Une usine Micron en panne va faire augmenter le prix de la RAM

Comme d’habitude, à chaque pépin rencontré par l’industrie de la mémoire ou du stockage, les prix des composants partent immédiatement à la hausse.

Une des usines de Micron à Taiwan a brièvement interrompu sa production Jeudi dernier. Il n’en fallait pas plus pour bouleverser le marché de la mémoire vive. Mouvement logique ou simple spéculation, cette panne qui a duré une petite heure a déjà un impact sur les tarifs.

Micron

Ce n’est pas une petite usine, cette unité Micron produit à elle seule environ 8.8% de la mémoire mondiale. L’unité 11 située à côté de la ville de Taoyuan a subi une avarie électrique qui a bloqué sa production pendant une heure. La mise en place de ses procédures d’urgence et une alimentation électrique secondaire ont été immédiatement lancés afin de minimiser l’impact sur la production de modules mémoire. Malgré tout, une partie de la production en cours a été perdue et même si le courant a rapidement été rétabli, des pertes de productivité globale ont été mesurées.

Cette usine produit des Wafers de mémoire vive à un rythme soutenu, pas moins de 125 000 galettes de silicium sortent de cette unité chaque mois. Principalement de la DDR4 et de la LPDDR4 en 10 nanomètres. Une partie de ces wafers a donc été endommagée par la panne, ce qui aura un impact dans la productivité habituelle de Micron. La production de ces éléments étant complexe et longue, le retard est difficile à quantifier. Certains Wafers peuvent avoir été abîmés pendant leur gravure, d’autres pendant une opération chimique ou leur transport. La remise en route de l’ensemble de l’usine a été rapide mais l’impact réel de la panne sera long  à mesurer. Micron indique que sa capacité de production atteindra à nouveau son rythme normal d’ici quelques jours. 

Micron

L’impact le plus immédiat sera, comme d’habitude, le très volatil cours de la mémoire vive. A cette annonce de Micron, les tarifs de la DDR4 ont augmenté immédiatement chez tous les fabricants. La peur d’une éventuelle baisse de production et une possible envie de meilleures marges expliquent sans doute ce mouvement puisque l’impact de la perte de production n’est évidemment pas encore arrivée physiquement dans les  chaines d’assemblages de modules de mémoire. Paradoxalement, cet impondérable aura fait également bouger le cours boursier de Micron à la hausse. Passant de 69.90$ le 3 Décembre au matin à 72.44$ 24 heures plus tard. Aujourd’hui le cours est toujours au dessus des 72$… Soit son meilleur cours depuis 1 an.


Jaune
12 commentaires sur ce sujet.
  • 7 décembre 2020 - 17 h 43 min

    Peut-on m’expliquer basiquement pourquoi ce mécanisme d’augmentation du cours de Micron alors qu’ils ont subit une panne de production ? Merci

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 17 h 59 min

    @prog-amateur:

    C’est en effet contre-intuitif, mais je pense que cette panne à rappelé au marché à quel point Micron était absolument central dans le marché de la DRAM : une panne, d’une heure, dans une usine, et hop, la DRAM prend 10%.
    Ainsi, par effet de bord, l’action augmente en réaction à ce rappel !
    Les besoins de puces de RAM sont tels depuis des années que la moindre panne peut déstabiliser les prix durablement, et cela ne va pas en s’améliorant.

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 18 h 32 min

    @prog-amateur et @Pacemk: de bonnes chances que ce soit un effet de bord de l’augmentation des tarifs de la RAM associée à une cote favorable de Micron Technology. (L’augmentation du cours a débuté début novembre, et s’est accéléré fin novembre.)

    Il faut se souvenir aussi qu’une partie des ordres d’achat sont automatisés. Il n’y a pas toujours une personne physique derrière.

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 18 h 33 min

    @Kikimoo: […] une partie des ordres d’achat *est automatisée*

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 19 h 43 min

    mouais, usine en panne, usine cramé , usine inondée , usine covid
    Ya toujours un truc pour empêcher les baisses trop rapide des mémoires
    étonnant ?

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 19 h 55 min

    @cafe: A croire qu’ils inondent leurs usines exprès, font trembler la terre volontairement et lancent des virus dans le monde pour grappiller 3 cents pendant 18 semaines par module. C’est fou, ils sont prêts à tout !

    Note : Le marché boursier comme celui de la RAM ne sont pas pilotés par Micron mais par un ensemble d’acheteurs et de vendeurs indépendants.

    Répondre
  • 7 décembre 2020 - 21 h 19 min

    Cafe ne dit pas qu’ils font exprès de provoquer des catastrophes mais qu’il y en a qui en profite pour spéculer et augmenter les prix.
    Car ce n’est pas 1h qui fait augmenter autant les prix mais plutôt des malhonnêtes qui profitent pour se gaver comme des porcs.
    Ce qui est le plus fou c’est de voir les prix augmenter rapidement à la moindre incident mais de voir les prix descendre lentement très très lentement ensuite.
    La cupidité du modèle capitaliste ne semble avoir aucune limite.

    Répondre
  • 8 décembre 2020 - 8 h 38 min

    @cafe : oui c’est sûr : c’est un complot du FBI Chinois ou des Chinois du FBI je ne sais plus ou alors des reptiliens Chinois en guerre avec les covidiots américains.

    Répondre
  • Tof
    8 décembre 2020 - 11 h 30 min

    Peut-on imaginer de retrouver les rebuts de production de cette panne dans le marché gris, et qu’ils soient intégrés dans des cartes mères chinoises no-name à pas cher ou dans des boxes Android-TV bugguées/instables. Ou bien est-ce que je spécule un peu trop ?

    Répondre
  • 8 décembre 2020 - 11 h 47 min

    @Tof: Je vois mal Micron opérer sur les Wafers HS pour les terminer. C’est peu rentable, ça abîme leur image.

    Un Wafer faut bien comprendre que c’est pas comme une pizza sur un four à pizza sur tapis roulant, on le met pas d’un côté et il ressort pas de l’autre prêt à l’emploi en 10′. Il y a beaucoup d’étapes et parmi celles-ci de la manutention et de la chimie assez lourde.

    Pour tout te dire, les usines les plus rapides ont un cycle de traitement complet de 2.5 mois par lot. 1 lot de wafer c’est 25 wafers. Il y a entre 600 et 1000 étapes pour 1 seul lot de wafer. Une usine moderne traite environ 4000 lots par mois sachant qu’en tout il y a donc plusieurs traitement pour un cycle complet. C’est à dire qu’un même lot de wafer va passer plusieurs fois dans l’usine pour son traitement et donc former son cycle.

    Pour de la 3D NAND ou des Wafers Finfet ces cycles sont encore plus longs et complexes. On estime en moyenne qu’un wafer de 28 nm c’est 40 à 50 masques a « graver » mais un 10 nano c’est 60 masques. un 7 nano c’est 85 et 5 nano plus de 100… Une usine actuelle traite 1 seul masque en une journée à une journée et demie de cycle. Donc un module de DDR4, en 10 nano chez Micron si mes souvenirs sont bons, c’est 60 jours de boulot pour sortir un cycle. Mais les différents wafers peuvent être attaqués par la panne de courant à différentes étapes. Niveau chimie, rester dans un bain d’acide 10 secondes de trop aura détruit tout le wafer, niveau gravure ne ne pense pas qu’on puise rattraper le coup non plus… Je vois mal Micron jouer au petit jeu d’une telle revente. Par contre ils vont sans doute sortir du circuit les Wafers endommagés et continuer le process avec les lots qui seront OK. Ils ont des outils pour ça.

    Répondre
  • 8 décembre 2020 - 13 h 01 min

    @Pacemk et @Kikimoo: merci pour vos excellents retours.

    @Tof: j’ai eu la même pensée que toi, Pierre a répondu avec des infos détaillées, c’est très intéressant et on espère qu’ils prennent ça très au sérieux. Mais même comme ça, on est pas à l’abri d’une série défaillante qui passe aux travers des mailles du filet.

    Répondre
  • 10 décembre 2020 - 7 h 33 min

    @Will: « La cupidité du modèle capitaliste ne semble avoir aucune limite. »

    Heu… Il s’agit plus de libéralisme avec le capitalisme comme moyen, mais je comprends ce que tu veux dire. Je comprends moins ton étonnement. C’est une des règles de base de ce modèle :
    – les acteurs du marché agissent de façon rationnelle ;
    – les acteurs minimisent leurs pertes et maximisent leur profits.

    On nous vend cela comme système efficace depuis des décennies et tout le monde applaudit et vote pour des politiques libérales.

    Même si ces lois sont intrinsèquement fausses. Il reste assez d’acteurs qui agissent comme elles le décrivent pour donner le résultat actuel. Leur poids sur le marché étant dû… au capitalisme, cette fois, oui.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *