Zenbook Pro 16X OLED : le studio créatif mobile d’Asus

Annoncé à un prix de base taquinant les 3000€, le Asus Zenbook Pro 16X OLED est un engin basé sur une architecture Intel Alder Lake-H pour piloter un large écran UltraHD de 16″ de diagonale.

Le Zenbook Pro 16X OLED d’Asus est une très belle solution de la part du constructeur. Si l’engin n’est pas des plus discrets ou compacts, on parle d’un 16″ de 2.4 Kg, il est néanmoins très dense au vu de ses capacités. Ce nouveaux modèle de série UX7602 fait surtout la part belle aux dernières solutions Intel de douzième génération avec un équipement annoncé comme très performant.

Le Zenbook Pro 16X OLED embarquera deux processeurs possibles, Les Core i7-12700H et Core i9-12900H. Des solutions en 6 coeurs P et 8 Coeurs E avec 24 Mo de cache mais  fonctionnant de 2.3 à 4.7 Ghz pour le premier et de 2.5 à 5 GHz pour le second. Ces puces, à la fois puissantes et endurantes de par leur architecture, seront secondées par de la mémoire vive soudée LPDDR5 de 16 à 32 Go. La partie graphique sera confiée à un circuit Nvidia GeForce RTX 3060 en version 95 W maximum avec 6 Go de GDDR6. Cette puce fonctionnera en coordination avec le circuit Intel IXe intégré aux processeurs Core et la technologie Nvidia MaxQ pour adapter les deux circuits en fonctions des besoins du système.

L’affichage OLED sera une des pièces maitresses de ce modèle avec un écran de 16″ en 16:10 affichant en 3840 x 2400 pixels. Un modèle « 4K » donc proposant à la fois un excellent respect des couleurs, une belle vitesse de traitement et une bonne luminosité. Asus indique un temps de réponse de 0.2 ms et 550 nits de luminosité . Le tout combiné avec une dalle validée en usine pour correspondre à 100% de la gamme DCI-P3. Avec un traitement HDR TrueBlack 500, une validation Pantone et la possibilité de piloter plus d’un milliard de couleurs, l’affichage est ici la pierre angulaire de cette machine.

Il permettra non seulement d’afficher correctement des contenus mais également de les piloter avec du tactile et un support de stylet actif Asus Pen 2.0 avec 4096 niveaux de pression. Le tout dans une coque faisant la part belle à l’affichage puisque la partie OLED occupe 90% de l’espace disponible. Un très beau déploiement pour ce type de diagonale.

Le stockage sera disponible en plusieurs variantes, toujours via un slot M.2 2280 NVMe PCIe 4.0 allant de 512 Go à 2 To. Dommage cependant que la marque n’ait pas intégré un slot supplémentaire libre pour faire évoluer la machine. 

La connectique est très complète avec un USB 3.2 Gen 2 Type-A pour les opérations classiques, deux ports Thunderbolt 4 permettant pour chacun d’eux de recharger l’engin ou de profiter d’un affichage DisplayPort, une prise HDMI 2.1, un jack audio combo et un lecteur de cartes SDXC de 7e génération chez Asus. Il ne manque guère qu’un Ethernet pour satisfaire à mon bonheur mais celui-ci pourra être repiqué sur un Thunderbolt via un Dock. La partie sans fil compensera cette absence avec un module Intel proposant du Wifi6E et du Bluetooth 5.2.

Le reste de l’équipement est au niveau avec, par exemple, un clavier chiclet disposant d’un rétro éclairage RGB touche par touche, de quoi composer des dispositions de touches rétro éclairées en fonction des programmes à utiliser. Ce qui peut être assez pratique en retouche d’images ou en montage vidéo.

Les touches annoncent une course de 1.4 mm pour une frappe agréable due en partie au fait que la marque déploie son clavier après l’ouverture de l’écran. Un système mécanique surélève légèrement celui-ci pour accentuer son angle de disposition. Cela permet une frappe plus agréable qu’une solution classique et participe, à mon avis, au refroidissement des composants.

Une vue arrière de l’engin montre clairement la grille d’extraction de chaleur située sur toute la largeur du 16″. L’aspiration d’air la plus efficace doit  probablement passer directement sous ce clavier légèrement surélevé.

Bémol notable, Asus zappe le pavé numérique au profit de sa solution maison NumberPad qui affichera des chiffres via des LEDs sur la zone du pavé tactile. Un choix discutable, même pour faire la place nécessaire à un groupe de 4 enceintes stéréo Harman/Kardon placées sur les côtés du clavier. On ne fera, à priori, pas de la comptabilité avec un Zenbook Pro 16X OLED mais certains aiment bien retrouver un pavé tactile pour entrer des durées, retrouver des minutes précises dans un film ou simplement pianoter un code couleur.

A gauche du très large pavé tactile, on retrouvera la molette Asus Dial permettant de piloter des fonctions variées des logiciels créatifs : taille de brosse, roues chromatiques et autres défilement de rushes. Un ajout appréciable pour ce type de machine qui fait la différence par rapport à d’autres modèles concurrents.

Pour le reste, on retrouve une webcam FullHD entourée de 4 micros et disposant à la fois d’une fonction infrarouge pour la reconnaissance faciale et d’un œilleton de confidentialité pour l’obturer en cas de non utilisation. 

Le Zenbook Pro 16X OLED embarquera une batterie 96 WHrs sur 6 cellules Li-Ion et mesurera 35.5 cm de large pour 25.10 cm de profondeur et une épaisseur comprise entre 1.69 et 1.78 cm. Pas si imposant au final face à certains 15″ classiques. La bonne intégration de la dalle étant ici la clé de cette compacité. 

L’engin est prévu pour le troisième trimestre 2022.

Faites découvrir le site en le partageant


 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

2 commentaires sur ce sujet.
  • 10 mai 2022 - 12 h 36 min

    J’ai mal aux poignets rien qu’en regardant le clavier surélevé… Belle bête sinon.

    Répondre
  • 12 mai 2022 - 17 h 46 min

    C’est clair et j’ai beau chercher tout autour de moi, des indépendants aux agences de com / développement etc, tous utilisent du macbook sans concession. Ils s’en foutent un peu d’avoir 8 – 16 ou 32 coeurs, ce qu’ils veulent c’est une machine qui chauffe pas, silencieuse avec une vraie autonomie d’une journée. Donc à moins d’utiliser des logiciels spécifiques Windows ou encore non optimisées M1, cela reste de belles machines mais finalement pas assez homogènes.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *