Aiptek iBeamBlock, un MiniPC qui empile les fonctions projecteur et batterie

Construit autour d’un moteur technique assez classique, cet Aiptek iBeamBlock propose une autre approche de ce type de machine. Celle d’un empilement d’accessoires qui viennent offrir des fonctions supplémentaires au module de base. Du MiniPC sous Atom de départ, on peut le transformer en vidéo projecteur et lui adjoindre une batterie.

La solution proposée par cet Aiptek iBeamBlock est donc assez originale et rappelle les minimachines de bureau sorties récemment avec un écran. On retrouve, bien sur, ce dispositif un écran tactile capacitif intégré de 4,5 pouces qui permet de le manipuler sans contraintes. Dans le châssis, on retrouve une solution sous ce bon vieil Intel Atom Z3735F conçu au départ pour les tablettes.

Aiptek iBeamBlock

La puce de l’Aiptek iBeamBlock  est donc un quadruple coeur Bay Trail associée à 2 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage de base. Elle fait tourner une solution Windows 10 très classique et offre une connectique pour le moins limitée. Un seul port USB 2.0, du Wifi de type 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0.

En plus de ces fonctions basiques, la solution propose donc un écran 4,5 pouces sur son dos qui permettra de manipuler l’engin sans avoir recours à un accessoire extérieur.

Aiptek iBeamBlock

Mais ce n’est pas tout, la solution propose un système de prises Pogo qui offrent la possibilité d’ajouter des accessoires et de les empiler sous l’engin de base. On peut ainsi associer l’Aiptek iBeamBlock à un pico projecteur DLP propriétaire qui affichera un 1280 x 720 pixels. Un format 16:9 que le constructeur indique comme pouvant atteindre une luminosité de 400 lumens et une lampe ayant une durée de vie de 20.000 heures. Cet accessoire permettra de projeter une image de 100″ avec 2,7 metres de recul. Le projecteur dispose d’une entrrée HDMI pour  accepter les signaux de n’importe quel dispositif en plus de l’entrée vidéo via la prise Pogo.

Aiptek iBeamBlock

Autre ajout possible, une batterie sous la forme d’un bloc qui se positionnera sous la machine. Un module de 450 grammes embarquant 12 000 mAh pour 2 heures d’autonomie en mode projection. De quoi tenir une trop longue réunion n’importe où. La batterie permettra en outre de recharger des appareils externes comme des smartphones ou autre grâce à une prise USB.

Aiptek iBeamBlock

L’ensemble de trois éléments pèsera un peu moins d’un kilo et mesurera 125 mm de large pour 95 cm de profondeur et 90 mm de hauteur. Un engin facilement transportable donc mais qui coûtera relativement cher. Comptez 700$ pour le tout.

Comme d’habitude, le défaut de ce genre de solution est le péché d’orgueil. Celui d’avoir une bonne idée de base mais de l’enfermer dans une solution trop propriétaire. Manque de connectique et de possibilités autonomes, l’engin de base ne pourra pas afficher une diagonale décente sans avoir recours à un projecteur qui ne sera pas parfait dans tous les usages. Une simple sortie HDMI aurait changé la donne. La faiblesse de la connectique est également un défaut majeur, cela transforme cet engin au potentiel intéressant en un unique utilitaire de projection. Autant, pour ce prix, acheter un projecteur classique avec une entrée HDMI, une Chromecast ou une solution DLNA  et se servir de son smartphone, de sa tablette ou de son PC habituel. Dommage.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 20 juillet 2016 - 23 h 16 min

    […] via MiniMachines […]

  • 20 juillet 2016 - 23 h 48 min

    […] via MiniMachines […]

  • 21 juillet 2016 - 19 h 07 min

    L’idée est excellente, dommage en effet que la réalisation ne l’est pas entièrement. Avec l’appareil posé à coté du canapé plus une application comme molotov.tv et on a un videoprojecteur qui se pilote au doigt. :)

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *