HP Slate 17, un All In One 17 pouces qui se prend pour une méga tablette

HP reprend le format All-In-One classique avec cet HP Slate 17 mais le conjugue à la sauce tablette puisque l’objet est désormais très fin et son double support peut être caché dans sa coque. Un engin étrangement intéressant qui ouvre la voie de ce nouveau type de format sous Windows.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on RedditShare on LinkedInEmail this to someone

HP continue son petit travail d’intégration d’All-In-One grande diagonale avec ce nouveau venu en 17 pouces. Le HP Slate 17 se différencie des productions de ces dernières années avec un look plus proche des usages évoqués. Plus léger, plus fin, mieux intégré et tactile, le HP Slate 17 renouvelle le genre en le sortant de la génétique de ses ancêtres.

HP Slate 17

HP n’en est pas à son coup d’essai avec les Slate et si le discours de la marque a toujours tenté de faire cohabiter portabilité et All-In-One. Son HP Slate 21 était par exemple mis en avant comme un engin que l’on peut intégrer dans toutes les pièces. Mais ce 20.5 pouces sous Tegra 4 et Android était finalement victime de son gigantisme et les 5 Kg qu’il accusait sur la balance ainsi que son encombrement de 6.3 cm d’épaisseur hors pied de support en faisant un engin qui finissait par rester sédentaire. Il était d’ailleurs livré avec un couple clavier et souris, comme tous les All-In-One passés, ceux qui débordaient largement au dessus des 7 Kg.

HP-Slate-21

Le HP Slate 17 reprend le même concept mais change pas mal d’éléments, transformant d’emblée son prédécesseur en brouillon. Plus fin, plus léger, plus autonome, l’objet se pare de quelques atouts qui le transforment à la demande du simple écran PC intégré qu’est l’All-In-One, en une tablette très grand format pour partager des contenus. L’affichage est en IPS et en 1920 x 1080 ce qui lui ouvre la voie à un usage de cinéma ambulant.

On reste sur une solution Android en version KitKat, mais cette fois-ci il n’est plus question de couple clavier / souris par défaut. L’engin se contentera du tactile à moins de lui connecter un accessoire externe acheté par vos soins. La vraie grosse différence par rapport au 21 pouces est la finesse de la machine qui ne mesure désormais plus que 1.59 cm d’épaisseur, pieds compris.

HP Slate 17

Un S à pieds ? Oui car HP a cherché a résoudre différentes problématiques dans cette machine et en particulier celle du positionnement. Le HP Slate 21 avait beau indiquer sur sa carte de visite un pedigree de tablette, on imaginait mal la saisir à bout de bras ou même la poser à plat. Son pied l’interdisait. Ici HP a revu sa copie et confié à sa HP Slate 17, 2 pieds amovibles qui se déplient et se replient pour se fondre dans l’épaisseur de son châssis. Le premier sert à poser l’objet comme tous les écrans du monde avec un recul assez court pour le poser contre un mur. Une fois replié ce pied est secondé par un second qui lui permet une position en lutrin, comme un livre à consulter et là, les 17 pouces vont permettre des ateliers de lecture de bédé numérique ou autres bien adaptés à ce format.

HP Slate 17

Enfin, les deux pieds repliés, et on à une tablette qui se pose à plat comme toutes les tablettes du monde. Un choix malin qui va permettre à HP de profiter de la foule de jeux de plateaux et autres outils pédagogique prévus pour l’univers Android dans un usage “familial” à plat. Posé sur une table, le 17 pouces se partage comme un plateau de jeu de Monopoly. On peut découvrir des applications éducatives ou naviguer sur Google Earth à plusieurs.

HP Slate 17

HP a abandonné le Tegra 4 de Nvidia du HP Slate 21 au profit d’un processeur Intel Atom Bay Trail N2807, un double coeur cadencé à 1.58 GHz performant, mais la machine aurait pu avoir plus de performances graphiques sous Android avec une solution de type Tegra K1. La puce graphique n’est pas au même niveau que la solution de Nvidia mais il s’agit tout de même d’une puce HD Graphics dont la fréquence oscille de 313 à 750 MHz. Je suppose que la majorité des titres ayant besoin d’une 3D performante ayant également besoin d’un gyroscope embarqué, HP a choisi une solution plus adaptée à son usage.

2 Go de mémoire vive sont associés à la solution, 32 Go de stockage extensibles via une carte SD (on ne sait pas si il s’agit d’une SD standard ou d’une microSD pas plus que l’éventuelle compatibilité SDXC.) Le Wifi est un module standard qui embarque Bluetooth 4.0 et 802.1 a/b/g/n sur 2 bandes. La machine dispose d’une sortie HDMI, d’une prise USB ainsi qu’une prise casque.

HP Slate 17

Le tout ne pèsera que 2.46 Kg, soit moitié moins que le HP Slate 21, un poids important en extérieur mais totalement gérable en intérieur et on imagine plus aisément cet HP Slate 17 traverser la maison de la chambre au salon en passant par la cuisine suivant les usages. D’autant qu’HP avance une autonomie impressionnante de plus de 7 heures grâce à sa batterie embarquée (et non détaillée) Avec des dimensions plus viables, 41,8 cm de large pour 28.3 cm de haut, le HP Slate 17 colle plus avec l’histoire que HP voulait nous raconter.

Reste à connaitre le tarif de la machine, on parle de 469.90$ aux US, soit 150$ de plus que la version 21 pouces actuelle. Ce prix n’est pas encore confirmé par HP.

12 commentaires sur ce sujet.
  • 26 septembre 2014 - 15 h 46 min

    Choisir un misérable Atom Btrail au détriment d’un Tegra K1, c’est une erreur de stratégie monumentale. Dommage ! :(

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 15 h 46 min

    … Tegra K1 Denver (64 bit) j’entends. ;)

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 15 h 57 min

    @Sopilou: sauf quand tu veux sortir le produit et que très peu de titres 3D sont jouables sur une diagonale 17 pouces difficile a prendre en main :)

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 15 h 59 min

    Il y a du mieux par rapport à la précédente Slate 21 (quoique le Tegra était un poil plus intéressant d’un point de vue jeux).

    Reste à savoir si HP aura commis la même erreur que sur la Slate 21 : une sortie HDMI mais pas d’entrée HDMI pour l’utiliser en guise de moniteur. Certains sites disent oui, d’autres non… à voir ;-)

    Répondre
  • to
    26 septembre 2014 - 16 h 54 min

    le truc ideal pour lire des bd si en mode portrait les angles de vision sont bons! woot woot!

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 17 h 22 min

    Appareil intéressant. Une tablette au format A3 est une tablette que l’on peut utiliser à plusieurs en même temps.

    Son principal défaut risque d’être son encombrement à l’arret. Que fait-on de l’appareil lorsqu’on en s’en sert pas? Difficile de l’oublier sur un coin de table ou sur la table basse du salon. Il faut un espace dédié. Et du coup, on risque fort de ne plus la bouger beaucoup.

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 17 h 27 min

    @to: A priori c’est un IPS correct. Moi aussi j’ai tout de suite pensé à ça : BD et beaux livres. voir partage de photos…

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 17 h 28 min

    @Balbylon: Debout, face a un mur ca va faire quoi, 4 cm d’épaisseur en tout avec le pied ? Au pire, debout entre 2 livres dans la bibliotheque…

    Répondre
  • 26 septembre 2014 - 20 h 14 min

    @To et @Pierre

    je vois que nous avons les mêmes attentes…enfin une vraie liseuse de BDs confortable ;-)

    Ce produit va finir assurément chez moi!

    Répondre
  • 27 septembre 2014 - 17 h 12 min

    Enfin ça ne sera jamais une liseuse ! Il faut avoir essayer le comfort pour les yeux d’une liseuse pour comprendre… mais c’est vrai que la couleur fait toujours cruellement défaut… sssnnniiifff

    Répondre
  • 28 septembre 2014 - 23 h 35 min

    Dopage ce n’est pas une phablette!

    Répondre
  • 8 février 2015 - 10 h 10 min

    manque juste du vesa pour le coller au mur , parfait pour gerer une maison avec imperihome car la viewsonic est un peu trop grande

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *