Message de service : Je n'ai plus d'accès à Internet pour le moment.

CES 2019 : Toshiba BG4 un SSD PCIe Gen3 x4 1To en M.2 2230

Avec le Toshiba BG4, la marque propose un stockage qui allie compacité, performances et capacités. Un petit miracle technologique qui pourrait avoir un impact assez fort sur le marché des ultraportables.

Le Toshiba BG4 n’est pas un produit grand public mais une construction réservée aux constructeurs. Il s’agit d’une gamme de stockages SSD PCIe NVMe Gen 3 x4 construite sur un seuil composant. Une seule puce comprenant à la fois la mémoire de stockage NAND mais également le contrôleur nécessaire à son usage. De telle sorte que l’espace occupé est minime.

2019-01-21 14_33_39-minimachines.net

96 couches de stockages sont donc empilées les unes sur les autres dans ces nouveaux Toshiba BG4 ce qui permet à l’ensemble de conserver un espace des plus réduits mais de proposer des capacités allant de 128 Go à 1 To tout en offrant de belles performances niveau débits. En lecture, le maximum théorique atteignable est de 2250 Mo/s et de 1700 Mo/s en lecture.

2019-01-21 14_34_49-minimachines.net

Les SSD Toshiba BG4 seront disponibles en deux formats. Le premier est un simple composant à souder que les constructeurs pourront ajouter sur leurs machines. Avec des puces d’une épaisseur maximale de 1.3 mm pour les version de 512 Go et 1 To, les machines ainsi équipées pourront intégrer d’énormes capacités sans avoir à y consacrer trop d’espace. Il faudra juste prendre en compte les éléments indispensables au fonctionnement de la solution et en particulier le fait que ces composants n’embarquent pas de mémoire DRAM. Il faut donc que le constructeur anticipe un pont de mémoire vers le système. Toshiba estime que le fonctionnement de sa solution ne demandera que 100 Mo de mémoire partagée au maximum, ce qui peut être assez facilement compensé par le constructeur. 

Mais le plus intéressant est l’apparition de stockage Toshiba BG4 au format M.2 2230 type-M toujours en NVMe PCIe 3.0 x4. Un  format minuscule de 22 x 30 mm qui permettra de placer jusqu’à 1 To sous une trappe facile d’accès  et sans grandes conséquences techniques de robustesse pour l’intégrité d’un châssis de machine mobile.

2019-01-21 14_31_36-minimachines.net

On peut donc espérer que des constructeurs s’emparent de cette technologie Toshiba BG4 pour proposer des ultraportables ou des MiniPC disposant d’un petit accès à un support de ce format qu’il sera possible de faire évoluer dans le temps. Il faut bien entendu, pour que cela ait du sens, que la marque distribue également des stockages de ce type au grand public. C’est ce qu’il s’est passé pour la génération précédente chez Toshiba. Des BG3 sont d’abord apparus en OEM avant qu’une offre grand public ne débarque avec les Toshiba RC100.

2019-01-21 14_38_24-minimachines.net

Un Toshiba BG3 M.2 2242 dans un Intel NUC

La sauce n’a malheureusement pas pris puisque la sortie de ces produits a coïncidé avec la flambée des tarifs des SSD et de la mémoire vive. Beaucoup de constructeurs ont eu pour réflexe de se rabattre sur les modules SSD en SATA 3 bien moins chers que les NVMe alors. La donne a changé et les tarifs se sont assagis. Ce genre de format permettrait de bénéficier à la fois d’un excellent taux de transfert, de capacités de stockage convaincantes mais également de la possibilité de les faire évoluer.

2019-01-21 14_33_08-minimachines.net

Pour le moment en cours de finalisation, les premiers exemplaires de ces Toshiba BG4 ont été envoyés aux fabricants pour tests avec une disponibilité d’exemplaires définitifs située vers la fin de ce premier trimestre 2019. La disponibilité réelle serait plutôt étalée sur le second trimestre 2019 ce qui situe l’apparition de ces produits sur des machines vers la fin du troisième ou le début du quatrième trimestre cette année. On peut espérer que d’ici là des constructeurs s’intéressent à ces formats pour remplacer des eMMC trop justes et trop lents mais également pour proposer à nouveau à leurs clients la possibilité de faire évoluer leurs stockages facilement. Si le Toshiba BG4 est suivi par une évolution compatible des SSD RC100 grand public, la solution sera à surveiller de très près.


Soutenez Minimachines.net !
3 commentaires sur ce sujet.
  • 21 janvier 2019 - 15 h 43 min

    Petite erreur dans le texte
    “En lecture le maximum théorique atteignable est de 2250 Mo/s et de 170 Mo/s en lecture.”

    Bref, juste pour aider ce site à atteindre la perfection

    Répondre
  • 22 janvier 2019 - 13 h 22 min

    ça c’est intéressant !
    à quand l’intégration dans les appareils photos, histoire d’avoir un peu de mémoire de base rapide pour de la rafale sportive et de la vidéo 4k ? :-)
    idem pour les caméscopes / caméras professionnelles numérique, il y aurait de quoi faire – quoique là, j’imagine qu’on doit pouvoir intégrer du SSD.. ?

    rapht

    Répondre
  • PM
    22 janvier 2019 - 13 h 50 min

    Whaouh ! Et en 2230! Bon, question prix on va attendre… 2022…?

    Répondre
  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    *

    *