Une Raspberry Pi 3 Compute Module prévue pour cette année

Les cartes Raspberry Pi 3 Compute Module seront des solutions au format différents des cartes de développement habituelles. Intégrées dans un circuit plus court, elles pourront être positionnées sur une carte mère de la même manière qu’une barrette de mémoire vive. L’intérêt ? Pouvoir en changer facilement.

Imaginez vous avec un projet complexe, un robot, un automate, une mini fusée… Tout est construit sur mesure et le cerveau de l’engin est bien planqué au fond des entrailles d’une solutions où se mêlent câbles, détecteurs, moteurs et autres bidules électroniques. L’espace est rare et si vous devez passer d’un Raspberry Pi à l’autre, le travail de démontage serait long et fastidieux à opérer.

Raspberry Pi Compute Module

La Raspberry Pi Compute Module première du nom, le nouveau modèle reprendra le même format.

Sauf si vous avez opté pour une carte mère Raspberry Pi pouvant accueillir un Compute Module. Dans ce cas là, il sera possible de le démonter de la même manière qu’une barrette de mémoire vive, puis d’en installer un autre. Autrement dit tous les projets montés avec la première version de ce système vont pouvoir passer au Raspberry Pi 3 Compute Module en deux temps et trois mouvement dès cette année.

Le gain de performances sera important, entre la première et la nouvelle génération de ce type de module, la puce embarquée sera dix fois plus rapide. Le processeur 64 Bits de la Raspberry Pi 3 Compute Module supportera Linux et Windows 10 IoT.

Raspberry Pi Compute module

Le Compute Module et la carte mère qui l’accepte.

La mise à jour est à souligner, d’une part parce qu’elle intéressera beaucoup d’utilisateurs ayant parié sur l’avenir de ce type de solution évolutive qui seront récompensés de leur choix. Mais aussi parce que, si ce genre de solutions existe sur le marché des cartes de développement, rares, très rares sont les fois où des cartes de générations suivantes sont effectivement lancées.

La marque promet un système évolutif mais dans les faits, au bout de quelques années, un nouveau modèle sort qui est parfaitement incompatible avec l’ancien. La fondation Rasberry Pi donne donc ici un bon exemple et j’espère qu’il sera suivi.

Un commentaire.
  • 15 juillet 2016 - 13 h 13 min

    ce genre de solution est genial, Sauf que pour le moment chaque entreprise fait la meme chose et les normes de connections varie selon chacun. Donc, on ne pas passer d’une solution d’un concurrent a l’autre. Pour le moment.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *