Mediatek dévoile son Helio X20, un Soc 11 coeurs vraiment particulier

Le voile est enfin levé sur le Helio X20, le mystérieux processeur dont Mediatek distille les informations de conférence en salon depuis quelques temps. Ce modèle est franchement particulier puisqu’il utilise un format pour le moment inconnu des solutions ARM, 10 coeurs assemblés sur une même puce.

11 coeurs, une solution originale imaginée par la marque Mediatek et un nom qui change un peu des habituels codes employés pour ce type de puce. Fini le MT6797, bienvenue au Helio X20 qui ressemble à un grand pas en avant pour la marque, tant au plan marketing qu’au plan technique.

Minimachines.net 2015-05-12 22_40_24

Les 10 coeurs de base sont gravés en 20 nano et fonctionnent de concert dans 3 groupes séparés étagés en puissance. Les plus performants sont 2 coeurs ARM Cortex-A72 cadencés au maximum à 2.5 GHz. Ils reprennent le rôle du big dans le traditionnel déploiement big.LITTLE d’ARM.

Viennent ensuite 4 coeurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1.4 GHz qui jouent le rôle du LITTLE. Au milieu de ces 2 extrémités, 4 autres coeurs ARM Cortex-A53 mais cette fois-ci cadencés à 2 GHz. Ceux là jouent un rôle original puisqu’ils ne cadrent pas avec la proposition initiale d’ARM. Chaque jeu de coeur dispose de son propre cache L2.

Minimachines.net 2015-05-12 22_38_33

L’idée est donc assez simple, proposer un déploiement de performance adapté le plus précisément possible à chaque tâche. Avec ce système, le Helio X20 peut faire fonctionner de concert des coeurs pour ajuster la performance nécessaire à la demande.

Une tâche simple comme la vérification d’un email en mode veille ne demandera qu’un seul coeur A53 à 1.4 GHz même pas au maximum de ses capacités. La lecture d’un fichier vidéo demandera, suivant son format, l’exploitation de plusieurs coeurs en Cortex-A53.

Mais pour une demande plus importante en ressources comme un jeu 3D, le système pourra réveiller n’importe quelle formule de coeurs embarqués. Les 2 Cortex-A72 mais également les A53 dans leurs 2 formats par 4 ou par 8 ou tout type de de combinaison.

Minimachines.net 2015-05-12 22_38_50

Avec ce système, Mediatek cherche à apporter la meilleure justesse de performance possible à chaque demande de calcul, sans jamais dépenser de l’énergie en mettant au travail une puce plus gourmande sous exploitée ni en laissant l’utilisateur sur sa faim par manque de performance.

Sur le papier donc, la solution est à la fois élégante dans son architecture, performante et peu gourmande en ressources. Mediatek annonce une baisse de consommation énergétique de 30% à l’usage face à un big.LITTLE classique.

Reste qu’il est un peu tôt pour avoir du recul sur cette proposition, il faudra juger sur pièce pour voir si cet arrangement est vraiment vertueux pour l’ensemble, ou si cela ne transforme pas plutôt la puce en usine à gaz. Suivant les gens interrogés, les avis sont très divergents. Certains me disent que la solution n’apporte pas grand chose de plus si ce n’est une consommation supplémentaire. D’autres que la machine aura des paliers fins et nombreux pour exécuter tout type de tâches au mieux des performances et de l’autonomie.

Mediatek explique que sa solution est plus performante que le big.LITTLE d’origine avec une meilleure gestion des performances moyennes et plus de finesse à chaque étage de performance demandé. Une solution qui permettrait donc d’économiser au mieux les ressources en énergie de l’engin.

Difficile pour le moment de savoir quel impact aura cet Helio X20 sur le marché et si d’autres constructeurs reprendront cette solution. Le point capital est surtout lié à la recette employée par Mediatek pour faire fonctionner ces 3 groupes de processeurs ensemble afin de répondre aux différentes demandes logicielles.

Minimachines.net 2015-05-12 22_39_03

Pour le reste, le Helio X20 embarquera un Chipset graphique de la série Mali-T8oo, une puce récente mais pas encore identifiée. Un modem 4G/LTE sera de la partie et l’engin saura prendre en charge le Wifi AC, le Bluetooth 4.0 et beaucoup de fioritures comme la vidéo 4K, les capteurs photo jusqu’en 13 mégapixels et…

Minimachines.net 2015-05-12 22_40_07

Et ce fameux 11e coeur qui manque à l’appel peut être ? En effet, Mediatek assemble avec ce pack de base un autre coeur “compagnon”, un Cortex-M4 qui sera assigné aux tâches les plus basiques. Avec une fréquence d’horloge de 364 MHz et 512 Ko de mémoire vive dédiée, ce petit coeur pourra prendre en charge les tâches les plus simples comme la lecture de fichiers audio sans dépenser d’énergie ou reconnaître un ordre vocal qui réveillera le reste de la machine. Il saura aussi gérer les divers capteurs lorsque la machine est en marche de manière à décharger de ce travail le reste de la puce.

Une solution très poussée qui, si elle fonctionne comme espéré, propulsera Mediatek comme une marque importante et innovante dans le futur. Les premiers exemplaires de tests devraient partir sous peu vers les labos des constructeurs. Mais la vraie production du Helio X20 ne sera sur le marché qu’au premier trimestre 2016.

Source : Anandtech

11 commentaires sur ce sujet.
  • 13 mai 2015 - 11 h 11 min

    Avec un cache L2 qui remonte dans chaque cluster de processeur, surtout sans cache plateforme, les migrations de tâches entre cluster risquent d’être assez pénalisantes avec la cohérence cache à assurer. Avec un tel nombre de coeurs la conception du crossbar central (MCSI) et l’allocation de ses ressources est un goulet potentiel et cumulatif avec le point précédent vu que la cohérence passera par lui.

    Il faut enfin noter que le scheduling des OS reste plutôt fait pour des coeurs égaux, avec un curseur de variation de puissance de calcul versus demande plus fait pour agir sur un couple fréquence/voltage. Ce qui n’oblige d’ailleurs pas à migrer des tâches quand on a soudain besoin d’en avoir sous le pied.

    Cette débauche de coeurs fait joli sur la fiche technique, un peu comme la débauche de Mpix des APN il y a quelques années et qui s’est depuis calmée car tout le monde a pu constater la bouillie de pixels résultante, mais c’est du marketing.

    Un quad core homogène avec plus de plages tension/fréquence et une bonne gestion dynamique de la veille de ses unités d’exécution (surtout les plus consommatrices) selon les instructions en amont dans le pipe serait bien mieux. Mais médiatek ne pourrait pas afficher l’effet waouuu de 10 coeurs.

    Répondre
  • 13 mai 2015 - 11 h 31 min

    on est quand même largement dans l’argument commercial plus que dans une proposition technique. Le coup du rasoir cinq lames!!

    Répondre
  • 13 mai 2015 - 12 h 02 min

    @yann: J’attend de voir ce que cela va donner en pratique effectivement, comme dit @willage, et c’est le même commentaire sur beaucoup de sites partout sur la planète, il y a un effet rasoir à 10 lames qui joue à plein on dirait.

    Répondre
  • 13 mai 2015 - 12 h 11 min

    On peut donc imaginer sérieusement voir des ordinateurs réels sous proc ARM ? (avec une telle puissance !)

    Répondre
  • 13 mai 2015 - 13 h 36 min

    @Sopilou: Ben, ce SoC la en particulier n’est pas orienté puissance 4xA72 serait mieux pour ca. Il est orienté “bon rapport perfs/conso”, en espérant que le scheduler de cores saura jongler efficacement, ce qui toujours selon AnandTech est rarement le cas.

    Répondre
  • 13 mai 2015 - 14 h 26 min

    Curieux que personne dans la sphère ARM ne se soit inspiré des Tegra pour ça. C’était beaucoup plus pertinent que le foutoir de devoir recopier les caches à chaque changement de charge…

    Répondre
  • 28 juin 2016 - 15 h 18 min

    […] Mediatek Helio X20 est en effet un SoC construit autour de 11 coeurs, deux Cortex-A72 à 2,3 GHz, deux fois quatre Cortex-A53 ( 4 à 1,95 GHz et 4 à 1,4 GHz) à des […]

  • 28 février 2017 - 15 h 48 min

    […] PDA emploie un SoC Mediatek Helio X25, une révision moins gourmande et plus facile a dissiper du Helio X20. Une solution composée de 10 coeurs avec 2 ARM Cortex-A72 à 2.5 GHz, et 8 ARM Cortex-A53 en […]

  • 7 mars 2017 - 16 h 18 min

    […] des éléments sur cet écran, le SoC ARM choisi est un MediaTek MTK6797. Le nom de de code du Helio X20, une puce 10 coeurs1 architecturée autour des Cortex-A72 x 2 et cortex-A53 x 8. ainsi […]

  • 4 avril 2018 - 12 h 41 min

    […] Cube X1 profite d’une des puce haut de gamme de Mediatek, le Helio X20. Il s’agit d’un SoC onze coeurs composé de deux coeurs ARM Cortex-A72 à 2.5 GHz […]

  • 18 juillet 2018 - 13 h 35 min

    […] point clé proposé par cette CHUWI Hi9 PRO, c’est son SoC Mediatek Helio X20, une puce dont on a déjà souvent parlé et qui équipe déjà la CHUWI HI9 AIR de la marque. Elle […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *