Le Wacom Cintiq Pro Engine Module transforme votre tablette en MiniPC

Wacom distribue depuis des années des tablettes graphiques haut de gamme composées d’un écran tactile et d’un stylet que l’on branche à un ordinateur externe pour piloter des logiciels de dessin ou de retouche. Avec le Wacom Cintiq Pro Engine Module, la marque saute le pas en proposant directement un PC complet avec ses tablettes Cintiq Pro.

L’idée est simple, Wacom propose des tablettes graphiques comme des accessoires à associer à des PC. C’est un business qui fait vivre la marque de manière très correcte mais depuis que les marchands de PC proposent des engins de type tablettes ou portables à stylets actifs, mais aussi des stations de travail à stylet actif sur de larges écrans comme chez Dell ou Microsoft, la concurrence est de plus en plus rude. Pourquoi ne pas rendre la pareille aux constructeurs de machines en devenant à son tour un fabricant de PC.

Cintiq Pro 24_Parasol_9

Prenez une tablette Wacom Cintiq Pro, ajoutez lui un module Wacom Cintiq Pro Engine Module dans son dos et vous obtenez une station de travail autonome et “évolutive”. Je mets des guillemets à évolutive car si on peut bien changer tout le module pour garder la tablette graphique, il ne sera pas possible de faire évoluer celui-ci en particulier.

Ainsi la nouvelle Wacom Cintiq Pro 24 Pen et son écran 24 pouces affichant en 3840 x 2160 pixels qui assure une compatibilité de couleurs correspondant à 99% de la norme Adobe RGB. Livrée avec un stylet à la norme Pro Pen 2, elle offre en outre une gestion de la pression impressionnant de 8192 niveaux différents. Annoncée à partir de 2149.90€, elle sera disponible en Mars prochain en Europe, au Japon et en Amérique du Nord.

Cintiq24_Cintiq_Pro_Engine_Beauty

Un modèle de 32 pouces est également annoncé pour plus tard dans l’année. On remarque au passage l’apparition d’un système de béquilles intégré au corps de la tablette.

2018-02-28 17_22_22-minimachines.net

Particularité de ces nouveaux modèles, une possibilité d’accueillir ce fameux nouveaux Wacom Cintiq Pro Engine Module qui n’est rien d’autre qu’un MiniPC ultraplat que l’on intégrera donc dans le profilé de la tablette. Cette solution embarquera en entrée de gamme un processeur Intel Core i5 de série HQ associé à un circuit graphique Nvidia Quadro P3200 avec 6 Go de mémoire vive DDR5. La mémoire du système grimpera à 16 Go et le stockage sera confié à un SSD de 256 Go en PCIe Gen3. La connexion avec les réseaux se fera en Wifi, Bluetooth et Ethernet. Le module aura, en outre, une connectique basique comprenant HDMI et USB.  Il fera tourner Windows 10 Pro.

Cintiq24_Cintiq_Pro_Engine_3quarter_View_fully_attached

Un second modèle équipé d’une puce Intel Xeon, toujours d’une Quadro Pro 3200, de 32 Go de ram et 512 Go de stockage sera également commercialisé. Les deux devraient être disponibles en Mai prochain.

Cintiq24_Cintiq_Pro_Engine_BackView_fully_attached

L’idée est donc simple, d’un accessoire de dessin, la gamme pro de Wacom se transforme en ordinateur complet. Pas idiot mais pas gagné puisque les tarifs semblent élevés. La tablette toute seule coûte 2149€ mais les modules sont, quant à eux, annoncés respectivement à 2499$ et 3299$ aux US… Ce qui monte la solution complète à un niveau très élevé.

Cintiq24_Flat_View_EKR_Pen_in_stand

Une solution que l’on ne pourra pas mettre à jour. On y gagne évidemment en compacité mais ce n’est pas sur que le problème de l’encombrement soit la principale problématique d’un utilisateur de tablette de ce gabarit de 24 ou 32 pouces.

Cintiq24_Cintiq_Pro_Engine_3quarter_View_partially_attached

L’autre solution est d’investir dans une station portable indépendante qui pourra jouer d’autres rôles que piloter une tablette et le relier comme d’habitude à la Wacom en cas de besoin. Cela parait idiot mais on y gagne un clavier et des fonctionnalités  supplémentaires. Si on perd en encombrement on a la possibilité de balader son portable et de ne pas transporter l’écran de 24″ pour travailler en déplacement. Un constat d’autant plus évident que les Wacom n’ont pas de batteries et nécessitent donc une câblerie importante.

2 commentaires sur ce sujet.
  • Xo7
    28 février 2018 - 18 h 38 min

    À ce prix là je pense que certains fabricants de mini pc se lanceront dans des adaptateurs pour cette tablette … c’est une bonne idée mais j’ai aussi un doute sur la finalité du bidule je ne suis pas infographiste mais je ne pense pas qu’ils veuillent si facilement abandonner tour et écrans de référence…surtout dans un traitement vidéo.. quand à une utilisation nomade ( dans un musée par exemple) il lui manque de l’autonomie.

    Répondre
  • 1 mars 2018 - 8 h 43 min

    C’est pour les graphistes professionnels, les illustrateurs et les animateurs (dessin animé) pas vraiment les monteurs, donc ils travaillent plutôt en fixe.

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *