Microsoft annonce son adaptateur vidéo sans fil à 60$

Si cela avait été annoncé par n’importe quel autre fabricant, l’information serait sans doute reléguée en simple petite brève, un entrefilet planqué derrière des news plus juteuses. Rubrique câbles écrasés. Mais voilà, le papa de cet adaptateur Miracast est Microsoft alors il y a forcément plus a raconter.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

L’histoire la plus évidente est de monter le projet de Microsoft face au projet de Google. La solution Miracast contre la solution Chromecast. Ce n’est pas à mon sens le bon point de vue. Microsoft ne cherche pas à concurrencer Google puisque Microsoft livre un outil pour transférer des données quand Google livre un moyen d’accéder aux siennes. Quand Microsoft construit un cinéma, Google produit les films qui vont y passer.

2014-09-24 16_44_54-Wireless Display Adapter _ Microsoft Hardware

Pourquoi Microsoft se lance dans la commercialisation d’un adaptateur vidéo sans fil à la norme Miracast à 60$  en précommande ? Le web en regorge déjà avec des produits ne coûtant que 20 $ en importation et d’excellentes solutions comme le Netgear Push2TV qui s’affiche en ce moment à moins de 50€. L’offre de Microsoft n’apporte, en soi, rien de nouveau si ce n’est de part son format très compact.

Certes les objets se ressemblent, ils fonctionnent tous deux de la même manière en se connectant à un port HDMI d’écran d’un côté et un une sortie USB pour les alimenter de l’autre. Ils exploitent tous deux un réseau Wifi pour faire transiter les données. Mais leur proposition est différente. L’adaptateur de Microsoft est en fait une extension pour les tablettes Surface de la marque, un moyen d’afficher sans fil ce que proposent ces engins sur un grand écran. Bien sur il est compatible avec d’autres outils mais le but du jeu pour Microsoft est de mettre en avant ses propre produits.

Le mirroring est possible, l’affichage de contenus variés ou le déport d’affichage comme sur un second écran est également facile. Le Miracast permet un usage simple d’un écran secondaire comme si il était physiquement rattaché à votre appareil. Il y a certes un peu de latence, rendue nécessaire par la temporisation du système, mais elle est suffisamment courte pour laisser une page Powerpoint s’animer sans soucis ou regarder un film.

C’est donc un accessoire pour Microsoft, un accessoire qui aura du mal à justifier son tarif auprès du grand public mais qui passera comme une lettre à la poste dans le monde pro. Soit parce que la facture des Surface qui seront vendues avec une de ces solution ne s’allongera pas de beaucoup , soit parce qu’il permettra à Microsoft d’offrir cet adaptateur vidéo sans fil à de futurs clients de manière à les convaincre de craquer pour une Surface dernière génération. En ce sens, il a exactement le même rôle que la solution identique proposée par Dell avec son Dell Cast.

Cet adaptateur Microsoft est donc un gadget utile, une extension bienvenue qui remplacera aisément les bons vieux câbles HDMI dans de nombreux usages dont la diffusion vidéo et la PréAO. C’est probablement également une demande remontée par les services de ventes de Microsoft… Mais ce n’est pas un concurrent de la Chromecast de Google. Chromecast vendue beaucoup moins cher et qui ne sert que de support pour la commercialisation de l’offre streaming de Google.

Reste que le Miracast et son comparse le WiDi sont encore de grands inconnus auprès du grand public. Beaucoup de gens découvrent qu’ils peuvent exploiter ces fonctions lorsqu’on leur montre. Leurs tablettes, smartphones ou PC sont compatibles avec ces normes mais ils ne le savent pas forcément. L’apparition de cette solution signée Microsoft va peut être corriger ce phénomène. Un peu dommage de voir que cette technologie sans fil, pouvant être fort utile, n’est pas encore reconnue à sa juste valeur.

Un commentaire.
  • 11 février 2015 - 13 h 46 min

    […] Lancée en Septembre aux US pour 60$, le Microsoft Wireless Display Adapter fait donc son apparition assez tardivement sur le magasin français de l’éditeur. Une apparition qui se fait également remarquer par le prix de l’objet, un accessoire à 70€ c’est le prix de son principal concurrent, le Netgear PTV3000. […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *