LG Watch Urbane, la version métallique de la Watch R

Qu’importe l’ivresse pourvu qu’on ait le flacon. Ce n’est pas tout à fait la phrase exacte mais c’est, semble t-il, le credo de la LG Watch Urbane. Une montre métallique ronde qui embarque exactement le même matériel que la Watch R mais qui montre un nouveau cadran.

Et de 3, chez LG les montres se déclinent décidément assez vite, et après un premier modèle rectangulaire puis la LG Watch R ronde, voici une troisième montre pour le constructeur. Celle-ci est toujours aussi ronde mais troque son plastique pour une finition métallique.

LG WATCH URBANE

La LG Watch Urbane devrait être une des stars du MWC 2015 début Mars, la montre connectée n’a pas encore donné son prix mais elle se positionne sur un secteur un peu plus haut de gamme dan le petit marché des montres Android Wear.

LG_WATCH_URBANE_GOLD_02-768x1024

Une proposition facile à cerner en regardant la concurrence actuelle de la marque sous Android Wear. Avec la LG Watch R la marque ne s’est pas vraiment adressé à un public aussi large que Motorola avec sa Moto 360. Epaisse, massive et plus imposante que l’autre montre ronde, la R n’est ni féminine ni très à son aise dans un bonde business de costume cravate. Plus ouverte à une exploitation sportive elle ne séduit probablement pas tout le panel de gens intéressés par ce type d’objet.

LG_WATCH_URBANE

L’arrivée de la LG Watch Urbane va donc tenter de corriger le problème. La nouvelle montre a perdu énormément d’embonpoint puisque LG  diminué drastiquement le cercle qui entourait le précédent modèle. Plus fine, plus adaptée au port de la chemise mais également à un poignet féminin, la montre est moins rude, plus douce et ses finition argent et or en font un objet plus intemporel que la version plastique de l’objet.

D’un point de vue materiel par contre, peu de différence, on garde le même écran rond OLED  de 1.3 pouces affichant une définition de 320 x 320 pixels. On garde également le capteur cardiaque de la marque, le même processeur Qualcomm Snapdragon 400, 4 Go de stockage interne, un Bluetooth LE et la batterie de 410 mAh.

Le passage au métal permet également de rester sur une solution relativement tout terrain avec un indice IP67 de protection contre l’immersion dans l’eau et les dégâts dû à la poussière. On n’en saura plus le mois prochain, le terrain de jeu des montres Android va en s’améliorant petit à petit pendant que l’interface des montres évolue de jour en jour avec de nouvelles applications plus pratiques ou inventives. A suivre au MWC 2015.

Source : LG

 

10 commentaires sur ce sujet.
  • 16 février 2015 - 21 h 47 min

    J’aime beaucoup. Si je ne craignais pas son prix, j’oublierais définitivement les modèles actuels.

    Répondre
  • 17 février 2015 - 6 h 59 min

    On vois que la smartwatch apple va sortir, les fabricants commencent a sortir du « premium » qui va se vend a un prix indécent

    Répondre
  • 17 février 2015 - 8 h 48 min

    Il me vient une remarque : jusqu’à présent on pouvait garder une montre des années et des années.

    Désormais ces beaux joujoux dépendent de la durée de la batterie, de l’OS et du progrès technique ringardisant le processeur embarqué au bout d’un an ou deux.

    Bon café à tous ceux qui arrivent au taf !

    Répondre
  • 17 février 2015 - 9 h 08 min

    @StarLord: Il ne faut pas perdre de vue qu’à la base, une montre est faite pour… donner l’heure ; donc la « ringardisation » que tu évoques est anecdotique de ce point de vue.

    Quant à ce qui concerne la batterie, là c’est surtout une histoire de qualité à la base, mais aussi et surtout de la « bonne pratique » de l’utilisateur. Pour celui qui attend que sa batterie soit vide pour la recharger… effectivement la montre ne durera pas longtemps. Par contre, pour qui se soucie de faire des recharges à bon escient… là cela peut durer quelques années. Pour l’anecdote, j’utilise un iPod Nano (Gen6) au poignet depuis 4 ans… et la batterie tiens encore largement plus le coup que ces smartwatchs d’aujourd’hui, mais il est vrai que cet iPod fait bien moins que ce que propose une montre Android d’aujourd’hui. J’ai aussi un iPod Touch V1 de 6-7 ans d’âge, là aussi l’autonomie est toujours au rendez-vous (moindre qu’au premier jour, mais suffisant pour un usage confortable).

    Après, il y a bien sûr la Geekite aigüe, cette maladie qui nous fait changer nos petits précieux dès qu’une nouveauté pointe le bout de son nez, avec 2 ou 3 bricoles en plus plus mieux du tonnerre de ouf ;-) Et là, évidemment, je rejoint ton interrogation :)

    Répondre
  • 17 février 2015 - 9 h 15 min

    Well, c’est à dire que l’on n’achète pas un objet tel que celui-ci seulement pour avoir l’heure : une Casio de base suffit dans ce cas !

    Ou alors, le truc rigolo, ce serait de la faire soi-même : dans ce cas on peut réparer, mettre à jour, faire évoluer tout en apprenant. Il y a quelques exemples sur le ouaibe avec de l’Arduino ;o)

    Répondre
  • 17 février 2015 - 13 h 15 min

    @Mxte29Fr:

    « Quant à ce qui concerne la batterie, là c’est surtout une histoire de qualité à la base, mais aussi et surtout de la « bonne pratique » de l’utilisateur. Pour celui qui attend que sa batterie soit vide pour la recharger… effectivement la montre ne durera pas longtemps. »

    Alors ça, tu vas peut être pouvoir m’apprendre un truc mais je n’ai jamais rien compris à ces histoires d’optimisation de la charge batterie.
    A une époque, on nous disait qu’il ne fallait surtout pas maintenir les batteries en charge en permanence ; je connaissais même des collègues qui enlevaient la batterie de leur laptop (oui, on pouvait à l’époque, fou non ? :)) quand il était branché au secteur, ce qui leur a causé de belles crises de rages quand un mouvement sec arrachait la prise.
    On lisait ailleurs qu’il fallait surtout attendre que la batterie se vide entièrement pour se recharger, car avec les technos de l’époque chaque recharge (même courte) consommait un cycle.
    Puis les technos ont changé et la nouvelle idée reçue veut que recharger sa batterie toutes les 2h ou seulement quand elle est vide n’a aucun impact sur sa durée de vie.

    Bref, j’ai l’impression que personne n’en sait rien et qu’il y a beaucoup de pensée magique là dedans ; bravo si tu arrives à préserver ton ipod nano, mais j’ai quand même l’impression qu’avec les batteries récentes le comportement de l’utilisateur a moins d’importance que la qualité initiale de la cellule…

    Répondre
  • 17 février 2015 - 15 h 36 min

    La chimie des batteries a changé.

    Aujourd’hui on utilise presque partout du LiIon. Cette chimie n’a pas d’effet mémoire.

    Le nombre de cycles de charge / décharge est calculé ainsi :
    – à 20° ou 25°
    – à 50% de la capacité
    – à 0.5C

    La température joue sur la décharge.
    Le niveau de décharge joue de manière très importante : ne PAS vider systématiquement la batterie, cela affecte les batteries et c’est l’assurance de tuer très vite la batterie.
    Le terme « C » s’entend pour la capacité. Si la batterie fait 5Ah, alors on va la vider à 2.5Ah pendant une heure, ainsi on est à 50% de décharge et elle a été vidée à 50%.

    Chaque cellule LiIon fait 3.7V de tension nominale et la tension max est de 4.2V.
    La tension min doit être proche de 3V. En dessous on détruit totalement la batterie.

    Les cellules sont ensuite assemblées en série et // pour « faire » une tension et une capacité.

    Chaque « batterie » utilise un « bms » qui doit effectuer une coupure haute et une coupure basse, afin d’éviter de détruire la batterie, voire une combustion.

    A noter que ce sont des généralités. La firme A123 avait fait des tests et est parvenu à 20000 cycles !

    http://www.a123systems.com/Cycle-Life-Testing-The-Lithium-Ion-Battery-Ultramarathon.htm

    Bisous électriques…

    Répondre
  • 17 février 2015 - 20 h 17 min

    @Simon JB: Il y a un article intéressant sur FrAndroid à ce propos (ils reprennent les mythes etc.).

    Répondre
  • 19 février 2015 - 10 h 10 min

    […] a découvert il y a peu la LG Watch R Urbane, une version revisitée de la montre ronde de la marque avec une finition en métal. Mais […]

  • 6 mars 2015 - 8 h 41 min

    @StarLord
    Tes bisous électriques me font des étincelles en lisant ton explication du paramètre « à 0,5C ».
    Ne s’agirait-il pas plutôt d’une indication du courant de charge appliqué?
    Et pour reprendre ta valeur d’exemple, cela donnerait un courant de charge de 2,5A (C=5Ah x 0.5).
    Pour le courant de décharge, il n’est pas paramètrable, car il dépend de la consommation des composants de la montre ainsi que de son taux d’utilisation/solicitation.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *