Sliden’Joy, une idée pour doubler ou tripler votre affichage portable

Sliden’Joy est une petite société Belge qui propose un produit à financer sous Kickstarter. L’idée est assez simple, rajouter un ou deux écrans supplémentaires à votre portable en 13, 15 et 17 pouces.

L’idée n’est pas vraiment nouvelle, des solutions de ce type existent depuis de nombreuses années et l’apparition de technologies permettant à la fois d’alimenter un écran externe via le faible voltage d’une prise USB mais également de transférer le signal par le même canal ont déjà permis à de nombreux constructeurs de proposer des écrans externes autonomes de ce type.

Ce qui change la donne avec Sliden’Joy, c’est la façon dont on positionne le ou les écrans. Avec un système d’accroche qui se fixe directement aux dos d’un portable, la solution permet de déployer facilement un engin mobile avec son écran de base et un ou deux autres sur les côtés.

Minimachines.net 2015-07-07 10_38_21

Il s’agit donc surtout d’ergonomie plus que de révolution, le concept de ces écrans qui s’accrochent au dos des machines est original et permet de se retrouver face à deux ou trois écrans facilement et rapidement sans déployer des dalles sur des supports annexes. Problème, la création d’un portable est un jeu compliqué où l’équilibre des forces et des poids fait partie d’un travail à chaque fois renouvelé.

Minimachines.net 2015-07-07 10_38_52

L’angle d’ouverture d’une coque de portable, le poids des composants du châssis, la résistance de la charnière sont autant de paramètres pris en compte par le moindre fabricant de machine portable. Le résultat de cette énorme équation est délivré à l’utilisateur sous la forme d’un portable à la conformation précise. Lui rajouter un ou deux écrans sur son dos revient à demander à un parachute pour une personne d’absorber la descente en chute libre de deux ou trois personnes.

De fait, le produit est exposé de manière précise dans les vidéos du site de Sliden’Joy, la coque se colle magnétiquement au dos du portable – ce qui pose déjà un soucis avec de nombreuses machines dont la charnière ne supportera pas l’aimant, puisque dénuée de matière métallique suffisante ou en aluminium plutôt qu’en acier – puis se déploie comme des portes sur les côtés de la machine.

Dans toutes les vidéos où l’on voit l’objet en action, l’écran est réduit à un positionnement parfaitement vertical, perpendiculaire au support où est posé le portable. Une solution qui permet de faire supporter le poids des écrans supplémentaires par leur propre châssis qui s’appuie sur la table sur laquelle est posée le portable.

Or un déploiement vertical est un vrai problème ergonomique puisqu’il force l’utilisateur à ne pas être en face de l’objet, mais à en regarder l’écran par au dessus sur un positionnement classique de chaise et de bureau. Le seul moment où l’écran est positionné de manière confortable, avec un angle d’ouverture permettant d’être en face sans être voûté, on ne voit pas comment tient l’ordinateur portable qui le supporte.

Minimachines.net 2015-07-07 10_48_31

Il y a bien ce qui ressemble à une béquille aimantée et se colle au dos du dispositif pour épauler la charnière du portable en supportant une partie du poids de ce Sliden’Joy.

Si l’idée reste excellente, on a du mal à voir en ce projet une solution aussi portable que ce que ses créateurs ont voulu avec les images 3D de leur création. Les clichés proposés en images de synthèses montrent des positionnements très aériens, mais en pratique ils semblent difficiles à tenir.

Minimachines.net 2015-07-07 10_41_28

Si l’objet nécessite béquille et précautions, ou de perdre en ergonomie pour supporter son propre poids, il sera certes très pratique en usage sédentaire avec son fonctionnement via un port USB 3.0, mais beaucoup moins en mobilité. Le prix demandé est assez léger, l’idée est bonne et mérite d’être surveillée. A 199€ en prix de base pour un second écran 13 pouces FullHD avec un châssis en aluminium, c’est tout à fait correct.

3 commentaires sur ce sujet.
  • 7 juillet 2015 - 11 h 59 min

    C’est vrai que c’est une affaire a suivre, sur leur page facebook voila le message qu’ils annoncent: “We’ll get back to you with the link, once they validated our project.”

    Il semblerait qu’ils aient été un peu trop pressés pour annoncer leur campagne Kickstarter.

    Répondre
  • 7 juillet 2015 - 20 h 48 min

    C’est des personnes avec qui j’ai fais mes études qui lancent ce produit :)

    Répondre
  • 8 juillet 2015 - 22 h 53 min
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *