Plastic Logic : Des écrans à encre numérique couleur flexibles

Plastic Logic s’est associé à EInk pour concevoir des écrans à encre numérique couleur qui ont la particularité d’être flexibles.

Le Legio Colour est un écran à encre numérique couleur lancé par la société Plastic Logic. Il mesure 2.1″ et affiche en 240 x 146 pixels. A son bord, un affichage capable de gérer plusieurs niveaux de gris, du noir et les couleurs rouge, bleu, vert et jaune ainsi que le blanc.

Plastic Logic

L’intérêt de ce nouveau dispositif est dans l’apport de Plastic Logic à l’équation puisque la marque propose non pas une protection verre mais une solution souple que l’on pourra intégrer dans divers objets. Ce type d’affichage coloré est, pour le moment, surtout utilisé dans des applications professionnelles. Principalement pour indiquer des prix en rayon de supermarché ou pour ajuster en temps réel des données sur  des outils industriels. Mais avec cette toute nouvelle souplesse et des écrans à faible consommation, cette technologie pourrait investir d’autres secteurs.

Intégré à un vêtement, un badge, un bagage ou autre, le Legio Colour pourrait afficher des informations à mettre à jour ponctuellement. Une fois l’écran « chargé » de ces informations, il ne nécessite plus d’alimentation pour fonctionner. On peut imaginer un nom et une fonction sur un badge, une adresse sur un bagage, des informations ou un QR Code sur un vêtement etc. La solution pourrait également se déployer à l’avenir dans des versions tactiles.

Les premiers kits de Legio Colour devraient être disponibles d’ici quelques temps pour permettre une prise en main du concept par des industriels.


Jaune
3 commentaires sur ce sujet.
  • Xo7
    8 décembre 2020 - 18 h 11 min

    Bon concept, permettrait de réaliser des badges nominatifs sécurisés (avec photo) réutilisables pour les visiteurs d’un salon ou d’une société.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 10 h 11 min

    Je commence à jouer avec les (presque) grands écrans couleurs rigides que l’on trouve depuis tout récemment sur le marché comme chez waveshare : https://www.waveshare.com/5.65inch-e-Paper-Module-F.htm ou chez pimironi (qui sont tous les mêmes écrans, et assez cher pour juste faire des essais). En pratique, et je pense que pour les écrans flexibles de cet article aussi, l’utilisation de couleurs « mélangées » se fait avec le même artifice qu’une impression offset (ou même qu’un écran d’ordinateur), cad qu’on multiplie les points de couleurs différentes pour donner une gradation de couleur vue de loin. Le résultat sur les écrans actuels eInk multicolor, est une couleur finale très fade et légère. Sauf à utiliser les couleurs natives sans les dénaturer (et là les couleurs sont éclatantes), les images ne sont pas très distinguables de loin (très claires), et donc des photos de badges sur des écrans de cette taille seraient complètement impossible à exploiter. Par contre une information écrite en couleurs natives serait en effet très utilisable.

    Les limites de cette technique explique le succès des tableaux impressionnistes et pointillistes dans les démonstrations : ils rendent plutôt bien.

    Répondre
  • 9 décembre 2020 - 10 h 29 min

    Une idée de la fréquence de rafraichissement, de la conso, voire même du prix du truc (même si ça ne sera jamais proposé aux particuliers j’imagine).
    ça serait chouette de pouvoir brancher un truc comme ça sur un arduino ou même un raspberry

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *