Minilink 13/02/14 : Tizen, ChromeOS tactile, Chromecast et la pub, M.O.J.O débridé et OK Google

Un gros Minilink après l’absence de la rubrique hier pour cause de bugs en tout genre à réparer en urgence sur la boutique du site. Au menu aujourd’hui, un Tizen en pleine forme, ChromeOS de plus en plus tactile, les annonceurs premiers intéressés par le SDK de Chromecast, la MadCatz M.O.J.O débridéé et OK Google pour tous.

Tizen Dallas

Tizen, je ne m’étais décidément pas trompé avec cette illustration repiquée sur le générique de Dallas, c’est la telenovela des OS modernes. Après de multiples rebondissements dans tous les sens, des annonces positives, des éléments en demie teinte et de franchement moins bonnes nouvelles, PCiNpact nous apprend que Tizen vient de signer avec 15 nouveaux partenaires. Des développeurs mais aussi des opérateurs dont Sprint, un des acteurs majeurs sur le sol US.

ZTE semble aussi de l’aventure et rajoute une nouvelle nouvelle corde à son arc puisque le constructeur est également intéressé par Firefox OS.  Dernier partenaire, et pas des moindres, Baidu, mastodonte Chinois de la recherche en ligne est aussi sur les rangs. Tiiiiiiiizeeeeeeen ton univers impitoyaaaaaableuh.

 

Une vidéo de François Beaufort, l’homme aux vidéos les plus courtes de l’univers de la High-Tech.

ChromeOS devient encore plus tactile avec l’apparition de nouveaux services. C’est Acer qui doit se frotter les mains, la marque a parié sur le tactile avec son Chromebook C720p, le Chromebook Pixel de Google étant plus une vitrine technologique qu’autre chose.

Une fonction de zoom tactile est désormais disponible sur le système, l’habituel pincement ou écartement des doigts permet d’agrandir ou de réduire images ou pages web facilement. Autre mise à jour, le clavier virtuel de Chrome OS est désormais disponible dans les options d’accessibilité du système pour les développeurs.

chrome-os-keyboard

Difficile de savoir où veut en venir Google avec ces options tactiles. Ajouter une couche tactile représentant un clavier au dessus d’un clavier de Chromebook n’a que peut d’intérêt. Peut être que des machines tactiles à écrans détachables sont en prévision chez le moteur de recherche ?

 CHROMECAST

Un des premiers développeurs à travailler autour de la Chromecast n’est pas l’hurluberlu indépendant que l’on attendait au tournant. Un des premiers à y voir un potentiel publicitaire n’est pas Google qu’on attendait également. Voici que le patron de Brightcove se fend d’un long billet sur Re/code pour expliquer le potentiel de la Chromecast et comment il s’y est préparé.

Alors Brightcove, pour vous la faire courte, c’est un système de broadcasting vidéo sur Internet. Une solution multimédia qui assure la diffusion de contenus et la mesure de leur audience. Un service qui permet donc de diffuser des contenus mais également de quantifier cette diffusion afin d’assurer des campagnes publicitaires. Brightcove agit comme un “tiers de confiance” en se plaçant entre le diffuseur et le commanditaire d’une campagne vidéo, de la même manière que Youtube mais souvent pour des campagnes internationales de grands groupes. Brightcove annonce donc la sortie d’un kit complet de support publicitaire pour la Chromecast. Bouh ! De la pub ! Les vilains !

C’est pas si mal en fait la pub, enfin pas si mal, disons que cela peut avoir son intérêt. on sait par exemple que sans la pub, Youtube serait surtout un repère de petites vidéos de chats qui font les cons et de bébés qui rigolent. Avec la pub, certains arrivent à produire des contenus originaux.

Vous voyez le point fort d’un travail entre la Chromecast et Brightcove ? Que diriez vous d’une série que vous mangez habituellement à la télé avec de la pub 6 mois après sa sortie aux US et mal doublée en Français offerte en ligne en échange d’un peu de pub en VO sous titrée avec seulement quelques jours de retard sur la diffusion originale ? C’est en gros une partie de ce que peut espérer le public avec ce type de plateforme. Le PDG de Brightcove va plus loin avec d’autres fonctions comme  des informations déportées sur tablette pendant la diffusion d’un contenu à l’écran. L’exemple donné est la diffusion des Jeux Olympiques sur la télé pendant que la tablette diffuse des informations sur les athlètes. Une bonne idée que l’on pourrait multiplier à l’infini : Stats de chaque joueur de basket ou de foot pendant le match, arbre généalogique de la famille Lannister ou d’un Stark pendant d’autres combats… Que sais-je encore.

J’attends de voir le résultat des courses mais le fait de pouvoir taper directement du contenu sur grand écran ne manquera pas d’attirer de nombreux acteurs et vu les mouvements qui s’opèrent dans le monde de la télévision en ce moment aux US et ailleurs, ce type d’annonce pourrait avoir des retombées amusantes.

 Mad Catz Mojo

La Mad Catz M.O.J.O peut être rootée. Un guide complet sur les manipulations à faire pour récupérer les droits sur la console et surtout pour comprendre l’intérêt de l’opération est apparu. Car la micro console Android ne dispose pas d’écran et comme toutes les machines de ce genre, se voit ainsi refuser l’installation de tout un tas d’applications et de jeux. Pas d’écran, pas de chocolat. Pas de chocolat et beaucoup de tristesse chez le possesseur de la console car son pauvre smartphone au processeur antédiluvien et à l’écran 2.3 pouces pourra télécharger un jeu que la console avec son Tegra 4 et son écran de TV 50″ ne pourra pas installer. Une opération à faire étape par étape sur Gamergen.com.

OK Google

Google a fait savoir que son “OK Google”, le code pour s’adresser aux lunettes Google Glass afin de leur dicter une action à exécuter était désormais accessible aux autres plateformes Android. vous allez pouvoir causer à votre smartphone façon K2000.

“OK Google, appelle ma mère.”, Google Search pourra désormais comprendre cette phrase et exécuter l’ordre. Parfait pour envoyer un SMS quand on change une couche par exemple.

A demain pour un autre Minilink !

6 commentaires sur ce sujet.
  • 14 février 2014 - 0 h 01 min

    […] …à son arc puisque le constructeur est également intéressé par Firefox OS.Dernier partenaire, et pas des moindre, Baidu , mastodonte Chinois de la recherche en ligne est aussi sur les rangs. Tiiiiiiiizeeeeeeen… Reading… […]

  • 14 février 2014 - 8 h 21 min

    Bonjour, il y a une petite faute, il faut écrire “Tiiiiiiiizeeeeeeen, ton univers impitoyaaaaahableuh” (noter la présence du h au suffixe “hableuh”)
    Tsoin, tsoin, tsoin-tsoin…

    Bonne continuation,

    Ivan.

    Répondre
  • 14 février 2014 - 10 h 38 min

    Je me demande ou va Tizen. Je pensais que mon prochain smartphone serait sous Tizen, mais finalement c’est un Wiko sous Android à 60 € en attendant.

    En tout cas Nokia a vraiment raté le coche. Le N900 était très prometteur et avait la possibilité d’être le premier d’une grande série. Ils avaient une communauté à qui il ne manquait que de nouveaux smartphones.

    Répondre
  • 14 février 2014 - 11 h 02 min

    @Pascal: Oui, c’est un mystère. Il y avait quelque chose de possible grace aux dev en bas de la pyramide mais comme une absence de volonté en haut de celle-ci.

    Répondre
  • Xo7
    14 février 2014 - 12 h 26 min

    Pour la dernière phrase çà sent le vécu !;-)

    Répondre
  • 21 février 2014 - 0 h 32 min

    […] comme des billets à part entière. Apparemment des sujets comme le cluster fait de 40 Rasberry Pi, les aventures de Tizen et surtout les objets connectés auraient pu être mieux traités dans des billets dédiés. Vous […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *