Les premiers MiniPC Fujitsu Futro sous Gemini Lake sont dénués de ventilation

Très bonne nouvelle que ces MiniPC Fujitsu Futro. Ils signent l’arrivée de trois nouveaux processeurs Intel Gemini Lake pas encore officiellement annoncés qui tournent avec 10 watts de TDP. Ce qui offre la possibilité de les dissiper passivement.

Les Fujitsu Futro sont des clients légers pour la marque, c’est à dire des PC qui doivent se relier à un ordinateur central pour travailler. Mais il s’agit avant tout de solutions x86 classiques et le fait que la marque les intègre dans un dispositif plus vaste ne veut pas dire qu’ils ne pourront pas se transformer en machines classiques.

2017-11-10 10_23_31-minimachines.net

Je doute cependant que les Fujitsu Futro débarquent un jour sur le catalogue de votre fournisseur grand public préféré, ils sont proposés uniquement aux professionnels. Cela n’empêche évidemment pas de s’attarder sur leurs composants puisque les trois modèles refléteront probablement un angle de l’avenir de nos minimachines de bureau.

2017-11-10 10_23_14-minimachines.net

Les trois Fujitsu Futro répondent aux noms de S540S740 et S940 d’après le site Japonais de Fujitsu. On y apprend qu’ils embarquent trois processeurs Intel Gemini Lake. Les Celeron J4005, Celeron J4105 et Pentium J5005, ce dernier étant un des fameux Pentium Silver de la marque. Tous refroidis passivement par de gros dissipateurs, comme d’habitude avec cette gamme.

Minimachines.netGLK = Gemini LaKe

Cette apparition sur le site de la marque Japonaise colle au calendrier d’Intel pour ses sorties de puces puisque cette nouvelle gamme de processeurs est bien censée sortir à cette période de 2017.

Les Gemini Lake devraient offrir un poil plus de performances que les modèles Apollo Lake actuels pour la même enveloppe thermique. avec un passage de 2 à 4 Mo de mémoire cache. On1 parle de 10 à 15% de vitesse en plus.

2017-11-10 10_21_48-minimachines.net

En réalité, les avantages de Gemini Lake sont ailleurs : Ils prendront en charge la DDR4 et embarqueront des circuits graphiques Intel de neuvième génération. Ce passage à un circuit plus récent les fera grimper d’un HDMI 1.4 à un HDMI 2.0 natif. Les puces seront aussi à même de gérer des eMMC 5.1 et surtout, ils embarqueront directement sur leur DIE des circuits Wifi et Bluetooth ! Des intégrations qui permettront de réduire d’autant la place prise par les cartes externes habituelles et, pourquoi pas, de remplacer un port M.2 dédié à une carte Wifi par exemple par un module Optane ? On imagine en tout cas qu’Intel aura pu faire un calcul dans ce sens.

Fujitsu Futro Gemini Lake

Cette apparition d’Intel dans la gamme Fujitsu Futro est intéressante puisque le constructeur emploie en général des puces AMD série G dans ce type de machine. AMD est très présent sur le terrain des clients légers et on imagine qu’Intel aimerait bien regagner des parts de marché sur ce secteur.

Cela indique également que la sortie des Gemini Lake est imminente et peut être que nous observerons alors le déploiement de plus de solutions vraiment silencieuses sur le secteur grand public.

Source : FanlessTech

 

 

Notes :

  1. Et je ne sais pas qui est ce « on »…
3 commentaires sur ce sujet.
  • 10 novembre 2017 - 17 h 56 min

    Je « plussoie » pour le wifi et BT… C est vraiment ce qui manque a ces petits bijoux de petits poste de travail. Notamment quand on les récupère en fin de cycle de vie pour leur donner une deuxième vie chez soi

    Répondre
  • 10 novembre 2017 - 18 h 07 min

    On voit que c’est du pro : il y a lecteur de disquettes en bas :)
    Db

    Répondre
  • 11 novembre 2017 - 17 h 11 min

    Des minimachines bien sympathiques, dont les constructeurs grand-public feraient bien de s’inspirer…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *