Microsoft Surface Portable : Vers un irréparable futur ?

Microsoft a demandé à Donald Trump de ne pas quitter l’accord de Paris, comme d’autres sociétés High-Tech US, l’éditeur et fabricant a conscience du problème de réchauffement climatique et a donc fait part de son inquiétude à revenir en arrière sur ce point. D’un autre côté, Microsoft s’embarrasse moins d’écologie concernant ses propres produits.

Ifixit, le site web qui note la facilité d’accès aux composants des machines afin de pouvoir les réparer, les “fixer”, en cas de panne, vient de noter le nouveau Surface portable. Un engin qui pourrait entraîner à sa suite de nombreuses productions concurrentes comme l’a fait la Surface sur le marché des tablettes.

Et la note donnée par Ifixit n’est pas bonne. 0/10 seulement. Sachant que pour avoir 0/10, il faut à peu près avoir le design d’une pierre. 0/10 cela veut dire qu’au delà de la période de garantie offerte par la marque ou par la loi, et donc 1 an aux US et 2 ans en France, l’appareil sera bon à mettre à la poubelle.

La vidéo ci-dessus est édifiante, elle montre que de A à Z, l’appareil est une plaie à désosser. Et quand bien même on arriverait à accéder à ses composants, son état une fois remis en place serait catastrophique. Le revêtement en Alcantara par exemple est utilisé comme protection de la carcasse en plastique et pour l’ouvrir il faudra le détériorer totalement.

Minimachines.net

La batterie, un des points faibles de ces machines puisque le nombre de cycles avant une détérioration importante des performances en autonomie, est connu dès la sortie d’usine de l’engin. Cette batterie est non seulement difficile à atteindre puisqu’il faut d’abord accéder et déconnecter de nombreux éléments, mais elle est en plus collée au châssis. La décoller en employant de la chaleur pulsée est donc risqué : cela fera chauffer la batterie mais n’empêche pas de la plier ce qui peut s’avérer dangereux. Le clavier est collé aux composants et pour séparer les deux, Microsoft a rajouté une protection thermique sur les différents éléments ce qui rend leur accès encore plus compliqué.

Minimachines.net

Si le surface Book avait écopé d’une note catastrophique avec 1/10, le nouveau Surface Portable est donc pire avec son 0/10. Le commentaire final d’Ifixit est clair : “C’est une monstruosité remplie de colle. Il n’y a rien qu’il soit possible de mettre à jour ou de durable, et il est littéralement impossible de l’ouvrir sans le détruire”.

Étonnant de la part d’une société comme Microsoft qui presse son gouvernement de respecter les accords de Paris pour protéger la planète d’un côté et qui produits des millions de machines irréparables qui vont finir par polluer la même planète de l’autre.

C’est un des pendants de la mode actuelle qui cherche à tout prix à proposer des machines les plus fines possibles : cela va contre l’usage de ces engins puisqu’elles ont en général des connectiques minimalistes qu’il faut compenser en achetant des adaptateurs supplémentaires que l’on devra transporter. Mais c’est en plus une véritable épée de Damoclès technique car en cas de panne il y a très peu de chance que l’on puisse faire quoi que ce soit pour récupérer sa machine.

Minimachines.net

En jaune le stockage, en orange, la mémoire vive : mise à jour ? quelle mise à jour ?

Pendant la période de garantie, cela veut dire que les données internes seront probablement perdues et, peut être pires, confiées à un tiers sans que l’on puisse rien y faire. Si votre batterie tombe en panne, vous renverrez un ordinateur fonctionnel avec toutes vos données à Microsoft pour qu’ils tentent de le réparer, ce qui sous entend qu’à un moment un technicien pourra consulter vos données. Hors de question pour certains métiers. Au delà de la garantie, soit au bout de deux ans et un jour en France, votre investissement pourra devenir totalement inexploitable sans que vous ne puissiez rien faire pour le remettre d’aplomb. au contraire d’un portable un peu plus épais et aux composants accessibles, le Surface Portable ne contient aucune pièce réparable : La mémoire vive et le stockage sont des composants soudés à la carte mère.

Le futur de l’informatique se dirige dans cette voie, celle des smartphones, alors qu’elle n’en a pas besoin. C’est juste un bon moyen pour l’industrie de s’assurer un bon taux de renouvellement. Il est facile de remettre à neuf et de faire durer un vieux portable d’occasion : changer la batterie par un modèle compatible neuf, augmenter la mémoire vive, remplacer un vieux disque dur par un SSD et voilà votre engin reparti pour un tour. Avec le futur que nous prépare Microsoft comme la plupart des autres constructeurs, les engins vont forcément tomber en panne au bout d’un certain temps. Et même si tout va bien, la chimie de la batterie s’affaiblira quoi qu’il arrive. Rendant l’autonomie de l’engin inexploitable au quotidien avec quelques heures seulement.

La décharge d’Agbogbloshie, là où échouent les machines en panne et irréparables…

Ainsi les constructeurs peuvent plancher sur un remplacement au bout de 3 ou 4 ans de chaque machine vendue. Alors que la tendance de fond est de conserver ses engins plus longtemps, tout simplement parce que leurs performances sont suffisantes, avec un peu de rajout de mémoire ou de stockage, pour durer le double.

Sacrifier la planète en envoyant à la benne des machines autrefois réparables pour s’assurer de meilleurs ventes tout en forçant la main vers une finesse pas forcément utile, ce n’est pas ce qu’il y a de plus cohérent avec une vision écologiste de ce business.

 

29 commentaires sur ce sujet.
  • 19 juin 2017 - 12 h 36 min

    Faites ce que je dis pas ce que je fais…..
    Ce serai bien la devise de microsoft et des autresconstructeurs…

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 12 h 36 min

    C’est sûr que Microsoft, non réellement rien à foutre de l’écologie !!!

    Ils sont comme APPLE…

    Oui, dans la théorie marketing,
    et non, dans la réalité de la conception…

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 12 h 47 min

    Merci pour l’article Pierre.

    Lire le livre ou voir le film “Demain”…

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 12 h 59 min

    @ Marsou

    C’est la devise de tout les soi disant “écologistes” que j’ai croisé.

    Pou faire la morale aux autres, une grande gueule ils ont. Et ils aiment pas qu’on leur demande pourquoi ils ont pris l’avion plutôt que la brasse coulée pour partir en vacances à l’autre bout du monde.

    C’est comme dire qu’on est humaniste, ca fait bien en réunion de famille mais de là à accueillir un migrant, faut pas pousser pépère dans les bégonias !

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 14 h 40 min

    Écologiquement c’est une catastrophe
    Économiquement c’est au détriment du consommateur

    Plusieurs choses à fuir :
    Les chassis difficiles ou impossibles à ouvrir, ou qui n’ont pas de trappes
    Les mémoires vives soudées
    Les eMMC (durée de vie ridicule comparé à un SSD) qui sont forcément soudées
    Les SSD soudés
    Les batteries intégrées et non échangeables
    Les éléments d’usures comme les claviers ou touchpads qui sont soudés au chassis chez certains constructeurs.
    Bref merci à eux pour l’informatique “kleenex”.

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 14 h 52 min

    C’est exactement l’opposé de ce que je recherche.
    Je tape ce message sur un déja vieux HP Elitebook 2560p de 2012, que je peux ouvrir à mains nues et retirer 50% des composants sans outils. Avec le mini tournevis que j’ai dans mon sac, voir mon couteau suisse, je peux enlever et changer le CPU en moins de 3 minutes.
    Evidemment, il n’est pas aussi fin que le Surface, mais il est durable.
    Pour sauver la face, Microsoft doit au moins mettre sur pied un circuit propre de recyclage de ce genre de machine.

    Maintenant, le haut de gamme comme le bas de gamme c’est du jetable, hormis quelques PC professionnels dont les composants sont accessibles.

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 15 h 19 min

    en même temps, Ms et ces surfaces, c’est pas une surprise

    oui, l’occaz est mieux et l’offre est suffisante

    ce qu’il faudrait, c’est qu’un constructeur se sortent les doigts et ose
    ça plaira ni à MS et intel ?
    bah on refait le coup du netbook

    linux (et c’est “prêt” maintenant, dual boot ou pas après coup) et AMD (prêt aussi et convaincant maintenant) si intel fait chier

    là, les “restrictions” wintel, y a pu
    et on écoute le client !!!

    sinon, comme beaucoup (qui savent et conseillent), direction l’occaz

    @PhiliP:
    j’ai adoré ce com
    le coup de l’empreinte carbone des vacances en avion qui ruine (et bien largement) toute l’année “d’effort” par rapport à “d’autre” que “certains” critiquent et regardent de haut, je l’ai fait un paquet de fois
    inutile de dire que je le fais plus si je veus encore pouvoir avoir un carnet d’adresse pro…
    mais bon sang que c’est vrai !
    (à faire si les gens chez qui vous êtes vous saoulent et que vous vous plus jamais les revoir. effet garantie)

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 15 h 46 min

    Bien dit ! Bravo Pierre !

    Je ne me targue pas d’être écolo, loin de là, mais mes PC et téléphones je les garde 5 ans en moyenne… c’est du bon sens… (mais pour les smartphones l’obsolescence prog est un vrai soucis).

    Mon prochain PC sera une bonne occaze… et pour le tel, pourquoi pas fairphone ou autres modulables ?

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 17 h 52 min

    Très bon article, merci.

    Pour que cela s’arrête c’est pas si compliqué : NE PLUS ACHETER CES PRODUITS non réparable / upgradable hardware.. quand on peux éviter…(pas le choix pour les smartphone)
    Si ces machines ne se vendent pas, ils arretrons d’en produire..
    Le problème c’est que les gens ne sont pas cohérent…
    Ils veulent être écolo mais ne pense pas a ce genre de “détails” et change de smartphone tous les ans par exemple…
    Ils ne veulent pas de la loi travail El Khomri mais vote Macron…
    Je suis écolo mais je roule en gros 4×4 diesel …
    #schizophrène

    Trop de gens vivent avec des œillères.. ne pense qu’a leur petite vie..

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 18 h 12 min

    @Marsou: Exactement, et c’est ce qui m’écœure chez l’industrie en général. Après être passé par la case “plus c’est fin, mieux c’est” durant ma jeunesse, j’ai rapidement compris qu’une petite tour, c’est bien plus écologique. J’ai actuellement un NUC qui a déjà quelques années (4 ans environs), suite à une erreur de jeunesse du marketing “tout petit”… et dont le processeur est soudé !
    Je peux le mettre dans un boiter fanless, mais hormis ça, la mémoire vive et le SSD, le ne peux pas “l’upgrader” pour en faire une nouvelle génération. Ce que je veux pourtant faire aujourd’hui.

    Je regrette de ne pas avoir acheté un boitier Mini-ITX qu’il serait possible de changer lui-même ou bien d’y changer carrément le processeur, la carte graphique, l’alim, un ventilo, en plus des classiques SSD, mémoire-vive… quand j’en ressentirais uniquement le besoin, composant par composant, plutôt que le tout d’un coup.

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 18 h 36 min

    À l’opposé , Why! Open Computing propose des ordi réparables (mais moches :-/) livré avec Ubuntu.

    La classe totale !

    Répondre
  • Max
    19 juin 2017 - 19 h 00 min

    Faudrait passer à un autre système : la location de matériel.

    Vous verrez si les constructeurs voudront remplacer chaque année une machine en location.

    Ou il faudrait intégrer dans le prix de vente, le prix du recyclage comme ça on verra qui survivra à cette augmentation.

    Les lobbys ne voient que leurs intérêts et n’ont rien à faire de la planète.

    PS : J’ai un réfrigérateur qui a plus de 50 ans et qui fonctionne toujours (joints nickels, étagères ok), comment expliquer qu’un frigo moderne dure moins de 5 ans ?

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 05 min

    Hum, étant dans la conception électronique, ce genre d’article sur “l’obsolescence programmée” me hérisse toujours un peu le poil.

    On y occulte toujours la responsabilité du client. L’objectif de microsoft, apple et autres constructeurs de matériel difficilement réparable à prix d’or, c’est de vendre le plus et donc de répondre aux attentes client! Il y a qu’à voir ce qui s’est passé sur le Bio en supermarché. Depuis qu’elles ont vu que ça se vendait, les chaines de supermarchés ont même leur propre marques alors qu’ils ne se gênaient pas pour vendre les pires saloperies (et ils ne se genent toujours pas d’ailleurs, ça se vend :D )! Coté informatique c’est pareil. Si les machines un peu plus épaisses mais maintenables se vendaient mieux que les macbook ou les surface, les fabricants proposeraient des grosses machines maintenables (du genre du projet ara)!

    Je suis d’accord avec votre analyse qui dit que ce n’est pas la bonne voie à prendre (bien que pour ma part, j’avoue une tendance à la surconsommation pour les smartphones par exemple), mais je ne pense pas que c’est en déresponsabilisant le client de la sorte que ça changera.

    Sans animosité aucune, j’ai malgré ça apprécié l’article!

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 18 min

    @Stéphane: Je suis parfaitement d’accord mais je pense avoir fait ma part dans le passé et la faire au quotidien concernant les effets de bords négatifs de cette course à la finesse sur les portables.

    Ok le client est responsable de ses achats mais quel choix a t-il ? Combien d’entre nous seraient ravis d’acheter un engin avec une batterie amovible externe comme c’était la norme il y a seulement quelques années ? Combien apprécieraient l présence d’une trappe d’accès sous leur portable pour changer ram, wifi ou SSD facilement ? Je pense qu’on est assez nombreux mais que nous n’avons simplement pas le choix…

    Le truc en ce moment c’est qu’il ya un bras de fer terrible : D’un côté une industrie qui pousse dans cette consommation d’engin jetables… et de l’autre des acheteurs qui font durer leur materiel le plus possible parce que rien ne les intéresse vraiment dans le neuf, cela ne correspond pas à leurs besoins.

    Reste à savoir qui va gagner le bras de fer :
    -Les industriels qui vont tenir jusqu’à ce que les clients n’aient plus le choix et re-investissent suite à une panne (pour le moment ils ont tenu le coup grâce à des investissements tablettes/smartphones/occasion)

    -Les clients qui vont tenir jusqu’à ce que les marques proposent à nouveaux des machines upgradables et qui pourront durer.

    Il n’ y a qu’a voir le nombre de particuliers qui se tournent vers les PC “pro” et l’occasion pour comprendre a quel point ce bras de fer est engagé.

    Enfin, puisque tu parles des clients, je ne comprend pas que ce billet te hérisse le poil puisque j’estime que mon boulot est d’expliquer la situation au public justement. A lui de prendre ses responsabilités et de comprendre les enjeux que ses choix vont provoquer. les clients ne peuvent pas prendre en compte les effets de leurs choix si ce genre de billet n’existe pas. :)

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 31 min

    @Pierre Lecourt: Ben je suis peut être pas très au fait, mais sur LDLC il me semble y avoir quelques portables accessibles en terme de réparation quand même. Peut être pas autant qu’à l’age d’or du tout démontable, mais finalement, ça reflète peut être la proportion de clients que ça intéresse. C’est pas représentatif de grand chose, mais par exemple, dans mon entourage je connais personne qui a laché 100 euros minimum pour changer une batterie de laptop (même pas moi sur mon vieux lenovo de 2011 alors que je passe beaucoup de temps dessus). Je ne compte plus aussi le nombre de personnes qui gardent leur smartphone avec une vitre pétée jusqu’au changement plutôt que de le faire soi même ou de le faire faire (parce que mettre 60 euros gros minimum pour changer une vitre sur un wiko à 100 balles, c’est pas évident).

    Après, le “hérissage de poil” est léger hein, c’est à force de discuter avec des personnes qui remettent toute la responsabilité de ce désastre écologique sur les concepteurs que ça a fait déborder le vase, c’est tout :D

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 51 min

    @Stéphane: perso, je suis mini itx à donf depuis plus de 10 ans
    aucun regret

    pour les pc, occaz (des batteries lenovo, j’en ai fait racheter un paquet)
    les kéké qui tournent avec une vitre de portable hs autour de moi, c’est plutôt sur des apple que des wiko (micro de mXXXX en communication)

    pour mes telephones, un firefox os parfait pour mon usage (avec batterie qui se change) et un xiaomi redmi 1S parfait en pro (avec batterie amovible aussi)

    pas près de changer ça

    mon tomtom est tombé en rade après plus de 3 ans
    je voulais le faire réparer (même à 75 euros prix annoncé sur leur site)
    réponse de tomtom
    “nan, trop vieux, mais on vous fait un prix sur un nouveaux modèle”
    ben here maps et basta

    là, actuellement, si je devais prendre un portable puissant, au “goûts du jour” et avec tous mes critères, je partirais chez evigroup en neuf ou lenovo en occaz

    en mini itx (ou pas) chez AMD

    et pour mes os, les mises à jours tomtom n’étant plus de mise, c’est linux et point barre (office 2007 et 2010 entre autre marchent impec sous playonlinux, merci)

    les clevo chez ldlc, c’est bien mais pas la panacé
    allez faire un tour chez evigroup ou logic supply (ou shuttle)

    ça calme

    pierre est là pour faire la présentation et la “promo” de ses bons produits, pas des portables au prix d’un evigroup mais finalement qui seront une plaie pour l’acheteur

    le marketing est le pire ennemi des masses qui m’y connaissent pas grand choses et qui sont perdu au moment d’un back to school et l’achat d’un pc pour la fac des gosses par exemple !

    j’ai le même problème pour les bagnoles (je suis une bile)
    j’attends avant d’acheter et me fait conseiller…et finalement on m’oriente sur de (très) bonne occasion

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 57 min

    @orangina rouge: Bon ben tu vois, effectivement, j’étais mal documenté sur le sujet, je voyais pas le problème aussi important dans les PC. C’est cool d’avoir eu votre point de vue à toi et à Pierre.
    Moi c’est justement pour la bagnole que j’ai fait le choix de l’ouverture. Bien documentée et bien fournie en pièces d’occases (et pis pas fiable comme ça, j’apprends beaucoup en mécanique!) :D
    Bonne soirée messieurs!

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 19 h 59 min

    @Stéphane: bonne soirée
    (et allez pousser une gueulante de ma part dans les service marketing, qu’ils ouvrent les yeux et arrêtent de penser qu’on va envoyer des pc dans des enveloppes par la poste)
    bye

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 20 h 05 min

    @orangina rouge: Ah nan mais je tappe dans l’électronique industrielle pas dans le grand public donc y a pas trop de marketing, mais toujours les mêmes exigences de MTBF à atteindre sans trop le dépasser dans les cahiers des charges! Et puis je parles pas trop aux gens du marketing, je fais mes bricolages dans mon coin!

    Répondre
  • 19 juin 2017 - 20 h 41 min

    @Stéphane: pas les meme contraintes
    allez voir les pc logic supply (ou certains shuttle à la limite)
    ça devrait vous plaire (surtout pour le MTBF)
    allez bye, HS ce soir

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 1 h 59 min

    Irréparable…c’est le quotidien de tout ces produits, que ce soit en raison d’une inaccessibilité, d’un prix trop important pour la réparation, de l’absence de pièce…ou d’une obsolescence trop prononcée de la bécane.
    Faut pas se voiler la face…
    PS, j’ai une vielle uc sous AMD athlon K7 qui traine dans un placard si ça intéresse quelqu’un 😉

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 13 h 34 min

    Vous utilisez encore des bagnoles ?

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 13 h 44 min

    @StarLord: malheureusement, toujours indispensable ici

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 15 h 37 min

    @Max:
    Euh 50 ans un réfrigérateur ça pas écolo non plus ! jamais récupéré celui de ma grand mère quand je me suis installé, il avait 20ans, il était comme neuf ! quand j’ai reçu ma première facture d’électricité je suis tombé sur le cul ! après contrôles au compteur, c’est bien le frigo qui faisait exploser ma facture. je l’ai filer a mes parents qui l’utilisent que l’été quand ils ont besoin d’un second frigo pour les BBQ, et moi j’ai acheté un frigo AAA qui consomme peu et tourne depuis 10 ans.
    Il y a un juste milieu entre des produits jetables et des produits trop vieux !!!
    Sinon je suis d’accord avec vous sur l’intégration du prix du recyclage dans le prix de vente, a condition qu’il soit réaliste pas comme l’actuelle taxe de qq centimes qu’on paye actuellement. et il faut que la filière de recyclage soit en France.

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 21 h 26 min

    @Xanxi: Très très bons, les EliteBook 25×0 de HP.

    Répondre
  • 20 juin 2017 - 23 h 02 min

    l’intégration du prix du recyclage dans le prix de vente, a condition qu’il soit réaliste pas comme l’actuelle taxe de qq centimes qu’on paye actuellement….

    Je dirais même plus… L’intégration du vrai cout de production avec une réévaluation massive du prix des matières premières pour que ceux qui sont en debut de chaine cesse d’être payé 1$ par jour… A ce (nouveau) tarif, on ne vendrai plus des tonnes de gadgets électroniques a 1€, on aurait des mibimachines beaucoup plus chères et, du coup, beaucoup plus durables, parceque, à ce (nouveau) tarif, on souhaiterai que ce soit durable. Mais cet angle d’analyse (cout réel / recyclage…) ne permet pas d avoir une bonne perception de la scandaleuse réalité dans laquelle nous sommes empêtrés..
    Non, vraiment, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, qui pourris la planète… Mais comme c’est notre quotidien, on ne s’en rend même plus compte… On est dépendant de ce système d hyper production/consomation débridée et génératrice de souffrance, de déchets et d’insatisfaction quotidienne.. Dans tous les domaines… Bouffe (production animale et végétale, boissons…) , produits d’entretien (lessives, savons, parfums…) produits culturels (disques puis cd, puis dvd, puis vod), loisirs (sports en tout genre), transports (aérien, ferré, routier… velo et trottinette électronique), informatique (je passe.toutes les generations et capacité des professeurs, memoires vive et “morte”)
    Et si on dit STOP… C est le système qui s’effondre et la guerre civile qui arrive… Parceque s’il y’a quelques bonnes âmes ici bas pour être prêt a tenter l’aventure en se contentant de faire tourner une vieille minimachine d’il y a 5 ans, ou de ressusciter son eepс, la majorité est sous dépendance de cette consommation / production… Au point d’y perdre sa santé et sa morale… Et son pognon ? Même pas, le pognon fait partie intégrante du système… Juste assez pour maintenir en vie la main d oeuvre productrice, et juste assez pour maintenir en vie la masse de consommateurs que nous sommes…

    Bon assez déliré, j’ai encore quelques billets a lire 😉 surtout celui des bons plans du jour 😃

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 10 h 26 min

    @peper-eliot: Tu m’as donné envie de retravailler sur un bon vieux 286 sous dos avec clavier mécanique (maintenant réservé aux gamers :D) et refaire du turbo pascal et des jeux en 320×200, yeaaah
    Wolfenstein me revoilà !!!

    Répondre
  • 21 juin 2017 - 14 h 01 min

    […] que l’utile est contre productif aujourd’hui pour les marques dans leur communication. L’utile serait de revenir à des portables moins ultra. Plus épais avec une connectique plus …. Exactement ce que propose Lenovo sur ses machines a destination des […]

  • 22 juin 2017 - 23 h 42 min

    “En vert le stockage, en bleu, la mémoire vive”.
    Ne serait-ce pas plutôt : “En jaune le stockage, en orange, la mémoire vive”

    Merci pour cet article très intéressant :) c’est exactement pour cette raison que je suis passé du MacMini au hackintosh à basse de Nuc …

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *