Le PC n’est pas mort, les utilisateurs s’équipent de plusieurs outils

Cela fait des années que je me bats pour faire comprendre aux constructeurs de PC que la vision manichéenne de la tablette prenant le pas sur le PC traditionnel et le netbook tuant le marché portable est totalement fausse. Les engins ne se cannibalisent pas mais se soutiennent. Dans des pays où les gens sont assez riches pour s’offrir plusieurs équipements, avoir plusieurs engins est devenu la norme.

A l’occasion d’un communiqué de presse de Deloitte, analyste Français qui suit à peu près la même ligne depuis des années, part à l’assaut de cette idée biscornue du cannibalisme entre la tablette, l’utraportable et le PC de bureau. Le PC n’est pas mort et cela se vérifie bien dans les usages actuels des machines.

« Plus de 80% des données en circulation sur Internet continueront d’être générées par des ordinateurs personnels traditionnels » prévoit Deloitte pour 2013. Si les tablettes sont les outils d’une consultation parfaite, elles ne sont pas taillée pour produire véritablement des contenus très lourds.

La plupart des propriétaires de tablettes ont aussi un PC et le multi-équipement est de mise dans la plupart des foyers. Le PC familial restant un engin que l’on partage alors que les tablettes, plus accessibles, restent souvent la propriété exclusive d’une seule personne.  Avec plus de 70% de temps passé sur un ordinateur personnel en 2013, estime l’analyste, le PC reste l’outil indispensable des entreprises et des particuliers.

Deloitte rappelle tout de même que le prochain vecteur de croissance, les marchés émergeants,  devront quant à eux faire le choix entre l’un ou l’autre des équipements disponibles dans les pays développés. Si chez nous beaucoup de gens ont à la fois un PC et une tablette sans compte les smartphones, les nouveaux arrivants sur ce marché devront choisir, faute de moyens, entre l’un ou l’autre pour s’équiper.

Avec la crise, les netbooks ou autres machines low-cost, auraient permis aux constructeurs de vendre quand même quelque chose à des personnes en attente d’être plus en fond pour craquer sur une autre machine. Les tablettes remplissent ce rôle mais ne savent pas satisfaire les besoins de nombreux utilisateurs. Résultat, les rayons ne se vident pas beaucoup sur ce secteur alors que dans d’autres le low-cost fait un carton. En téléphonie des marque comme Wiko ou dans le secteur automobile, ce sont des vecteurs commerciaux importants. Dans le monde PC l’offre a quasiment totalement disparu alors qu’elle venait logiquement en complément de machines plus imposantes.

En tuant le marché du PC low-cost, beaucoup de constructeurs espéraient se rattraper avec les ventes d’ultramachines plus coûteuses ou des tablettes aux marges prometteuses. Les Ultrabooks se vendent mal, bien plus mal que ce qu’auraient pu être un marché de netbooks ayant juste un peu évolué. Les marges des tablettes se sont inexorablement écroulées en quelques mois et ne rapporteront finalement pas autant qu’espéré. Les fabricants se retrouvent donc dans une impasse avec peu de véritables propositions de renouvellement.

Deloitte prévoyait la fin de l’ère du PC tout puissant en  2011, avec une vision plutôt juste du marché : Des PC de bureau un peu débordées par les machines portables et les tablettes. Si leur toute puissance a bien été remise en question ces derniers mois, le PC n’est toujours pas mort. Pour rappel, 1.5 milliards de PC fonctionnent dans le monde et il s’est vendu plus d’un million de ces machines en 2012, chaque jour. Des chiffres qui font du PC un drôle de candidat au tombeau.

14 commentaires sur ce sujet.
  • 5 février 2013 - 21 h 20 min

    Enfin un cabinet d’analyste qui a des prévision réaliste et pas trop foireuses…
    Le paragraphe sur les télés connectées est assez juste :

    Des dizaines de millions de TV connectées seront vendues à travers le monde en 2013, et la base installée de télévisions avec une connectivité intégrée devrait dépasser 100 millions. Cependant seulement 15% des achats seront motivés par la connectivité intégrée

    Mais si les chaines de télé et l’industrie du cinéma n’en tienne pas compte, et adaptent/changent leur modèle économique (voir : chronologie des médias), le téléchargement illégal est pas près de baisser !!

    Répondre
  • A
    5 février 2013 - 23 h 53 min

    Aujourd’hui, ce qui différencie PCs (qui dans cette étude, englobent les desktops et laptops je crois), avec les tablettes et smartphones ce sont essentiellement le clavier/souris/touchpad et l’OS.

    Cette dstinction est vouée à disparaitre avec l’arrivée des hybrides tablettes laptops qui ont un clavier et un touchpad (auquel on peut rajouter une souris) et un OS complet.

    C’est en ce sens que W8, malgré ses imperfections de jeunesse et la volonté claire de MS de fermer son écosystème pour nous pousser à acheter sur son Market (à la Apple, Google et Amazon) contre laquelle il faut lutter, propose une vrai évolution du marché: la convergence.

    Les constructeurs essayent encore d’en profiter pour augmenter leurs prix et marges mais, comme pour les tablettes, ça ne durera pas car la majorité des consommateurs ne peuvent pas suivre et les volumes de ventes ne décollent pas.

    Le concept est bon, seul sa mise en oeuvre (les cpu ne sont pas encore à la hauteur, les machines sont pleines de bugs du fait de drivers inexistants ou mal optimisés) et le prix ne le sont pas encore… Mais, d’ici la fin de l’année, en tout cas au niveau matériel (hardware) tout sera ok et la convergence prendra tout son sens.

    La prochaine étape sera les smartphones (station d’acceuil avec un changement d’OS quand le tél sera pluggé, écran -dé-pliable…) et/ou les clés mini PC qui deviendront les PC de demain.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 0 h 12 min

    Je suis d’accord avec l’analyse et je désespère de trouver un remplaçant à mon Asus 1000HE qui s’essouffle un peu en tant que machine d’appoint. J’ai aussi un pc de bureau puissant, un smartphone et une tablette pour consulter mais pour partir en déplacement le netbook reste l’idéal. Par contre l’ATOM et les écrans 1024×600 ça commence à être vraiment dépassé … surtout que je ne veux pas d’un windows castré, GNU/Linux remplissant parfaitement le rôle d’OS léger pour le matériel et puissant pour l’utilisateur…

    Répondre
  • 6 février 2013 - 2 h 27 min

    les netbooks, même volontairement bridés de toute part, risquaient de cannibaliser les portables, c’est un peu logique qu’ils aient arreté d’en vendre dans les pays riches, et vous n’êtes pas prêts de revoir un netbook de 9 pouces avant bien longtemps!!

    Mais dans le communiqué de ce cabinet « PC traditionnel » engloble desktop et portables (donc probalement netbooks). Donc même si la totalité des desktops avaient été remplacés par des netbooks Pierre aurait pu continuer à ecrire « Le PC n’est pas mort » :)

    Répondre
  • 6 février 2013 - 11 h 03 min

    Bonjour,

    Le bon sens n’est pas toujours la marque des constructeurs.
    Je me bat pour trouver un écran 24″ par exemple en 2560*1600 (ou mieux un écran carré) à un prix convenable pour équiper mon PC fixe (la dictature du format TV en 16*9 continue).
    A coté de ça j’ai un notebook en 12″ pour mes déplacements.
    Par ailleurs j’ai un vieux smartphone qui me permet de téléphoner et d’utiliser le tethering avec ma Nexus 7. Laquelle Nexus 7 est toujours sous la main en Wifi à la maison.
    Des usages bien différents :
    -travail des images sur le fixe et accessoirement sur le portable. Un peu de développement sur les mêmes.
    – La tablette est mon outil de consultation toujours disponible. Le format 7″ et la qualité de la Nexus sont un atout.
    Du coté vidéo je suis très exigent sur la qualité de l’image et rien ne passe en dessous de ma télé en 40″. Le son est bien sur Hifi sur une vrai chaîne.
    Un budget en rapport mais pas forcement plus élevé que l’addition de la dernière génération de smartphone et d’une tablette de grand format.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 11 h 36 min

    Merci Pierre pour cet article très intéressant.

    De manière générale, le multi-équipement dans les pays développés est clairement en passe de devenir la norme et la montée en puissance, entre autres des clés-PC/smartphones…, n’est pas pour nous contredire.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 12 h 38 min

    A moins que qu’elle ne soit pas justifiée par le sensationnel et par un besoin de nouveauté à tout prix, « la mort du PC » est vraiment ridicule. Je ne comprends pas pourquoi le PC devrait-il mourir. Qu’elle seraient-ils les inconvénients du PC pour qu’il meure?

    Pareil pour le netbook. Les constructeurs qui l’ont tué (eh, oui ça rapportait pas beaucoup) n’ont jamais mis le pied dans une bibliothèque universitaire où n’ont jamais pris un TGV, disons, Paris-Lyon. Tous ce qu’il fallait faire, c’était de continuer de faire évoluer la machine, plus d’autonomie, plus de robustesse, SSD et même d’investir dans un système plus adapté (pourquoi ne pas proposer un unique distributions Linux, mais une vraie et non les blagues du début?). Petit à petit c’est google avec ses chromebooks qui prend les relais. En suite, ils vont dire, « oooh, mais comme c’est génial, google! »

    Répondre
  • SGT
    6 février 2013 - 13 h 34 min

    Perso je viens d’acheter un mini itx base Silverstone ALu, core i7 2700 CM DisplayPort pour driver un 30″ SSD 840 pro.. le tout pour moins de 900€, de quoi travailler et voir venir longtemps en terme d’extensibilté, exemple driver de l’UHD lorsque les CG sortiront. Il ne me serait pas venu à l’idée d’acheter un ultrabook, voire un portable ultra puissant.

    Pour les hybrides et next gen portable je préfère encore attendre, les Atom et Haswell mobiles sont pas encore au point, soit en terme de perfs, soit en terme d’autonomie. Les prix freinent beaucoup aussi. Ma Slate Samsung passée sous W8 tient encore plus que largement la route.

    A lire :
    http://www.01net.com/editorial/586037/deloitte-les-tablettes-ne-tuent-pas-les-pc-mais-font-muter-les-smartphones/

    Répondre
  • SGT
    6 février 2013 - 13 h 41 min

    en lieu et place d’Haswell, core i5/i7 mobiles voulais je dire

    Répondre
  • Mat
    6 février 2013 - 16 h 38 min

    Le PC reste l’ossature centrale du multi équipement. Les autres outils ne venant que compléter le besoin.
    J’attends de renouveler mon ordinateur avant de savoir quelle tablette il me faut. Mais j’ai du mal à trouver un ordinateur portable proche de ce que je voudrai.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 18 h 58 min

    Ca me rappelle ma jeunesse, quand les réfrigérateurs, ces énormes armoires encombrantes que les plus jeunes n’ont pas connus, ont totalement disparu suite au succès fracassant des glacières, ces mini-frigos tellement plus pratiques.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 19 h 32 min

    Pierre,
    Pour le mobile tu dois parler de wiko et non winko, qui a sortie la série des smartphones Cink et qui a cassé les prix (entre 140 et 200 euro). La crise a changé la donne et donc retour au low-Cost.

    Répondre
  • 6 février 2013 - 19 h 39 min

    @mohsenbou: Oui tu as raison, Wiko !!!

    Répondre
  • 12 février 2013 - 23 h 11 min

    Je ne vois toujours pas l’intérêt des tablettes. Pour mon usage en tous cas, surtout du surf, du mail, de la rédaction de textes. J’ai besoin d’un clavier. Et puis, un PC portable, une fois ouvert, il tient tout seul, sur la table ou sur mes genoux. Même en lecture, c’est plus agréable que la tablette, que je suis obligé de tenir…

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *