Xiaomi Book S : un hybride Windows de 12.4″ sous Snapdragon

Chronique d’un échec annoncé, je ne comprends pas pourquoi sort le Xiaomi Book S ? Quel intérêt ? Quel public ?

Xiaomi annonce donc une nouvelle solution hybride sous Windows 10 pilotée par un SoC ARM. Cette solution n’est pas nouvelle et devrait donc proposer la même chose que la Microsoft Surface Pro X sortie en 2020. Le Xiaomi Book S reprend la même recette, un poil moins chère mais à des années lumière des propositions classiques.

Le format est parfait, pour de l’ultra mobilité le Xiaomi Book S semble idéal. Un bel écran de 12.35″ de diagonale. Un format 16:10 avec une prise en charge de stylet actif. Une définition de 2560 x 1600 pixels pour une affichage en 244 points par pouce et clavier magnétique qui ajoutera du confort pour des frappes intensives. 

La tablette est annoncée à 799€ dans sa configuration complète avec son clavier, 699€ si vous vous contentez de la tablette seule. Pour ce tarif, l’équipement est bon… c’est le résultat qui ne sera pas au rendez-vous.

On retrouve une configuration intéressante avec ce bon SoC qu’est le Snapdragon 8cx Gen2 : gravé en 7 nanomètres, il propose 8 cœurs Kryo 495 fonctionnant à 2.84 GHz associé à un circuit graphique Adreno 680. Si cette puce est sortie il y a quelques années maintenant, cela reste une solution haut de gamme sur son segment particulier qu’est le marché PC. Avec des attentions techniques spécifiques de la part de la marque comme ses composants spécialisés en traitement d’images Spectra 390 et Hexagon 690. Evidemment, on est très loin des possibilités d’un Apple M1 ou M2. Mais cela reste une puce compétente. 

La tablette est assemblée avec 8 Go de mémoire vive LPDDR4X et un stockage non détaillé  de 256 Go. On imagine une solution NVMe PCIe sur ce type de solution, je doute que le Xiaomi Book S embarque une mémoire eMMC de base. Le tout est associé à un module Wi-Fi5 – un détail technique déplaisant au vu du passage quasi généralisé au Wi-Fi6 ou 6E mais qui est lié au SoC de Qualcomm – et du Bluetooth 5.1.

Une webcam 5 MP FullHD est présente en façade ainsi qu’un module 13 MP au dos, les capacités de prise de vue ou de vidéo conférence en mobilité du Xiaomi Book S seront donc excellentes. La présence d’un écran 100% DCI-P3 avec 500 nits de luminosité assurera une excellente lisibilité en extérieur et un bon respect des couleurs malgré la dalle brillante de la couche capacitive. Le stylet actif Xiaomi Smart Pen permettra en plus de prendre des notes avec un 4096 niveaux de pression et un rafraichissement de 240 Hz qui assurera une fluidité des mouvements saisis. Rechargeable en 18 minutes seulement, le stylet proposera 8 heures d’usage continu.

Le tout et intégré dans un châssis métallique de 29.4 cm de large, 19.7 cm de profondeur et 8.95 mm d’épaisseur pour 720 grammes. Des dimensions très compactes et un poids plume qui ne prennent pas en compte le clavier et la housse optionnelles. L’autonomie est excellente puisque le Xiaomi Book S annonce plus de 13 heures d’autonomie et un chargeur rapide de type GaN en 65 watts. Une solution qui offrira 20 minutes d’usage à la tablette en 1 minute de charge.1

Enfin, la tablette proposera un port USB Type-C, un lecteur de cartes MicroSDXC et un port jack audio 3.5 mm combo en plus de sa paire d’enceintes stéréo 2 watts.

Bref, sur le papier, la Xiaomi Book S est un très beau produit. Le souci vient du fait que la performance proposée par ce type d’engin était et reste médiocre. Pour des usages vraiment basiques de navigation, de bureautique et de consultation multimédia, l’engin est parfait. A condition de se mouler dans l’univers de Microsoft. C’est à dire de passer par ses outils et ses offres.

Mais pour tous les autres usages, notamment de programmes x86 émulés par la solution Qualcomm/Microsoft, c’est tout à fait médiocre. Difficile de voir vraiment la cible de cette Xiaomi Book S ? L’acheteur égaré qui passera en rayon sans savoir exactement de quoi il retourne ? L’abonné à Microsoft Office 365 cherchant à rentabiliser son abonnement ? Le format sauve l’objet parce qu’il reste intéressant et relativement rare sur le marché, mais pour le reste ni les performances ni les services proposés ne font la moindre ombre aux offres traditionnelles.

Faites découvrir le site en le partageant

Notes :

  1. Cette mécanique n’est pas exponentielle, 2 minutes de charge ne donneront pas 40 minutes d’usage. Cela va en décroissant.

 

Salut, c'est Pierre ! Depuis 2007 j'écris sur Internet. Je propose un site totalement indépendant et sans publicité. Pour continuer a le faire vivre j'ai besoin de mes lecteurs.  Vous pouvez participer à cette aventure très simplement. Quelques euros, le prix d'un café, tous les mois peuvent totalement changer la donne et me permettre de travailler avec une base de financement solide. Alors si vous voulez que le site perdure et fonctionne, vous pouvez participer simplement en cliquant sur les liens ci-dessous. Cela ne prend quelques instants et cela change tout pour moi.

2,5€ par mois 5€ par mois 10€ par mois Le montant de votre choix

Gérez votre abonnement

8 commentaires sur ce sujet.
  • 23 juin 2022 - 16 h 48 min

    Certainement un excellent Produit si propulsé par CHROME OS ou ANDROID .
    Sous WINDOWS ,je marque le non achat .

    Je pense que MICROSOFT a fait une Grosse ERREUR en ne partant pas d’un Processeur fait pour son OS .
    Pas assez RICHE chez MICROSOFT pour disposer d’un service de recherche équivalent a APPLE .

    Je pense pas que l’utilisateur Basique ferait une différence entre un ensemble OFFICE FAMILLE fait pour un processeur ARM ou celui fait pour un PC x86 .

    APPLE a utilisé pas mal de processeurs d’architectures différentes (68000 ,Power PC ,Intel x86 ) pour finir au M1 puis M2 .
    A chaque fois les client APPLE suivaient ou ne suivaient pas ,pas mal de passage sous WINDOWS en x86 a cause de cela .

    Répondre
  • 23 juin 2022 - 18 h 42 min

    La machine pourrait être sympa si on peut installer un linux dessus :-) au moins on profiterais du processeur

    Répondre
  • 23 juin 2022 - 22 h 28 min

    Autre possibilité de cible : ceux qui cherchent une tablette sous Windows. Si on ne l’utilise qu’avec le mode tablette intégré à W10 (et W11 ?), peut-être que les performances sont moins exécrables. Après, ça reste beaucoup trop cher pour cet usage…

    Répondre
  • 24 juin 2022 - 0 h 16 min

    @David ALLARD:
    ET peut-on installer Linux dessus ?

    Répondre
  • 24 juin 2022 - 8 h 36 min

    8gb de RAM + windows xiaomi à toujours été radins sur la mémoire RAM.

    Répondre
  • 24 juin 2022 - 8 h 56 min

    Jolie machine mais le soc utilisé et la connectique rachitique sont vraiment rédhibitoire pour moi.
    Je doute que Xiaomi fasse mieux que MS qui a l’avantage d’être l’éditeur de Windows. Bref, un bide assuré…

    Répondre
  • 25 juin 2022 - 22 h 23 min

    @roushia:
    Beaucoup de possibilités sur les distributions en ARM. La seule question sera : est-ce que le support de l’accélération graphique sera possible par le constructeur (pilotes open-source, ouverture des spécifications…) ?
    Dans tous les cas, une option Android pourrait résoudre le soucis : compatibilité étendue avec beaucoup de matériels ARM, et support de Linux.

    Répondre
  • Luc
    26 juin 2022 - 19 h 47 min

    @Nasra: Bonjour, je serais très intéressé de découvrir une distribution Linux tournant sur cette bécane et sur le SOC Snapdragon 8cx Gen2 en particulier.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *