Ifixit désosse la Kindle Fire HDX 7 et lui colle 3/10 en réparabilité

Après avoir charcuté la Kindle Fire HD 7 version 2013, Ifixit s’est attaqué à la Kindle Fire HDX 7. Et cette nouvelle version n’a pas les honneurs qui ont pu être décernés à la première qui était facilement accessible et démontable. Avec une note de 3/10, la nouvelle version est beaucoup moins bidouillable.

Résumé : Ifixit ne juge pas la qualité de l’assemblage en tant que tablette mais bien l’accessibilité des composants d’une machine. Ici la Kindle Fire HDX 7 écope d’un 3/10 en bidouillabilité à cause des choix faits par Amazon pour assembler la tablette. Avec de la colle pour la batterie, des composants difficiles à retirer et un écran intégré à la dalle de verre, la tablette ne sera pas facilement réparable par un particulier comme par un pro.

Ifixit Kindle Fire HDX 7

Sous ses aspects d’enfant sage, la tablette Amazon Kindle Fire HDX 7 est donc également une élève rebelle. Ifixit la juge difficile à ouvrir et à réparer. Sont mise en cause des choix du constructeur pour caser tous les éléments dans un encombrement minimum. Des nappes qui se chevauchent, des vis connecteurs qui se multiplient et l’usitilsation de colle et d’éléments imbriqués rendront l’accès difficile.

Ifixit Kindle Fire HDX 7

Si l’ouverture de l’objet n’est pas complexe, quelques vis à enlever après avoir ôté un morceau de plastique clipsé au châssis, les choses se gâtent aprés l’ouverture.

Ifixit Kindle Fire HDX 7

Ainsi la batterie est solidement collée au châssis ce qui n’arrange pas les choses lorsqu’il s’agit de la remplacer. Plier la batterie équivaut souvent à la détruire et il faut donc procéder précautionneusement sous peine de destruction de l’engin. Malheureusement il semble nécessaire de devoir enlever la batterie pour accéder à de nombreux composants.

Ifixit Kindle Fire HDX 7

Autre point noir, la carte mère est extrêmement difficile à retirer de la tablette. A la question “pourquoi retirer la carte mère ?” qui brûle en ce moment vos neurones, je répondrais simplement pour éventuellement la remplacer. Si il semble inutile de penser à réparer le cerveau de la Kindle Fire HDX 7 au vu de son intégration, on peut imaginer vouloir en remettre une autre qui fonctionne en cas de panne. Ce sera très dur car si Ifixit note la difficulté à enlever ce composant, il note également qu’il sera très difficile de le remettre en place. Pour se faire il faudra quasiment totalement démonter la tablette.

Et là on tombe sur un point délicat, car Amazon signe peut être ici un de ces produits jetables plus que réparables. Pendant la période de garantie de l’objet il est difficile de savoir si il sera plus rentable pour le fabricant de balancer la Kindle Fire HDX 7 à la benne pour recyclage et d’en renvoyer une neuve plutôt que de la réparer. Ce type de choix est évidemment toujours agréable pour le client qui retrouve ainsi une tablette neuve. Mais cela a des conséquences écologiques évidentes.

Des tablettes “réparées” ou “reconditionnées” sont souvent mises en vente par des fabricants qui réparent leurs produits et les remettent ainsi dans le circuit, cela a le double avantage de proposer des engins en état neuf et garantis à petit prix mais également de limiter les conséquences écologiques d’un objet conçu sans tenir compte de sa réparation. Pour un composant qui claque sur la carte mère, combien de composants en parfait état seront sacrifiés si Amazon n’a pas de solution de repli ?

A noter au passage le grand chelem de Qualcomm qui fournit la quasi totalité des composants de la tablette : Du composant qui gère la charge de la batterie en passant par le module réseau et bien sur le Snapdragon 800 de la bête. Des bouchons de champagne ont du sauter chez Qualcomm lorsque ce contrat a été signé.

Ifixit Kindle Fire HDX 7

Au final, le score de 3/10 est dû au fait que tout est assez modulaire dans les composants et que l’on peut donc facilement remplacer la webcam, les enceintes et d’autres éléments facilement. A condition toutefois d’être un ninja du tournevis et en oubliant les éléments principaux de ce genre de machine : Carte mère qu’il faudra extraire de la carcasse alors qu’elle est entourée voir parcourue par des câbles, vis et adhésifs en pagaille. Batterie collée au châssis et un écran LCD intégré à la dalle de protection en verre. Pas possible de changer la dalle en cas de casse ou de rayures dans avoir a changer également l’écran. On passe d’une facture de quelques euros pour la dalle à un ensemble bien plus coûteux en cas de chute.

Pour sa défense, est-ce que Amazon a le choix ? Tout le monde veut une tablette fine et efficace, la plus compacte possible et dans cet espace limité laissé par l’objet il faut faire tenir le maximum de composants et les plus performants possible. Le problème le plus grave étant sans doute qu’avec ce genre de dispositif, Amazon ne se laisse pas non plus le choix, en tant que constructeur qui doit assurer un SAV, la possibilité de venir réparer avec ses propres outils et techniciens la Kindle Fire HDX 7.

Lire le guide de démontage complet sur iFixit.

Minimachines Kit

PS : Ca vous dit que je trouve des outils “à la iFixit” pas cher pour les coller dans la boutique minimachines ?

12 commentaires sur ce sujet.
  • 16 octobre 2013 - 11 h 16 min

    Pour les outils, cela peut être une bonne idée mais j’ai déjà les médiators.

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 27 min

    Je serais intéressé par les outils aussi Pierre :)

    J’en ai ras le bol d’écorner mes médiators et ma CB (si, si…) ou de courir au magasin du coin pour trouver le Torx qui me manque.

    Encore plus si il y a le logo MiniMachine en plus de celui d’iFixIt.

    Et au passage, même si je comprends la nécessité de sortir des tablettes “sexy” je suis un peu gêné de voir des produits jetables (et polluants). Pour ça qu’en ce moment, je recommande Smasung (qui n’est pas forcément une marque que j’apprécie pour sa politique prix) car -pour l’instant- tout est facilement démontable et maintenable au niveau des composants (sauf peut être l’ensemble écran/dalle malheureusement).)

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 47 min

    Pour les outils, bof, non, je ne suis pas assez “bricoleur” et je me vois mal bidouiller une tablette ou un smartphone.

    Pour la Kindle, quoiqu’en dise iFixit, je doute que le commun des utilisateurs tente une quelconque réparation de ses joujoux High Tech : Au début il y a la garantie, donc c’est un peu inutile (sauf à vouloir risquer sciemment de “casser” cette garantie ; Puis viens rapidement le temps de “l’obsolescence” (plus marketing qu’autre chose d’ailleurs, mais bon…).

    Dans l’absolu, avec le recul que j’ai maintenant sur mes tablettes/smartphones : passé 2 ans, la plupart prennent la poussière. La seule exception, c’est mon iPad 1 (qui a par ailleurs une valeur sentimentale puisque j’ai l’ai eu pour mes 50 balais), lui il tourne toujours quotidiennement mais je dois avouer que la batterie commence à baisser un peu, et, les évolutions logicielles aidant, ledit iPad commence également à ramer voir même à planter (même en surfant sur Minimachine :( ), y compris avec des applis originelles et à priori peu gourmandes, bref cela ne me donne même pas à réfléchir sur un éventuel changement de batterie.

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 49 min

    Pour les outils, clairement oui !
    Pour l’histoire d’épaisseur de la kindle et en général, je ne sais pas vous mais passé une certaines finesse cela devient fatiguant à prendre en main (je ne parle pas de poids mais de préhension et d’inconfort).
    Je préfère avoir une tablette assez épaisse (ça fait quoi entre 1 et 2 cm d’épaisseur grand maximum dans un sac ?) plutot qu’un engin “tranchant”.
    Bon j’avoue qu’avec certaines housses à rabat, pivot etc… l’épaisseur devient un peu plus problématique ;)

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 50 min

    PS/ Pierre, vu le recul de quasi 4 ans que l’on a sur les tablettes, ce serait bien un petit billet sur la pérennité ou non de ce genre de produit. Un de ces billets fouillé dont toi seul sait nous abreuver ;-)

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 54 min

    @Mxte29Fr
    je partage ton avis sur l’Ipad 1. J’ai également le même problème que toi avec la batterie et cela ne vaut pas le coup de la changer car les applications demandent de plus en plus Ios 6 minimum alors que nous sommes bloqués à la version 5.

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 11 h 56 min

    Complètement d’accord avec Mxte29Fr, l’obsolescence logicielle et matérielle est très rapide… de quoi faire réfléchir : “je garde ma vieille tablette complètement dépassée où les dernières apps ne marchent pas ou mal, la font chauffer et réduire sa batterie plus toute jeune très rapidement, ou je la change ? ”
    la planète ne doit pas aimer ce qu’il se passe depuis des années, ni toutes ces tablettes :p

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 12 h 02 min

    D’accord avec vous tous aussi. Si un jour un fabricant avait l’audace de sortir une sorte de tablette Bare-bone avec une carte mère facilement changeable et un support eMMC/SSD amovible aussi, peut être qu’il pourrait se faire une petite fortune. Après tout, ça coûte moins cher de stocker des Cartes mères que des tablettes/téléphones complets.

    Et quand je vois l’intérieur de ma KOBO, je me dis que ce serait facilement réalisable. On peut toujours rêver non ?

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 12 h 21 min

    @Mxte29Fr: C’est une bonne idée de sujet oui.

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 14 h 38 min

    “Pas possible de changer la dalle en cas de casse ou de rayures dans avoir a changer également l’écran.”

    => sans avoir à

    Je suis pour les outils ! ;)

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 15 h 05 min

    @Pierre, Mxte29 : oui, bonne idée, d’autant plus qu’on peut tous aider à ça. J’avais fait quelques photos basses résolution d’un semi-démontage de ma Kobo. Cette fois je tenterai un démontage total pour une sorte de Mini-Machine Fix-It. (et oui, j’hébergerai les images en haute résolution cette fois.).

    On pourrait même commencer par une rubrique dédiée sur le forum ?

    Tant que nous sommes en train de donner des idées, Pierre, te serait-il possible de créer une rubrique pointant sur tes articles de fonds ? (mes bookmarks commencent à dépasser mes capacités de patience scrollesque ;) )

    Répondre
  • 16 octobre 2013 - 22 h 12 min

    +1 pour les outils

    Je viens de dépanner un ami dont le PC portable s’est mis à afficher des zébrures roses juste après la fin de la garantie… Pour les outils, j’ai improvisé et cela n’a pas été facile d’accéder au connecteur situé au dos de l’écran. Mais une fois celui-ci rebranché, tout est rentré dans l’ordre. Je ne parle même pas du prix de la réparation que mon ami s’est vu proposer (avec remplacement de l’écran, etc…)! Au passage, j’ai pu noter que nombre de câbles plats étaient solidement arrimés par des connecteurs à verrous alors que la nappe de l’écran soumises à quelques efforts est dotée dun connecteur simple…
    Il n’y a pas à dire, tout est fait pour que le matériel nous lache!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *