Compact3566 : un clone de Pi sous Rockchip RK3566

Les cartes Raspberry Pi sont inaccessibles ? Pas de soucis, certains comme la Compact3566 trouvent que c’est une excellente nouvelle.

Le format de la compact3566 est sans équivoque, les créateurs de la carte ont travaillé sûrement très dur pour proposer une solution absolument identique dans son format et sa connectique à celle de la fondation Raspberry Pi.

Ports USB et connecteur Ethernet identiques, même port HDMI et brochage, tout dans la compact3566 est semblable physiquement à une Raspberry Pi 3. On retrouve donc également le port HDMI plein format et le jack sur le côté de la carte, l’alimentation en MicroUSB et évidemment des dimensions de 85 x 55 mm correspondant à celles de la carte originale. Il est difficile de savoir si la carte pourra accepter la totalité des boitiers et autres extensions créées pour les Pi3, mais je suppose qu’une majorité d’entre eux sera facilement adaptable puisque l’on retrouve tout de même de nombreuses correspondances.

Ce qui ne correspond pas, c’est la puce embarquée, on retrouve un SoC Rockchip RK3566, une solution ARM quadri coeur Cortex-A55 et un Mali-G52 et un petit NPU à 0.8 TOPS. La carte embarquera jusqu’à 8 Go de mémoire vive LPDDR4 et de 8 à 128 Go de stockage eMMC pour l’épauler. Un slot M.2 SATA III est également disponible pour ajouter du stockage en plus du lecteur de cartes MicroSDXC très classique. A noter que les positionnements de puces ne sont pas identiques par rapport aux Pi. Ce qui veut dire que si vous utilisez un châssis avec un système de refroidissement des composants intégrés, il est possible que cela ne puisse pas fonctionner.

Pour le reste, la solution est très complète avec trois ports USB 2.0 Type-A dont un OTG, un USB 3.0, un Ethernet Gigabit piloté par un circuit Realtek RTL8211F-CG, un MicroUSB pour l’alimentation 5V/2A, un HDMI 2.0 plein format, un jack audio 3.5 mm, et des connecteurs MIPI CSI et DSI.

La partie sans fil est confiée à un module Wi-Fi5 et du Bluetooth 4.2. A noter la présence de deux LEDs et d’une batterie bouton classique pour alimenter son horloge interne. Un micro intégré est également visible sous la carte.

La marque qui commercialise cette Compact3566 s’appelle Boardcon, rien à voir avec Broadcom qui fabrique les puces des Pi originales… La carte est annoncée comme supportant Android 11 et Debian 10 et son mode de commercialisation est encore bafouillant. Disons que le fabricant ne vise probablement pas les particuliers mais plutôt les industriels coincés par les pénuries de Raspberry Pi 3 et à la recherche d’une solution pour continuer à travailler. Aussi, il faut d’abord contacter Boardcon pour obtenir un devis et acheter la carte à un prix… inconnu.

Source : CNX-Software

Faites découvrir le site en le partageant


Soutenez Minimachines avec un don mensuel : C'est la solution la plus souple et la plus intéressante pour moi. Vous pouvez participer via un abonnement mensuel en cliquant sur un lien ci dessous.
2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

5 commentaires sur ce sujet.
  • 26 juillet 2022 - 13 h 16 min

    Que valent les portages d’Android sur ces machines ? J’ai passé ma vieille maman sur desktop Android, comme ca c’est comme son tel et sa tablette.

    Par contre c’est de + en + dur de trouver des TV box haut de gamme (Cortex A7x, 4+GB RAM, bon wifi), le Raspberry Pi le fait pas (Google ne veut pas fâcher les autres OEMs), la Fire et surtout la Shield apparemment non plus. J’ai besoin d’un Android fiable, bon wifi, et bon support de trucs un peu marginaux (webcam externe, imprimante…).

    Je passerai bien des TV box commerciale a carte de dev, mais mis a part le prix 2-3x plus haut, j’ai peur que le « de dev » veuille dire OS pas vraiment finalisé ?

    Répondre
  • 26 juillet 2022 - 23 h 17 min

    Faut voir le prix. Ce qui est intéressant avec ces cartes, c’est l’emmc (voire le M2) intégrés : fini les SD qui merdent au bout d’un certain temps, et pas glop le disque USB non plus.

    Après, quid de l’OS ? A priori, y’a de plus en plus de bon support, surtout si on en fait un serveur headless.

    Répondre
  • 27 juillet 2022 - 8 h 23 min

    Le M2 risque d’être très difficile à exploiter, voir impossible si en contact avec le proc…

    Répondre
  • 27 juillet 2022 - 10 h 45 min

    Le port M2 juste au dessus du CPU.
    Ce Form Factor les a menés à des choix absurdes.

    Répondre
  • 27 juillet 2022 - 18 h 37 min

    C’est évident que je comprends pas bien la configuration de ce matériel .
    Sur le PAPIER c’est du tous BONS ,sur le pratique la logique pour moi est que le port M2 soit dessous .

    Si c’est pour faire une carte destinée aux écoliers ,je pense qu’il est possible de faire un ÉQUIVALENT du RPI en MIEUX sauf qu’il reste un petit truc a ne pas négliger a savoir garder la carte compatible avec les boîtiers de RASPBERRY PI .

    Pas mal de cartes sympas sur le marché en ce moment ,reste qu’a chaque fois il y a le petit détail qui me dérange .
    Entre le besoin d’un ventilateur ,d’une bonne alimentation sure et de disposer du bon format ,le RPI me semble encore le choix le plus LOGIQUE et le plus facile .

    OK ,j’aurai pas les mêmes performances mais j’ai en retour l’avantage d’une bonne communauté sur cette Carte et du suivit des programmeurs .

    Comme beaucoup ,je suis un « bidouilleur » pas un Informaticien ,ma logique est donc en rapport a mes problèmes de boîtiers ,d’alimentation voir d’avoir le bon logiciel .

    De ce fait j’apprécie mes RPI face a mes Orange PI plus performant sur le papier .

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *