Onexplayer AMD : One Netbook cherche des testeurs

One Netbook a sorti en cette année une console mobile sous processeur Intel Core de onzième génération. Une Onexplayer AMD est désormais en préparation chez le fabricant.

La Onexplayer AMD fait donc suite à deux modèles lancés cette année sous Core i5-1185G7 et Core i7-1195G7 d’Intel. Des engins proposant des dalles de 8.4″ en 2560 x 1600 pixels entourées de contrôleurs classiques de console de jeu. One Netbook annonce qu’un modèle sous processeur AMD Ryzen est en cours de développement.

On n’a pas beaucoup de détails sur la machine en question mais la marque est à la recherche de beta testeurs. Rien ne sert de vous presser, je ne crois pas à une possibilité offerte à des européens pour rejoindre ce test. One Netbook base une bonne partie de sa stratégie marketing sur des tests utilisateurs où la marque rassemble de nombreux utilisateurs / testeurs dans des lieux spécifiques pour des évènements de tests. Cela permet de mieux contrôler ce qui sort de ces sessions et de faire de belles images de joueurs ravis de leurs consoles. Je suppose que c’est dans ce cadre que Onexplayer AMD sera prise en main.

Onexplayer AMD

Nous devrions avoir plus d’infos d’ici quelques jours, avec notamment le détail de ses composants et donc du processeur Ryzen retenu. L’ouverture à une solution de ce type semble logique pour une machine de jeu, les chipsets graphiques VEGA étant performants et efficaces au sein des Ryzen. C’est également peut être un de ses moyens de rester visible face à l’offre de Valve avec ses Steam Deck qui est devenu une grosse épine dans le pied de ce constructeur.

Si l’engin de Valve est moins bien équipé, avec des choix techniques plus simples comme un écran plus petit et de plus faible définition, il est parfaitement homogène et calibré pour le jeu. Le Steam Deck est également riche d’une puce AMD créée sur mesures pour ses besoins quand One Netbook doit se battre avec des processeurs grand public. Le grand souci actuel des constructeurs de ce type de  machine vient du prix de leurs engins. Proposer une Onexplayer AMD est une bonne idée mais les solutions Intel tournent autour des 1000€. Les concurrents que sont Aya et GPD ont également des machines dans ces zones tarifaires. Le choix de monter en gamme dans les composants explique ces prix élevés qui sont très difficiles à accepter pour la majorité des joueurs. Du coup, quand Valve annonce un Steam Deck qui débute à 419€, c’est la douche froide pour ces constructeurs.

Onexplayer AMD

Cela ne sera probablement pas la même expérience de jeu et évidemment l’écran plus grand des solutions Onexplayer AMD sera plus agréable mais…  c’est presque 3 fois moins cher et plus léger, plus facile à acheter et dépendant d’une marque connue et reconnue. Le tout avec une homogénéité entre le logiciel et le matériel puisque Valve développe son propre OS. Il reste quelques petites chances pour ces marques de sortir du lot sur le segment du jeu vidéo. 

La première est de proposer des performances plus élevées que Valve, ce qui justifierait l’investissement pour certains joueurs. C’est probablement ce  qui est tenté ici avec le Onexplayer AMD. On suppose que l’engin sera épaulé de plus de mémoire vive, d’un stockage autrement plus conséquent et de fonctionnalités plus avancées avec, en plus, l’emploi d’un Windows natif ouvrant la voie à un fonctionnement de la totalité du catalogue de jeu actuel de la plateforme.

Mais il y a une seconde voie à suivre, celle d’une solution plus simple, plus compacte, avec un équipement moins haut de gamme dans un design plus ramassé. Des engins également plus abordables qui ne vont pas faire une course à l’armement avec des écrans ultra haute définition gourmands en ressources. Cette voie semble évidente mais pose un problème aux constructeurs comme Onexplayer, GPD ou AYA. Cela sous entend des ventes en masse et du suivi dans la durée. Eux préfèrent vendre peu de machines plus chères et en proposer chaque année.

Steam Deck

Peut être que le succès du Steam Deck donnera envie à d’autres acteurs de se pencher sur ce type de machines. Des gens comme Asus, Acer ou même Dell qui pourrait proposer un engin de ce type sous sa marque Alienware par exemple. Et, je suppose, Valve serait probablement ravi de proposer son écosystème à d’autres acteurs puisque cela permettrait d’augmenter ses ventes sur ce qui reste son cœur de métier : distribuer des jeux.


Jaune
3 commentaires sur ce sujet.
  • 13 novembre 2021 - 2 h 27 min

    d’un point de vue purement ergonomique la Steam Deck me fait bien plus envie, puis y a toujours l’option Steam Link pour les jeux windows only

    Répondre
  • 13 novembre 2021 - 11 h 11 min

    Je suis d’accord avec la conclusion, un embrayage par de grands constructeurs comme asus pourrait être intéressant et relancer le secteur ou alors on jouera sur de super portable et les prochains triple A seront sous android store (à priori ubuntu ou macos ont encore besoin de démontrer que le sérieux c’est une plateforme sans jeux, dommage un ubuntu gaming pourrait être une solution dans un avenir ou les plateformes de jeux vont jouer la même guerre que les plateformes de streaming).)

    Répondre
  • 15 novembre 2021 - 7 h 41 min

    Le coup de voir les autres marques emboîter le pas a Steam est intéressant, on avait constaté un frémissement de ce côté lors de la compagne autour des Steam Machine, mais ça n’a jamais réellement aboutit. Je ne pense pas que le secteur soit assez porteur pour que les grandes marques s’y engouffent.
    Elle ont des partenariat MS qui marchent bien, un support rodé sur des machines »classiques » et un marché qui est trop compliqué en ce moment pour s’ajouter du risque selon moi.
    A voir dans les mois à venir mais j’y crois peu.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *