent sous Android est par défaut collecté et envoyé aux serveurs serveurs de Google “pour traitement” ?
    Pour ma part, je ne l’ai appris que récemment, et en ai eu confirmation en relisant les diverses conditions d’utilisation que j’avais à l’origine accepté sans lire.

    Alors ok, peut-être qu’on ne peut pas parler de “vol” au sens propre, mais plutôt de “collecte systématique de l’ensemble des données tapées sur le terminal, le plus souvent à l’insu de son utilisateur”… ce qui finalement n’est pas si loin du compte.

    Répondre
  • 6 février 2014 - 15 h 28 min

    @uko:

    il y a effectivement de l’inquiétant dans les conditions générales .. .il y a aussi les gens qui dans ma boite, partent le we avec le portable d’entreprise .. et reviennent le lundi avec des virus, dont ils se rendent compte après s’être connecté au réseau … et comme on a pas mal de serveur sous windows …

    Répondre
  • 6 février 2014 - 23 h 42 min

    “Des centaines de postes sous XP sans antivirus, voilà mon quotidien en entreprise.”

    Le 8 avril prochain, Microsoft cessera de supporter Windows XP.

    Bon courage !

    Répondre
  • 11 février 2014 - 8 h 59 min

    J’hesite à prendre un chromebook, par contre je regarde le Lenovo A10 sous Android pour un usage mobile moins dépendant d’une connexion internet permanente … et un choix d’applications important. Est-ce un bon choix de ma part ou une erreur ?

    Répondre
  • Dam
    16 février 2014 - 11 h 00 min

    J’ai pu le tester dans un Darty et failli l’acheter (pas de stock ^^).
    C’est hyper réactif et intuitif pour ce que j’ai pu essayer. La qualité de fabrication est là. D’ailleurs, pour répondre à Daniel DRZ, le pavé tactile gère bien le défilement vertical (il faut positionner 2 doigts).

    Répondre
  • 21 février 2014 - 0 h 40 min

    […] des guides et autres séries. Un nouveau format de vidéo est actuellement en cours de tournage. Un aperçu de ce que je veux faire est visible avec le test du Chromebook 14. J’espère pouvoir arriver à mes fins rapidement pour vous les […]

  • 4 mars 2014 - 12 h 15 min
  • 20 mars 2014 - 9 h 50 min

    Petit feedback, avec chrubuntu sur 9go, le dual boot marche parfaitement, il me reste la 3h56 avec 51% de batterie sous ubuntu.

    Le pc demarre sur chromeos apres un ctrl-d ou ubuntu apres un ctrl-l, je suis tres satisfait de ce chromebook.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *