Une machine à trier les LEGO pilotée par un Raspberry Pi

Construite avec plus de 10 000 briques, cette machine à trier les LEGO emploie une carte Raspberry Pi 3 pour fonctionner.

Avec cette machine à trier les LEGO, la corvée du rangement et du tri est enfin résolue… ou presque. Il a quand même fallu 2 ans de travail et de patience pour construire, programmer et assembler cette machine. Je ne suis pas sûr que tout le monde aura la force et la ténacité pour y parvenir.

Cette machine à trier les LEGO emploie la reconnaissance visuelle des objets au travers d’un Raspberry Pi 3 B+ et d’un capteur Raspberry Pi Camera Module V2 pour identifier les diverses briques qu’on lui donne à trier. Un ensemble de 9 Servo et 6 moteurs LEGO servent autant à faire avancer les briques qu’à les ranger dans des bacs adaptés.

Une Intelligence Artificielle permet de classer les divers éléments en fonction de différents critères. Point très intéressant dans cette construction de Daniel West, la banque de données qui permet le tri a été constituée à partir de fichiers 3D des différentes briques LEGO suivant un processus détaillé sur cette page. Banque qui a été importée dans le système, ce qui permet à cette IA de trier convenablement tout type de brique LEGO, même des modèles qu’elle identifie pour la première fois.

machine a trier les LEGO

Après avoir hissé les LEGO vers un réceptacle qui permettra de les distribuer individuellement, un système de moteurs fait vibrer un plateau qui permet de faire avancer les éléments brique par brique sous l’oeil de la caméra. Une fois détectés, la vibration s’arrête pour laisser le temps au système de déterminer de quelle brique il s’agit.

Machine a trier les LEGO

Une fois identifiés par le système, ils sont ensuite redirigés dans l’un des 18 compartiments différents grâce aux Servo moteurs afin d’être correctement classés…

Ce projet est impressionnant de bout en bout, l’ensemble des ressources nécessaires à sa réalisation forcent le respect. L’ensemble est clairement le fruit d’un travail acharné et passionné. Développer sa propre IA pour mener à bien ce genre de projet est à mi chemin entre le travail d’ingénieur et le plaisir foutraque des célèbres machines de Rube Goldberg. Quand je pense à mes propres briques simplement entassées dans un vieux baril de lessive :)

Source : Raspberry Pi

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
3 commentaires sur ce sujet.
  • 20 janvier 2021 - 14 h 30 min

    On pourrait pas faire la même chose pour le tri des ordures ménagères ?

    Répondre
  • 20 janvier 2021 - 15 h 17 min

    @Gob33 Le trie des ordures est automatisé en partie déjà.

    Répondre
  • 20 janvier 2021 - 16 h 20 min

    @Gob33: A mon avis, il “suffirait” (haha je me sens coupable de dire un truc pareil assis derrière mon écran) d’adapter le volume de la machine en fonction, et de réapprendre à l’algorithme de reconnaître des bouteilles cartons et plastiques via des photos d’emballages labellisés, tout comme cette machine a appris à reconnaître les LEGO.

    Ton idée (tout comme celle de cet homme) est très bonne en tout cas.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *