Asus Chromebook Flip CX5400 : un 14″ Core i7-1160G7 haut de gamme

Le nouvel Asus Chromebook Flip CX5400 est un engin intéressant. Avec une diagonale de 14″, une charnière qui s’ouvre sur 360° et un écran tactile, il promet à la fois services et performances dans un format confortable.

L’Asus Chromebook Flip CX5400 est un engin assez intéressant. Les choix fait par la marque pour concevoir cet ultraportable de 14″ de diagonale sont originaux et la finition semble exemplaire sur cette machine. L’engin propose une définition FullHD très classique mais avec une dalle tactile et compatible avec un stylet actif. Asus en intègre d’ailleurs un dans le châssis, ce qui permettra, puisque la charnière peut être repliée sur 360°, d’utiliser l’engin comme une tablette tactile classique mais également pour de la prise de notes et du dessin.

Asus Chromebook Flip CX5400

La dalle IPS propose des bordures fines et un format 16/9 avec une luminosité de 300 nits, et puisque les Chromebooks savent désormais piloter les applications Android, elle offrira toutes les possibilités d’une solution 1920 x 1080 pixels à ce format. 

Asus Chromebook Flip CX5400

Et ces possibilités seront assez vastes puisque l’engin emploie un processeur Core i7-1160G7. Une puce assez peu utilisée pour le moment mais qui déploie 4 coeurs et 8 Threads associés à 12 Mo de mémoire cache et un circuit graphique Iris Xe avec 96 EU. Particularité de ce processeur, il peut être configuré de 2 manières. Soit dans un usage classique avec un TDP de 15 watts et une fréquence qui oscillera de 2.1 Ghz à 4.4 Ghz en mode Turbo. Soit en 7 Watts seulement avec une fréquence de base de… 900 MHz. Un choix qui semble avoir été validé ici puisque le Chromebook Flip CX5400 semble fonctionner sans ventilation active. Ce n’est pas une certitude puisque la fiche technique d’Asus ne le mentionne pas mais le châssis ne montre absolument aucun évent d’aération, hormis une série de minuscules petits points sur les côtés. Le recours au châssis en aluminium pour dissiper les 7 watts  du Core i7 est donc possible.

Asus Chromebook Flip CX5400

Il va sans dire que les performances de la puce ne seront pas les mêmes dans les deux versions, le recours à un modèle configuré en 7 watts aura un impact important sur le fonctionnement global de l’engin mais… mais on est sur un Chromebook et les besoins en ressources de ces machines ne sont pas celles d’une solution Linux. Le Core i7-1160G7 est peut être un excellent compromis sur ce type de machine. Le fait de pouvoir travailler avec un engin absolument inaudible étant un gros plus pour l’utilisateur.

Asus Chromebook Flip CX5400

Associé à cette puce, de 8 à 16 Go de mémoire vive LPDDR4X et un stockage SSD allant de 128 à 512 Go au format PCIe NVMe. Des choix solides donc et le bilan de performances de l’ensemble devrait donc être très satisfaisant pour un engin de ce type. Cela se traduit par un prix annoncé assez élevé, plus de 1000$ pour cet engin dans sa configuration la plus performante (16/512Go). Ce qui ne correspond toujours pas au prix d’une machine sous ChromeOS dans la tête de beaucoup d’utilisateurs en Europe mais qui ne semble plus aussi fou que cela aux US où ces machines sont très bien implantées.

Asus Chromebook Flip CX5400

Le reste de l’équipement est au niveau, avec pour commencer un châssis en aluminium très fin ne pesant que 1.4 Kilo et ayant subi de nombreux tests de résistance. Il embarque une assez belle connectique avec un port USB 3.2 Gen1 Type-A et deux ports Thunderbolt 4 sont disponibles sur le châssis en plus du classique port Jack audio 3.5 mm combo. Les deux prises USB Type-C, des Thunderbolt, sont placées de part et d’autre du châssis et prennent en charge à la fois l’affichage sur un écran supplémentaire et l’alimentation de l’engin. Un lecteur de cartes MicroSDXC est également placé sur la tranche du châssis.

Asus Chromebook Flip CX5400

Une webcam 720P est placée au dessus de l’écran et propose un œilleton de confidentialité. Le clavier est de type Chiclets, il est rétro éclairé et il surplombe un large et profond pavé tactile. Un module Wifi 6 et Bluetooth 5.0 sera chargé de se connecter au réseau. L’autonomie annoncée pour la machine est de 10 heures grâce à une batterie 3 cellules de 48 Whr. Enfin, la partie audio a été confiée au partenaire de la marque et une paire d’enceintes stéréo signées Harman Kardon complètent l’équipement de ce Chromebook Flip CX5400

Source : ChromeUnboxed


Pas de Pub
5 commentaires sur ce sujet.
  • 22 juillet 2021 - 20 h 43 min

    Encore un clavier complètement illisible sur chromebook avec un i7 en plus. Non je vois pas…

    Répondre
  • 23 juillet 2021 - 8 h 47 min

    Jolie machine comme ASUS sait les faire .
    Perso ,je mettrais pas 1000 euros sur un Chromebook ,ce qui exclus cet ASUS ,SAMSUNG et autres .
    Pas besoin d’un 360° ,d’un autre système sous CHROME OS .

    Le choix de portables WINDOWS est large mais les explications pour un bon choix voir une bonne utilisation sont rare .

    Une petite machine avec 16 Go de RAM ,512 Go de Stockage SDD ,un bon écran tactile si possible ,disposant d’un processeur i5 avec un Iris Xe ou l’équivalent en Ryzen sous Windows est recherchée .

    Pas mal de machine de Gaming entre 900 et 1200 euros ,sauf qu’en premier il y a le poids de ces machines .
    En second le mauvais refroidissement sur les genoux ,l’autonomie avec une carte graphique perd aussi .
    Bref la solution i5 avec iris Xe ou Ryzen équivalent reste la plus logique meme si c’est pas toujours la plus économique .

    Répondre
  • 23 juillet 2021 - 10 h 26 min

    N’ayant jamais lorgné vers Pomme, à 1000 Euros je me dis forcément qu’il vaudrait mieux regarder du côté des machines équipées d’un processeur M1. Cette machine est pile en face du Macbook Air M1, et si c’est pour de la création graphique il y a en plus les softs qui sortent adaptés pour le M1.
    Non, vraiment, comme Dadoo, je ne vois pas. (sans même parler des PC en 1080 qui sous Windows 11 feront peut-être tourner les softs Android sans effort pour l’utilisateur).

    Répondre
  • 23 juillet 2021 - 15 h 18 min

    @Dadoo: Sachant qu’avec un NETbook, c’est de plus en plus la vitesse de la connexion qui prédomine pour la performance. Avoir une Ferrari qui roule à 100Km/h, c’est pas mieux qu’une Clio à 100Km/h.

    Répondre
  • 23 juillet 2021 - 21 h 17 min

    Ben oui on est très loin du concept de base, une petite machine pas chère de consultation avec peu de stockage et tout en ligne. Ca devient une usine a gaz très chère et surdimensionnée pour faire tourner des chimères à venir. Qui ça tente ?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *