Acer Switch 5 : Un concurrent de la Surface avec 12″ 2160 x 1440 pixels à partir de 999€

L’Acer Switch 5 ne cache pas son ambition de venir chatouiller Microsoft sur le terrain haut de gamme des 2 en 1 de ses Surface. La nouvelle solution de la marque Taïwanaise a beaucoup d’atouts pour elle, à commencer par la capacité de la marque de proposer de nombreuses variations.

L’Acer Switch 5 est une solution 12 pouces qui affiche via une dalle au format 3:2 en 2160 x 1440 pixels. Elle emploie une dalle IPS tactile qui proposera également le support d’un stylet pour la prise de note avec Windows Ink.

Acer Switch 5

Autre détail très Microsoftien, l’intégration sur la tranche de la machine d’un bouton de démarrage qui propose la  détection d’empreintes pour activer la fonction Windows Hello afin de réveiller la tablette.

L’Acer Switch 5 embarquera une assez large gamme de processeurs puisque des puces Intel Core i7 pourront être intégrées dans la tablette, un gage de performances intéressant sur ce type de produit même si la facture devrait en subir d’assez fortes conséquences. Le stockage grimpera, quant à lui, jusqu’à 512 Go grâce à un SSD au format PCIe et la mémoire vive pourra atteindre 8 Go de DDR3L.

Les versions core i7, comme les solutions moins performantes, bénéficieront toutes d’un fonctionnement absolument inaudible. Pas de ventilateur pour refroidir les circuits de la Acer Switch 5. La marque fait confiance à son système LiquidLoop. Un caloduc intégré dans la carcasse de la partie tablette qui permet de dissiper la chaleur émise par le processeur sans avoir recours à une ventilation.

Acer indique une dizaine d’heures d’autonomie pour sa tablette, un chiffre qu’il faudra vérifier car avec l’emploi de ce type de puces et un affichage de ce gabarit, les autonomies ont tendance à vite s’effondrer dans le monde réel.

Acer Switch 5

Le design global rappelle les productions précédentes de la marque avec une béquille en forme de U qui permet à la tablette sa station debout et un dock amovible proposant un clavier rétroéclairé avec une course de touche confortable de 1.4 mm. Il offre également une attache pour le stylet actif Acer Pen offrant 1024 niveaux de pression. L’ouverture de la béquille permet une inclinaison allant jusqu’à 165° pour des usages confortables et ergonomiques du dispositif.

La marque a fait le détail de la maigre connectique de cet Acer Switch 5 et c’est plutôt classique : On retrouve ainsi un USB 3.1 Type-C, un port USB 3.1 classique et un port jack audio 3.5 mm. C’est peu mais Acer proposera un accessoire supplémentaire pour exploiter l’USB Type-C en tant que sortie vidéo DisplayPort ou  HDMI, ajoutera deux ports USB 3.1 Type-C et trois USB 3.0. Une sortie casque et une entrée micro seront également intégrés à ce dispositif. Deux webcams sont également disponibles et, bien entendu, l’engin disposera d’un wifi 802.11AC et du Bluetooth.

Acer Switch 5

 

L’Acer Switch 5 devrait apparaître en Europe en Juillet face à une Microsoft Surface qui truste de belles parts de marché sur ce segment du 2 en 1 haut de gamme. Difficile de savoir comment le marché réagira face à ces engins, une chose est sure, la différence de prix devrait être assez forte à l’avantage d’Acer. Avec un tarif de base sous les 1000€ et le marketing de la marque,on  peut s’attendre à de belles surprises.

7 commentaires sur ce sujet.
  • 27 avril 2017 - 21 h 42 min

    un dock de prévu?

    Répondre
  • LN
    27 avril 2017 - 22 h 49 min

    Cette différence de bordure à gauche et à droite me perturbe. Cela fait partie du design ou est-ce une contrainte technique, liée au caloduc par exemple? Le fanless est très appréciable!

    Répondre
  • 27 avril 2017 - 22 h 52 min

    @tacrolimus: Aucune idée mais bon les docks deviennent plus courants en USB Type-C.

    @LN: Tiens j’avais même pas fait gaffe !

    Répondre
  • 27 avril 2017 - 23 h 50 min

    @LN: à mon avis c’est le prix a payer pour avoir la place de caler un USB plein format sur la tranche…

    Répondre
  • 28 avril 2017 - 11 h 24 min

    La faute à la prise jack. ;)
    D’ailleurs pour le Switch 3, la prise jack a été déplacé vers le haut coté gauche.
    Et les boutons sur le dessus sont beaucoup plus pratique, moins de risque d’éteindre accidentellement la machine en branchant un périphérique USB.

    Possédant le Switch Alpha 12, je conseille vivement d’éviter les I7 (purement marketing).
    Vous n’arriverez pas à exploiter leurs puissances de toute façon.
    Même l’I5 est très limite et ne peut être exploité à fond que pendant un certain temps.
    L’I3 me semble le plus intéressant, le turbo boost des I5 et I7 n’apportant pas grand chose de mon point de vue.
    Le problème est qu’il n’y a pas d’I3 avec 8Go de RAM et 256Go de SSD. ^^

    Répondre
  • 28 avril 2017 - 14 h 02 min

    J’ai eu (peu de temps!) une switch Alpha 12 en I5, 8Go RAM, 256Go de SSD. le moins que l’on puisse dire, c’est que celà chauffe! La première a tenu 1 semaine, avec une autonomie catastrophique. Remplacée par une neuve qui a piqué un coup de chauffe et fait se decoller le fond arrière…Après ces 2 expériences, je suis parti sur une surface dans la même config. Et l’on comprend pourquoi il y a un ventilateur!

    jespère que ces nouveaux modèles bénéficieront des meilleurs perfomances thermiques des nouvelles puces…

    Répondre
  • 28 avril 2017 - 14 h 42 min

    @Eric: Aucune chance qu’il y ait une quelconque évolution de ce coté.
    Oui l’appareil chauffe car la gestion du contrôle de la température est loin d’être cohérente…
    Même le mode économie d’énergie par défaut autorise le processeur à dissiper 25W, ce qui est aberrant.
    Cette hybride n’est pas apte à dissiper les 15W/25W des I5 et I7.
    Je le savais très bien au moment de l’achat… il faut donc imposer soit même des limites de fréquence CPU.
    Il est clair qu’utiliser cette machine intensivement sans contrôle de la température est suicidaire.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *