Radxa CM3 : une alternative au Raspberry Pi CM4 sous RK3566

Le Radxa CM3 se positionne vraiment comme une alternative aux cartes Raspberry Pi CM4. Avec des dimensions identiques, elles peuvent être substituées sans problèmes.

A bord de la Radxa CM3, on retrouve un SoC Rockchip RK3566 accompagné d’un maximum de 8 Go de mémoire vive et de 128 Go de stockage eMMC. De quoi piloter des systèmes assez musclés de la même façon qu’un RPi CM4. Les deux noms sont assez proches et ce n’est pas dû au hasard.

Minimachines-11-2021

La Radxa CM3 mesure 55 x 40 mm, comme la RPi CM3. On pourra donc utiliser l’une comme l’autre dans divers projets. La promesse de Radxa n’étant pas d’être plus rapide mais de proposer plus de fonctionnalités aux utilisateurs. Le SoC Broadcom BCM2711 utilisé par la fondation est en effet un petit plus performant que le Rockchip RK3566. Mais ce dernier propose des fonctionnalités secondaires très complètes. On retrouve ainsi un ensemble  de fonctions accessoires très intéressantes, à commencer par la possibilité d’exploiter un petit processeur dédié à l’intelligence artificielle avec 0.8 TOPS de performances. De quoi piloter des outils de reconnaissance d’images de manière spécialisée, par exemple. 

Minimachines-11-2021

La petite carte propose un meilleur dialogue avec son module eMMC avec des débits qui pourront atteindre les 250 Mb/s contre 100 pour la solution RPi. Deux ports SATA sont également disponibles avec un premier connecteur piloté par un port USB 3.0 partagé, le second disposant d’une ligne PCIe 2.0. Un port HDMI est disponible seulement mais un connecteur eDP est accessible ainsi que deux connecteurs MIPI-DSI. Enfin, on peut exploiter 50 broches GPIO sur la Radxa CM3 contre 28 pour la Pi CM4. 

De petites différences qui feront basculer d’une solution à l’autre suivant vos choix et votre budget. Les cartes devraient sortir à des tarif compris entre 25$ pour la version 1 Go de mémoire vive sans stockage ni wifi à 90$ pour le modèle avec 8 Go de mémoire vive et 30 Go de stockage eMMC accompagnés d’un module Wifi5 et Bluetooth 5.0.

Minimachines-11-2021

Raspberry Pi Compute Module 4 IO Board

Point important de cette offre, comme les cartes Radxa CM3 sont censées évoluer dans le même écosystème que les solutions Raspberry Pi Compute Module 4, elles sont compatibles avec les cartes d’accueil de ces dernières. La marque en a testé plusieurs comme la Raspberry Pi Compute Module 4 IO Board , la Seeed Studio Dual Gigabit Ethernet Carrier Board ou la Waveshare CM4 IO Base sans rencontrer de soucis de compatibilité particuliers. Même si, évidemment, toutes ne prennent pas en compte les fonctions particulières de la nouvelle venue. Pour compenser ce problème, il faudra donc ajouter des cartes secondaires ou choisir les « Carrier board » de Radxa.

 

Radxa CM3

Une première solution baptisée Radxa E23 mesure 65 x 56 mm et propose deux ports Ethernet, des ports USB 3.0 Type-A et Type-C et une sortie A/V.

Radxa CM3 carrier board

Une seconde carte reprend un format correspondant à une moitié de carte mère Mini ITX (170 x 85 mm) et peut se loger dans un boitier de PC standard. Elle ajoute beaucoup plus de ports, de connecteurs et des broches GPIO supplémentaires. 

Pour le moment les cartes ne sont pas en vente, la marque va proposer des kits de développement en avant première et promet une commercialisation prochaine.


Jaune
Un commentaire.
  • 26 novembre 2021 - 15 h 18 min

    […] est compatible avec d’autres solutions reprenant le brochage des Compute Module 4 comme les Radxa CM3 ou les Pine64 SoQuartz. Elle propose plusieurs solutions de stockage avec en plus du lecteur de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *