Imagination Technologies passe sous le pavillon chinois de Canyon Bridge

Imagination Technologies n’a pas caché sa volonté de trouver un repreneur et c’est un fond d’investissement chinois qui s’en porte acquéreur pour un “modeste” 626 millions d’euros. Le fabriquant des PowerVR a très mal vécu son divorce avec Apple.

Quand Apple a abandonné le navire en annonçant que sa prochaine génération – l’actuelle série des iPhone 8 et iPhone X – allait se passer du savoir faire d’Imagination Technologies au profit d’un système graphique développé en Interne, la situation boursière de la marque ne  s’est pas embellie. Cours en chute libre et léger affolement boursier. Tant qu’Apple assurait la moitié de ses ventes, la marque était considérée comme un investissement stable et tranquille. En solo, la vision de la marque est devenue moins rassurante.

2017-09-26 11_12_18-minimachines.net

La recherche est longtemps restée infructueuse pour Imagination Technologies qui n’arrivait pas à trouver un repreneur. Les rumeurs les plus folles ont circulé et on a même évoqué l’annonce d’un départ d’Apple pour faire tomber le cours de la société pour que le géant à la pomme ne la rachète à un meilleur prix. C’est finalement un fond d’investissement chinois qui veut s’en emparer. Encore un joyau de la couronne anglaise qui partirait en Asie, après la vente d’ARM aux japonais de SoftBank, c’est le fond d’investissement chinois Canyon Bridge Capital qui s’offre IT pour 626 millions d’euros.

IT n’a pas pu trouver un repreneur parmi ses clients, ce qui semble assez logique au final. Si la marque vend des licences d’usage de ses moteurs graphiques à de nombreuses autres marques, elles sont souvent en concurrence. Broadcom, Fujitsu, NXP, Intel, Qualcomm, MedtiaTek, Samsung, Toshiba et Sony sont ainsi sur la liste de ses clients mais on imagine mal ceux-là s’entremêler dans des histoires de royalties encore plus complexes quand ils peuvent se passer en une génération  d’un circuit graphique. Pourquoi continuer à utiliser un PowerVR quand on s’appelle Intel si Qualcomm achète Imagination Technologies ? Le sac de nœuds est tel que le repreneur est finalement un fond d’investissement, un acteur en dehors du circuit des fabricants de puces, qui pourra préserver diplomatiquement les arrangements trouvés par IT.

2017-09-26 11_12_49-minimachines.net

La marque aurait sans doute préféré un rachat par Apple d’un point de vue financer, son partenaire depuis 2010 qui propose des PowerVR dans toute sa gamme. De l’iPhone à l’iPod en passant par les iPad , Apple TV et même Apple Watch… Il semble plus logique pour Apple de ne plus devoir payer une licence PowerVR pour quasiment la totalité de sa production.

Autre effet collatéral de cette reprise, l’obligation d’abandonner MIPS pour IT. Canyon Bridge Capital ne va pas reprendre cette branche de conception de processeurs. IT l’avait rachetée en 2013 pour 100 millions de dollars. elle devra être revendue au fonds d’investissement Tallwood Venture Capital…

Dernier détail,  et pas des moindres, l’actuelle administration américaine n’est pas une grande fan de ce repreneur Chinois. Canyon Bridge Capital est largement soupçonné d’être un pantin du gouvernement chinois, ce qui placerait les  développements de la marque en dehors d’un marché concurrentiel satisfaisant pour Les USA. en clair, Pekin pourrait offrir les licences PowerVR aux concepteurs de puces locaux sans leur faire payer de royalties, cassant le marché sur ce secteur et proposant des solutions ARM à des prix encore plus bas. Un bonus que la concurrence ne pourrait pas suivre et qui plongerait les autres développeurs de solutions graphiques pour SoC ARM dans une situation impossible à gérer.

5 commentaires sur ce sujet.
  • 26 septembre 2017 - 12 h 07 min

    si ca peut permettre d’avoir des pilotes de GPu libre …. go les chinois !

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 12 h 34 min

    @kantfredo: C’est pas du tout certain :) Bien au contraire.

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 13 h 06 min

    IT ne fera jamais de “GPU libre”, c’est juste l’opposé de leur business modèle !

    par contre, qqjrs après ton article Pierre… du coup la puce IA part avec qui ? :D

    en tout cas, la high-tech anglais que l’on aimait tous en 2010 part en vrille moins de 10ans après… j’espère qu’ils resteront en europe, mais quand je vois que Nvidia avait aussi promis de ne pas toucher aux effectifs de Sophia Antipolis… :o

    Répondre
  • 26 septembre 2017 - 18 h 47 min

    Tsinghua Unigroup, fer de lance de l’offensive de la Chine dans les semiconducteurs, a pris une participation de 3% dans le capital d’Imagination Technologies. Et ça c’est fait. Les 626 millions d’euros du fond d’investissement chinois Canyon Bridge Capital, ça reste à faire.

    Répondre
  • 28 septembre 2017 - 8 h 28 min

    attendez un peut /
    c’est pas la boite qui developpe les coeurs MIPS ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *