Pi Train : Un affichage de bureau pour connaitre le prochain départ

A quelle heure le prochain train ? Certes votre smartphone ou votre PC peut probablement répondre à cette question facilement. Mais Pi Train le fera avec beaucoup plus de panache grâce à une Raspberry Pi Zero W et un affichage OLED.

Un petit montage génial qui s’inspire des panneaux qui nous informent sur les voies de chemin de fer. Le Pi Train est une solution originale qui vous donnera les horaires des prochains départs de votre gare ainsi que l’heure actuelle.

2019-08-01 17_51_29-minimachines.net

Le projet est mené par Chris Crocker-White qui publie l’intégralité des informations nécessaire à la reproduction de son idée sur Hackster.io. Vous y trouverez son code, les informations de montage pour connecter l’écran OLED employé à la Pi Zero W et la liste des composants nécessaires à la fabrication de l’ensemble. Bien entendu, les fichiers 3D à imprimer sont également disponibles.

Pour la petite histoire, Chris a voulu reproduire l’affichage d’une station de train anglaise après qu’un service délivrant tous les départs et horaires de toutes les stations du pays ait été développée. En reprenant les données ainsi publiées, il est donc possible d’obtenir exactement le même affichage que celui disponible sur un quai de gare.

2019-08-01 17_51_57-minimachines.net

Avec cette idée en tête, Chris a donc travaillé à porter ces infos vers une Raspberry Pi. Puis, pour ne pas que ce soit trop facile, à modifier l’affichage pour reprendre le système des gros “pixels” des affichages extérieurs. En réalité, cela a demandé pas mal de boulot et si vous voulez faire la même chose, il y aura probablement énormément d’adaptation pour récupérer de votre côté les informations de nos services de rail ou de Bus. Mais, au final, le résultat est là, l’affichage de Pi Train est parfait. Chris dispose en temps réel des informations de sa station de train ou de n’importe quelle autre.

2019-08-01 17_52_25-minimachines.net

Il ne reste plus qu’a imprimer une coque en 3D pour enfermer le tout. J’avoue que cette coque est particulièrement mal imprimée, surtout que Chris emploie une Creality Ender 3 capable de faire bien mieux que cela. Mais ça me rassure, on peut pas être bon partout, à la fois aux réglages de son imprimante 3D, en code et en électronique. Sans rire, avec quelques réglages, le rendu de cette impression pourrait être bien meilleur.

2019-08-01 17_52_38-minimachines.net

Et après un point de colle, une alimentation bien cachée derrière l’écran, voilà que le petit panneau Pi Train apparaît par magie sous son écran. Bien sûr, l’idée est particulière mais le principe est à la fois excellent et tout bête. A vrai dire, si vous ne prenez pas le train vous pouvez utiliser ce système pour 1000 autres choses. Suivre des comptes, des indices, des informations concernant votre PC ou un serveur. La température d’une pièce ou toute autre information que vous pourrez collecter et envoyer à votre Pi. 

8 commentaires sur ce sujet.
  • 1 août 2019 - 20 h 28 min

    Merci pour cette trouvaille. :)

    Répondre
  • 1 août 2019 - 20 h 38 min

    C’est rigolo, toutes ces idées avec la Pi.
    Et je me dis qu’on est vraiment au sommet de l’iceberg des créativités possibles.

    Ces articles me détendent beaucoup, merci Pierre !

    Répondre
  • 1 août 2019 - 22 h 07 min

    Super ! Je cherchais un écran dans le genre et là c’est même pas cher. Je vais faire une nouvelle version de mon projet avec ce truc Oled.

    StarDreamer la Fondation édité plusieurs magazines tous les mois avec plein de projets… https://www.magpi.fr/

    Répondre
  • 1 août 2019 - 22 h 16 min

    Bon, ce code est en python et pour les trains, il y a une API visiblement, donc pas super dur de récupérer la liste des trains.
    Le plus beau, c’est que c’est dockerisé sur une Rasp zero, je savais que ce truc tout petit supportait ça.

    Répondre
  • 2 août 2019 - 11 h 34 min

    Charmant !

    Répondre
  • 2 août 2019 - 13 h 57 min

    @Maurice: pour ma part j’y fait tourner un serveur TOR, initialement pour voir, vu que la PI0 n’a aucune capacité de calcul. Le CPU sature à 25 ko/s mais c’est suffisant pour un relai “bridge” non public (IP non publiée) qui évite les blocages des relais (IP publiée). Depuis il ronronne dans son coin.

    Pas de pb non plus pour un serveur web dynamique en https, mais attention à la consommation mémoire en Apache/PHP ou, pire encore en Java — je conseille NGIX+Lua (aka OpenResty) avec Lapis/Moonscript comme environnement pour qui ne veut pas coder en bas niveau.

    Répondre
  • 2 août 2019 - 17 h 19 min

    @Maurice: Oh, pas de soucis, je suis dans le monde du hack hardware depuis très longtemps (j’ai un minitel qui tourne sous Pi 2 depuis 2015 ou 16 :) ).

    Je trouve juste qu’à part quelques merveilleuses idées, les hacks avec la Pi ne volent pas bien haut (et c’est normal car c’est avant tout un outil d’apprentissage et il faut que cela reste simple pour débuter dans ce domaine). Mais je m’attends parfois à un florilèges de créations toutes plus originales les unes que les autres, mais si on arrive à une dizaine de beaux hacks par mois, monde entier inclus, c’est finalement assez peu.

    Et je suis le premier à me fustiger de ne pas avoir le temps de mettre en pratique toutes les idées qui me viennent à l’esprit pour des impressions 3D, des PI et des STM32 (l’arduino est abandonné depuis bien longtemps).

    Répondre
  • 2 août 2019 - 22 h 50 min

    Vive l’Open Data !
    Accédez aux itinéraires et horaires temps réel des trains SNCF pour inventer les nouveaux services de mobilité.

    Inspirez-vous de plusieurs de nos partenaires et boostez vos services de mobilité avec l’API SNCF : comparateur de voyage, horaires temps réel, chatbot, information sur sites touristiques, robotique d’interaction et bien d’autres cas d’usage.
    https://www.digital.sncf.com/startup/api

    Dans le cadre de sa démarche d’ouverture des données de transport, la RATP met à disposition ses données à des utilisateurs au travers d’une API.
    Cette API permet notamment d’accéder, en temps réel, aux horaires des prochains passages pour les bus, tramways, métros et RER puis ultérieurement aux perturbations éventuelles sur notre réseau.
    https://dataratp2.opendatasoft.com/page/temps-reel/

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *