AirJet : Frore Systems veut refroidir nos portables sans ventilateurs

Frore Systems est une société qui fabrique des solutions de refroidissement sans système mécanique mais qui utilisent des ultrasons.

Frore Systems vient d’annoncer le AirJet, le premier système de dissipation de chaleur sans pièce mécanique à destination des processeurs, circuits graphiques ou SoC modernes. Ce système, pouvant être intégré au sein d’un ordinateur portable, d’un smartphone, d’une tablette ou même dun MiniPC ou un drone, pourrait le refroidir activement sans pour autant utiliser un moteur mécanique. 

AirJet utilise des ultrasons pour pousser de l’air dans son circuit de refroidissement. La méthode est sensiblement la même qu’une solution de dissipation passive mais avec un véritable flux d’air actif non propulsé par un ventilateur. Le système aurait l’avantage de ne presque pas provoquer de nuisances mais également d’être très fin, très peu gourmand en énergie et insensible aux risques de panne mécanique.

Si, pour le moment, aucune machine ne semble être prévue sous AirJet, Frore Systems a annoncé des partenariats entre autres avec Qualcomm et Intel. Ce qui ne veut pas dire que des engins sont en cours de création mais plus vraisemblablement que la marque travaille avec des ingénieurs des deux entreprises pour évaluer la pertinence et l’efficacité de ce système. Intel annonce vouloir intégrer le système AirJet dans ses plateformes EVO, un bon moyen de se distinguer pour le fondeur qui pourrait bénéficier d’une plateforme plus silencieuse, plus fine et plus autonome.

Frore Systems annonce deux modèles baptisés AirJet Mini et AirJet Pro. Deux systèmes mesurant 2.8 mm d’épaisseur et capables d’aspirer de l’air de quatre points situés sur le dessus de leur surface avant de le rejeter sur les côtés. Des petites membranes vibrant à des fréquences élevées grâce à des ultrasons permettant de pousser l’air dans la direction voulue. 

Le AirJet Mini serait capable de dissiper 5.25 watts en consommant tout juste 1 Watt. Avec 1750 Pascals de pression pour 11 grammes contenus dans un objet mesurant 27.5 mm de large pour 41.5 mm de long, l’objet pourrait se glisser dans tout type de machine et ne génèrera que 21 décibels. 

Le AirJet Pro, plus imposant avec 31.5 x 71.5 mm, serait adapté à des solutions plus gourmandes avec 10.5 watts de refroidissement. Sa consommation serait toujours minimale avec 1.75W seulement au plus haut de ses performances.  Le tout pour 22 grammes avec une hausse légère du bruit généré à 24 Décibels.

Si ces nuisances sonores sont très faibles, on estime qu’un studio d’enregistrement traité acoustiquement offre une ambiance sonore à 25 décibels, il faudra cependant vérifier que ces 22 et 24 décibels sont bien aussi apaisants que possible. Il est envisageable que tout le monde ne réagisse pas aussi sereinement à ce type de technologie. En multipliant les modules, le bruit pourrait évidemment augmenter. Mais même avec plusieurs AirJet le bruit généré restera de toutes façon largement inférieur à ce que peut proposer un système avec une ventilation active. La majorité d’entre nous ne peut cependant pas entendre les AirJet en action, leur bruit étant de toute façon largement couvert par notre environnement quotidien.

Frore Systems indique que ces éléments peuvent se conjuguer assez facilement. Pour les ordinateurs portables par exemple il est possible de monter de multiples AirJet au dessus d’un système classique et passif de caloducs. Des éléments feront donc l’habituel échange liquide/gazeux au sein de tubes de cuivre qui mèneront la chaleur vers les AirJet afin de les refroidir. 

Un exemple pour le moment théorique est indiqué par la marque. Pour refroidir un ordinateur portable fanless actuel avec un TDP de 15 watts sous cadencé à 10 watts le système pourrait employer quatre AirJet Mini pour une capacité de refroidissement allant jusqu’à 20 watts sans limiter la fréquence des puces. D’autres combinaisons pourraient être imaginées et en additionnant des AirJet Pro il serait ainsi possible de monter en gamme de processeur jusqu’à des solutions plus gourmandes. Le seul impératif étant d’avoir assez d’espace pour positionner les modules de manière à ce qu’ils ne se gênent pas entre eux. Une solution prenant de l’air depuis la partie arrière du châssis et la rejetant sur les côté ou vers la charnière de l’engin est parfaitement envisageable. Il est  également possible de combiner les prises d’air à plusieurs endroits pour éviter par exemple de laisser la chaleur s’accumuler en un point central et de provoquer des zones chaudes au dessus du clavier.

C’est un autre avantage de la solution de Frore Systemes, il n’est pas indispensable de  positionner la prise d’air sous le capot d’un portable. Choix qui a tendance à poser des soucis de chauffe lorsque votre ordinateur est posé sur une surface souple comme un canapé ou une couverture. 

Il faut bien entendu rester prudent face à ces annonces. Même si la présence d’Intel et de Qualcomm aux côtés de Frore Systems est encourageante, il reste encore du temps avant de voir ces technologies en fonctionnement. Et, une fois disponibles sur le marché, il faudra constater leur pertinence. Je me demande, par exemple, quel sera l’impact de  la poussière ou de l’humidité sur ces systèmes ?

Le site de la marque

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

9 commentaires sur ce sujet.
  • 2 décembre 2022 - 17 h 28 min

    Les ultrasons, cette fausse bonne idée qui nuit aux animaux qui sont sur d’autres spectres auditifs. Quand des chiens et des chats du voisinages (pour les citadins, et sans parler des chauve-souris, des oiseaux, etc.) seront devenus fous de ce type de bruit continu, peut être que qq un se posera des questions ?

    :(

    L’avantage du ventilo, c’est que nous savons, nous, que notre ordi est mal conçu ou bine qu’un soft est en train de déconner en conso.

    Répondre
  • 2 décembre 2022 - 19 h 00 min

    @Gepp, je pense comme toi, pas question d’imposer à mon chat, il est déjà assez peureux !

    Répondre
  • JLE
    3 décembre 2022 - 7 h 14 min

    @Da Doo:

    les ultrasons présentent une gamme de fréquences très larges. Il doit être possible d’épargner les animaux de compagnie. Aussi, la puissance d’émission semble très faible, ce qui devrait épargner les autres animaux (oiseaux par ex, chauves souris, etc) vivant plus loin.
    Ça n’a rien à voir avec un sifflet à ultrason qui, lui, est fabriqué exprès pour cibler les toutous et les minous :-) Les sifflets que l’on place sur les voitures pour éloigner les bêtes sauvages quand tu conduis en forêt, ça emet sur une autre fréquence, par exemple.

    Répondre
  • JLE
    3 décembre 2022 - 7 h 21 min

    D’ailleurs, pour compléter sur les sifflets que l’on place place sur les voitures : ca va cibler certains animaux plus que d’autres. Tu verras donc des usagers se plaindre se s’être tapé un cerf, et donc le sifflet c’est nul ça marche pas. En réalité, ca a fait fuir les sangliers mais pas les cerfs XD.

    Répondre
  • 3 décembre 2022 - 17 h 28 min

    Ça fait japper mon Teckel, les sifflets sur le break.

    4×1,75W de conso pour 20W de dissipation, c’est complètement inefficace.

    Les ultrasons sont utilisés en bac pour nettoyer, en provocant des vas et viens et une chauffe.

    En soudure, en provoquant une chauffe, complétant une pression mécanique (pour des plastiques notamment).

    Inconvénient de tous ces systèmes ? On génère également des fréquences audibles, particulièrements désagréables. Ça me donne l’impression qu’on me déchausse les dents.

    Ils pourraient avoir l’idée de monter les composants au dos de l’écran. Et ne laisser que le clavier sur la partie basse. On aurait déjà la convection dans le bon sens.

    Répondre
  • 4 décembre 2022 - 10 h 01 min

    @Arpenteur: « Ils pourraient avoir l’idée de monter les composants au dos de l’écran. Et ne laisser que le clavier sur la partie basse. On aurait déjà la convection dans le bon sens. »

    Ils ont déjà eu l’idée : cela donne un portable complètement déséquilibré. Une solution au déséquilibre est de renforcer la base pour l’alourdir, mais les portables lourds ne sont pas très vendeurs.

    « 4×1,75W de conso pour 20W de dissipation, c’est complètement inefficace. »
    Quelle consommation est d’après toi efficace ?

    Répondre
  • 4 décembre 2022 - 19 h 33 min

    0,15A en 12V c’est un ventilo comme un Arctic p12. Soit 1,8W.

    En inversant la réflection (base lourd + écran léger dessus), et donc avec écran/pc lourd avec clavier léger, il suffit de faire une béquille adaptée.

    J’ai une Switch Oled et les 17w sont inaudibles en jeu. Depuis un an.

    Répondre
  • hle
    4 décembre 2022 - 23 h 19 min

    @Kikimoo: @Kikimoo: Vue le nombre de système de tablette avec rajout de clavier pour l’utiliser comme un ordi portable; c’est possible maintenant. Tu peut toujours rajouter des batteries au niveau du clavier pour rééquilibre et augmenter l’autonomie.

    Répondre
  • JLE
    5 décembre 2022 - 8 h 43 min

    @Arpenteur:

    C’est quand même peu pratique si tu utilises le portable sur les genoux dans le canapé. Ou pire, les jambes croisées :-D

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *