Projet Kalamata : La rumeur d’un monde Apple entièrement sous ARM

La rumeur d’un passage de la plateforme x86 d’Intel à une solution ARM pour faire tourner les futurs Macs fait couler beaucoup d’encre numérique. Bloomberg annonce un mouvement en ce sens à l’horizon de 2020 avec un nom de code : “Projet Kalamata”.

Apple adore Apple. La marque n’aime rien autant que de développer toutes les manières d’améliorer son autarcie. Elle développe ses outils propres, son système, son mode de distribution et même sa propre langue à coup d’adjectifs et d’hyperboles. Apple s’adore avec passion et quand la marque construit son nouveau siège, elle le conçoit tournant sur lui même, rond. Avec le même égocentrisme qu’une toupie qui fait sa révolution permanente autour d’elle même.

Apple adore jouer au dragon, roupillant sur un tas d’or confortable comme un gros Smaug boulimique. Levant de temps en temps un oeil patelin pour acheter un fournisseur ou un concurrent. Ajouter à son sérail une marque, une compétence ou une idée qui lui manque encore. Cette philosophie d’un développement qui repose sur l’accumulation fait sens pour la marque. Cavalier seul dans un monde où les fabricants concurrents agissent souvent en meute, la marque fait et défait les modes. Il n’y a qu’a voir l’épisode du notch des iPhones : cette barre noire d’abord décriée puis rapidement copiée par ses concurrents, pour comprendre a quel point le constructeurs est hors concours sur beaucoup de plans.

Quand ce Week End Bloomberg annonce une volonté d’Apple de reprendre le contrôle complet de ses processeurs en intégrant non plus des puces Intel x86 mais des solutions ARM développées en interne, l’annonce fait totalement sens.

Ces puces déjà présentes dans ses tablettes, ses smartphones et ses montres savent satisfaire des millions d’utilisateurs. Pourquoi ne pas poter ce modèles au monde des Macs ? Certains diront que certains Macs ont déjà des puces ARM embarquées, certes mais ce sont des solutions secondaires, abritées dans la carcasse de ces machiens loin des calculs mais uniquement pour des fonctions annexes.

La pub annonçant la transition des Macs vers Intel en 2005

Selon Bloomberg donc, un projet baptisé Kalamata aurait comme objectif de sevrer Aple d’Intel en passant l’intégralité du cheptel des machines sous SoC ARM. Des puces développées par Apple donc, qui deviendraient les moteurs de tous leurs ordinateurs à l’horizon de 2020. Exit Intel. Comme Motorola, comme IBM ou plus récemment comme Imagination Technologies, Apple n’a jamais été très tendre avec ses partenaires quand cela était plus rentable pour son développement.

Les avantages pour Apple seraient nombreux. D’abord cela permettrait de faire entrer de l’argent d’Apple dans la poche d’Apple au lieu de le dépenser chez Intel. Ce faisant la marque pourrait également contrôler finement tous les usages de ses machines et éviter de voir ses solutions sortir en même temps chez les concurrents du monde PC. Développer des applications sur mesures et prenant en compte des fonctions câblées en dur dans chaque puce serait également une forte motivation. Cela décalerait le calendrier d’Apple de celui d’Intel et les nouveaux Macs pourraient être présentés au rythme de chaque transition technique des SoC Apple et non pas en attendant qu’Intel développe ses nouveautés.

Si dans un SoC Apple apparaissait un composant capable de piloter une technologie 100% Apple, aucun concurrent ne pourrait proposer d’alternative reprenant la même fonction. Ce qui permettrait de dépasser l’autarcie pour atteindre l’enfermement. Pour profiter de ces fonctions uniques il faudrait posséder un Mac. On imagine que des partenariats avec des éditeurs de logiciels spécifiques pourraient être trouvés pour développer des fonctionnalités qui resteraient pour un temps indisponibles partout ailleurs. Une des recette du succès de iPhones depuis pas mal d’années.

Autre avantage notable, Kalamata colmaterait la compatibilité x86 qui offre aujourd’hui la possibilité de monter un système Mac sur une machine non Mac. Cette mode du Hackintosh qui permet de profiter des fonctions Apple sans verser sa dîme à la marque n’est évidemment pas bien vue de sa direction.

2018-04-04 10_19_26-minimachines.net

Ajouter iOS à MacOS serait hyper rentable pour Apple

Cela fait un moment que la marque voit ses camarades de bac à sable opérer des tentatives pour mélanger les univers des ordinateurs classiques et des engins mobiles. Google a plutôt bien réussi l’opération avec ses Chromebooks qui prennent désormais en charge les applications Android. On notera au passage que Google a choisi de  faire tourner ses systèmes sur toutes les puces : ARM comme x86 ce qui lui facilite la tâche. Microsoft s’y essaye depuis Windows RT et tente encore et encore de faire vivre son Store.

On comprendrait qu’Apple veuille étendre l’univers de ses iPhones à celui de ses Macs. L’unification de ces deux entités serait une étape importante pour réunir les différents publics qui gravitent autour de la pomme. Une étape qui deviendrait de plus en plus vitale d’ailleurs au fur et à mesure que les habitudes d’utilisation se tournent vers le mobile et son auto-apprentissage. Une prise en main facile et très satisfaisante, en grande partie parce que le mobile vous guide tout en restreignant beaucoup le champ des possibles quand le monde de l’ordinateur personnel vous lâche dans un grand bain sans beaucoup plus d’aide autre que l’excellent conseil consistant a lire le manuel fourni.

2018-04-04 10_25_49-minimachines.net

Apple a pu faire le même constat que beaucoup d’autres : Tous les utilisateurs de smartphones ne sont pas forcément aptes a utiliser un Mac, autant alors faire en sorte que le Mac du futur puisse se comporter comme un smartphone.

Et quoi de plus simple pour cela que de proposer une plateforme matérielle commune ? L’arrivée de puces ARM sur Mac permettrait ce tour de passe passe et une refonte suffisamment en profondeur du système autoriserait une certaine mixité des deux univers.

Intégrer les centaines de milliers d’applications iOS dont certaines, il faut bien le dire, n’ont aucun équivalent sur MacOS ou ailleurs, aurait un impact fort sur les utilisateurs. Si en plus Apple avait l’idée généreuse d’une politique d’usage permettant par exemple de profiter sur Mac d’applications achetées au préalable sur iPhone, l’attrait du dispositif serait probablement énorme.

Reste quelques grosses inconnues par rapport à cette rumeur. D’abord il faut qu’elle se confirme ce qui n’est pas une mince affaire. Le moindre bout de plastique appartenant théoriquement à un iPhone est généralement sujet à des spéculations à n’en plus finir. On imagine que de nombreux commentateurs vont pouvoir gloser sur cette nouvelle avant qu’elle soit confirmée, ou réfutée, d’ici 2020. On peut donc prévoir quelques années de fantasmes variés.

Il est fort possible que cette information transmise par Bloomberg soit un simple bruit de couloir, un fantasme un peu trop pris au sérieux ou une piste examinée en réunion comme il en existe probablement des tonnes chez Apple. Nous n’en saurons rien jusqu’à la dernière minute et il parait fort peu probable que personne ne puisse la confirmer de manière irréfutable avant qu’Apple ne prenne la parole.

D’ici là des experts de tous poils se serviront de cette “information” pour expliquer la politique d’Apple ou celle  d’Intel. La mort de l’un ou le suicide de l’autre. L’émergence du premier au détriment du second ou que sais-je encore. Avec souvent autant d’acuité qu’un spécialiste tel qu’on en trouve bien à l’abri devant des comptoirs de bistrot. Annoncer cette rumeur comme une évidence parait pourtant quelque peu hâtif. Plusieurs éléments doivent être pris en compte avant d’annoncer de trop grosses énormités.

2018-04-04 10_28_15-minimachines.net

La réaction du monde pro pour commencer. Tous ceux qui se servent d’applications gourmandes en calcul sur leurs Macs verraient ici un gros recul de performances. On ne sait pas ce que donnera un ARM signé Apple en 2020 mais j’imagine assez mal Apple faire, même avec ses énormes moyens, beaucoup mieux que Qualcomm ou ARM himself. Même en multipliant les coeurs, en multipliant les puces, on imagine mal comment les tâches les plus lourdes seraient à l’avantage d’ARM sur cette période. Bien sûr Apple peut imaginer une combinaison de coeur d’A11X ou de ses successeurs pour monter à 8, 12 ou même 16 coeurs tout en restant dans des dépenses énergétiques relativement modestes. Mais dans ce cas là le coût de production de ses Macs augmenterait en conséquence et le gain économique pour Apple ne serait plus forcément évident. Apple est fabless, fabriquer ses puces à un coût et à moins de racheter son graveur, on l’imagine mal se mettre a fabriquer lui même ses processeurs ARM d’ici 2020. 

Il ne faut pas perdre de vue non plus la destination des objets. Si un iPhone est capable d’effectuer des calculs impressionnants, pour de la vidéo par exemple, il s’agit souvent d’appliquer des filtres pré-câblés sur des formats conçus sur mesures et parfaitement maîtrisés. Pour sortir des sentiers battus, pour effectuer un travail original avec des fonctions non présentes dans le design des puces comme ce que proposent des filtres tiers. Pour imaginer des montages novateurs issu de caméras très haut de gamme telles qu’utilisées dans la vidéo aujourd’hui. Pour tout cela il vaut mieux se reporter aux possibilités des machines et des logiciels qu’Apple offre sur ses Macs. La marque fait appel à des réalisateurs connus pour monter des longs métrages promotionnels. L’idée qui sourd de ces opérations publicitaires est qu’un iPhone est semblable à une caméra. Outre le fait que le materiel utilisé ne ressemble pas vraiment à celui qu’on se trimbale dans une poche, il ne faut surtout pas oublier que le montage et l’étalonnage du film, ne sont pas, mais alors vraiment pas, effectué sur ledit iPhone.

Autre point majeur, le délai évoqué. 2020 c’est à la fois court pour révolutionner le marché du SoC ARM et dans une éternité pour laisser le soin à Intel, Qualcomm ou AMD le temps de réagir. Ce délai devra faire avec un marché à nouveau en pleine effervescence, merci AMD. Beaucoup de puces sortent et les performances globales ont tendance a monter. Le marché du processeur à l’horizon 2020 pourrait être beaucoup plus performant qu’il ne l’est aujourd’hui.

Enfin, et ce n’est pas si anodin, il faudrait que les éditeurs suivent le mouvement et investissent du temps de développement pour récréer une logithèque optimisée pour ces nouveaux Mac. Cela veut dire que les utilisateurs devraient accepter de s’offrir à nouveau une logithèque entière lors de l’achat de ces nouvelles machines, les éditeurs ne travaillant que très rarement gratuitement, les pros devraient à nouveau passer à la caisse. Un mouvement que tous ne verraient pas forcément d’un très bon oeil, autant au niveau des éditeurs que des acheteurs.

2018-04-04 10_24_05-minimachines.net

Cela mettrait également la stratégie Bootcamp au placard, on imagine mal un Windows fonctionner en multi boot sur un Mac sous ARM. Et de fait les machines se verraient cantonnées à MacOS. Un MacOS qui serait à nouveau hyper fermé et régulé par Apple : On peut supposer que la marque arriverait au fantasme réalisé pour l’iPhone ou l’iPad : Impossible d’installer une application tierce sans passer par la case d’un market maison. Un verrouillage complet de toutes les sources du système et la fin des développements alternatifs.

De quoi assurer une différenciation complète de l’univers PC Windows et de tous ses compétiteurs.

2018-04-04 10_40_21-minimachines.net

Que faut t-il donc retenir de ce projet Kalamata pour le moment ?

Pas grand chose en vérité, des dizaines de scénarios peuvent s’imaginer. De la simple rumeur à une idée en l’air inscrite à l’ordre du jour d’une réunion quelconque en passant par un plan d’action concret mais qui ne signerait pas l’arrêt de tout travail avec Intel.

J’ai une petite préférence pour un scénario tout personnel : Pourquoi ne pas imaginer une gamme de machines sous SoC Apple qui viendrait compléter l’actuelle gamme sous puces Intel ? Pour remplacer un MacBook Air par exemple ? Apple pourrait avoir l’excellente idée de sortir un MacBook Air remis au goût du jour en 2020 : ultraportable, ultra autonome et piloté par une version MacOS prévue pour faire tourner les applications iPhone : On ne demanderait pas à ce type de machines les performances d’un PC comme un MacBook Pro. Dans ce sens, pouvoir retrouver la logithèque et la ludothèque d’iOS serait perçu comme un point très positif. Si dans le même temps, ce MacBook Air était capable de lancer une suite bureautique, de surfer confortablement et de lire du multimédia, l’engin remplirait parfaitement le gros du cahier des charges d’une machine ultra mobile. On sait que les Chromebooks font très mal à Apple sur le secteur éducatif ces dernières années. Avec un MacBook Air hyper autonome, hyper réactif et compatible iOS, la marque pourrait à nouveau proposer une offre pour leur faire face. 


Soutenez Minimachines.net !
68 commentaires sur ce sujet.
  • 4 avril 2018 - 11 h 27 min

    @Pierre Lecourt : Je suis bien d’accord avec Toi,
    il y aurait de la place pour un produit intermédiaire
    une sorte d’AppleChrome !!!

    Ce n’est pas la panacée…
    Mais il y a peut-être une carte à jouer pour Apple !

    Personnellement, je resterai sur puces x86,
    car je détestes me prendre la tête,
    et servir de bêta-testeur comme pour le Windows sous ARM !

    Mes veilles machines Lenovo de 2011 avec batteries neuves Hautes capacitées dépasseraient les 10 Heures !
    A quand une puce AMD Ryzen pour portable de 2700 CpuBenchmark, avec Gpu Vega 3,
    consommant dans les 7 Watts ?!
    Et couplé à une batterie 9-cellules de 94Whr,
    comme pour certains Lenovo X230…
    En technologies réactualisées, on dépasserait donc facilement les 20 Heures !!!

    Sur le Très Haut de Gamme, sur les machines ayant réellement
    besoin de beaucoup de puissance dans le genre station de travail,
    il y a très longtemps qu’Apple est MORT !
    Car on ne payait pas le système d’exploitation a un juste prix,
    mais une machine complète environs 3 à 4 fois plus cher que son équivalent PC !
    Ce qui était fortement abuser…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 11 h 47 min

    Les Chromebook font mal à cause de leur parfaite adaptation aux services web généraux de Google (cloud…) ou spécifiques de l’éducation US…

    Un MacOS sur ARM, avec exécution des applications iOS ?
    Autant mettre un co processeur ARM avec un X86 anémique bon marché ! Ou l’inverse selon celui qui aura à gérer l’écran…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 11 h 59 min

    Ce serait une erreur pour Apple de s’éloigner du monde PC Intel dans lequel ils sont depuis plus de 10 ans.
    En ce qui me concerne, satisfait des Ipads sur le plan personnel et professionnel, je lorgne souvent pour mon prochain laptop de boulot sur le Mac de 12′ au dessous du Macbook Air, mais uniquement parcequ’il y a BootCamp qui permet de garder accès à Windows et à mes logiciels spécifiques.
    Sans Intel, il n’y aura plus de BootCamp ou alors misérable.

    Répondre
  • to
    4 avril 2018 - 12 h 50 min

    Ou bien c’est une manière de mettre la pression sur intel pour faire baisser les prix des futurs processeurs qui équiperont les prochains mac,
    Ou bien ils passent tout en arm et vendent du cloud avec pour la puissance de calcul.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 12 h 51 min

    la seul quéstion c’est vraiment les logiciels, mais je pense que énormément de pro peuvent déjà se contenter d’un ios … il n’y a pas que le montage video dans le monde des entreprises, ca n’est qu’une goutte d’eau.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 12 h 55 min

    @amike:
    “Autant mettre un co processeur ARM avec un X86 anémique bon marché ! Ou l’inverse selon celui qui aura à gérer l’écran…”
    Le problème, c’est l’émulation x86 par ARM qui est anémique !!!

    Aujourd’hui, on n’est plus sur des problèmes de technologies, ni d’autonomie…
    mais plus une problématique commercial !
    On ne fait pas, ce qu’on serait faire…
    On a des fabricants moutons, qui ont peut d’innover,
    de faire la Différence !!! Béééeeee…

    Répondre
  • Cid
    4 avril 2018 - 12 h 57 min

    J’étais perturbé quand Apple était passé à intel, comme un pas en arrière, un besoin économique plus que technique.
    Je suis content qu’ils repartent.

    L’entre iphone et macbook air s’appelle l’ipad. Pourquoi avoir un ordinateur portable quand une tablette suffit aux usages (cf. leurs pubs et le dernier ipad) ? Ben oui Apple est orienté expérience utilisateur.

    Hier un fan d’android me dit qu’il se sent libre par rapport à un iphone. Je lui ai demandé en quoi il était libre ? Il m’a répondu libre de bidouiller, d’installer des roms etc. Ben moi j’ai un iphone parce que j’utilise des apps dessus (dont des trucs sensibles genre banque et paiement) et qu’il fonctionne quand j’en ai besoin.
    Et pourtant j’aime bidouiller mais au quotidien je ne veux pas de bidouille mais un truc fiable. (et autre débat très actuel, ne pas fournir mes données à google :) )
    Bref, j’aime Apple mais je n’ai pas de mac, pas les moyens, et j’aime mon windows bidouillable :)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 03 min

    @kantfredo:
    Je crois que sans compatibilité Windows via le Bootcamp,
    beaucoup d’utilisateurs vont se détourner du Mac,
    comme l’a si bien écrit @Xanxi !

    Car le Bootcamp permet justement de garder le Meilleur des 2 mondes !

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 10 min

    On doit reconnaître à Apple le talent de s’être construit une fan-base solide et tellement captive que, de toute façon, même dans le flou le plus total (1) et/ou avec la pire des décisions (2) la majorité des clients suivra.

    Car comme disait l’autre, “Quand Steve Jobs montre la lune, l’imbécile regarde Steve Jobs” :D

    (1)- un coup on abandonne MacOS, un coup on fait des chromebooks, un coup le x86 c’est le must, un coup le RISC c’est carrément mieux

    (2)- renoncer à bootcamp, s’obliger à une transition x86 vers ARM dont je vois mal comment elle pourra s’éviter une émulation bas de gamme à la “microsoft AlwaysOn” (donc Rosetta en bien pire), dire aux clients de racheter leurs softs pro, et même à certains que, ben non, ils ne peuvent plus jouer sur Mac, etc…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 11 min

    @JeanD

    Des devis (effectués par des gars du monde PC) montrent apparemment le contraire de ce que tu décris.
    Un iPad Pro (version intermédiaire) n’a que la tare de la non évolution mais a été chiffré un poil en dessous de la même config sous PC…
    Donc tes 3 à 4 fois plus cher…

    @Pierre

    Encore bravo pour ton analyse quasi parfaite, comme dab.
    Il te reste encore un arrière goût de manque d’objectivité quand il s’agit d’Apple, mais j’avoue qu’ici c’est bien maitrisé.

    Cependant, quand tu décris les avantages pour Apple, de basculer au tout ARM, tu oublies la raison essentielle, qui reste et qui restera longtemps la force de frappe d’Apple, c’est l’intégration.

    L’optimisation hard/soft reste toujours, à ce jour, la plus efficace du marché.
    Il faudra toujours moins de puissance, de mémoire vive, pour faire tourner (je sais les benchmarks ça se discute…) un iPhone ou un iPad qu’un galaxy.

    et ça uniquement parce qu’ils maitrisent de plus en plus la chaine.

    Donc l’idée de base, c’est ça.
    Evidemment qu’il vont moins donner aux autres, mais ce n’est pas le principe?
    Etonnant que cet argument soit quelque chose que tu aies besoin relever quand il s’agit d’Apple…

    Autre chose: difficile pour les geeks d’appréhender le monde du grand public, c’est toujours la même erreur d’analyse.
    On veut quelque chose, nous les geeks, et on fustige les choix de certaines marques.

    On représente 2% des acheteurs (en étant large..) donc c’est normal qu’on soit moins bien lotis…
    Une maladie orpheline subira le même sort dans le monde médical.

    Enfin, cessons de confondre le comportement et l’emportement des gens, des analystes ou encore des journalistes avec le culte du secret d’Apple…

    La frénésie (croit-on) viendrait du fait qu’Apple ne divulgue rien.

    C’est avant tout un choix stratégique pour ne pas se faire piquer ses idées (et on voit comment les toutous suivent, comme tu dis, n’importe quelle nouvelle idée d’Apple, l’exemple du notch est assez croustillant en effet, mais la prise jack avant, et l’usb avant et le lecteur D, DVD avant, et la disquette etc…ça taille du costard à chaque fois, et au final, tout le monde s’exécute…).

    La correlation entre l’excitation de tous ces gens et le culte du secret d’Apple est assez comique à mon sens.
    en tout cas, le raccourci est, au moins, très facile ;-)

    Je te rejoins surtout sur ta dernière analyse, qui est aussi, à mon sens, la plus plausible:

    C’est avant tout pour faire des Macbook (pas pro) dévastateurs.

    Un Macbook n’est pas fait pour les perfs, mais pour tout le reste, c’est un avion de chasse (écran, clavier, os…)

    Avec un proc ARM pour gérer l’écran, on va basculer dans un âtre monde au niveau de l’autonomie, et rien que ça, ça va en titiller plus d’un.

    Désolé pour le pavé et Pierre, continue à nous pondre du super boulot, vous n’êtes pas nombreux…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 12 min

    un Imac Pro pardon…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 20 min

    A mon avis, MacOS sur ARM ne fait pas sens, il vaut mieux sortir une incarnation de iOS pour laptop/desktop.

    – Apple peut facilement imposer aux apps iOS de supporter cette nouvelle interface, les apps supportent deja petits téléphones, gros téléphones, petits iPad, moyens iPad, gros iPad… on n’est plus a une pres, d’autant que ca sera “comme iPad + pointeur”.

    – la plupart des utilisateurs sont bien servis avec les fonctionnalités et les apps d’iOS, et ceux qui ne le sont pas ont souvent besoin de Windows/Bootcamp/VM, pour ceux-la il y a aura toujours la gamme Pro sous x86 qui ne change pas.

    – pour les modeles x86, j’ai calculé par ailleurs que le cout de la carte mere iPhone est entre $75 (SoC+RAM) et $150 (+radios et interfaces). En multipliant par deux ou trois pour la marge, ca peut faire un module iOS en option sur les machines x86; ou alors, emulation, ou forcer les devs a sortir des fat binaries x86 et ARM.

    Ce qui m’énerve le plus,; c’est que je pense depuis des années que Google aurait du faire ca avec Android.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 28 min

    Un Mac OS qui ne fait tourner que des applis iOS c’est un Mac OS RT ?
    Bon ok le catalogue de l’Apple store est bien plus rempli je celui du Windows store, mais surtout rempli d’appli pour tablettes ou téléphones, optimisées pour.
    Pas sûr qu’adobe ait envie de payer sa dîme à Apple pour chaque vente de ses produits (qu’il aura déjà recompilé en arm, comme il l’avait fait pour le power pc).
    Mais je pense effectivement que c’est cette fermeture que vise Apple, car sauf à mettre des milliards pour devenir un vrai fondeur, difficile de battre les fondeurs existants.
    Et puis ils paieront toujours une licence à ARM non ? Certs ce devrait coûter moins cher qu’intel.

    Perso, n’étant pas un Apple addict, cette annonce ne me fait ni chaud ni froid. Ça devrait pas changer grand chose pour Intel. On peut faire confiance à Apple pour ne pas sortir des procs pourris. Mais qu’est-ce que ça changera au final ? Je ne pense pas que cela convaincra des utilisateurs d’iphone ou iPad de migrer vers un Mac pour le seul bénéfice d’y retrouver leurs applis (qu’ils auront déjà sur leur iPhone ou iPad), ni que ça changera l’avis des pros. A part une meilleur rentabilité de chaque produit (reste à voir si du coup le volume restera conséquent… mais connaissant le marketing Apple je ne suis pas inquiet).

    Bref, pour moi ça reste une information logique, mais franchement pas structurante pour le marché.

    En bidouilleur (et codeur du dimanche avec l’excellentissime et gratuit visual studio express), je resterai sur Windows de toute façon pour mes ordis, et sur iPhone tant que c’est ma boîte qui paye mon téléphone :)

    Et juste comme ça, ça changera rien non plus au paysage mini pc, on ne verra pas plus de voyo ou autre sous arm, sauf pour faire des boîtiers Android tv :p

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 34 min

    @Obarthelemy: à mon sens, le problème de google est très différent : ils se sont retrouvés dans l’obligation d’acheter un système mobile pour ne pas complètement rater cette transition (il l’ont, d’ailleurs brillamment réussie).

    Problème, malgré les très nombreux efforts accomplis, ils continuent à se coltiner la base de ce système, qui est quand même assez pourrie.

    D’où le développement de ChromeOS (qui tend vers le remplacement d’Android à court terme sur les supports tablettes) et de Fuchsia (remplacement à long terme sur tous supports). Il y a de fortes chances que ça réussisse et que ton idée se réalise, mais à mon avis c’est pas pour tout de suite.

    WebOS avait sans doute tout ce qu’il fallait dans son ADN pour permettre cet aspect multi-supports bien avant les autres. Mais en informatique il ne suffit pas d’avoir raison, il faut avoir raison au bon moment ;)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 38 min

    @CERRONI:
    Le Mac Pro le plus Haut de Gamme est à 4.499 Euros TTC,
    pourtant il ne casse pas des briques !!!
    https://www.apple.com/fr/shop/buy-mac/mac-pro

    J’imagine très bien la configuration que je pourrais me monter
    pour le même prix dans le monde PC… imagine avec des Ryzen Threadripper…
    ce n’est vraiment pas comparable APPLE est largué et de très très loin !!!

    Le monde MAC est très très fortement bridé et limité, ‘castré’ par Apple,
    c’est comme ça… et ce n’est malheureusement pas nouveau !

    Répondre
  • yan
    4 avril 2018 - 13 h 38 min

    Personnellement, je pense l’affaire tout à fait possible car elle a sur le long terme du sens économiquement et techniquement… Et condition sin-equa-non, Apple a le moteur de l’affaire (le cash) et les compétences (issues du rachat de PA-Semi il y a 10 ans):

    -Leur licence ARM n’est pas d’intégrer des coeurs Cortex tout faits et de payer des royalties calculées sur leur nombre/type intégrés dans leurs SoC: Ils paient pour utiliser le jeu d’instruction et conçoivent déjà leurs propres coeurs. Des compétences rares qui se développent à condition de leur offrir des challenges pour un licensing permettant de sortir du lot mais rentable si effet d’échelle.

    -Intel semble un peu toucher aux limites dans le monde serveur avec sa stratégie axée sur la puissance CPU et zéro accélérateurs: Ce qui marchait avec quelques interfaces GB pose problème avec les mêmes en 10GB ou plus, qui occupe votre CPU à des tâches réseau déchargées ailleurs sur de la logique câblée pour une conso moindre… sans accrocher des semelles de plomb au CPU. Et ce qui est vrai aujourd’hui sur les serveurs le sera demain sur la machine de tout le monde.

    -Le pb global d’ARM est la fragmentation, Torvalds avait appuyé ou ça fait mal il y a qq temps. Problème qu’Apple n’aura pas en écosystème fermé, certes au prix d’un effort de développement software non négligeable.
    -Pour les pro, les licences applicatif se paient au poste/année. Le coût de la migration ne sera pas significatif pour eux et côté éditeurs, c’est en fait là ou le boulot sera le plus limité, se limitant techniquement a recompiler pour la nouvelle architecture si le travail sur la plateforme (OS/Drivers) est bien fait.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 13 h 54 min

    @CERRONI: “Etonnant que cet argument soit quelque chose que tu aies besoin relever quand il s’agit d’Apple…”

    Disons que chez Apple cela relève du mantra. Mais c’est logique, c’est dans son essence. Lenovo, Dell, HP s’appuient sur MS et Intel et il ne leur viendrait pas a l’idée de racheter un fabricant d’écran. Ils préfèrent profiter des développements tiers et changer au gré des modes. Apple accumule les compétences et s’en font des exclusivités. leur modèle éco rend cela possible.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 14 h 32 min

    @JeanD

    oublie…

    @Pierre

    peut-être qu’Apple ne trouve pas chez ses sous traitants, ce dont il a besoin.

    Il a généralement des idées plus précises de ce qu’il veut et préfère avoir la main sur la techno pour pouvoir modeler le produit à sa guise.

    Mais je peux me tromper

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 15 h 19 min

    @Cerroni: Si, il le trouve mais après il les rachète. C’est le cas de ses puces ARM actuelles par exemple. ce n’est pas une création ex-nihilo d’Apple.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 15 h 49 min

    @Pierre

    Apple ne crée rien.
    Il ne l’a jamais fait, que ce soit en sous traitant ou en rachetant.

    Les technos existent déjà.

    Ce que je veux dire, c’est : est-ce qu’en rachetant et en faisant tout en interne (ce qui semble être le choix d’Apple depuis longtemps) , on obtient de meilleurs optimisations qu’en faisant comme les fabricants que tu cites?

    ça c’est une vraie question, qui appuierait la pertinence des choix d’Apple.

    Pour avoir testé, acheté et revendu de tout, j’arrive toujours aux meilleures optimisations (veille, hard/soft…) chez Apple donc c’est bien qu’il doit y avoir du bon sens la dedans.

    Je rêverais moi aussi d’acheter d’autres marques pour payer moins cher si cela était le cas ;-)

    Mon iPad pro 12,9 laissé dans un coin une semaine passe de 100% à 97%…

    Et après 2 ans et demi, il affiche encore 94% de qualité batterie sur Batterie life…

    Comme je suis dans la zic et donc que l’audio est primordial, je ne retrouve jamais cette quasi 0 latence chez les autres.

    Idem pour le 4/3, j’ai cet iPad pro pour la scène (le confort des partos et textes en 4/3 sur un 12,9 j’te dis pas…) mais aussi pour mes BDs…

    Tout ça, je n’arrive pas à le retrouver chez les autres sinon je me serais barré pour moins cher crois moi!!;-)

    C’est de cette optimisation dont je parle.

    Je pense que ces rachats contribuent à cette cohérence hard/soft selon moi.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 17 h 10 min

    Encore un article de qualité sur ce site décidément éclairé et exhaustif.

    Je découvre aussi chez Pierre une certaine orientation anti-Apple, mais au jour d’aujourd’hui qui peut l’en blâmer ?
    Même Mac Bidouille critique sévèrement la marque à la pomme qui devient de plus en plus dure à défendre.

    Je suis MacUser professionnel depuis 30 ans environ. Le temps de l’hégémonie, voire le monopole de l’environnement MacOs dans les milieux professionnels du graphisme, PAO et vidéo est bien fini depuis que Steve Jobs a fait le choix délibéré d’abandonner ces secteurs trop peu rentables par rapport au marché plus juteux du smartphone.

    Cette décision a été très critiquée parce qu’elle a représenté un virage à 180 degrés par rapport aux orientations de l’ami Steve quand il a repris en main Apple en 1997.

    A cette époque, il s’est appuyé sur la communauté MacUser pro pour relancer la marque en perte totale de vitesse. Il a commencé par reprendre la main sur le Hardware en supprimant la licence des marques clones. Pour vendre ses machines à la pomme deux fois plus chères que les PC, il a proposé un système d’exploitation Unix hérité du NEXT vraiment totalement novateur et 100 fois plus stable que Windows. Enfin est arrivé FinalCut Studio qui a été à une époque une vraie opportunité d’acquérir une solution de montage/étalonnage professionnelle crédible et 10 fois moins chers que les autres.

    Le virage a commencé en 2005 avec l’abandon du PowerPC Motorola et l’ouverture du marché hardware à Intel. C’est la fin de l’intégration parfaite Soft&Hard. On dévérouille pour faire des économies en développement. Apparition du Hackintosh. Le vers est dans la pomme. On s’en fout parce qu’on fait plus de profit. De plus, sans trop le dire, on fait de plus en plus fabriquer par des sous-traitant en Chine.

    Au début des années 2010, la logique de profit s’accentue. Le Mac Pro n’intéresse plus Apple et n’évolue plus. Les mises à jours des softs pros sont de plus en plus rares. FinalCut Pro 10 est remplacé par FinalCut X, sorte de iMovie amélioré perclu de bugs et d’imperfection, du jamais vu chez Apple. Les MacUsers pros sont pris en otage et se plaignent d’être lachés au profit d’un marketing ibidule à courte vue.

    Quelle alternative reste-t’il alors à cette communauté ? Migrer sous Windows ? Pour un MacUser, c’est comme une petite mort :)

    Quand je lis Bootcamp, je dis c’est quoi ce truc ? quel intérêt ? Si on est MacUser on s’en fout velu de Bootcamp. A la limite sur un Hackintosh pour flasher le bios en encore..

    Je dis tout ça pour en venir où ? Simplement que la boucle à l’air de se boucler dans la tête des markeuteux Apple. Peut-être sentent-ils venir la fin de l’hégémonie de l’iphone ? Peut-être rêvent-ils maintenant de revenir en 1997 au temps béni de l’intégration totale voulue par le gourou Steve ? En intégrant aussi un seul Os certainement, comme Pierre l’explique bien dans cet article.

    Mais je crois que Apple désormais fera l’impasse sur les Pros et que la rancune des MacUsers Pro est suffisamment remontée jusqu’à eux. La marque désormais est décrédibilisée professionnellement. Le dernier épisode des failles de sécurité sous High Sierra a entété le clou. Ce serait de l’aveuglement pour Apple de croire qu’il vont à nouveau pouvoir s’appuyer sur cette communauté. En fait il s’en foute complètement je crois..

    Désolé aussi pour le pavé mais le sujet est très inspirant..

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 17 h 58 min

    Moi ça fait bien 6 ans que j’attends ce moment (et il va me falloir encore attendre 2 ans de plus). Fini le lobby Intel et son architecture obsolète x86 !

    En 2020, Apple aura l’occasion de nous montrer de quoi il est capable ! Et j’ai toutes les raisons de penser qu’il sortira le grand jeu : processeur ARM puissant équivalent aux derniers x86 pour une consommation électrique moindre, IA intégrée, un Mac au design nouveau, moderne et ultra-fin, une batterie rechargeable à très haute vitesse, un écran micro-OLED.

    En somme, Apple aurait toutes les cartes en main pour prendre 10 ans d’avance sur ses concurrents, voire même à les détruire sur place (pour Microsoft, ça ne serait qu’une question de temps pour sa mise à mort). Rien que l’effet d’annonce avant-hier a eu des conséquences terribles en bourse. Alors imaginez quand Apple sortira ses 1ers Macs sous ARM !… :)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 18 h 14 min

    @Sopilou

    Oulah…comme tu y vas…

    Si l’info s’avère exacte, ça ne concernera que les portables, qui ne nécessite pas de puissance excessive, car crois moi, la chute de perfs entre Intel et Arm, même optimisée par Apple, se fera sentir.

    Maintenant, vu le taf qu’ils ont fait sur les dernières A11X Bionic, je pense que la vue que l’on a aujourd’hui est biaisée car il faut se projeter dans 2 ans, avec les progrès qu’aura fait Apple sur l’intégration et l’optimisation.

    Mais sois quand même prudent sur tes espérances car on n’et pas prêts de voir du Arm dans nos fixes avant quelques temps…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 18 h 37 min

    @Sopilou:
    “voire même à les détruire sur place (pour Microsoft, ça ne serait qu’une question de temps pour sa mise à mort).”, désolé mais Apple n’est pas marchand d’Armes, ni serial killer !!!

    Honnêtement, le seul qui risque de se faire défoncer,
    c’est malheureusement Apple…
    Ces bénéfices, Apple les fait surtout sur les Smartphones,
    malheureusement pour eux, les Chinois, dont Xiaomi,
    deviennent vraiment très très bon !!!

    Et je doutes qu’Apple change de politique commercial en matière de prix !
    Donc même si Apple incluait toutes les dernières technologies possibles,
    il n’en ferait certainement pas cadeau et resterait très cher !

    Mon dernier bon souvenir d’Apple, c’était l’Apple IIe, une machine ouverte…
    et c’était il y a bien bien longtemps !

    Sans Steve JOBS, je doutes qu’APPLE soit capable de s’en sortir…
    être un visionnaire, c’est une chose,
    mais le pouvoir de décision dans une entreprise en est une autre !

    J’ai fait des centaines d’inventions pour m’amuser,
    mais la majorité des gens sont malheureusement incapable de se projeter…
    Tu pourrait être l’inventeur du smartphone,
    mais sans d’important moyens financiers ou personnes qui croient en toi,
    c’était bon pour l’échec…
    Et au mieux, ton idée serait ‘piratée’ et reprise par d’autres !!!

    En informatique et pour les smartphones, on est sur des technologies matures !
    C’est pourquoi, Tu vois des entreprises comme Xiaomi se faire leurs places,
    sans trop se fatiguer… en proposant le Meilleur rapport Qualité/Prix !

    Apple est sur des marchés matures, c’est pourquoi,
    je penses que ses marges et parts de marché vont s’effondrer…
    Quels sont leurs innovations qui pourraient faire la différence ?
    Personnellement, je n’en connais pas…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 18 h 53 min

    @JeanD

    Fais une capture d’écran de ton dernier post (je dis ça depuis des années aux gens comme toi qui prédisent la mort d’Apple…)

    Faut vraiment être resté dans un bunker quelques années pour oser écrire ça…

    Apple va continuer à croitre, comme il l’a toujours fait ;-)

    Pas avec le smartphone, non (tu crois vraiment qu’en sachant qu’ils génèrent plus des 2/3 de leurs bénèfs en vendant des telephones, ils n’ont pas prévu autre chose…

    En se faisant un vaisseau spatial à plusieurs milliards de dollars?
    (ça doit être par excès de mégalomanie…)

    Essaie d’envoyer un CV à ces débutants qui ne savent pas qu’ils courent à leur perte, sauve les! ;-)

    Sérieusement, fais ta capture, moi je note ton pseudo, on en reparle.

    ps:ça n’enlève en rien les tares d’Apple, c’est juste qu’ils s’en tapent de ce qu’on pense, ils ont leurs idées et ils vont jusqu’au bout, même si plait pas.

    Avec du recul, tu dirais que ça ne leur réussis pas…?

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 19 h 18 min

    Je pense aussi qu’Apple ne tire aucune conclusion de ses expériences, on l’a connu mourant avant l’ipod et l’iphone et rien ne peux -à mon sens- empêcher cette société de se plier à sa culture d’entreprise, quitte à s’enfermer et les clients avec, comme l’écrit si bien Pierre.

    Après bof, tant que je reste libre de choisir ma machine et son OS…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 19 h 43 min

    @dadoo : mourant avant l’ipod et l’iphone, je pense pas. Depuis que Steve Jobs a repris les rênes en 97, Apple a toujours fait des bénéfices et le cours de son action en augmentation constante.
    Après, savoir ce qui se passe dans la tête de Tim Cook et du conseil d’administration de l’entreprise qui a la plus importante capitalisation boursière du monde.
    Tim Cook fait le job, il tient la feuille de route qui est je suppose d’être la première entreprise a atteindre le seuil des 1000 milliards de dollars. Le reste finalement, on s’en fout, même si on doit vendre des cuillères à soupe connectées.
    Pour ce qui est de la vision, on est sans doute bien loin de ce qui se passait dans la tête de Steve Jobs et Steve Wozniak quand ils ont inventé l’Apple I dans leur garage..

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 20 h 37 min

    Alors je suis peut être terre à terre, mais moi ce que ça m’évoque c’est qu’Apple pourrait, avec cette annonce, préparer doucement ses actionnaires à la prochaine acquisition d’un fondeur ARM (Broadcom ?)… (et si ça équipe pas ses futurs laptop, ça contribuera au moins à assécher les sources d’approvisionnement pour ces concurrents dans le domaine du smartphone)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 21 h 28 min

    Meme apple trouve que les x86 coûte chère pour ce que c’est.

    On va dire que apple va sortir toute ces machines en arm avec un port thunderbird sur certaine pour coupler une machine intel en option .
    Tout bénef les marges les mêmes pour des couts en baisse et des marges sur le module supplémentaires.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 21 h 31 min

    @Aldo

    Oui, prédire la fin d’Apple, cela me semble un peu prématuré…

    Tim Cook sait exactement ce qu’il fait, et il le fait très bien.

    Jony Ive a, selon moi, trop de responsabilités, et devrait rester à ce qu’il fait de mieux.

    Mais ceux qui pensent qu’Apple n’innovera plus ne connaissent pas vraiment la politique de la boite…

    Ils ont des tas de trucs dans les cartons mais, à la différence de beaucoup, peuvent se permettre de ne pas les sortir, ou mieux, de les sortir au bon moment, quand le produit et le public sont matures…

    Faudrait être assez naif pour s’imaginer que Jony Ive passe ses journées à peaufiner le look des prochains MBA ou MBP ;-)

    La stagnation des iPhones ces dernières années prouvent qu’ils sont sur autre chose, qui prend du temps, et qui va créer à nouveau une mission avec l’avant smartphone.

    Ils ont racheter une boite spécialisée dans l’hollogramme il y a 5 ou 6 ans.

    C’est pas pour rejouer la scène de Star Wars avec la princesse Leia à mon avis…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 21 h 32 min

    une cission, pas une mission…

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 21 h 35 min

    @Titl2

    Thunderbird, c’est la messagerie.

    Thunderbolt serait plus approprié ;-)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 21 h 43 min

    La puissance des arm Apple dans 2 ans… sera à rapprocher de la puissance des procs Intel de dans 2 ans, elle évoluera aussi (et continue d’evoluer Quoiqu’on en pense, pas seulement en puissance brute mais surtout en rapport puissance / consommation. Donc dans deux ans je doute qu’ils fassent autre chose que du portable en arm (MacBook, ichose).
    Non Apple n’invente plus beaucoup. Ils sont à la traîne et se sont fait grappiller d’enormes parts de marché sur le téléphone aussi. Reste qu’ils sont rentables, et n’ont pas besoin d’etre Numéro un pour être les plus rentable. Ils sont simplement les seuls à faire du Apple, quand tous les autres font la même chose que leurs concurrents.
    Après dire que Microsoft va mourir… j’en doute, en tout cas pas demain. Et je doute que cette annonce les fasse mourir plus vite. Microsoft arrive à faire du très très bon matos aussi, de qualité, tout en restant ouvert (et rentable).
    Non je pense plutôt que la gamme Mac va fusionner avec les iChoses, avec sans doute aussi une migration vers le cloud, à la chromebook. La ca
    Peut faire du sens: plus de gamme pro puissante, portable fluide sans besoin de grosse puissance mais d’autonomie, convergence iOS-macos.
    Bref rien de forcément très sexy, sans le formidable marketing qui ira avec (je suis sûr qu’il arriveraient très bien à vendre maintenant du MacBook arm emulant macos la où Microsoft échouera sans doute avec le always connected, parce que d’aucuns persiteront à trouver ça génial)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 22 h 02 min

    une rumeur qui a pourtant fait mouche en bourse … le 1er avril … http://schrts.co/vV9hNz ; si elle devait se confirmer au fil du temps, je n’aimerai pas avoir de l’Intel dans mon fonds de pension.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 22 h 26 min

    (Note hors sujet : “faire sens” est un anglicisme (to make sense). En français on dit “avoir du sens” : cette idée a du sens.)

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 22 h 29 min

    @didixtrax: La bourse est un excellent moyen de suivre la tech. C’est toujours des réactions mesurées et intelligentes la bourse. c’est pas comme si des sociétés qui ajoutent le mot Blockchain dans leur business ne parvenaient pas a doubler leur valeur en bourse du jour au lendemain.

    Il y a 5 jours le cours d’Intel était à 50.55$, aujourd’hui il est à 49.99$… Olalala !
    Il y a 1 mois l’action Intel était à 49.75$.
    Il y a 3 mois l’action Intel était à 42.50$.
    Il y a 12 mois l’action Intel était à 36.22$.
    Il y a 5 ans l’action Intel était à 20.94$.

    Je crois que les fonds de pension peuvent dormir tranquille. Par contre ceux qui gèrent leur portefeuille sur la base de rumeurs devraient plutôt investir dans la pierre.

    @Blotza: Cela ne reste qu’une rumeur hein… Pas d’affolement. Pour le rapprochement des performances oui,; il faut bien se rendre compte des progrès actuels de tous les acteurs : Qualcomm, Intel et AMD font des efforts et il suffit de regarder du côté des ratios perfs/watts des puces actuelles pour se rendre compte des énormes bonds en avant des divers concepteurs de puces. Apple va de la marge de progression tout comme les autres…

    @Smeablog: L’autorité de la concurrence ne peut pas laisser cela se faire. Si ils avaient voulu (et avoir le feu vert) pour acheter quelqu’un cela aurait été ARM directement plutôt que de laisser Softbank investir. Ils pouvaient monter les enchères bien plus haut.

    @Sopilou: cela fait 6 ans que tu écris qu’Intel est mort également. Un jour tu auras ptet raison, dans 10, 15 ou ptet 50 ans… A force de dire que quelqu’un va mourir, on a toujours raison.

    @Aldo: Je n’ai aucune animosité envers Apple, c’est juste que je ne suis pas client et donc je les connais moins bien que les autres. Après tout ce que j’écris est vrai, Apple aime rien de moins qu’Apple et son fonctionnement est plus proche d’un système autarcique que d’une société ouverte. C’est dans leur ADN et c’est logique mais cela n’empêche pas ce fait d’être remarquable et remarqué.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 23 h 20 min

    @ Pierre : Loin de moi l’idée que ce que tu dis n’est pas vrai. Ton article est juste. Je nuance seulement ton analyse sur le marché Pro, parce que je pense que le divorce est maintenant consommé entre les Pros de l’image, graphisme et vidéo et Apple.

    Il reste bien-sûr pas mal de salles de Prod avec des iMacs. Ca fait quand même plus classe que des Dell, mais pour faire le boulot les inconditionnels de MacOs sont maintenant obligés de migrer vers des solutions tierces type Da Vinci chez Blackmagic et l’ensemble du calcul de rendu est assuré par des cartes graphiques communes au monde Mac et PC. Quant à ceux qui utilisent la suite Adobe ou Avid, ils sont presque tous sur PC maintenant.

    Peut-être qu’on pourra entrevoir sur Mac dans deux ans des solutions hybrides avec une unité centrale sous ARM qui fera uniquement tourner l’OS et tout le calcul sera assuré par des cartes graphiques externes reliées en Thunderbold. C’est possible je suppose ?
    Quel sera le gain pour l’utilisateur ? je vois pas. Est-ce que cela va interesser les Pros ? Je crois pas non plus.Par contre je vois bien l’univers 100% Apple qu’on va essayer de nous vendre.
    Faire croire qu’on peut faire un film de qualité avec un iphone puis monté avec Finalcut Pro X est un leurre, même si Gondry s’en occupe avec le talent qu’on lui connait. Et je crois qu’au final c’est quelque chose qui a irrité les Pros encore davantage, même si son petit film est sympa.

    Répondre
  • 4 avril 2018 - 23 h 33 min

    @julien tu as raison, toutes mes apologies :)

    @pierre oh je ne m’affole pas, bien au contraire

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 0 h 16 min

    @Pierre

    “Apple aime rien de moins qu’Apple et son fonctionnement est plus proche d’un système autarcique que d’une société ouverte”

    C’est ton point de vue (très discutable) mais je pourrais aussi te répondre:

    Dell aime rien de moins que Dell et son fonctionnement est plus proche d’une société sans autres ambitions que de vendre du hard.

    Il faut être prudent et ne pas confondre “se donner les moyens de ses ambitions” et “être un système autarcique”

    Encore une fois, du point de vue du geek (donc complètement biaisé), une société qui veut tout contrôler est avant tout une société qui empêche ses clients d’être libres.

    De mon point de vue (et de celui de millions de personnes, donc bien, bien plus représentatif que celui des geeks…), ceux qui se dirigent vers la pomme, y vont avant tout pour être pris en charge et ne pas avoir à se soucier du reste.

    Si Apple faisait mal son taf, je serais le premier à la ramener, mais force est de constater qu’Apple évite avant tout à un max de non connaisseurs de mettre les mains où il ne faut pas, d’ajouter je ne sais quoi, et ferme par exemple toute possibilité à des lecteurs de cartes sur ses idevices pour ne pas transformer ses produits en poubelles incontrôlables.

    Je suis heureux pour toi et tous ceux qui aiment (et surtout qui maitrisent le fait de) mettre les mains dans le cambouis mais comme pour une bagnole, vous serez toujours une minorité à le vouloir.

    L’immense majorité veut du tout prêt, sans emmerdes, et ça , Apple est souveraine dans le domaine.

    le succès de cette boite ne tient pas (comme on veut le faire croire) à une bande inconditionnelle de boutonneux abrutis ou de bobos friqués.

    Je ne suis ni l’un , ni l’autre, j’ai bientôt 50 balais, je suis sur Mac depuis plus de 25 ans, et à mon grand malheur, après de NOMBREUSES tentatives, je suis toujours prisonnier car ce qu’il y a d’autre ne me convient PAS DU TOUT…

    Donc non, Pierre, Apple n’est pas une société fermée pour les raisons que tu invoques, mais comme tu le dis, tu les connais peu.

    Ils savent exactement ce qu’ils font, pourquoi ils le font, et pourquoi ils ne veulent en aucun cas changer de politique.

    Je me demande combien de personnes passeraient sous Mac s’ils coutaient la moitié de leur prix…

    L’argument de la fermeture, du design avant tout et des tarifs est très facile.

    J’ai un Mac mini de 2012 Quadcore I7, 16G de ram, 2T DD et 256G SSD (pour l’os).

    ça reste un avion de chasse et je n’ai aucune raison d’en changer. Un investissement très long terme donc…

    J’ai un Macbook air I3 128G de 2011 à qui je viens de changer la batterie il ya peu (149€ en Apple store, 0€ de main d’oeuvre au passage…) et qui tourne le feu de dieu, esthétiquement neuf comme à l’achat.Pas prêt de m’en séparer non plus.Un investissement très long terme donc

    J’ai un Ipad pro 12,9 128G avec son stylet, comme j’ai dit plus haut, après 2 ans et demi, batterie à 94% de santé sur BATTERY LIFE, pas prêt d’en changer…Un investissement très long terme donc.

    Il serait très très intéressant que tu me décrives précisément ce qui, dans ces produits cités, te donne l’impression que je sois tributaire d’un emprisonnement et d’un manque d’ouverture.

    Il n’est rien, jamais, que j’ai pu être empêché de faire avec un produit Apple.

    Rien.

    Et j’ai vraiment l’impression, à la différence de ce que pense beaucoup de gens, d’avoir fait de bons investissements dans le temps puisque ces produits sont toujours au top et leur revente, si besoin, reste sur le marché de l’occasion, très forte.

    Pourquoi?

    Ah oui, Par effet de mode…

    Un peu d’honnêteté que diantre! ;-)

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 0 h 30 min
  • 5 avril 2018 - 0 h 53 min

    @cerroni: Etre un système autarcique n’est pas un reproche, c’est un constat. Apple invente son matériel et son software, ce qui n’est pas le cas de Dell qui assemble le materiel des autres et utilise le software des autres. C’est un fait.

    Apple invente son langage avec des mots clé comme “Retina”, manie les superlatifs a n’en plus finir. A tel point que cela finit par agacer même les plus pro-Apple queje cotoie. Apple emploie une syntaxe particulière comme iOS ou iPhone avec des majuscules étranges. C’est un fait.

    Apple vit depuis toujours en enfonçant le nez des concurrents dans leurs défauts et en se moquant de leurs propositions… Le clip qui est publié ici est un bon exemple “On va libérer le x86” sous entendu “ce qui est fait dans les PC avec le x86 c’est nul”. Le plus symptomatique c’est de voir Apple casser du sucre sur des technologies tierces avant de les adopter lui même (Grandes diagonales de smartphones, stylets, etc). C’est également un fait.

    Apple choisi du materiel qui est incompatible avec celui des autres et propose des connecteurs spéciaux, des références spéciales. Quand Dell, puisque tu le cite, permet de remplacer ses composants avec ceux d’autres marques. Quand Dell propose du Linu x ou du Windows pour certaines de ses références. C’est parce que Apple peaufine son matériel et son logiciel ? Sans aucun doute. Mais c’est tout de même un fonctionnement autarcique.

    Apple ne vit et ne réussit que parce que son système entier est tourné sur lui même. Ce n’est pas spécialement un défaut, personne n’est pris en traître, on sait à l’achat que tel soft Apple ne tournera jamais sur PC ou qu’iOS sera incompatible avec une tablette Android. C’est encore un constat.

    tu me parle de contrôle ? Moi je te parle d’autarcie. L’autarcie en économie c’est un système fermé et c’est bien à cela qu’on assiste non ? Apple qui ferait son propre CPU pour ne plus dépendre d’Intel et renforcer son fonctionnement en circuit fermé, Apple achèterait alors à Apple plutôt qu’a Intel. comme il semble vouloir le faire pour ses écrans, ses softs et plein d’autres choses encore. Je n’ai jamais parlé de “contrôle” dans le sens de liberté. Je te parle de contrôle économique… c’est très différent.

    “Apple n’est pas une société fermée pour les raisons que tu invoques” Je n’invoque rien. Invoquer c’est appeler un autre à la rescousse. Je constate sa fermeture materielle et la diminution de ses fournisseurs replacés un à un par… lui même. Je constate des faits documentés. Je n’ai pas dis que c’était une société fermée dans un sens despotique ou sectaire, mais force est de constater qu’Apple veut acheter à Apple de plus en plus de composants au lieu de les acheter à des sociétés tierces. Est-ce un mal ou un bien, je m’en fout. Je ne juge pas ce fait, je le constate.

    Le listing de tes machines est très rigolo et je pourrais te faire le même sur PC mais ce n’est pas mon sujet, je ne vois pas en quoi cela a un rapport avec le sujet ici. Mais quand Apple abandonne PowerVR pour Apple, ça c’est un fait et cela confirme une volonté d’indépendance qui, avec l’ensemble des autres éléments mis bout à bout confirme une volonté de ne dépendre que d’un minimum de fournisseurs tiers : “L’autarcie est un système économique d’un territoire géographiquement défini, d’une région ou d’un État habité par des acteurs économiques qui peuvent suffire à tous leurs besoins et vivre seulement de leurs propres ressources.” C’est la définition de Wikipedia.

    Si on fait le bilan de ces dernières années, Apple devient de plus en plus autonome sur ses ressources : Il lui manque quoi pour fabriquer un iPhone sans passer par un brevet tiers ? Plus grand chose au final. Et si on lit bien son processus on se rend compte que la marque pourrait racheter demain un fabricant de ram, des brevets d’écrans supplémentaires, des brevets radio et quelques autre bidules qui lui manque pour fabriquer ses smartphones en circuit fermé. Il lui resterait des royalties à droite et à gauche mais cela limiterait beaucoup ses dépenses hors de son propre circuit interne.

    “Il serait très très intéressant que tu me décrives précisément ce qui, dans ces produits cités, te donne l’impression que je sois tributaire d’un emprisonnement et d’un manque d’ouverture.”

    Il serait surtout intéressant que tu comprennes mon propos. Mon passage qui te fait tiquer est trop long mais voilà

    “Apple adore Apple. La marque n’aime rien autant que de développer toutes les manières d’améliorer son autarcie. Elle développe ses outils propres, son système, son mode de distribution et même sa propre langue à coup d’adjectifs et d’hyperboles.”

    Ou est-ce que j’ai parlé parlé d’enfermement des utilisateurs ? Jamais de la vie. Le fait que tu te sentes attaqué sur ce point est par contre assez révélateur à mon sens. Tu souffres d’un syndrome lié aux attaques maintes fois répétées. Elles ont sans doute un fond de vrai. Tout simplement parce que le propriétaire d’un Mac ne peut pas quitter son Mac sans perdre son univers logiciel. Que le propriétaire d’un iPad vit la même chose. Un élément que ne ressent pas un propriétaire de PC ou de tablette Android qui change de marque… Mais encore une fois c’est très loin de mon sujet.

    “Un peu d’honnêteté que diantre! ;-)”

    Essaye de lire ce que j’écris avant de mettre en doute mon honnêteté… que tu sois d’accord avec moi ou non, que tu me comprennes ou pas, tu devrais savoir que j’essaye toujours de dire honnêtement ce que je pense des choses. Peut être qu’il serait bon de me relire alors avant de m’accuser d’être malhonnête dans mon propos. C’est toi qui te plantes en beauté dans la compréhension de mon introduction en confondant “autarcie” et je ne sais quoi ? Corée du Nord peut être ? Moi je ne fait que constater les choses car si je connais mal le système informatique Apple, je connais bien ses rouages et mécanismes marketing et de développement.

    @Aldo: Tu ne fait que confirmer ce que pas mal de mes amis pro et vieux utilisateurs de MAC me disent. Leurs machines prennent la poussière et c’est avec un pincement au coeur que ps mal d’entre eux sont passés sur des Workstation Windows faute de relève. Ils se sentent également délaissés par Apple. Comme si le focus se faisait aujourd’hui que sur le mobile au détriment des clients historiques de la marque : Graphistes, maquettistes, Monteurs, musiciens… Un ami me confirmait cela il y a peu “Le marché PC est vraiment dans la panade*, cela se sent quand Apple n’innove plus dedans. On dirait qu’ils ont abandonné le navire”…
    * Il n’a pas vraiment utilisé ce mot la.

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 9 h 18 min

    @Pierre

    J’ai toujours du mal à comprendre ce qui pose un problème dans le fait qu’Apple fasse ce que tu décris.Bref…

    Je décris la liste de mon matos car moi je n’y connais rien et mon matos est toujours au top après tant d’années, c’était pour ca😉

    Tu me feras la même liste avec le même résultat sauf que…toi tu t’y connais et c’est la seule raison de l’état de ton matos.

    Les gens autour de moi (lambda) qui ont du matos de quelques années (Windows ou Android) galèrent toujours.

    Ça ne vient pas du matos mais d’eux.
    Oui mais…

    C’est le but de mon explication.

    Je suis avant tout chez Apple pour cette raison.

    Tu décriras toujours du matériel que tu maîtrises et non du matériel que les gens utilisent.

    L’immense majorité des gens que je côtoie ont des soucis avec leur matos.

    Et ça, ça n’est pas normal.
    Ça, c’est un vrai problème car ce que me décrivent ces gens ne m’est jamais arrivé en 25 ans.

    Quand je me pose sur une station PC chez n’importe qui, je suis pris de sueurs tant la bécane rame, tant elle est vérolée.

    La mienne de 2012 (oui avec SSD) mais jamais nettoyée, jamais aucun anti virus, n’a jamais montré un seul ralentissement et dieu sait si je traîne sur des sites de téléchargement depuis toujours…

    Ça c’est un fait et ce n’est pas normal.

    Ce n’est pas normal qu’on vende à des gens qui ne savent pas utiliser du matos, un matos qui a besoin d’entretien.

    Pas normal puisque qu’Apple propose de ne rien faire et d’avoir le même matos des années plus tard.

    Ça c’est de l’honnêteté que j’aimerais lire (dur ton site ou ailleurs) en contre balancement de la liste longue que tu viens de donner.

    Et pour finir sur Linux (car celle ci est de loin la plus drôle…) sache que les machines Apple font tourner (depuis très longtemps) les 3 systèmes (mac os, Windows et Linux)😉

    Alors que la grande majorité des PC ne peut faire tourner du Linux…

    Je me suis cassé les dents pendant des années à trouver un peu de choix dans un 10″ sous Linux.

    C’est ça que j’attends de lire en plus de ton superbe boulot, par ailleurs quand il s’agit de ne pas causer d’Apple.

    Tu parles trop de forme et pas assez de fond quand il s’agit de cette marque.

    Et trop de la vision geek donc c’est biaisé forcément.

    Car des millions de personnes se retrouvent dans ces produits.

    Et à la différence de Windows, qui est un système employé pas 90% de la planète par non CONNAISSANCE du reste, macOS est utilisé sciemment et volontairement en connaissance de cause.

    Ça fait 25 ans que je fais switcher mes élèves sur Mac et la seule et unique réaction qu’ils ont est celle ci:

    C’est pas possible, comment j’ai pu me faire chier autant d’années avec un PC.

    Ça rejoins ce que je te dis plus haut, y a un soucis dans le produit distribué selon moi…

    En 2018, on devrait pouvoir acheter un PC à la con sans faire des études d’informatique pour en profiter à l’identique 2 ans après…

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 9 h 42 min

    @cerroni:

    Comme déjà dit par ailleurs, Apple a été au début un modèle d’ouverture: Des machines nées dans un garage ne pouvaient que l’être, leurs ports d’extensions étaient là avec un capot qui ne demandait qu’a être soulevé pour les faire évoluer ou simplement pouvoir les réparer.

    Niveau batteries, vu la fixette, je pourrais rétorquer que mon EeePC 901 de fin 2008, bientôt 10 ans et passé depuis longtemps à Linux qui me sert encore quasiment tous les jours, tiens encore 5h00 avec une batterie d’origine qui en tenait alors entre 8 et 9. Et si j’étais tombé sur un moins bon numéro, elle se changeait en 30s. De même que la carte wifi achetée aux US (qui autorise 1W en TX contre 100mW chez nous, sachant qu’elle est aussi plus sensible en RX pour un bilan radio équilibré) qui accroche les hot-spots de manière stable à presque 1km l’avait été. Cela m’a fait économiser des années d’abonnement mobile data pour mon usage occasionnel.

    Mais bon, Asus quoi… Un netbook Acer acheté 2 ans après a vu la sienne changée 2 fois et ce serait à refaire. Ceci dit, au passage, c’était loin de 129€ (moins de la moitié) et 30s aussi.

    Depuis, Apple s’est fermé au point de collectionner les zéro pointés chez i-Fixit… Même quand on pouvait encore ouvrir, les barrettes mémoires étaient par exemple affublées de SPD-Eeprom de config pas au standard Jedec spécialement pour devoir les acheter chez-eux: On en mettait une standard pour ne pas aller se faire entuber à l’Apple Store, la machine ne bootait pas. Ensuite, des Crucial&Co sont fait des versions Apple qui restaient néanmoins plus chères.

    C’est vraiment se foutre du monde.

    Alors il y a certes des clients pour cela (mais pas tant que cela, vu les pdm Mac), qui ne veulent surtout pas apprendre quitte il faut bien le dire à se faire enfler… Mais il eu sans doute été possible de concilier les deux. Ce qu’ils ont choisi de ne pas faire.

    La marque avait rebondie dans le passé grâce à ses aficionados, ce qu’elle n’aura plus à faire comptant désormais sur ses esclaves!

    C’est sans doute l’époque qui veut cela, on facilite tout, développe l’IA (y compris pour conduire des bagnoles qui arrivent à louper des semi-remorques en travers de la route et des piétons malgré leur tétra-chiée de capteurs ouvrant l’obscurité!) car l’intelligence naturelle se raréfie… Je ne me fais donc aucun souci pour eux mais, comment dire: Pas de ça chez moi!

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 04 min

    @yann

    ton EeePC (que j’ai eu aussi, merci Pierre au passage, grace à ton ancien site d’enfer!) est en effet un des modèles excellents de l’époque.

    Dans le monde PC aussi, de nos jours, à part les bécanes pro, les laptops vendus sont de plus en plus vendus fermés, pas autant qu’Apple, ça c’est clair…

    Pour la batterie, sérieusement, changer une batterie de Macbook air 6 ans après et en avoir pour 149€ TTC, je ne sais pas si je me fais enfler, peut-être.

    Pour i-fixit encore une fois, ce sera du raisonnement de geek, quasiment personne ne fait ce que vous faites et pourtant c’est non seulement ce qu’il y a de plus écolo, et surtout ce qui permet une évolution superbe des bécanes.

    Mais ce n’est absolument pas représentatif de ce que les gens veulent puisqu’ils ne savent (ou ne veulent) pas le faire de toute façon…

    Après, ton EeePC de 2008, dans son contexte, reste toujours aussi attractif, mais quoi que tu changes, au bout d’un moment, l’écran et d’autres composants qu’on ne peut faire évoluer, vont rendre ta bécane toujours fonctionnelle mais dépassée.

    Après ça dépend ce qu’on fait avec, je te l’accorde.

    Perso, une bécane en 1024, c’est plus possible, ça pique vraiment les yeux.

    Je prends tout en Full HD minimum maintenant.

    Mais, comme je dis plus haut, Apple a des tares importantes dues à ses choix.

    Mais il reste que ce sont toujours des produits fonctionnels et de qualité.(durable)

    Il en existe de partout désormais, mais Windows pour moi, même 10, teste un frein.

    J’ai des gens autour de moi qui sont passé sur Surface Pro (dernière version) et qui parlent toujours de la même chose depuis des lustres.

    L’OS…

    La bécane est à tomber mais pour moi (et c’est un avis personnel bien sur) la faiblesse restera toujours l’OS, encore une fois, perfectible et pas toujours optimisé, le cul entre 2 chaises au niveau tactile.

    Je rêve d’un hybride qu’Apple ne fera jamais (puisque cannibalisation) et je sais que la Surface Pro EST l’objet ultime.

    Je peux l’acheter mais je ne le ferai pas.

    J’attends encore, une optimisation de la veille, des retours sur la qualité des batteries etc…

    Des points sur lesquels j’ai trop été habitué à du haut niveau.

    Même chez Android, la Lenovo Yoga 2 tab était excellente (très bel écran, pico projecteur etc…) mais j’ai du m’en séparer car la veille était dramatique, l’os buggait, elle m’a planté une fois sur scène…Ce que mon iPad pro n’a jamais fait.

    Tu as vu, je reviens toujours sur l’OS.

    Il y a énormément de bécanes qui me plaisent aujourd’hui mais je n’en achèterai aucune pour l’instant car pas encore au niveau.

    Mais je sais que ça viendra! ;-)

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 11 min

    Finalement, en y repensant et en faisant des plans sur la comète, juste pour se faire plaisir, hein :

    -Tim Cook a parfaitement conscience que le marché du smartphone n’apportera rapidement plus à Apple la manne financière nécessaire. On peut voir dans l’iphone X avec son prix prohibitif une sorte de test pour mesurer jusqu’à quel point les accros de l’iPhone sont capables d’aller. Test finalement négatif et relatif échec commercial. L’arrivé de smartphone chinois de plus en plus compétitifs y est sans doute aussi pour beaucoup.

    -Tim Cook à cours d’idée revient alors sur les mantras du père fondateur et sur sa vision d’un monde fait de petis objets connectés avec la pomme dessus, chacun dédié à une tache spécifique. Pour ça ARM est une solution avec un OS fusionné et surtout comme en 97, on vérouille au max pour totalement maitriser l’intégration Hard&Soft et surtout éviter les clones, les Hacks et les intrus.

    -Tim Cook recompte son joli tas de billets verts, ça lui prend quand même un certain temps. Puis il se dit qu’avec l’appui des ptits gars du marketing, ça pourrait le faire.

    -Tim Cook se rappelle soudain qu’il a un autre gros projet sous le coude, le iCar et appelle sa petite équipe d’ingénieur pour savoir ou ils en sont, parce que quand même, avec Tesla qui prend de l’avance, ça commence à presser. L’ingénieur en chef regarde son iWatch et lui réponds : « En 2020, Patron, promis juré ! »

    -2020.. Bien.. Bien se dit Tim Cook plein de petites pommes dans les yeux..

    @ Cerroni : En tant qu’utilisateur de Mac comme toi depuis très longtemps, je te comprends, mais en même temps je comprends pas tout ce que tu dis et pourquoi tu t’énerves ? Personne ne remet en cause la qualité des produit Apple. Il y a seulement un état de fait : toi comme moi nous sommes prisonniers d’un système qu’on peut qualifié d’autarcique, de fermé, de propriétaire, watever..

    Un coup tu l’avoues, un coup tu le renies, mais c’est un état de fait. Toi comme moi on est macqué à la pomme, on l’a dans la peau et j’imagine que pour toi aussi lancer Windows te file une sorte de blues indescriptible.

    Après on peut soit l’accepter, soit essayer de se débrouiller pour être moins dépendant. Une solution aujourd’hui, c’est le Hackintosh et crois-moi, ça fonctionne du feu de Dieu quand on construit des configs proches de ce que sont les Macs aujourd’hui. Perso j’ai un Hack de 2008 qui tourne toujours comme une horloge, donc faire des configs stables sous MacOs à un prix comparable à un PC, ce n’est pas compliqué. Avec un peu de bidouille, on peut installer MacOs sur quasi n’importe quoi, même sur des mini-PC.

    On vit bien aujourd’hui un paradoxe sous MacOs. Le soft est gratuit, le Hardware n’est plus vérouillé, Apple a quasi abandonné le développement des softs Pro. Aucune vraie décision d’avenir n’est prise et les MacUsers Pros sont en déshérance, attendant le bon vouloir de Tim Cook pour savoir à quelle sauce ils vont être mangé..

    On peut être accro à la pomme, mais conscient de cet état de fait proprement scandaleux. Ce ne sont pas les machines, ni les softs Apple qui sont en cause. Ce sera toujours au top.

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 23 min

    @Aldo

    je ne suis pas en colère…(j’aurais du mal à l’être mais ceci est un autre débat)

    Mais crois-moi sur parole, non seulement je suis serein mais en plus très content du matos que j’ai.

    Je n’ai jamais nié la fermeture d’Apple, j’ai toujours dit que je comprenais la raison pour laquelle il le faisait ;-)

    Hackintosh, je sais bien mais encore une fois, pas besoin perso et surtout pas envie de construire.

    Mon Mac est très rapide et, malgré sa partie graphique faible (son seul défaut) pour mon taf (audio avant tout) mon Quad core I7 déménage encore à fond donc aucun besoin de changer.

    Mais je te rejoins sur le fait d’être prisonnier, pas dans le sens où on n’a pas le choix, c’est avant tout parce que autour, aucune solution ne me convenant, j’ai eu longtemps peur (maintenant partie car la boite est sur les rails) que l’OS disparaisse!!

    C’est pourquoi j’aime leur politique, je trouve justifié les tarifs hauts (je rappelle que les mêmes PC laptops avec les mêmes perfs et la même finition sont dans les mêmes gammes tarifaires ;-), idem pour les smartphones…) et je suis heureux de savoir que cet argent qu’ils perçoivent, me permet de continuer à utiliser ces OS très solides et fiables.

    Mais je suis pour la concurrence et je rêve néanmoins que cette concurrence nous propose la même chose à l’identique.
    (je parle des points forts cités, le reste, la concurrence est là et bien là!)

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 34 min

    @ Cerroni : totalement H.S. : tu utilises quoi comme soft audio ? Logic ? Live ? Reason ? J’ai fait longtemps de la musique sur Mac, mais j’ai laché l’affaire il y a dix ans environ.

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 41 min

    @Aldo
    Logic Pro X avec juste une petite table de mix YAMAHA AG-06 et mon statique dedans ;-)

    Les plugs font le reste.

    ça marche l’enfer…

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 46 min

    Et les mises à jours Logic ? le soft évolue encore ou c rare ?

    Répondre
  • 5 avril 2018 - 10 h 51 min

    Oui assez souvent mais il est très complet tel qu’il est.

    Simple, ergonomique et puissant.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *