Qualcomm SnapDragon 865 : un SoC aux multiples promesses

Le Qualcomm Snapdragon 865 sera la pierre angulaire du marché du smartphone haut de gamme en 2020. La puce est complète, très complète et permettra de mener à bien tout type de tâches sous Android. Petit tour d’horizon de ses capacités techniques.

Le Qualcomm Tech Summit est la grand messe de la marque, un moyen de communiquer largement sur ses nouveaux produits avec l’avantage d’avoir les yeux de la planète tech braqués et attentifs à ses annonces. Le meilleur endroit pour parler de son nouveau SoC haut de gamme, le Snapdragon 865.

Snapdragon 865 : un condensé d’innovations techniques

Ce nouveau SoC continue d’assumer un double rôle sur le marché de la téléphonie. Il sert de phare aux utilisateurs qui vont se fixer sur cette référence pour s’assurer d’un niveau de performances et de technique. Un point capital pour Qualcomm qui s’assure ainsi de diriger le marché dans le sens qu’il veut. Avec ce rôle, la marque crée et conserve une position de leader sur le marché dans tous les sens du terme. Le déroulé des prestations assurées par la puce permet donc de savoir comment et vers où le reste de la concurrence va se diriger. Et, mécaniquement, vers quoi va aller l’ensemble du marché mobile et tablette dans le futur.

2019-12-06 14_18_53-minimachines.net

Le Snapdragon 865 se compose d’une somme impressionnante d’éléments qui offrent chacun un service distinct au sein de la puce. Le premier est évidemment dédié au calcul des tâches habituelles demandé par le système d’exploitation et les applications. Qualcomm promet un bonus de 25% de performances pour ce nouveau modèle par rapport au 855 actuel. Un chiffre donné par Qualcomm et qu’il faudra évidemment passer à la moulinette de tests pratiques.

La marque emploie son propre coeur Qualcomm Kryo 585 pouvant atteindre une fréquence de 2,84 GHz. La partie graphique est également un développement sur mesure de la marque avec un circuit graphique Adreno 650. La puce se compose ainsi :

1 coeur Qualcomm Kryo 585 sous ARM Cortex-A77 cadencé au maximum à 2.85 GHz.
3 coeurs Qualcomm Kryo 585 cadencés au maximum à 2.42 GHz.
4 coeurs classiques ARM Cortex-A55 à 1.8 GHz

L’ensemble fonctionne de manière classique chez ARM en combinant leurs performances pour trouver en permanence le juste équilibre entre puissance et économie d’énergie. Relever vos mails réveillera d’une seule oreille un Cortex-A55 à une fréquence peu élevée. Lancer un jeu gourmand mettra au contraire en branle la totalité des capacités de calcul de la puce. Les activités situées entre les deux jongleront en temps réel avec les multiples compétences du SoC.

La mémoire vive prise en charge pourra aller jusqu’à la LPDDR5  à 2750 MHz et le chipset graphique Adreno 650 devrait ouvrir la voie vers de très hautes fréquences de rafraîchissement puisqu’il sera à même de piloter des affichages en 144 Hz.

2019-12-06 14_19_35-minimachines.net

Petit, costaud et intelligent.

Le SoC comporte également des éléments annexes intéressants avec en particulier un nouveau NPU Ai Engine dédié à l’Intelligence Artificielle. Qualcomm propose ici sa cinquième génération de puce. Cet élément est important dans l’usage de nombreux services indépendamment des solutions en ligne. La biométrie par exemple, ce qui permettra de reconnaître votre empreinte digitale ou votre visage pour débloquer votre smartphone. Mais également la reconnaissance de votre voix, de sons ou de visages à l’intérieur de vos photos. Le Sensing Hub évolue également, il est spécialisé dans l’analyse et la compréhension de contextes. Séparer votre voix d’un bruit de fond ambiant ou déterminer rapidement le sujet pour la mise au point d’une image. Là encore, la promesse de la marque est impressionnante puisque ces nouveaux outils seraient simplement deux fois plus rapides que ce que propose le Snapdragon 855 aujourd’hui.

2019-12-06 14_21_54-minimachines.net

La partie photo/vidéo n’est évidemment pas en reste puisque les performances des capteurs actuels sont de véritables moteurs dans les intentions d’achat de smartphones. Quaclomm promet donc des captures de vidéos en 8K à 30 images par seconde ainsi que la gestion de pas moins de 200 mégapixels. 

Evidemment, il faut prendre un certain recul sur ces annonces car filmer en 8K à 30 images par seconde n’a absolument aucun intérêt pour ce genre d’appareil. Non seulement l’utilisateur n’aura probablement aucun moyen de profiter de son film 8K mais tenir une seule minute de capture dans ses conditions aura un impact probablement monstrueux sur la totalité du smartphone. En terme de stockage et d’autonomie notamment.

Cette possibilité haute est néanmoins un marqueur rassurant pour les capacités plus classiques des machines équipées. Le Qualcomm Spectra 480 promet des débits très élevés et la prise en charge de capteurs de plusieurs dizaines de mégapixels sans broncher. La solution sera également à même de piloter des ralentis plus fluides et décomposés. Qualcomm promet également l’arrivée du Dolby Vision en plus du HDR classique et des fonctions avancées de pilotage de capteur. La séparation du premier plan par rapport au fond avec une gestion de Bokeh plus aboutie en mode portrait.

Ce nouvel ISP pourra également gérer 4 capteurs arrière et prendre en charge jusqu’à 200 mégapixels, assurera une stabilisation d’image avancée en FullHD et UltraHD. Certains constructeurs pourraient proposer des services originaux comme la capture de films sur plusieurs angles en même temps pour assurer un montage orignal ensuite mixant grand angle et capture plus serrée d’un sujet.

Wifi6, Bluetooth SWB et 5G de gré ou de force

Autre point cardinal de la proposition Snapdragon 865, les modems. Le Wifi6 aka 802.11AC devient la norme sur la puce. Ce qui devrait pousser le reste de la concurrence à basculer vers ce nouveau protocole plus rapide. Qualcomm promet un service d’excellence avec non seulement les débits élevés du protocole mais également une latence plus basse. Le fait que la solution soit désormais intégrée au SoC et ne nécessite plus de puce externe devrait permettre de pousser plus avant cette norme.

La partie Bluetooth est également améliorée. On retrouve un aptX Adaptive et le True Wireless de la marque mais également le SWB qui permet en théorie la transmission très rapide de données en Bluetooth. En théorie parce que mis a part le Snapdragon 865, il n’existe pas vraiment de périphériques compatibles. A moins de vouloir transmettre d’un smartphone haut de gamme à un autre, le format risque d’être peu utile pendant ses premières années d’exploitation.

Dernier point de communication de cette puce, la 5G qui est désormais obligatoire même si elle est livrée en kit… Qualcomm veut associer sa puce au Snapdragon X55, son modem 5G maison au Snapdragon 865. Ce dernier ne propose pas de modem 5G interne mais force la main de ses clients pour basculer vers la 5G. Pas d’autre choix qu’un duo Qualcomm. A noter que le coût des matériels embarquant ce type de modem sera plus élevé que les versions 4G classiques et cela alors que vous ne pourrez pas profiter de la 5G en France avant un bon moment. Cette politique d’association ne sera probablement pas du goût de tout le monde mais les marques voulant proposer le SoC n’auront pas d’autres choix.

Le moins que l’on puisse dire dans cette proposition est que Qualcomm ne fait pas preuve de beaucoup d’empathie technologique sur la communication de sa puce. Que ce soit en Wifi, en Bluetooth ou en 5G, les clients paieront probablement fort cher des composants qu’ils ne pourront pour autant pas employer à plein. Qui va changer son modem pour un Wifi6 pour un unique appareil ? Qui va remplacer ses périphériques Bluetooth pour profiter du SWB ? Qui va profiter réellement d’une zone de couverture 5G en France l’année prochaine ?

Le Snapdragon 865 risque de se positionner sur le haut de gamme d’une toute nouvelle génération de smartphones en 2020. Il aura probablement les honneurs des gammes de nombreux constructeurs qui suivent la voie tracée par Qualcomm depuis quelques années déjà. La concurrence devra mener un travail de mise à niveau pour proposer, au moins en partie, le même niveau de performances sur certains postes pour tenter d’exister sur le segment. L’actuel 855 sera sans doute quelque peu déclassé au niveau prix et atteindra ainsi des gammes plus accessibles.


Soutenez Minimachines.net !
15 commentaires sur ce sujet.
  • 6 décembre 2019 - 18 h 38 min

    Merci Pierre pour le billet détaillé, juste une petite remarque sur le wifi 6, c’est de l’ax et non de l’Ac ;)

    Répondre
  • 6 décembre 2019 - 19 h 40 min
  • 6 décembre 2019 - 21 h 38 min

    Pour l’instant je ne vois que du blabla marketing et je paris que quand les 1ers phones equipés de ce soc sortiront ils n’apportent pas grand chose en plus si ce n’est encore une augmentation du prix.

    Répondre
  • 7 décembre 2019 - 8 h 44 min

    C’est MS qui va être content, peut-être, enfin, le soc qui pourra faire tourner Windows arm convenablement et vendre des tablettes 1200€ ;)
    Sinon, pour les smartphones, on a de quoi faire des appareils capable d’une bonne “convergence” maintenant, avec ce genre de soc, on devrait pouvoir avoir un réel Samsung DESK ou autre, non? Si un développeur est capable de faire un truc comme maruOS sur un vieux nexus 5, les grands devrait pouvoir nous pondrent des superordis de poche avec ce 865!

    Répondre
  • 7 décembre 2019 - 11 h 07 min

    @Pierre Lecourt : “Qui va changer son modem pour un Wifi6 pour un unique appareil ? Qui va remplacer ses périphériques Bluetooth pour profiter du SWB ? Qui va profiter réellement d’une zone de couverture 5G en France l’année prochaine ?”

    Pas grand monde sans aucun doute. Mais qui achètera fort cher un nouveau smartphone dont il n’utilisera que 10% des fonctionnalités ? Plein de gens comme d’habitude pour peu que le marché ressemble à ce que je vois autour de moi.

    Connais-tu une étude qui montre les besoins réels exprimés par les utilisateurs de smartphone, par hasard ? Cela m’intéresserait fort car je n’en ai pas trouvée. (Pas qui soit fiable en tout cas.) Merci d’avance si tu as une référence.

    Répondre
  • 7 décembre 2019 - 14 h 31 min

    @Kikimoo: le principe même de la surconsommation: “qui peut le plus, peut le moins” ou pourquoi avoir un pathfinder 4l td pour faire 3 bornes par jours en ville avec juste une paire de fesses a déplacer….

    Répondre
  • 8 décembre 2019 - 20 h 07 min

    D’accord avec vous, le niveau des performances actuel des machines est suffisant et l’augmentation de celles-ci n’apporte plus rien d’autre qu’une augmentation inutile des prix.

    J’aurais préféré doubler l’autonomie et diminuer la taille des machines. A quoi bon continuer la course quand on est seul loin devant.

    On arrive à un tournant.

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 13 h 12 min

    @Madwill: “C’est MS qui va être content, peut-être, enfin, le soc qui pourra faire tourner Windows arm convenablement et vendre des tablettes 1200€ ;)”
    C’est deja le cas pour certains besoins, et pour en couvrir plus Qualcomm vient de presenter 2 nouveaux SoC dedier a Windows.

    “avec ce genre de soc, on devrait pouvoir avoir un réel Samsung DESK ou autre, non? Si un développeur est capable de faire un truc comme maruOS sur un vieux nexus 5, les grands devrait pouvoir nous pondrent des superordis de poche avec ce 865!”
    Super-ordis… :)
    Quand je vois la bonne fluidite d’un Odroid-N2 malgre les coeurs solicite a 100% sur BOINC alors avec ce S865 ca pourrait etre vraiment pas mal. Il ne manque plus qu’une volontee suivie dans le logiciel de fabricants. Ca viendra je pense…

    Répondre
  • 9 décembre 2019 - 15 h 05 min

    @Skwaloo: lol je vais mème corriger toute ma phrase “les grands devraient pouvoir nous pondre des Super-ordis de poche avec ce 865!” ;)

    “Il ne manque plus qu’une volontee suivie dans le logiciel de fabricants. Ca viendra je pense…”
    C’est le principal reproche que je pourrais faire aux machines sous ARM….la durée de vie logiciel!!! Et aux prix de ces mème machines sous des soc haut de gamme, à base de 600, 700 voir plus de 1000€, avoir une espérance de vie d’utilisation de 3ans en moyenne (smartphone/tablettes), ça fait mal au c…

    Pour windows , je voulais dire convenablement…via l’émulation lol

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 15 h 51 min

    Intéressant, mais attendons de voir la disponibilité réelle et les prix car entre théorie et pratique des fois… mais ça promet en tous cas, merci pierre :)

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 19 h 36 min

    @Madwill: “la durée de vie logiciel!!! Et aux prix de ces mème machines sous des soc haut de gamme, à base de 600, 700 voir plus de 1000€, avoir une espérance de vie d’utilisation de 3ans en moyenne (smartphone/tablettes), ça fait mal au c…”
    J’utilise encore une tablette achete en 2013, il n’y a plus de mise a jour depuis un moment mais ne me gene pas dans mon utilisation.
    Pour l’instant en precomande, il y a de nouveaux smartphones et bientot une tablette sous GNU/Linux. La, les MAJ dependront moins des fabricants.

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 20 h 33 min

    @Skwaloo: Quand tu achètes un smartphone type note 9 ou s10 a 1000€ ou plus, selon les options, je pense qu’ils pourraient assurer un suivi sécurité au delà de 3ans, c’est quand même un appareil constamment connecté…
    Pour le reste, je suis sûr que tu parles du pinephone, pinetab et pinebook… J’attends le pinephone car le prix reste raisonnable, contrairement au librem5 a 600€ made in china et 2000 en made in usa lol mais bon , c’est un début.

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 21 h 04 min

    @Madwill: ca met les boules, mais ca ne rend pas inutilisable pour autant. Et sur Android, je ne sais pas ce que google se permet de me ponctionner comme donne…
    Moi aussi j’attend le Pinephone. Il y a aussi un autre smartphone en GNU/Linux : https://necunos.com/community/

    Répondre
  • 10 décembre 2019 - 21 h 53 min

    @Skwaloo: Oui, c’est vrai qu’un suivi sécurité quand l’OS est déjà un virus, ça à quelque chose d’ironique… Merci pour le lien, ça sent le début de quelque chose ces smartphones linux multi-os qui arrivent doucement sur le marché ;)

    Répondre
  • 29 décembre 2019 - 14 h 17 min

    Je ne comprends pas, le samsung s10 n’a pas ce 865 mais ça ne l’empêche pas d’avoir le wifi6…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *