Asteroid OS 1.0 : Le système Open source pour montre est dispo

Si le marché des montres connectées s’est considérablement assagi, il existe beaucoup d’utilisateurs déjà équipés. Pour les utilisateurs de Wear OS coincés dans des versions plus ou moins récentes du système de Google, Asteroid OS se pose comme une alternative libre et Open source.

On ne peut pas dire que le temps soit au beau fixe pour les montres connectées sous Wear OS. La plupart des grandes marques ont, semble t-il, mis un gros coup de frein dans le développement de leurs produits. Préférant se focaliser sur des dispositifs moins onéreux, moins haut de gamme mais finalement peut être plus rentables. 

La dernière annonce en date d’une montre connectée sur le blog n’est pas signée par Lenovo, Asus ou Samsung. C’est un projet en financement participatif baptisé Connect Watch. Une tocante sous Asteroid OS 1.0, un projet de système d’exploitation pour monter connecté alternatif à Wear OS de Google.

Ce système est libre, Open source et offert à toute compagnie cherchant un système à implanter sur une montre. Il est également conçu pour être implanté à la place des systèmes Wear OS en place dans les montres déjà vendues. Des guides d’installation sont disponibles pour les solutions Asus Zenwatch 1, 2 et 3. Les LG G Watch, G Watch R et Urbane ainsi que les Smartwatch 3 de Sony.

2018-05-18 17_08_21-minimachines.net

La vision d’Asteroid OS est de fournir un système complet qui remplacerait Wear OS notamment pour les vieilles montres ne bénéficiant plus de mises à jour. Avec cette version 1.0, on peut profiter de la première version stable du système basé sur une distribution Linux.

Android OS 1.0

Les fonctions de base sont toutes présentes : Affichage de l’heure, évidemment, mais également chronomètre et minuterie, gestion des notifications en provenance d’un smartphone, météo, alarme, calculatrice, agenda, gestion audio à distance et, bien sur, une selection de cadrans personnalisables.

Android OS 1.0

Evidemment, il manque un détail important de l’écosystème Wear OS, les applications qui apportent leurs lots de fonctionnalités supplémentaires. Pour pallier à ce problème, les développeurs d’Asteroid OS proposent une solution via un SDK permettant de développer es applications pour le système Open source. Le système étant basé sous Linux il est compatible avec énormément de normes standardisées. Il sera donc possible de développer des applications véritablement sur mesures. De quoi se connecter en SSH à une machine pour vérifier son état, piloter un ordinateur à distance ou toute autre interaction un peu poussée pour lesquelles Wear OS n’a pas été pensé.

C’est également un bon moyen de briser la chaîne de connexion entre Google et vous ou de sauver une montre plus mise à jour issue des premières générations du système de Google.

Pour en savoir plus.

4 commentaires sur ce sujet.
  • 20 mai 2018 - 12 h 04 min

    Sympa, comme initiative.
    Il faudrait pouvoir porter ce système (si possible) sur les petites smartwatch chinoises à 10€ (type A1, DZ09), toutes basées sur un même coeur, mais sans support officiel derrière.
    Ca redonnerait une vie à ces jouets, et permettrait peut être même de développer un écosystème de makers autour !

    Répondre
  • 22 mai 2018 - 9 h 20 min

    Enfin une bonne chose que ce genre de firmware soit opensource.

    Répondre
  • 22 mai 2018 - 9 h 20 min

    le probléme c’est que les meilleurs montres on été racheté et ont disparu au profit du coté sport

    il n’ ya pas une montre qui arrive a la cheville de la pebble ( sauf pour le sport évidement)

    reste plein de gadget qui fonctionne plus ou moins , le systéme wear grévant fortement l’autonomie
    donc un nouveau truc , cela ne peut p^être que bon

    Répondre
  • gUI
    22 mai 2018 - 11 h 36 min

    mmm… c’est sympa de voir que dès le début une poignée de modèles est utilisable. il va y avoir des affaires à faire sur le marché de l’occase.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *