Intel rachète Basis, concepteur de montres connectées

Intel rachète Basis, concepteur de montres connectées

Intel s’offre Basis, une société spécialisée dans la conception de montres connectées avec des fonctions avancées de suivi d’activités physiques. Un bon moyen pour la marque de pénétrer ce marché pour le moment totalement orienté du côté d’ARM. Le premier pas d’une longue ascension commerciale pour le fondeur.

Intel poursuit ses investissements du côté des engins connectés nécessitant des puces à fonctionnement ultra basse consommation en rachetant Basis, une société spécialisée dans la conception et fabrication de montres connectées avec des fonctions liées à la santé. Basis, c’est 7% du marché des objets intelligents de ce type sachant que le plus gros concurrent est Jawbone avec 3 fois plus de parts de marché.

Basis

Intel aurait payé entre 100 et 150 millions de dollars pour Basis, un bon moyen pour la marque de s’implanter sur ce segment. Mais la question qui se pose est clairement quelle technologie Intel veut embarquer dans ces nouveaux joujoux ? Ce type d’appareil n’est pour le moment motorisé uniquement que par des puces ARM et l’arrivée d’Intel sur ce marché peut surprendre.

Basis

Avec Basis, Intel cherche probablement à montrer que ses x86 peuvent venir occuper ce terrain des objets connectés à ultra basse consommation. Non pas pour les vendre lui même mais probablement pour faire profiter des partenaires de ses puces et des travaux de Basis. La marque a dans son giron des processeurs ultra basse consommation qui ne sont pour le moment qu’exploités par des développeurs : Les Intel Quark pourraient venir intégrer ce type de minimachine.

Intel Edison quark

L’idée est de démontrer la pertinence de cette offre ailleurs que dans des prototypes aussi originaux soient t-ils : La carte format SDHC embarquant un Intel Edison était une belle idée pour promouvoir la puce mais c’est loin des applications pratiques d’un processeur aujourd’hui. Avec les montres connectées, la marque aura à la fois une part de marché conséquente mais également des technologies et un savoir faire lui permettant de transposer ses puces à d’autres systèmes.

Basis

Il y aura beaucoup de travail à faire car le marché est aujourd’hui clairement orienté du côté d’ARM sur ces puces et on imagine mal l’intérêt de passer à une puce x86 par rapport aux ARM. L’intérêt de certains de ces objets connectés n’est déjà pas évident, alors passer d’un ARM à un X86 pour afficher l’heure n’est pas forcément très évident. A moins que la marque joue sur ses tarifs ou une autre fonctionnalité liée à sa finesse de gravure et sa consommation en constante baisse pour séduire.

8 commentaires sur ce sujet.
  • 7 mars 2014 - 21 h 18 min

    Wé ça fera des montres incapables de tenir la journée! On va déjà voir ce que donnent ces gadgets sous Arm qui sont bien plus mâture dans le domaine.

    Répondre
  • 8 mars 2014 - 23 h 58 min

    Ces montres me rapelle les années 80 et K2000, on pourra peut-être ouvrir les portes avec et appeller sa voiture….
    Quand je vois qu’il me suffit de tirer sur la portiere de ma voiture et de fermer la porte pour qu’elle se ferme en ayant la carte dans ma poche. Je vois du potentielle à ce genre de technologie, le probléme et le designe et le fait que les gens ont déjà une montre au poignet (et plus belle). Le designe compte et on l’oublie.

    Répondre
  • 9 mars 2014 - 20 h 54 min

    Bonne nouvelle, la concurrence ne fait jamais de mal. A voir ce qu’Intel fera de ces montres Basis.

    Répondre
  • 20 mars 2014 - 11 h 20 min

    […] autour des objets connectés, un des point important de la stratégie de son nouveau PDG. Intel a d’ailleurs pris les devants et racheté Basis qui pourrait utiliser des puces de ce type dans ses prochaines montres mais aussi fournir les bases […]

  • 26 mars 2014 - 13 h 55 min

    Tout ça me rappelle les derniers rachats que Ballmer avait fait désespéremment avant d’être limogé: Skype, Nokia, etc…

    Il est grand temps de limoger le PDG d’Intel pour que l’entreprise trouve enfin une nouvelle voie: devenir le meilleur fabriquant de processeurs ARM.

    Répondre
  • 26 mars 2014 - 13 h 56 min

    « Bonne nouvelle, la concurrence ne fait jamais de mal. »

    c’est vrai que la concurrence est rare dans ce monde …

    Répondre
  • 1 avril 2014 - 10 h 45 min

    […] avancées dans des objets connectés d’ici la fin de l’année pour Intel. A voir si le rachat de Basis apporte des voies de développement à la […]

  • 20 avril 2018 - 12 h 53 min

    […] terme de développement. Autant d’un point de vue technique que commercial d’ailleurs. Le rachat de Basis par Intel en 2014 pour 100 millions de dollars, une start-up qui commercialisait des montres connectées, n’a […]

  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *