Une Boombox ultraplate pilotée par un Raspberry Pi

Les Boombox n’existent plus vraiment. Elles ont été remplacées par des enceintes Bluetooth pilotées par des smartphones.

Mais il fût une époque où la Boombox, cette espace de chaine HiFi portative, avait autant une valeur musicale qu’elle était un marqueur social. Ces appareils ont marqué l’arrivée de la musique dans la rue et toute la culture qui va avec. Des musiques urbaines qui vivaient au travers de ces postes bourrés d’énormes piles qui permettaient de faire sonner des endroits habituellement sinistres.

Les Boombox avaient une certaines noblesse. Des modèles entrée de gamme en plastique qui vibraient une stéréo de pacotille pour quelques centaines de francs, on pouvait dépenser des fortunes pour acquérir des modèles japonais à l’électronique d’avant garde. Des trucs à la taille, la puissance et l’acoustique proprement incroyables qui pouvaient réveiller un terrain vague ou animer toute une soirée. C’était, pour beaucoup de fêtes, l’accessoire aussi indispensable qu’ultime.

Et puis la mode a reflué. Parce que le walkman a pris le relais, parce que la consommation musicale a changé. Avec l’arrivée des CD, il y a eu un certain retour avec des modèles un peu plus plus sages et… moins robustes que les postes à cassettes. Mais petit à petit le format a inexorablement perdu de sa superbe et, au bout de quelques années, a totalement disparu des rayons des marchands. Non sans laisser quelques traces dans nos mémoires et parfois un peu de vague à l’âme.

Assez pour motiver un vidéaste, Joe Grand, pour tenter de monter une BoomBox qui collerait à l’esprit de cette fin d’année 2022. Un engin qui reprendrait une partie des codes de l’objet mais qui proposerait une approche différente. Si les BoomBox des années 80-90 étaient des monstres aux carapaces parfois gigantesques, celle de Joe en prend le contrepied total.

L’enceinte Piezo Electrique TDK ultraplate du projet.

L’idée est de créer un solution ultraplate, pilotée par un Raspberry Pi Zero 2 W et associée à une minuscule batterie. La partie sonore profite, quant à elle, d’un système de transmission Piezo acoustique signée TDK qui prend appui sur la structure même du châssis. Ce dernier est sérigraphié pour donner un peu de charisme à l’ensemble. Pour couronner cet hommage, l’ajout d’une série de 32 LEDs NeoPixels qui vont signaler, entre autres, le puissance sonore de l’engin. Un point très recherché des grosses Boombox originelles. Un capteur détecte la présence physique d’une cassette classique modifiée pour allumer l’ensemble. Le traitement sonore en sortie du Pi passe par un DAC TI PCM5100A et deux drivers TI LM48580. 

La partie logicielle est confiée à plusieurs outils. La gestion du son est pilotée par Mopidy tandis que la gestion des contrôles tactiles pour les fonction play, pause, et changement de piste est lié à Touch pHAT. Le DAC est pris en charge par Pirate Audio. Les LEDs sont pilotées suivant leurs usages par  rpi_ws281x ou par pivumeter pour traduire l’intensité du son. L’extinction et l’allumage du Pi se fait au travers de OnOff SHIM.

L’ensemble du projet est entièrement documenté par Joe sur son site. Bravo à lui.

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

8 commentaires sur ce sujet.
  • 23 novembre 2022 - 10 h 04 min

    De mon temps on appelait ça un radio k7…
    Boombox ça doit venir des usa et le terme repris pour son côté revival non ?
    Beau boulot en tout cas

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 11 h 04 min

    @Eeegr: non c’est bien un boombox ( ou ghettoblaster) dans les années 80 c’etait d’énormes postes K7 avec un gros son que l’on portait sur les épaules et pas juste un radio cassette avec 2 petites enceintes comme on appelle communément les radio k7.

    un peu comme cela ce fait aujourd’hui avec certaines enceintes BT

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 11 h 49 min

    @Eeegr:
    Ce dont parle l’article, ça s’est tjs appelé boombox. Radio K7 à un sens plus large qui englobe même les système audio qu’on trouvait ds les voiture ;)

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 15 h 23 min

    Ce qui me bluffe le plus dans ce DIY, ce sont les enceintes piezo ultraplates, bluffant.

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 15 h 46 min

    Oui c’est ce qui m’a décidé a écrire le billet. J’ai des enceintes a résonnance mais elles ont pas du tout la même tête :)

    Répondre
  • Cid
    23 novembre 2022 - 16 h 30 min

    J’ai aussi un poste radio K7 :) Continental Edison, je sais pas si ca a été une grande marque un jour :D Je l’ai modifié il y a quelques années avec un module mp3 d’aliexpress. mais il grille a chaque fois :\
    Faut que je retrouve un truc mais je ne suis pas arreté sur un produit.

    Bref, belle fabrication, mais alors le storytelling de la vidéo, je ne supporte plus « wouah je l’ai peins en vert » « wouah j’adore le vert », Je préfère vraiment l’humilité des video montées avec juste une musique.

    Répondre
  • 23 novembre 2022 - 22 h 48 min

    J’ai pas trouvé de mention de la puissance et W et je suis dubitatif sur la qualité sonore ?

    Répondre
  • Luc
    24 novembre 2022 - 11 h 17 min

    Ahhh La mixtape dans le getthoblaster pour une battle de breakdance yo yo :-)

    J’en ai eu une dont j’étais particulièrement fier: double cassette, enceintes détachables.

    De bons souvenirs (la consommation en piles était quand même problématique).

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *