Steam Link Anywhere : Jouer partout en streaming ?

Valve lâche la bride à son application Steam Link avec une version mise à jour permettant de piloter sa machine de jeu non plus uniquement en réseau local mais potentiellement partout.

J’ai bien écrit potentiellement car si l’application permet en théorie de jouer n’importe où, elle se heurte à un gros souci technique de débit. L’application Steam Link Anywhere casse la barrière jusque là imposée par le système de Valve qui consistait à se limiter à un streaming de jeu sur un réseau local.

Que ce soit sur PC ou via son application, l’option de streaming de jeu de Valve passait par une exploitation en réseau local. L’idée est simple, on construit un PC classique, si possible musclé, et on lui installe des jeux du catalogue Steam. Puis, on ouvre l’application dédiée sur PC ou sur mobile  afin de pouvoir piloter ces jeux à distance. Calculés sur le PC de base, ils transmettent ensuite l’image de leur rendu via réseau local : Wifi, pourvu qu’il soit stable et rapide, ou par réseau Ethernet.

Si, au début, la marque a lancé son propre appareil de streaming avec le Steam Link, elle a fini par ouvrir sa solution à beaucoup d’autres périphériques. Au final, on peut par exemple lancer un jeu très gourmand en 3D sur la télé du salon au travers d’un petit PC tout bête ou d’une Raspberry Pi par exemple. Des produits pas chers, discrets et inaudibles bien plus agréables que de monter une grande tour encombrante et bruyante. Il y a quelques temps, Valve a étendu le concept aux appareils mobiles avec une application permettant le même tour de passe passe sur une tablette ou un smartphone Android. La marque a même voulu lancer une version iOS mais Apple ne semble pas ravi de cette idée et a bloqué sa diffusion. Il est probable qu’Apple préfère que les gens achètent des jeux sur son store plutôt que d’utiliser des jeux au travers de ses appareils sur le store de Valve.

Doom sur une GPD XD Plus via Steam

Vous pourrez donc utiliser un boitier Steam Link, un MiniPC ou une Raspberry Pi, voir même un appareil Android pour jouer avec votre PC via Steam Link Anywhere. Même si vous n’êtes pas sur le même réseau local1. A  condition bien sur d’avoir le débit suffisant pour jouer à ces titres : Il faut non seulement composer avec le flux de données à vous transmettre mais prendre en compte le délai de transmission de vos ordres depuis votre interface vers votre machine. Cela suppose au moins une fibre en amont, là où le PC qui va calculer les données est stocké, et en aval, là où vous jouerez. De la 5G pourrait être nécessaire en mobilité et encore, je ne suis pas sûr que cela soit suffisant pour tout type de jeu. Autant un titre de stratégie pourrait se satisfaire de ces conditions mais tout autre jeu nécessitant des réflexes et actions immédiats serait inévitablement sanctionné par une quelconque latence.

Si Valve lance Steam Link Anywhere, c’est probablement parce que tout le monde prend position aujourd’hui sur ce créneau : Nvidia, Microsoft et même Google qui devrait annoncer un concept dans le genre d’ici peu. Pour l’éditeur et distributeur de jeux, ce marché est vital car, à terme, le risque est que les gens s’abonnent à un service de jeu en streaming comme ce que propose Nvidia. Un mouvement qui pourrait diminuer leurs ventes. Ce qui est arrivé aux autres systèmes de média quand des offres comme Spotify ou Netflix sont apparus sur d’autres secteurs.

Notes :

  1. A vrai dire ce tour de passe passe était déjà possible en créant un VPN sur mesures pour faire croire à l’application que vous étiez en local…
4 commentaires sur ce sujet.
  • 20 mars 2019 - 8 h 53 min

    Le débit, c’est une chose, la latence en est une autre.
    Pour le débit, je suppose qu’on doit pouvoir réduire la qualité de l’image afin de correspondre au débit effectivement dispo.
    Par contre, si la latence est mauvaise, ouille bobo la jouabilité … X-D
    Sinon, comme d’habitude, bonne idée de ne pas avoir à investir dans une GROSSE machine pour pouvoir jouer ! :-)

    A+
    RaphT

    Répondre
  • 20 mars 2019 - 11 h 29 min

    Hello,
    Ça fait quelques semaines depuis que j’ai la fibre que je teste le streaming steam à travers un VPN.
    Je n’ai pas beaucoup de latence (5ms environ) et un bon débit et résultat:
    – le système détecte quand même une limitation (latence je pense) et le résultat est bien plus bouilli de pixels qu’en local seulement quand il y a plein d’artefacts
    – le client steam prend 100% d’un des cores en permanence sur debian. Possible que cela soit ça aussi qui limite la qualité
    – la latence en entrée est franchement pas mal, suffisant en tout car pour faire des campagnes solos de FPS (je ne fais pas de multi)

    Donc hormis une bouillis de pixel bien plus prononcé de temps en temps, je suis plutôt convaincu par le streaming sur le net depuis son PC. J’ai hâte que cela soit déployé.

    Répondre
  • 20 mars 2019 - 11 h 56 min

    Meme sans vpn le tour de passe passe était possible day one sur l’application android car je lai fait a la sortie de l’app l’année dernière
    en fait c’est comme tous les trucs qui veulent accéder au pc en dehors du réseau: il suffit de rediriger les ports sur son routeur
    Après c’est très cool que maintenant la bidouille est plus nécessaire pour profiter de cette option, notamment ceux qui savent pas utiliser l’interface du routeur
    Après il est toujours possible de baisser la qualité du stream pour avoir une meilleur réactivité, bon par contre on va pas se le cacher avec l’adsl simple (pas le vdsl) c’est mort, l’adsl a 0.8 mega d’upload max et le streaming requiert énormément d’upload pour fonctionner sur la machine hôte

    Répondre
  • 21 mars 2019 - 21 h 15 min

    […] Steam va se rétamer et ne prend pas les bonnes décisions. Après avoir pris un four avec SteamOS, après avoir pris un four avec les machines Steam, le problème de fond de Steam c’est qu’il est totalement dépendant de Windows. Steam a pourtant un énorme atout, le savoir faire, la communauté, et les serveurs. Malheureusement face à un Google qui lui ne dépendra pas de la plateforme, Steam est coincé. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *