Chuwi HeroBox Pro : un passage au Celeron N4500

Le nouveau Chuwi Herobox Pro abandonne le Celeron Gemini Lake N4100 pour un Jasper Lake N4500. A priori, peu de changements pour cet engin mais en réalité quelques évolutions importantes.

Le Chuwi Herobox Pro est une leçon d’optimisme de la part du constructeur. Quand la marque se réjouissait de proposer un MiniPC dénué de toute ventilation avec le Herobox sous Celeron N4100, elle est désormais absolument ravie de proposer une solution « ventilée » avec ce nouveau modèle. Prendre la vie du bon côté est sans doute une des meilleures façons de s’adapter aujourd’hui. J’ai tendance à trouver, pour ma part, que le passage du fanless au ventilé est une mauvaise nouvelle mais c’est sans doute parce que je n’ai pas vu l’engin à l’œuvre.

Chuwi HeroBox Pro

Avec son Celeron N4500, le Chuwi Herobox Pro n’est pourtant pas si éloigné que le N4100 précédent. On nage dans les mêmes eaux niveau puissance de calcul mais on passe d’un quadruple coeur de 1.1 à 2.4 GHz gravé à en 14 nanomètres à un double coeur de 1.1 à 2.8 GHz en 10 nano seulement pour la nouvelle puce. Les deux puces sont également très proches d’un point de vue graphique.

Le même UHD 600 qui bascule de 12 EU à 16 EU pour le N4500… Cela ne devrait pas changer énormément de choses en terme de possibilités graphiques. Les deux engins n’étant pas vraiment conçus pour du jeu 3D mais plutôt pour décompresser des contenus multimédia. Choses dont le Chuwi Herobox Pro s’acquittera sans aucun problème.

Chuwi HeroBox Pro

D’un point de vue chaleur, les deux processeurs sont annoncés avec le même TDP de 6 watts ce qui aurait du amener Chuwi à proposer une dissipation équivalente, c’est à dire passive. Et peut être que ce sera le cas d’ailleurs, du moins la plupart du temps. La ventilation ne se réveillant que lorsque l’engin en aura réellement besoin ? C’est à espérer.

Chuwi HeroBox Pro

Pour le reste, pas de gros changement. La marque continue avec sa combinaison 8 Go de LPDDR4 et 256 Go de stockage au format M.2. Une baie 2.5″ SATA permettant d’ajouter un élément supplémentaire en cas de besoin. L’engin conserve le reste des éléments du modèle précédent : Un Wifi5 et du Bluetooth 4.2 pour le sans fil. Un port Ethernet Gigabit et une connectique classique : deux ports USB 3.0, deux USB 2.0, un USB Type-C, un VGA et une sortie HDMI 2.0 pour la partie vidéo. Un port Jack audio 3.5 mm pour le son.

Chuwi HeroBox Pro

Pas de grosse différence ni même de gros bénéfice pour ce nouveau modèle donc, il est plus probable qu’il soit né à la suite de la disparition des stocks de Celeron N4100 qu’autre chose. Au final, la destination de l’engin reste sans doute la même : construire des petites box pour de multiples usages qui vont du lecteur multimédia à la solution pour construire un petit serveur maison.

On retrouve également un prix identique à la solution précédente avec le Chuwi Herobox Pro : un engin aux alentours des 200€ à sa sortie qui a dévissé ensuite petit à petit pour atterrir à des promotions autour des 160€. On verra dans quelle mesure le nouveau modèle suit les traces de son prédécesseur.


secret
5 commentaires sur ce sujet.
  • 26 juillet 2021 - 20 h 49 min

    Très dommage sue ce mini PC ne soit plus fanless, c’était le gros avantage de cette solution cas les mini PC proposant performances correctes et silence sans throttlingn sont quasi inexistantes :/

    Répondre
  • 26 juillet 2021 - 20 h 55 min

    @Clément Nerma: Clairement, à moins que la ventilation ne se mette en marche que dans des cas extrêmes.

    Répondre
  • 27 juillet 2021 - 0 h 29 min

    Mais quel dommage !
    Utilisant un N3450 récupéré d’une tablette chuwi surbook mini accidentée, je trouve que ce type de processeur se prête particulièrement bien au passif..

    J’ai vu récemment un N6000 pointer du nez sur une config Acer avec malheureusement trop peu de mémoire vive (4go) mais totalement fanless pour un TDP supérieure à ce processeur.. Allez comprendre

    Répondre
  • 27 juillet 2021 - 10 h 05 min

    Quitte à sortir une nouvelle version, effectivement, on aurait préféré une machine équipé du Celeron N5100 qui se fait très discret (faute de dispo?).

    @Clément Nerma:
    En mini pc fanless tu as le Minisforum GK50 avec Pentium N5030 ou le MeLe Quiter2 avec Celeron J4125. Deux excellentes machines.

    Répondre
  • 29 juillet 2021 - 11 h 18 min

    On peut effectivement regretter la disparition de la ventilation passive. Je pense néanmoins qu’ils ont fait ce choix pour des raisons de fiabilité également, afin d’éviter de trop nombreux retours en garantie. J’ai précédemment eu un mini PC fanless dont le processeur avait le même TDP (celeron n4100, dans un Beelink N41), et qui a grillé sans préavis après 18 mois d’utilisation peu intensive. Ca ne permet certes pas de juger de la fiabilité de produits Chuwi, mais c’est quand même un signe.

    Il reste que l’apparition de processeurs jasper lake dans des mini PC bon marché est quand même une bonne nouvelle, et il y aura sûrement d’autres assembleurs pour en proposer dans des boîtiers fanless…

    Merci pour l’info, Pierre!

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *