HP Chromebook x360 13b : Chrome OS sous Kompanio 1200

Le HP Chromebook x360 13b est une solution assez complète qui, si elle ne brille pas particulièrement, semble convenir à beaucoup d’usages.

Le nouveau HP Chromebook x360 13b est un portable de 13.3 pouces équipé d’une charnière à 360° qui fonctionne grâce à un SoC ARM MediaTek Kompanio 1200. Ce n’est pas l’engin le plus foudroyant du marché mais il devrait correspondre à une offre entrée de gamme solide.

Proposé à un prix d’entrée de gamme de 470$ minoré de remises, le HP Chromebook x360 13b est lancé dans une version de base avec 4 Go de mémoire vive LPDDR4X soudée et 128 Go de stockage SSD NVMe. Des composants suffisants pour une expérience agréable de cet engin qui a la capacité de se transformer en – grosse – tablette.

L’écran 13.3″ est évidemment tactile, FullHD et de type IPS. Sa luminosité est de 250 nits et il sera donc possible de l’utiliser en mode tente pour un usage « vidéo » ou en tablette pour profiter des jeux Android disponibles sous Chrome OS. Il est également compatible avec les stylets actifs HP mais aucun n’est proposé par défaut ni même en option, il faudra l’acheter à part, plein pot.

Le SoC MediaTek Kompanio 1200 est une solution octuple coeur composée de quatre coeurs Cortex-A78 CPU cadencé à 2.6 GHz et quatre coeurs Cortex-A55 à 2 GHz. Sa partie graphique est également fournie par ARM avec un Mali-G57 5 coeurs. A noter que la puce propose également un processeur dédié à un usage d’accélération d’IA avec 4 TOPS de performance tout de même. En complément de cette puce, Mediatek livre un circuit réseau sans fil MT7921 qui fournit du Wi-Fi6 et du Bluetooth 5.2.

Le reste de l’engin est classique, on retrouve une connectique assez maigre avec certes un lecteur de cartes MicroSDXC et un port jack pour casque-micro mais seulement un port USB 3.1 Type-A et deux USB 3.1 Type-C. Ces deux derniers proposent les fonctions DisplayPort et Power Delivery pour charger le HP Chromebook x360 13b d’un côté ou de l’autre du châssis. Aucune sortie vidéo native n’est donc présente. La tranche gauche de la machine propose u bouton d’allumage et de réglage de volume sonore classique d’un engin hybride.

On retrouve une webcam 720p avec œilleton de sécurité, une paire d’enceintes stéréo B&O et une batterie 47 Wh promettant 16 heures d’usage. Le clavier est de type chiclet, non rétroéclairé par défaut et surmontant un large pavé tactile. A noter un gros effort de la part de HP sur la partie recyclage de l’engin qui propose à la fois du métal recyclé et une coque fabriquée à partir d’une filière de récupération du plastique des océans.

Reste le tarif.

Le HP Chromebook x360 13b est proposé à 470$ en prix public. Un prix Hors Taxes qui peut se convertir à la louche en 535€ une fois arrivé chez nous avec 20% de TVA. Sur ce prix de base, il existe des options comme le passage vers 256 Go de stockage qui fait grimper la note de 30$ supplémentaires. L’option d’un clavier avec rétro éclairage est également possible, toujours pour 30$. Et cela commence à poser un petit souci de positionnement.

Parce que ce Chromebook, aussi mignon qu’il soit, reste assez limité en usages pour ce tarif. Si on met bout à bout les composants de cet engin, on est tout de même bien en dessous des propositions classiques du marché Windows. En jetant un oeil sur les bons plans du site, on se retrouve face à des concurrents bien mieux équipés pour… moins cher. Si on part sur la version du Chromebook la plus aboutie en se basant sur son prix normal, on obtient un tarif de 530$ avec toujours un SoC Kompanio 1200, 4 Go de ram et 256 Go de stockage avec un clavier rétro-éclairé. C’est probablement très bien pour ChromeOS  et la machine propose ces fonctions tente-tablette qui peuvent rendre service. Mais le Kompanio 1200 n’est pas un SoC haut de gamme et l’engin restera cantonné à des usages classiques. Je trouve cela assez cher payé et HP semble d’ailleurs en être conscient puisqu’il lance son portable avec 100$ de rabais pour sa sortie, baissant ainsi son tarif à 370$ pour sa version de base. C’est mieux mais cela reste léger, avec 4 Go de mémoire vive pour exploiter les fonctions Android et Linux pourtant clairement à l’avantage de l’univers Chromebook, une option vers du 8 Go n’aurait pas été du luxe… Surtout sur ce type de modèle où il est impossible de faire évoluer la mémoire vive.

Source : About Chromebooks

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

2 commentaires sur ce sujet.
  • 8 décembre 2022 - 21 h 21 min

    Je me demande s’il y a pas eu un bug dans la conversion euro dollar et TVA 20%… Le prix en euro TTC pourrait être encore plus haut ? Le processeur est un Cortex A78. Ca n’est peut être pas terrible sous Windows, mais peut être que ca tourne pas mal sous Chrome OS ?

    Répondre
  • 10 décembre 2022 - 9 h 55 min

    J’ai du mal à comprendre pourquoi les fabricants majeurs ont des gammes délirantes pour tout ce qui est ChromeOS (Lenovo toutefois a pu avoir des propositions plutôt sympa comme le Duet et certain ideapad 5).

    Comme tu le dis, on arrive à des prix qui sont aberrants par rapport à une machine Windows/linux avec des composants ridicules. Sur ce HP on a encore la chance d’avoir un vrai SSD et non un foutu module eMMC qui impliquera de jeter la machine une fois qu’il aura flambé (et sur des petites capacités ça peut arriver vite pour peu qu’on utilise un peu le stockage (app linux, jeux, etc.).

    Bref, j’attends de mon côté que le Duet3 soit dispo en France, et je le prendrai quand il sera dans less 300euros. Cette Machine HP à 300euros aurait pu m’intéresser, mais là, c’est non encore une fois.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *