Lenovo va proposer des portables sous Fedora Linux

Lenovo propose depuis toujours des portables sous Windows et ses dernières productions sont donc logiquement équipées de Windows 10. La marque pourrait cependant proposer dans le futur des portables sous Fedora Linux.

Une sélection de portables Lenovo dans la gamme Thinkpad devraient être disponibles sous Fedora Workstation. Une nouvelle collection qui débuterait par la sortie de trois modèles distincts et qui viserait avant tout un marché professionnel.

La sortie de ces modèles avec une distribution Fedora pré-installée est un programme pilote destiné à évaluer la pertinence de telles propositions sur le marché. Trois PC de travail sont prévus pour le lancement : Le Lenovo ThinkPad P1 Gen 2, le Lenovo ThinkPad P53 et enfin le Lenovo ThinkPad X1 Gen 8. Il s’agit de Stations de travail professionnelles et non pas vraiment de PC grand public.  Si le programme fonctionne, le constructeur envisagera de proposer plus de modèles dans le futur.

ThinkPad P1 Gen 2

C’est un gros changement de politique pour Lenovo et c’est surtout un point très appréciable pour les utilisateurs de Linux. Cela signifie que le constructeur va proposer et suivre l’ensemble des pilotes nécessaires pour utiliser une distribution Linux pour ses machines : Carte mère, chipsets variés, tous devront pouvoir prendre en charge le système. Tous seront sûrement mis à disposition par Lenovo sur son site. Ce qui évitera à l’utilisateur de Linux de devoir aller fouiller sur les pages de chaque constructeur à la recherche d’un pilote audio, d’un pilote Wifi ou d’un driver Bluetooth.

Lenovo rejoint donc Dell dans la short-list des grands constructeurs à proposer des machines sous Linux en sortie d’usine. Il rejoint Dell qui propose depuis quelques années des machines sous Ubuntu. D’autres constructeurs, de plus petit calibre, proposent ce genre de machines depuis quelques années. Purism et System76 aux US ou Ekimia en France par exemple. 

Avec la sortie de Fedora 32 pour la fin du mois, c’est un bon coup de projecteur de la part de la marque pour le système Linux. Et une preuve de la demande de professionnels de solutions sous ce type de système.

Source : Fedoramagazine (Merci à Gilles pour l’info)

Soutenez Minimachines, partagez le !


Jaune
21 commentaires sur ce sujet.
  • 25 avril 2020 - 12 h 05 min

    Lenovo s’est également engagé dans le support de LVFS (Linux Vendor Firmware Service) qui permet aux constructeurs de gérer la mise à jour des firmwares de leurs périphériques de manière standard sur toutes les distributions Linux utilisants LVFS. Ce projet initié par Red-Hat et désormais géré par la Fondation Linux profite à tous les utilisateurs de Linux.

    Répondre
  • 25 avril 2020 - 13 h 22 min
  • Tof
    25 avril 2020 - 13 h 50 min

    “Cela signifie que le constructeur va proposer et suivre l’ensemble des pilotes nécessaires pour utiliser une distribution Linux pour ses machines : Carte mère, chipsets variés, tous devront pouvoir prendre en charge le système. tous seront sûrement mis à disposition par Lenovo sur son site. Ce qui évitera à l’utilisateur de Linux de devoir aller fouiller sur les pages de chaque constructeur à la recherche d’un pilote audio, d’un pilote Wifi ou d’un driver Bluetooth.”

    Heu clairement non! Cette description n’est pas valide dans la logique Linux… c’est une description totalement issue du monde Windows.

    1. Sous Linux, on ne va pas fouiller les pages de chaque constructeur pour trouver le pilote de chaque composant, c’est totalement faux. Les pilotes sont gérés pour la plus grande partie par le noyau Linux, et pour quelques composants (ex: carte graphique Nvidia ou wifi Broadcom) les pilotes sont proposés à l’installation directement dans la distribution Linux (via contrib-extra ou contrib-non-free, Restricted/Multiverse, etc…)
    2. depuis des lustres les Thinkpads sont parmi les laptops du marché les mieux supportés par Linux: Car le choix des composants que fait Lenovo (et IBM auparavant) pour l’intégration de ces machines est porté sur des composants standards supportés par Linux à la base. Alors certes les Thinkpads ne sont pas les laptops les plus bleeding-edge avec les derniers gadgets ou pour faire du gaming, par contre ce sont des machines super bien supportées en standard par Linux. Tu installes n’importe quelle distribution Linux et ça marche.
    3. parfois pour seuls quelques cas rare de matériel plus exotiques et essentiellement d’accessoires externes il faut aller chercher le pilote non-libre. (Par exemple j’ai du le faire pour une imprimante thermique Citizen pour tickets de caisse).

    Répondre
  • 25 avril 2020 - 16 h 41 min

    @Tof: Exactement et a plus forte raison dans le cas de Fedora, qui s’installe sur n’importe quoi sans avoir à “fouiller”, mème en boot 32 bits pour ensuite fonctionner en 64 comme c’est le cas sur des machines sous Atom.

    Répondre
  • 25 avril 2020 - 17 h 56 min

    @Tof:
    3. parfois pour seuls quelques cas rare de matériel plus exotiques et essentiellement d’accessoires externes il faut aller chercher le pilote non-libre. (Par exemple j’ai du le faire pour une imprimante thermique Citizen pour tickets de caisse).
    Mouai… On doit le faire encore “trop souvent” à mon goût pour certains touchpad, pour les accéléromètres et les dalles tactiles qui équipent les hybrids du marché… Après, si on est patient, il suffit d’attendre que les drivers soit intégré au noyau au moment voulu…

    Répondre
  • 25 avril 2020 - 18 h 06 min

    Pas fan de l’interface trop différent d’un Windows ce qui peut perturber l’utilisateur.
    Je préfère encore un OS type Mint ou Kubuntu ou encore PrimeOS qui ressemble à un Windows tout en étant différent.

    Répondre
  • Xen
    25 avril 2020 - 23 h 03 min

    Les laptop Linux par default proposer a Red Hat sont les thinkpad donc c’est assez super bien supporter par le noyaux déjà ;)

    Répondre
  • 25 avril 2020 - 23 h 18 min

    Et au moins, pour une fois, ce n’est pas réservé à une machine asthmatique, qui pèse 6 Kg. Avec le X1, c’est un vrai portable pro équipé d’1 linux qui tient la route (et qui permet de faire les choses de la même manière que beaucoup des RHEL qu’on trouve en milieu professionnel).

    @Will : une fois que tu as fedora, tu peux installer le window manager de ton choix, que ce soit kde (comme kubuntu que tu cites) ou un autre plus “dépouillé” comme aiment parfois les linuxiens.

    Répondre
  • Tof
    26 avril 2020 - 10 h 54 min

    @sidero: je n’ai jamais eu aller chercher des drivers exotiques pour mes laptops. Mais bon, j’utilise des Thinkpads depuis 20 ans donc c’est peut-être la raison. ;) Même mes Thinkpad Yoga (Yoga S1 et Yoga 12), des donc hybrides avaient leur dalle tactile, accéléromètre, détecteur d’orientation, détection mode tablette/laptop, stylet, détecteur de luminosité, etc… parfaitement reconnus après une simple installation standard de Ubuntu
    Le seul truc qui pèche au niveau pilote linux c’est le lecteur d’empreinte.

    Répondre
  • 26 avril 2020 - 16 h 09 min

    […] formidable, notamment avec Snap qui bouffe de la RAM de base. Le fait que Lenovo installe des Fedora me laisse particulièrement perplexe et aurait certainement tendance à me faire dire que Ubuntu […]

  • 26 avril 2020 - 22 h 03 min

    Thinkpad appartenant anciennement à IBM, IBM ayant fait le rachat de Red Hat, c’est pas déconnant de voir Fedora la dessus.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 10 h 15 min

    C’est une excellente nouvelle. Fedora est une très bonne distribution pour le monde de l’entreprise.
    Personnellement je n’aime pas Fedora, mais la beauté du monde Linuxien, c’est qu’il y en a pour tous les goûts & besoins ! Et ne limiter les solutions grand publiques ou pro qu’à Debian & Ubuntu ( et leurs dérivées) ou Manjaro était dommage.
    Il en faut pour tous!
    Bravo Lenovo!

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 12 h 13 min

    je ne suis pas certain que le choix de fedora soit particulièrement pertinent. c’est une très bonne distro mais à mon avis elle n’est pas “grand public” (je mets les “pros” dans le grand public). avec son cycle de sortie tous les 6 mois et ses 13 mois de durée de vie par version, ça va juste dégoutter le quidam moyen. fedora est un laboratoire d’innovation (en particulier pour red hat), pas une distro pour mr tout le monde…

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 14 h 03 min

    @toto: Les 3 Thinkpad choisis visent pas vraiment le “grand public”.

    C’est à mon sens une expérience. Comme dans la plupart des expériences de ce type il y a une partie du public qui va applaudir et une autre qui va dire “c’est pas adapté” et encore une autre qui va dire “C’est nul”.

    Suivant le retour de l’expérience, le pourcentage de gens contents / critiques / pas contents. La marque continuera l’expérience ou non. D’expérience je sais que les seuls a poursuivre assidûment ont été Dell pour des raisons qui n’ont en fait rien a voir avec le retour du public mais pour des contrats plus larges ou Linux était obligatoire. Les autres ont tous abandonné face aux “retours” de la communauté Linux qui préfère critiquer le choix du gestionnaire de bureau par un industriel suivant des contraintes qui lui sont propres plutôt que de se réjouir de l’expérience en soi.

    Ce n’est pas une attaque contre toi hein, c’est juste un constat. Quand un industriel choisi telle distro, les fans des autres distro sont pas contents. Je peux le comprendre mais ces querelles de clochers ne font rien avancer. Si la communauté se positionnait dans un support de ce premier pas, les industriels seraient moins frileux.

    Aujourd’hui je constate qu’à chaque fois que je parle de Linux à un fabricant il dit qu’il ne veut pas en entendre parler parce que la communauté est toxique. C’est faux mais c’est l’image que la communauté donne, notamment sur les réseaux sociaux.

    Alors le choix de Fedora ne fédère pas mais c’est un choix qui va dans un certain sens. Si il était applaudit pour ce qu’il est, un risque de la part du fabricant sur un marché à 99.999% Windows, un marché ou on obtient systématiquement du support de pub quand on colle un logo Microsoft, et bien il y aurait sans doute plus d’expériences avec plus de distro et des machines plus variées.

    Répondre
  • 27 avril 2020 - 14 h 32 min

    @Pierre Lecourt:
    Totalement de ton avis. C’est pas parce qu’on aime pas le cassoulet qu’on doit en dégoûter les autres. Fedora est une très bonne distribution, mais est clairement pas pour tout le monde (moi y compris!). Seulement, n’oublions pas que plus de linux c’est forcement une bonne nouvelle dont il faut se réjouir.
    En revanche, quand tu vois certains commentaires sous des vidéos youtube, la commu Linux est peut être pas toxique, mais ya quand même beaucoup de gens qui le sont et se réclament d’elle!

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 0 h 08 min

    @Tof & @Madwill: alors, messieurs, parlons-en des pilotes. Je suis 100% Linux, mes PC sont quasi tous sur Linux. Mais le coup des processeurs Atom 64 bits avec UEFI 32 bits où tout fonctionne, je suis pas d’accord.

    Pourquoi ? Parce qu’en plusieurs années d’installations de Linux, j’ai littéralement TUÉ ma tablette Xiaomi MiPad 2 (CPU Intel Cherry Trail) il y a tout juste… 2 jours.

    Certes, j’ai fait une énorme boulette briquant le BIOS, (car je devais le manipuler à chaque redémarrage), mais je vous laisse des liens de mes galères où des connaisseurs n’ont pu résoudre mes problèmes tellement ces CPU Atom sont incompatibles. Bien entendu, j’avais avant cela fouiné le net sans succès :
    https://debian-facile.org/viewtopic.php?id=26783
    http://forums.debian.net/viewtopic.php?f=7&t=146017

    Ce que je veux dire, c’est que Linux, c’est top, mais le fait que les constructeurs boudent cet OS contraste avec les petits pilotes exotiques installables avec un simple exécutable sur Windows (là où j’ai essayé des installations en TTY, et des modifications de certains paramètres du kernel, allez expliquer ça à vos proches).

    Bref, je déconseille les Atom de génération Bail Trail, et surtout les Cherry Trail à tous les amoureux de Linux.

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 8 h 19 min

    c’est une très bonne nouvelle, même si je suis pas fan de la distro et du gestionnaire de paquets RPM le fait que LENOVO sorte quelques configs sous linux c’est génial, rien ne nous empêchera par la suite d’installer la distro de notre choix et c’est ça qui compte, pourvu qu’ils continuent sur cette voie pour plus de machines nativement compatibles =)

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 9 h 18 min

    @prog-amateur: toutes mes machines x86 sont sous linux, notamment 2 tablettes 8″ sous atom (z3735f et z8550) je ne dis pas que c n’est pas un peu du sports mais pour avoir quasiment tout testé dessus, et ce, sans corrompre le BIOS (juste allé une fous dessus pour désactiver le securboot), fedora s’est installé et a fonctionné sans aucun problème et très facilement.
    Sur ces deux modestes machines, sous gnome, fedora démarre 2 fois plus vite que ubuntu et c’est beaucoup plus fluide, j’ai été sur le cul…
    Maintenant, je trouve que linux n’est pas un mauvais candidat pour les Atom, au contraire, il y a juste a placer impérativement le fichier bootia32 dant le dossier boot après gravure de l’ISO sur l’USB (donc, exit etcher, plutôt unetnootin ) ensuite, depuis le noyau 5.3 c’est open bar sur les drivers ;)

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 13 h 28 min

    @Will:

    On peut aussi mettre le dock en bas si c’est ça le problème :-)

    Répondre
  • 28 avril 2020 - 23 h 32 min

    @Madwill: c’est étrange car mon problème semblait d’ordre graphique (boot OK [donc le fichier bootia32 n’était pas nécessaire je pense], mais pas d’écran de login car la machine plantait avant).
    Bref, je suis triste car elle fonctionnait bien. J’ai malheureusement sélectionné dans le BIOS, le mauvais fichier de boot (un truc comme “boot64efi”). Depuis elle est briquée : impossible de retourner sur le BIOS.

    Répondre
  • 15 mai 2020 - 15 h 27 min

    […] Pour le moment, les modèles ne sont pas encore affichés ni tarifés, mais cela ne devrait pas tarder. Pourvu que ce test arrive jusqu’aux portes de l’Europe ! (Source : FedoraMagazine via MiniMachines) […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *