UP Core, une version ultra-compacte de la carte UP sous Atom X5-Z8350 (MAJ)

Alerte générale ! La UP Core pourrait bien être une solution d’intégration hyper pratique pour tout un tas d’usages. La carte n’est rien d’autre qu’une version ultra compacte de la UP Board sortie l’année dernière. Avec un Atom X5-Z8530, elle devrait autoriser la création de machines minimalistes.

Mise à jour au 05/06/17 pour le début du financement participatif de la carte : La UP Core est désormais lancée en financement participatif sur Kickstarter sous trois tarifs : 1 Go de mémoire vive et 16 Go de eMMC pour 69€, 2 Go de DDR3L 32 Go de stockage pour 85€ et 129€ pourla version 4Go et 64 Go.

UP Core

Cette carte UP Core de base propose un panel complet de fonctions classiques mais également un connecteur 100 broches qui permet d’ajouter des cartes d’extension de manière a augmenter ses capacités.

UP Core

La carte UP Core peut ainsi recevoir plusieurs cartes les unes par dessus les autres pour augmenter ses services. L’idée est de fournir une base suffisante pour faire tourner un Windows un linux ou un Android très correctement et de spécialiser ensuite la carte suivant ses usages en rajoutant des options façon couteau Suisse. On pourra par exemple créer un système proposant plusieurs sorties RJ45 Gigabit.

UP Core

Pour le moment deux cartes d’extensions ont été dévoilées : La première baptisée BRKH01 propose un Ethernet Gigabit, de l’USB 3.0 via une liaison PCI-express.

UP Core

La seconde, la BRKL01, propose un débit moins rapide adapté à ses options puisqu’on y retrouve un des sorties RS-232, I2C, I2S et GPIO.

La beauté du système est que l’on peut choisir soit l’une des deux cartes d’extension, soit empiler les trois l’une sur l’autre de manière a créer une véritable mini solution combinant l’ensemble des services.

UP Core

Il faudra respecter un ordre d’empilement en plaçant en premier la plus lente des cartes puis la plus rapide et enfin la UP Core.

Minimachines.net

Il sera possible de combiner jusqu’à 3 cartes d’extensions par UP Core et la meilleure des nouvelles est que les schémas et sources nécessaires à la création de cartes d’extensions seront public de manière a pouvoir imaginer des cartes sur mesures.

Billet d’origine du 20 Mars 2017 : La nouvelle carte UP Core d’Aaeon est une version réduite de la UP Board, une solution déjà ultracompacte sortie l’année dernière. Elle embarque tout le matériel pour construire un MiniPC digne de ce nom. Un processeur, de la mémoire, du stockage, et une connexion Wifi dans un format de 6.6 cm sur 5.65 cm.

 

AAeon UP Core

La carte UP Core de base sera bientôt lancée via un financement participatif sur Kickstarter, elle devrait être vendue 69$ avant d’être ensuite commercialisée normalement à 89$. Elle sera donc construite autour d’une solution Cherry Trail intel Atom x5 Z8350 accompagnée d’une base de 1 Go de mémoire vive DDR3L et de 16 Go de stockage en eMMC.

AAeon UP Core

Des versions plus évoluées seront également disponibles pour augmenter les capacités de ces derniers composants. On aura ainsi des solutions avec 2 ou 4 Go de mémoire vive et des stockages eMMC pouvant grimper à 32 ou 64 Go. De quoi commencer à construire des machines capables de piloter de nombreux systèmes très correctement.

Minimachines.net

Avec 66 mm de large pour 56.5 mm de profondeur, la carte est plus compacte qu’une Raspberry Pi. Des dimensions qui ne lui permettent malheureusement plus de conserver un port Ethernet, même si il sera possible de compenser cela par son port USB 3.0. Avec un hub USB 3.0 comprenant des sorties et un chipset Ethernet, on se retrouve avec une solution des plus intéressantes au vu du format proposé. La carte proposera un wifi de type 802.11 b/g/n et du Bluetooth 4.0 nativement. Un port d’antenne est soudé à la carte pour pouvoir déporter celle-ci n’importe où.

Minimachines.net

Le processeur Intel Atom x5 Z8350 Cherry Trail, un quadruple coeur cadencé de 1.44 et 1.84 GHz associé à un chipset graphique Intel HD 400 est identique à celui de la carte de la marque, une solution aux capacités éprouvées qui pourra afficher sur un écran externe via sa sortie HDMI 1.4b et un embedded DiplayPort. On note que la carte dispose d’un port d’alimentation pour un ventilateur qui pourra coiffer le processeur. Cette option est à envisager dans certains boîtiers ultra compacts mais des solutions de dissipateurs passifs peuvent également être envisagées.

Minimachines.net

Un connecteur permettra, en outre, d’ajouter un UART et  deux ports USB 2.0 supplémentaires et de les déporter via une nappe. Enfin, un MIPI CSI permettra de piloter deux cameras. L’alimentation se fera en 5 Volts part un jack classique. Une horloge pourra être maintenue en branchant une batterie sur l’appareil.

AAeon UP Board

La UP Board sortie l’année dernière, même coeur mais un poil plus grande avec plus de connectique

La UP Core n’a pas les fameuses 40 broches compatibles avec le format Raspberry Pi, à la place Aaeon a choisi un connecteur propriétaire de 100 pins qui est censé être compatible avec le format HAT40. La marque va proposer des cartes d’extensions pouvant tirer parti de ce port tout en publiant le détail de ses caractéristiques afin d’encourager la créations de cartes tierces.

La marque compte ré-utiliser son réseau lancé avec la UP Board et ainsi proposer sur son site des informations à destination des hackers. La solution sera compatible avec la plupart des distributions Linux. Elle sera proposée sous Ubuntu, ubilinux et Yocto Linux. Des versions Android et Windows 10 IoT seront également envisageables. Il sera évidemment également possible d’installer Windows 10 sur la carte.

Source : LinuxGizmo.

Merci @fix_qc pour l’info

11 commentaires sur ce sujet.
  • 20 mars 2017 - 14 h 04 min

    J’étais très intéressé par la UP mais les taxes et frais d’envoi sont simplement hallucinant!!! Quel dommage

    Répondre
  • 20 mars 2017 - 14 h 28 min

    @jergo: Oui, c’est mal distribué… Comme souvent.

    Répondre
  • 20 mars 2017 - 15 h 29 min

    Trop tard, j’ai acheté le Z83II à 76€ sur gearbest. Mais va valoir un poil chipoter pour mettre un linux dessus…
    Cette solution UP est pas mal pensée, mais en effet comme jergo je m’étais renseigné mais à part un envoi groupé… Et encore pour avec du 2Go RAM et eeprom 32go il faudra payer plus cher que les 69$ ou 89$…
    Au final bien cher je pense.
    Je préfère tenter le boot usb sur le z83II en bios uefi 64bits et le gral serait de pouvoir écraser proprement l’eeprom (méthode qui m’est encore inconnue, c’est peut-être installable comme un simple ssd sata sur un x86 ?)

    Répondre
  • 5 juin 2017 - 14 h 02 min

    C’est moi où les performances de ces minis board stagnent depuis qq années ?

    J’ai acheté un petit 11′ acer il y a 2 ans pour 230€ : celeron N3150, 2Go/32Go. On est pas sur le même produit mais pour des tarifs entre 150/200€ on pourrait espérer mieux qu’un simple atom non ?

    Et sinon Pierre, tu as déjà regardé un peu du côté de Flint OS ? C’est hyper prometteur et ils bossent bcp dessus ! :https://flintos.io

    Répondre
  • 5 juin 2017 - 14 h 28 min

    @Heisenzoidberg: J’ai pas été voir depuis une éternité, je vais jeter un oeil ! Merci !

    Répondre
  • 5 juin 2017 - 14 h 36 min

    @Heisenzoidberg: Sinon pour le ratio perfs/prix c’est pas forcément le calcul recherché ici. Le 11″ sera difficilement intégrable dans un projet :)

    Répondre
  • 5 juin 2017 - 15 h 17 min

    Heisenzoidberg tonn flintOS il est open source ou pas…?

    Répondre
  • 5 juin 2017 - 16 h 10 min

    @haze:

    Oui, mais basé sur Chromium OS (donc plus ou moins chrome os) donc obligé de passer par Chrome, le Chrome store ou le play store prochainement (dû moins pour faire autre chose que surfer sur internet).
    Donc ce n’est pas une distri linux polyvalente, ce n’est pas le but, mais en terme de productivité et de sécurité Chrome OS/Flint semble être extra.

    J’ai vraiment hâte que l’on ai plus de modèle dispos (des chromebook), car quand on regarde ce qui se fait de l’autre côté de l’Atlantique ça fait envie :)

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 12 h 16 min

    Sympa de pouvoir se faire une solution intégrant 2 Go de RAM et 32 Go de stockage sous Android .
    Perso ,je trouve la solution 4 Go avec 64 Go peut intéressante face a un VORKE qui offre la possibilité d’intégré un disque dur dans le boitier .

    Je pense que ce type de solution a un avenir moyennant quelques modification ,il me semble que standardiser le port d’extensions pour que tous fabricants annexes puisse offrir cartes filles par exemple .

    Faire du RASPBERRY PI nécessite aussi un suivi de produit et une communauté . La base INTEL offre un bon suivi matériels et logiciels reste a faire de cette carte une solution différente d’un bête PC .

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 20 h 24 min

    question : comment mettre 4Go de ram dans le truc alors que sur la fiche du processeur intel il indique qu’on ne peut dépasser 2Go

    ???

    fake ???

    Répondre
  • 6 juin 2017 - 21 h 56 min

    @leclerc: Il doit y avoir une trentaine de références de grandes marques sous Atom X5 avec 4 Go de ram et une centaine de noname. c’est une limitation un peu bidon pour “différencier” les gammes.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *