Une nouvelle manette en approche pour la console OUYA

Construite autour d’un concept intéressant, réalisée dans l’urgence et avec finalement très peu de moyens face aux mastodontes du marché, la Ouya a connu un grand succès lors de son financement sur Kickstarter. Succès un peu plus mitigé à réception de l’engin, non pas à cause de son concept ni des jeux disponibles qui s’améliorent de jour en jour mais bien par la déception causée par la qualité des manettes proposées.

Résumé : Un état d’esprit intéressant, la console Ouya profite d’un modèle économique totalement détaché de la partie matérielle en proposant des mises à jours régulière de ses composants. On le sait depuis le lancement, la Ouya 2 débarquera un jour avec de nouveaux composants plus performants que la première du nom. Ce qui est plus étonnant c’est la volonté de la marque à se remettre en question sur un point essentiel, la qualité de sa manette de jeu. Remise en question importante puisque la patronne de la marque va jusqu’à imaginer l’abandon pur et simple de son développement.

Console OUYA

La console Ouya est une réussite. Réussite financière avec le succès que l’on connait sur Kickstarter. Réussite marketing avec une campagne mondiale qui n’a pas coûté grand chose à la marque et donc aux joueurs. Réussite en terme de partenariats avec des jeux qui s’amoncellent joliment sur l’interface de la console. Ce n’est, par contre, pas un vrai  paradis du côté du matériel. La console a eu beau avoir le soutient de Nvidia, on se demande parfois pourquoi tel ou tel choix on été effectués.

Mais le principal échec et malheureusement le plus retentissant, est lié aux manettes livrées avec la console. Promises comme les meilleures manettes de jeu jamais réalisées, elles sont passées de carrément médiocres à encore très discutables depuis le lancement de la console jusqu’à aujourd’hui.

En cause, une ergonomie bancale, des joysticks qui ne permettent pas d’atteindre le maximum de l’amplitude que la manette devrait proposer et des composants trop peu solides pour une durée de vie convaincante : Boutons qui se déclenchent mal, qui restent enfoncés ou gâchettes qui grincent… Les manettes qui devaient être une fête sont rapidement devenues des sources d’énervement pour la plupart des joueurs. Ouya a essayé d’y remédier et les mises à jours successives du système ont pu régler les problèmes de communication de la manette avec la console des débuts. Malheureusement, ces mises à jours ne peuvent pas régler les problèmes 100% mécaniques.

Console OUYA

La solution est simple, laisser sa manette moisir sur une étagère pendant qu’on utilise une manette de console de salon, robuste et convaincante, pour exploiter sa console Ouya. Simple mais frustrant. Evidemment, Microsoft et Sony ont du dépenser plus d’argent dans la conception de leur manette que Ouya n’en a eu au global pour fabriquer et concevoir ses engins. Mais c’est tout de même une constatation rageante de voir cette promesse ne pas aboutir.

Julie Urhman, la PDG de Ouya  a accordé une entrevue à Polygon et déclare avoir mis les bouchées doubles pour concevoir une nouvelle manette pour la console.  Nouvelle manette qui commencera à être livrée avec les Ouya de première génération dès que le vieux stock de manettes de première génération sera écoulé. Ouya ne compte pas les promouvoir mais juste les intégrer comme périphérique par défaut. Ce sera une surprise pour l’acheteur en quelque sorte.

Console OUYA

Mais le plus intéressant vient d’une phrase qui explique que Ouya n’hésitera pas à abandonner la production de manettes tout en rendant la compatibilité avec les solutions Xbox et PS3 plus aisée, si c’est vraiment ce que les joueurs réclament. Et de répéter que le concept de la Ouya est de gagner de l’argent avec la vente d’applications et de jeux sur son marché, pas de vendre du matériel. Il y a fort à parier que si Ouya injectait le prix de revient d’une manette en matériel supplémentaire, la console pourrait offrir plus de stockage, plus de mémoire vive ou autres fonctionnalités bienvenues.

La Ouya 2 sortira l’an prochain, comme promis, l’équipe est déjà à son chevet et travaille d’arrache-pied pour la concevoir. Peut être qu’elle ne  sera pas livrée avec une manette et qu’au démarrage on vous proposera d’exploiter une manette Playstation ou XBox ou plus simplement de brancher une souris USB sur la console. Peu importe le flacon, après tout, pourvu qu’on ait l’ivresse du jeu.

9 commentaires sur ce sujet.
  • 26 octobre 2013 - 1 h 23 min

    “Mais le plus intéressant vient d’une phrase qui explique que Ouya n’hésitera pas à abandonner la production de manettes tout en rendant la compatibilité avec les solutions Xbox et PS3 plus aisée, si c’est vraiment ce que les joueurs réclament.”

    C’est la solution la plus simple et logique. Au lieu de perdre de l’argent pour la conception et fabrication d’une manette qui ne sera jamais aussi bien.
    De plus avec les futures manettes PS4 et Xbox One qui apporte le tactile (sur un) et quelques fonctions de plus (sur les deux)
    Par contre ils leur faudra travailler sur la compatibilité (software)

    Vendre leur console sans manette ça permet aussi de baisser le prix.

    Répondre
  • 26 octobre 2013 - 11 h 30 min

    En gros, les premier sont les dindons de la farce…

    Ça ne donne plus confiance en tout ses projets de crowdfunding, et c’est bien dommage…

    Répondre
  • 26 octobre 2013 - 11 h 53 min

    Essuyer les plâtres est une habitude en informatique: c’est le prix de la jeunesse, de la nouveauté, la confrontation de la théorie au réel.
    Aimer le crowdfunding, c’est accepter d’etre un beta testeur, donner à un concept qui nous plait la chance d’exister un jour en version 2, version réellement finale du projet.
    Regardez des projets comme virtuix omni, ou l’oculus rift par exemple: ceux qui ont payé pour la première version ont financé une idée, un concept qui pourrit révolutionner nos manières de jouer, mais qui ne sera reellement fidele a l’idee initiale que dans sa 2nde release.

    À l’inverse, je pense à une société comme razer, qui commercialise des périphériques de jeux novateurs, genre l’hydra ou le deathstroke ultimate, dont le software ne permet pas forcément de tirer parti dans la majorité des jeux. De belles promesses sur le papier, un gros prix de vente, et de cruelles déception en pratique.

    La vraie révolution ne viendra pas du hardware, mais du soft. Et ouya l’a bien compris.

    Répondre
  • 26 octobre 2013 - 13 h 11 min

    Oh, mais je le sais plus que bien :)
    Je suis un inconditionnel de KS. J’ai backer plus de 30 projets…
    Mais le constat est sensiblement le même pour tous:
    -Ceux qui font confiance dès le début sont les moins bien servie.

    Répondre
  • 26 octobre 2013 - 18 h 59 min

    Totalement d’accord avec Belijee. Et puis depuis le début, Ouya propose le remplacement des manettes défectueuses sur simple demande ! Trop de choses injustes et méprisantes ont été dites par des internautes et des sites spécialisés. Mais qu’importe, la majorité des possesseurs de Ouya sont satisfaits et elle continue son petit bonhomme de chemin.

    Répondre
  • 26 octobre 2013 - 23 h 41 min

    @Belijee: Oui l’approche est bonne et la remise en question tout autant. Mais je me met à la place d’un type qui a commandé aune Ouya avec 2 manettes, il doit l’avoir mauvaise.

    Maintenant la société semble avoir reconnu le soucis et s’est penchée sur le problème, c’est bon signe. Si sa nouvelle fournée ne donne toujours pas satisfaction, et c’est évidemment compréhensible au vu des moyens dont elle dispose, elle envisage même de stopper la fourniture de ce service. si cela se traduit pas une Ouya 2 moins chère ou mieux équipée, c’est tant mieux.

    Répondre
  • 27 octobre 2013 - 10 h 50 min

    @RomAnOCrY: Ben… c’est un peu l’idée du crowdfunding heinnnnn, financer la béta.

    Répondre
  • 31 octobre 2013 - 7 h 57 min

    On attend toujours l’annonce de la Ouya 2 , équipée soit du Tegra 4 ou du Tegra 5 , pour rappel Mad Catz est équipée du Tegra 4 mais à un prix irréaliste ,l’Ouya 2 va-elle jouer la carte de la montée en puissance ou continuer sur un prix un abordable ? wait an see !

    Répondre
  • 29 avril 2014 - 10 h 39 min

    […] de sortie audio mis à part le son du HDMI… A noter la présence d’une manette de jeu assez semblable à la manette Ouya dans la forme si ce n’est que le pavé tactile a disparu au profit d’une série de […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *