Les spécification de la Surface Go 3 en détail

C’est dans quelques jours que Microsoft devrait présenter ses nouvelles Surface mais des fuites donnent déjà une bonne idée des spécifications officielles de la Surface Go 3.

Depuis plusieurs semaines, le grand chaudron de la conférence de presse du 22 septembre fuit chez Microsoft. Des infos sur la Surface Go 3 suintent de partout et on a une bonne idée de l’équipement de l’engin sans pour autant avoir de vraie certitude. Mais la publication d’une fiche produit en bonne et due forme sur le site d’un ecommercant Thaïlandais enlève pas mal de doutes sur cette solution.

Surface Go

La fiche proposée par Shopee présente non seulement des détails complets sur les machines mais également des photos du produit. C’est typiquement le genre de fiche produit publiée par accident à cause d’une interface web qui va piocher les éléments de publication chez un grossiste. Je vous raconte rapidement comment ça fonctionne.

La marque envoie les informations sur ses produits à son grossiste. En général, c’est fait très en amont, la plupart des produits n’ont rien de vraiment secret et seul le prix et le stock seront ajustée au dernier moment. Cela va permettre au distributeur de signaler l’arrivée de nouvelles références à ses propres clients qui sont les revendeurs. Ces revendeurs ont alors, la plupart du temps, la possibilité de récupérer les informations de chez le grossiste. Certains le font manuellement mais l’avantage d’avoir un grossiste qui trie tout en amont, c’est de pouvoir en profiter pour automatiser ces importations et les publier ensuite automatiquement.

Ainsi, quand une fiche produit apparait chez le grossiste, votre propre site va aller relever les informations publiées sous la forme de flux RSS ou autre, et les injecter dans sa propre base de données. Le lendemain, après un rafraichissement de votre site, apparaissent les « nouveautés » avec l’ensemble des derniers produits disponibles. En général, cela ressemble à un listing de produits lambda comme 300 câbles différents parce que le grossiste a passé un accord avec une nouvelle marque. Ou la liste de 50 nouveaux modèles de stockage d’un constructeur… Mais, parfois, le filtre ramène une belle prise, comme c’est le cas ici avec ce magasin Thaïlandais. La Surface Go 3 a du être listée par le grossiste, le revendeur a récupéré les infos et elles sont apparues dans la foulée sur son site. Alertant au passage les internautes qui ont vite récupéré toutes les infos.

 

Surface Go

Le site détaille donc une tablette très proche de l’actuelle Surface Go 2. On retrouve la même taille, le même design et beaucoup d’éléments en commun : même affichage, enceintes identiques, Webcam 8 et 5 mégapixels communes… L’approche réseau en Wifi6 et Bluetooth 5.0 est également la même… Ce qui va changer sur la Surface GO 2 est en réalité assez mince puisque la nouvelle version aura juste droit à une maigre amélioration de son processeur.

L’écran 10.5″ de la tablette reste en FullHD avec 220 ppp et un ratio en 3:2. Il est évidemment tactile avec une couche capacitive 10 points. La mémoire vive embarquée sera de 4 à 8 Go de LPDDR4x et le stockage sera composé de 64 Go de eMMC ou 128 Go de SSD. On retrouvera un lecteur de cartes MicroSDXC et  un port USB Type-C.

La nouvelle version aura donc droit à des processeurs Intel Pentium 6500Y, à la place du Pentium 4425Y actuel, et un Core i3-10100Y pour remplacer le Core M3-8100Y. Dans l’absolu, je ne crois pas que cela fasse de grosses différences. Sur le modèle entrée de gamme, les évolutions sont minimes.

Le Pentium 4425Y de la Surface Go 2 est un 2 cœurs et 4 threads cadencés à 1.7 GHz avec un Turbo inconnu et un circuit graphique en 300/850 MHz et un TDP de 6 watts.

Le Pentium 6500Y de la Surface Go 3 est un 2 cœurs et 4 threads cadencés à 1.6 GHz avec un Turbo à 3.4 GHz avec un circuit graphique en 300/900 MHz et un TDP de 5 watts.

Le Core M3-8100Y de la Surface Go 2 est un 2 cœurs et 4 threads cadencés à 1.2 GHz avec un Turbo à 3.4 GHz et un circuit graphique en 300/900 MHz et un TDP de 5 watts. 

Le Core i3-10100Y de la Surface Go 3 est un 2 cœurs et 4 threads cadencés à 1.3 GHz avec un Turbo à 3.9 GHz et un circuit graphique en 300/1000 MHz et un TDP de 5 watts. 

Bref, si il y a bien une évolution entre les deux générations de tablette, ce ne sera pas une révolution de performances. Les puces Amber Lake-Y gravées en 14 nanomètres de cette nouvelle mouture ne devraient pas changer énormément la donne.

On ne peut pas dire que l’écart entre les puces soit monstrueux. Le ressenti utilisateurs ne devrait donc pas être différent ni d’un point de vue usage, ni d’un point de vue rapport qualité prix. Je doute que cette nouvelle mouture aille plus haut que l’ancienne, niveau tarif.

Source : Winfuture


Pas de Pub
9 commentaires sur ce sujet.
  • 20 septembre 2021 - 15 h 11 min

    L’inter des nouveaux processeurs n’est pas dans une meilleure autonomie ? Il me semblait qu’ils étaient un peu plus économes.

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 15 h 17 min

    @Neurobioboy: Si mais cela sera sans doute assez marginal d’un point de vue ressenti utilisateur.

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 15 h 35 min

    Si la Surface Go 2 est disponible en Windows 11, il y aura donc zéro différence (ou presque)

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 18 h 22 min

    @jege: dans le pire des cas linux tourne parfaitement bien dessus ;)

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 19 h 22 min

    @jege:
    L’intérêt, c’est que l’arrivée de la Surface Go3 va faire chuter le prix des Surface Go2 pour écouler les stocks, surtout à l’approche du Black Friday…

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 19 h 28 min

    Pour posséder une Surface Go 2 (processeur Itel Core M3, 8 GO / 128 Go SSD avec laquelle je travaille au quotidien, je peux dire que c’est une excellent petite machine.

    Compact et léger en mobilité (clavier Microsoft et stylet dans ma configuration), c’est un engin totalement silencieux et assez polyvalent pour de nombreuses tâches. Et pour l’usage bureau, je lui ajoute un écran 24″ et un SSD via un hub USB-C

    Le point faible reste toujours la batterie. Quand Microsoft nous vend du 10h d’autonomie, c’est du 5 h maxi en usage travail. On est donc loin de la performance énergétique des nouveau Apple M1 qu’embarquent les MacBooks. Mais comme on peut toujours y adjoindre un minuscule bloc secteur ou une batterie externe pour allonger l’autonomie (une 10 000 mAh Power Delivery 18w ultra-compacte en ce qui me concerne), on s’en sort facilement en usage mobile.

    PAS DE TURBO BOOST SUR LES PENTIUM GOLD AVANT LA SURFACE GO 3 QUI ELLE EN DISPOSERA

    Je pense que la grande évolution pour les acheteurs de la Surface Go 3 en entrée de gamme, c’est que le processeur d’entrée de game Pentium 6500Y va avoir les performances du Core M3 de la Surface Go 2 et donc accéder au Turbo Boost, pointes à 3.40 GHz.

    Car en fait Pierre, il n’y a pas de Turbo Boost avec le Pentium Gold 4425Y de la Surface Go 2 entrée de gamme – qui plafonne à 1,7 GHz – comme il n’y en avait pas non plus avec Pentium Gold 4415Y (1,6 GHz) de la Surface Go 1. Voilà un vrai plus qui renforcera l’attrait de l’offre entrée de gamme qui mériterait peut-être une précision pour les lecteurs … Evidemment le SSD en lieu et place de l’EMMC donne aussi plus de pêche à l’outil.

    Répondre
  • 20 septembre 2021 - 19 h 58 min

    Est ce que ces modèles Y sont vraiment aussi efficients (performances par watt) que les modèles N ?

    Répondre
  • 21 septembre 2021 - 11 h 03 min

    @Chouette Mâ-Mâ: Dans ce cas, même si le cpu semble très proche, le simple fait d’avoir du turbo va se ressentir sur l’expérience utilisateur assez fortement.

    Répondre
  • 21 septembre 2021 - 11 h 19 min

    @neurobioboy: Je ne suis pas sûr.. On est sur un dispositif fanless avec un Turbo qui s’activera quelques secondes tout au plus avant de repasser à une fréquence de base plus classique.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *