Intel présente au Computex sa tablette de référence sous Broadwell

C’est le coup d’après pour Intel, le moment où la marque essayera de faire enfin coïncider son univers avec celui de la mobilité. Broadwell, c’est la cinquième architecture de Core chez le fondeur et la première à être née sous les regards des mêmes fées qu’ARM : Les fées Autonomie, Performance, Connectivité et Hybride.

Le berceau d’ARM avait les mêmes regards amoureux de bonnes fées dès la conception des premières puces. Pensées pour l’ère de la mobilité, elles étaient conçues pour ne consommer que quelques watts, afficher de belles performances, se connecter facilement et s’intégrer dans une foule d’objets différents. Chez Intel, les mêmes fées venaient de temps en temps se pencher sur un berceau ou deux de leur nurserie géante mais bien souvent elles oubliaient de passer ou laissaient entrer les méchantes sorcières Energivore, Chauffe et l’ogre GrosPC. Pour Broadwell, Intel a tenu à faire venir tout le gratin des bonnes fées du monde pour veiller à la naissance de son futur bébé.

 Intel Broadwell tablette de référence

La prochaine génération de processeurs Core doit apparaître plus tard cette année et ne se destine plus seulement aux grosses machines. Il a été pensé pour les tablettes et autres engins hybrides dès sa conception. Les PC’s de bureau et les portables en profiteront mais Broadwell a été conçu par nature pour intégrer également des engins ultrafins et dénués de ventilation : Les tablettes. C’est LA grosse nuance par rapport à des générations précédentes parfois rentrées au chausse pied dans des designs pas faits pour elles.

Le fondeur expose donc une tablette de référence en 12.5 pouces équipée d’une puce Broadwell, un exemplaire de pré-série, au Computex cette année. Cette tablette sera produite et expédiée aux partenaires de la marque pour qu’ils puissent la désosser, plans et documents techniques à l’appui, afin qu’ils puissent construire les leurs.

Intel Broadwell tablette de référence

 

La carte mère de référence sous Broadwell Core M de la tablette

Avec une puce de 14 nanomètres, la consommation et la chauffe de l’ensemble devraient être très faibles tout en fournissant des performances équivalentes ou supérieures aux actuels Core i de la marque. Pour le marché des tablettes et autres engins hybrides, Intel déclinera Broadwell en une nouvelle appellation, les Intel Core M. M pour Mobilité avec des puces fort peu gourmandes et acceptant facilement une dissipation passive.

Intel Broadwell tablette de référence

Dans son dock clavier

Cette tablette de référence mesure a peine plus de 7 mm d’épaisseur et pèse moins de 700 grammes, pas mal pour un engin de cette diagonale. Elle se connecte à un dock clavier à la façon des Transformer d’Asus de manière à l’utiliser comme un portable. Elle devrait dans ce cas retrouver un encombrement et un poids plus proche des solutions 12/13 pouces habituelles.

Asus Transformer Book T300 Chi

Un lien de parenté avec  l’Asus Transformer Book T300 chi ?

Un second dock, dit multimédia, permet de profiter de la machine sur un écran externe. Une manière de transformer la tablette en un PC de bureau ou un centre multimédia en le collant à un écran de télévision. Ce dock multiplierait les performances de l’engin, probablement en ôtant des limitations de voltage de la puce Broadwell, et en générant plus de chauffe. En parallèle le dock multimédia serait capable d’insuffler de l’air froid dans l’écran, permettant ainsi de booster la vitesse globale de la puce sans surchauffe.

A voir en pratique bien sur, les promesses d’Intel sont à prendre avec le recul nécessaire face à tout ce qu’une bonne dose d’optimisme peut libérer de sérotonine dans le cerveau d’un représentant de marque au Computex. La sérotonine c’est l’hormone du bonheur, celle qui fait croire aux fées, aux sorcières et aux ogres…

6 commentaires sur ce sujet.
  • 4 juin 2014 - 17 h 00 min

    La tablette est vraiment fine ça commence à avoir de la gueule , il me tarde de connaitre les caractéristiques de la bête .

    En regardant la première photo j’ai l’impression que la tablette à pris un coup sur le coté !

    Répondre
  • 4 juin 2014 - 17 h 09 min

    @Mortoxico: Non ce sont simplement tous les geeks qui ont commencé à se frotter dessus :-)

    Répondre
  • 4 juin 2014 - 17 h 55 min

    Enfin du 14 nanomètres, c’est pas trop tôt!
    Intel avait promis d’être le seul capable de fabriquer massivement en 14nm avant tout le monde.
    Or, l’été 2014 approche et toujours pas de 14nm sur les rayons des grandes surfaces. Et pendant ce temps, les samsungs et autres se préparent à fournir aussi des ARM à 14nm.
    Sur ce sujet, cherchez l’excellent petit article d’un certain Joel Hruska du 19 mai à 3:37pm sur un autre site web technique.

    Répondre
  • 4 juin 2014 - 18 h 22 min

    @Mortoxico: Pour en avoir croisé pars mal de ces machins de références, elles finissent apr faire méchamment la tête au bout de quelques temps. Une fois j’ai vu un prototype débarquer dans une caisse en alu digne d’un materiel de roadie de concert de rock. Remplie de mousse et de protections. Devant mon regard amusé, le responsable de l’engin (chez Dell) m’a dit que l’objet était une pré série sur mesure, il devait coûter au bas mot 7 ou 8000 euros. Pour un portable qui serait proposé plus tard sous les 500€.

    En regardant l’objet, il était déjà tout éraflé, abîmé. C’était au moins son troisième tour du monde déjà…

    Répondre
  • 5 juin 2014 - 0 h 34 min

    Wow, quelle bonne nouvelle !
    On risque de voir bientôt des ordinateurs fanless tout en restant très puissant !

    Perso, je crois que ARM ne va pas en rester là, et va sortir en masse cette année une flopée de processeurs 64 bits !

    Répondre
  • uko
    5 juin 2014 - 21 h 49 min

    Pour ma part j’attends de voir les performances réelles de ces nouvelles puces. Le fait qu’elles aient “la possibilité de fonctionner à plein régime avec un système de ventilation” me laisse penser que leurs performances risquent de ne pas être au rendez-vous en mode tablette.

    Une sorte de tour de passe-passe qui permet à Intel d’annoncer du “Intel Core” dans les tablettes, alors que ses performances seront inférieures à celles des autres puces utilisant la même dénomination. A voir ce que vaudront réellement leurs performances face à celles qui tourneront en 17W et aux Atoms prévus pour fonctionner nativement en fanless.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *