Pipo X3 : Le MiniPC se transforme en PC de caisse

Le Pipo X3, dernier né de la gamme des MiniPC à écran intégré, assume clairement son rôle de PC de caisse en intégrant dans son châssis une imprimante thermique.

Des MiniPC à écran Pipo, j’en ai croisé plus dans des rôles de PC de contrôle ou de PC de caisse qu’associés à des solutions multimédia. Si personnellement j’ai longtemps utilisé un de ces engins sou Kodi pour lancer des contenus multimédia, le dernier que j’ai croisé pilotait une CNC à la Maker Faire Paris.

2018-12-27 16_48_06-minimachines.net

Un MiniPC Pipo pilotant une CNC bois à la Maker Faire Paris 2018

Ces engins très intégrés ne sont pas les plus performants du marché mais leur capacité à réunir dans un encombrement minimum tous les éléments nécessaires à des usages particuliers et spécialisés en ont fait des machines assez prisées de certains marchés. Parmi ceux-ci, les PC de caisse puisque avec un programme d’enregistrement tactile et un bête lecteur de code barre USB, la machine pouvait tout à fait piloter des facturettes et une comptabilité de magasin.

2018-12-27 17_05_25-minimachines.net

Le dernier né de la gamme fonctionne dans cette optique avec une intégration dans son châssis en ABS d’une petite imprimante thermique à rouleau très classique sur ce type d’appareil.

2018-12-27 17_05_12-minimachines.net

Le Pipo X3 reste bizarrement livré avec un système proposant au démarrage Android 5.1 et Windows 10, peut être pour profiter de certains applications spécifiques au monde Android. Il est toujours sous Atom X5-Z8350, une puce qui commence à sérieusement dater pour un usage multimédia classique mais qui peut parfaitement remplir un rôle très spécialisé comme ici. Sa mémoire vive est de 2 Go ce qui est très faible et son stockage limité à 32 Go en eMMC. En gros, le Pipo X3 est identique aux précédents modèles si ce n’est cette extension particulière d’impression thermique en 58 mm. Il va sans dire qu’en dehors de cet usage hyper spécialisé, l’engin n’est absolument pas à considérer aujourd’hui. entre les 2 G ode mémoire vive qui vont ralentir beaucoup d’opérations et les 32 Go de stockage qui vont empêcher les mises à jour de Windows, la machine est déjà une sorte d’antiquité.

2018-12-27 17_05_36-minimachines.net

L’écran est toujours un 8.9″ PLS en 1920 x 1200 pixels, on retrouve un wifi4 (802.11b/g/n) et du Bluetooth 4.0. La connectique comprend quelques nouveautés : trois  ports USB 2.0, un USB 3.0, un ethernet gigabit, un RJ11 et un RS232 , un lecteur de cartes MicroSDHC, une prise jack audio 3.5 mm stéréo et une sortie HDMI. A noter qu’au contraire des précédents modèles, celui-ci n’a plus de batterie interne et doit donc rester connecté en permanence pour fonctionner.

MiniPC Pipo X3 2-32 Go + imprimante thermique

MiniPC Pipo X3 2-32 Go + imprimante thermique

MiniPC Atom X5-Z8350 - 2 Go - 32 Go + imprimante thermique - Ecran tactile 8.9" 1920 x 1200 pixels - Wifi4 - Bluetooth 4.0 - Ethernet - 3 x USB 2.0 - 1 x USB 3.0 - Lecteur MicroSDHC - HDMI. Un PC spécialisé pour usage de PC de caisse.Plus d'infos.

Disponible à 169.86€


16 commentaires sur ce sujet.
  • 27 décembre 2018 - 19 h 28 min

    dommages qu’ils soient tous encore en vieux processeur atom, sinon c’est vraiment interessant pour bricoler.

    Répondre
  • 27 décembre 2018 - 20 h 53 min

    pipo…. un temps de retard , jai acheté deux pipo x8 et x10 je crois , super petite machine je m’en sert pour faire tourner ma caisse dans mon commerce et je trouve vraiment dommage la diagonale trop petite …le même en 13 ou 15 ce serai top Mr pipo

    Répondre
  • 27 décembre 2018 - 21 h 15 min

    Malheureusement, l’immense majorité des logiciels de caisse (99,99 %)sont sous Ios ou Android, Windows10 souffre d’un énorme déficit de développement de progiciels c’est dommage. Ceci dit, J’utilise le Pipo X10 dans mon food truck et c’est très pratique avec son écran incliné, sa “grosse” base stable et ses diverses connections, la batterie permet une utilisation autonome et l’ensemble est suffisamment rapide pour ce genre d’utilisation. Je ne peux mettre de photo, mais j’ai fabriqué une vraie fausse caisse en bois à l’ancienne qui contient Pipo, imprimante 80 mm lecteur Carte Bleue et tiroir caisse. Le concept tout en un Pipo X3 est intéressant pour une petite structure. Sinon bonnes fêtes de fin d’année Pierre !

    Répondre
  • 27 décembre 2018 - 22 h 19 min

    @Fred: Moi j’en veux bien des photos ! :)

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 2 h 48 min

    @fred @ludivix vous utiliser quoi comme logiciel de caisse?

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 3 h 00 min

    @Fred: Perso je connais pas mal de franchises qui ne fonctionnent que sur Windows (je parle bien du programme pour la caisse), pour avoir bossé pas mal d’années avec plusieurs d’entre eux, aucun sous Android et encore moins sous iOS.

    Après j’ai pas tout vu non plus mais ça m’intrigue.

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 9 h 42 min

    @MiNuS: Pour ma part “Connectil”. Il fonctionne sur Android ( peut être sur un autre système aussi). Son principal avantage c’est qu’il permet l’édition du ticket de caisse sur ton terminal CB (il en faut un compatible bien sur). Donc pas besoin d’acheter une imprimante, c’est toujours bien quand tu débutes. Il y a des mises à jours régulières avec des ajouts de fonctionnalités. Je l’utilise depuis 3 ans, je n’ai jamais eu de problèmes. Ce n’est surement pas le plus complet mais il fait le taf.

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 10 h 40 min

    Je suis au Japon depuis quelques mois et BEAUCOUP de petits commerces et de petites franchises sont sur iPad (plus ou moins récent). Je ne suis pas sur que l’absence de batterie pour ce petit pipo et la faiblesse de ces specs donne envie aux commerçant d’échanger leur IPad, qui n’est au final pas tant que ca plus cher quand on prends le moins cher en refurb (au Japon dans les 320€ pour un iPad mini wifi 4 128 Go, j’imagine environ 350€ en France). Quand je dis pas tant que ça plus cher, j’entends que quand on investit dans une boutique, un bail locatif, du matériel divers et variés (par exemple pour un restaurant, ou un coiffeur, 200€ de plus ou de moins, ça va pas changer monstrueusement les choses).

    Répondre
  • mez
    28 décembre 2018 - 11 h 56 min

    @Pernel:

    Ca se fait également de plus en plus via une page web sans client dédié, surtout pour les franchises.

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 12 h 07 min

    @Neuro: Tu regardes ça avec une vision très occidentale en fait. Quand tu vends des articles à 9 yuans et que ta marge est de 1 yuan, les 320€ sont très très loin de tes capacités d’investissement.

    Les Pipo en Chine ça se vend très peu cher, le X8 se vends moins de 100€ par exemple :
    http://shrsl.com/1d6es

    Mais je suis d’accord les iPad sont bien pratiques pour ce genre d’usage.

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 12 h 44 min

    @Pierre: tu as totalement raison j’ai encore mon regard occidental. Mais le Japon sur pas mal de sujets est très “occidental”. J’imagine que pour la Chine, 150-200€, c’est une somme non négligeable. Au Japon (et surtout à Tokyo), c’est plus proche de la France ou de l’Angleterre. Quand on lance un commerce à Tokyo, c’est même pas marginal.

    Répondre
  • 28 décembre 2018 - 15 h 07 min

    @Pernel: Je bosse dans l’encaissement pour un retailer français (1200 magasins en Europe). Le gros de nos TPVs est effectivement “encore” sous Windows (POSReady 7 pour être plus précis). Mais on a aussi de l’encaissement sous iOS depuis 2012. Pas tellement avec de l’iPad, mais avec de l’iPod (ce qui permet d’avoir un terminal CB Ingénico ou Verifone “greffé” à l’iPod).

    En revanche, on constate bien un shift de l’industrie depuis quelque temps pour passer de “gros” TPVs avec des clients lourds sous Windows à du soft d’encaissement multiplateforme très orienté techno web (et donc, agnostic quant à la plateforme). Avoir des périphériques de caisse (imprimantes tickets, TPE, etc.) capables d’êtres adressés en IP (contrairement à, selon l’époque, du série ou de l’USB, avec ou non une couche “drivers” OPOS) aide bien, dans ce cas.

    A moduler, toutefois : pour un “petit” commerçant, de l’iPad peut suffire. Dès qu’on a besoin ET de robustesse ET de volume de transactions important, on a encore du mal à faire presque aussi bien que du bon gros TPV avec des périphériques connectés en filaire, et de l’ethernet.

    Répondre
  • 30 décembre 2018 - 21 h 32 min

    @Pernel
    Je confirme tes dire, pour avoir bossé avec les plus gros comptes d’europe, c’est principalement windows.
    Mais une enseigne allemande très connu est passé de DOS à Linux ^_^ elle

    Répondre
  • 2 janvier 2019 - 7 h 31 min

    @MiNuS: Loyverse, un logiciel pas trop mal, gratuit, presque au norme ;) et qui possède des logiciels supplémentaires comme une gestion des commandes en cuisine et une autre pour que le client reçoive son ticket par mail

    Répondre
  • 2 janvier 2019 - 20 h 17 min

    Est ce que l’imprimante est fonctionnel sous Android et bien reconnu !

    Répondre
  • 6 mars 2019 - 16 h 47 min

    Bonjour,

    Reçu il y a 3 jours.

    Krysstoff
    Je confirme la reconnaissance de l’imprimante comme imprimante USB sous android (mais n’apparait pas dans la gestion imprimante d’android !!).

    Test réussi avec Loyverse (en suivant leur tuto pour imprimante USB).

    Cordialement

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *